Poule 6

Aix réagit, Saint-Raph enchaîne

Pour le compte de cette 5ème journée de championnat ou quasiment toutes les équipes ont joués moins de la moitié des matchs, Monaco, Marseille, Teyran, Istres et les 2 clubs de Nice se sont une nouvelle fois retrouver sur le carreau ce weekend. Le championnat tente tant bien que mal de se poursuivre pour la fin des matchs allers des 2 groupes. Vous l’aurez compris, 3 matchs seulement on eu l’opportunité de se tenir ce weekend.

Saint Raphaël 31 – 25 Châteauneuf

Les Raphaëllois recevaient Chateauneuf ce dimanche, Vojinovic déplorait encore les absences de Aillaud et Armani toujours blessés (et pour encore plusieurs semaines), son fils est dans le groupe mais « il ne sera utilisé qu’en cas de besoin pendant le match (présent sur la feuille de la LNH plus tôt cette semaine) ce qui donnera leur chance a des joueurs moins utilisés depuis le début de saison ». Chez les rouges et blancs, Helmrich a finalement pu compter sur Crépain de retour de blessure malgré qu’il ne soit « encore qu’a 80% ».

Le début de match est très équilibré et aucune des deux équipes ne parvient à prendre l’ascendant sur l’autre, Raviol montre qu’il est en jambe avec 3 buts dans les 6 premières minutes. Mais Goupillon lui rend la pareille avec 4 buts dans les 8 premières et permet aux locaux de faire un mini-break (7-5, 9’). La recrue Pipier ramène les siens à 1 unité de leurs hôtes du soir (14-13, 23’). Malgré la double exclusion temporaire des Varois (Cais et Decroix) en fin de mi-temps, Chateauneuf ne parvient pas à recoller au score avant la pause (16-14, mi temps).

Profitant de leur supériorité numérique dès le début de la seconde période, Gerin ramène tout de suite les Rouge et Blanc à -1 (16-15, 31’). Mais vient alors le passage à vide, l’extinction des feux, le trou d’air, Chateauneuf passe 10 longues minutes sans marquer le moindre but à cause d’un nombre ahurissant de tirs manqués et c’est logiquement que Saint-Raphaël prend le large (20-15, 41’). Les visiteurs continuent de s’accrocher et réduisent l’écart, Vojinovic fait entrer du sang neuf en la personne de Lubrano Lavadera qui marque rapidement 4 buts pour maintenir l’écart (24-20, 50’). La fin de match est débridée et le ballon fuse d’une cage à l’autre, la bagatelle de 8 buts sont inscrits dans les 5 dernières minutes (31-25, fin du match).

Helmrich, coach Châteauneuf : « -6 ne reflète pas le match mais tu ne peux pas gagner avec autant d’échec à 6 mètres. Plusieurs fois on a le ballon pour égaliser ou passer devant et on se rate. Une défense qui ne joue que 10 ou 15’ par mi temps… Malheureusement ça reste du haut niveau et tu ne peux pas gagner si en plus de tout ça les consignes ne sont pas respectées. Les clés pour gagner on les a appliquées 5 minutes par ci par là. C’est très frustrant en tant que coach. On a perdu contre une très belle équipe en face mais je pense que l’on peut mieux faire ».

Vojinovic, coach SRVHB : « On a fait un bon match, on est resté devant du début à la fin. On a mieux gérer les supériorités numériques qu’au dernier match contre Nice. Super match de mes 2 gardiens également. On avait perdu de 5 buts l’année dernière, cette année on gagne de 6 buts, ça montre que l’équipe a bien progressé. On joue Monaco la semaine prochaine, on sait que c’est une très bonne équipe même s’ils n’ont pas pu bien s’entrainer depuis le début de saison. On va essayer de rester sur notre dynamique de victoire ».

La jeunesse de SaintRaphaël continue son très bon début de saison en enchainant une victoire contre un Châteauneuf encore en rodage après les multiples reports subis depuis le début de saison. Malgré des pépins physiques côté Varois, Vojinovic continue de profiter d’un vivier de jeune joueur d’une qualité supérieure. Pour les Chateaunevais, il va falloir se remettre en selle cette semaine pour retrouver l’agressivité qui leur avait permis des victoires précieuses l’année dernière, en particulier pour son périlleux déplacement le weekend prochain à Marseille si le Covid le permet…

Grand Avignon 23 – 26 Saint Etienne

Avignon recevait le SAM pour le compte de cette 5ème journée de championnat, paradoxalement les 2 équipes jouaient uniquement leur deuxième match de la saison. Les deux équipes arrivaient avec le même état de forme compte tenu qu’elles n’avaient pas joué depuis la première journée.

Le SAM frappe d’entrée par son artilleur en chef Ouedraogo tandis que Diawara met tout de suite en échec les premiers attaquants d’Avignon : une chose est sure les cadres Stéphanois sont bien en forme dans ce début de match. C’est donc logiquement que les locaux prennent les commandes du match (5-8, 13’). Les Vauclusiens bataillent sur chaque attaque pour prendre à revers les Verts, mais Ayme et Raffegeau parviennent à garder leur équipe dans le match en limitant la casse (10-15, mi-temps).

Les locaux reviennent des vestiaires avec un tout autre visage, Ouedraogo est muselé et leur agressivité leur permet de revenir petit à petit au score grâce une belle performance de Marino, ils parviennent même à égaliser à la 45’. L’expérience Forezienne va alors payer, alors que les hommes de Vezzani cafouillent plusieurs ballons, les coéquipiers de Mouret ne se font pas prier pour reprendre les commandes du match : les Bleu et Blanc prennent un coup sur la cafetière. La fin de match est parfaitement gérée à la bouteille par le groupe Gerwert et le SAM tient sa deuxième victoire de la saison en autant de match.

Vezzani, coach Avignon : « Pas mal d’absent de notre côté avec la blessure de Bourrel vendredi soir, l’absence de Lavielle et Guarneri mon capitaine. On fait une première mi-temps avec beaucoup de fautes techniques individuelles en fin de montée de balle et jeu de transition. On s’oublie quelques fois sur le pivot et on a laissé beaucoup trop d’espace à Ouedraogo. On est plus juste en deuxième sur le plan offensif mais leur expérience va faire la différence dans les moments importants malgré que l’on ait la balle pour passer devant. L’aspect défensif a été bon. Notre groupe est très jeune et ces matchs doivent nous servir pour se construire. Face à un favori, ça laisse entrevoir pas mal d’ouvertures et de bonnes choses. »

Diawara, gardien SAM : « C’était un match de reprise après 2-3 semaines d’entrainement compliqués. On avait vu qu’ils avaient perdu contre Istres sur un gros score, par contre on a pas du tout pris ce match à la légère, on était certain qu’ils allaient être revanchards devant leur public. On est parti avec un maximum de concentration avec la ferme envie de reprendre la compétition. Avignon a été très accrocheuse avec beaucoup de jeunes qui ont la gnaque, qui ne reculent pas et qui vont au front. Du coup ça a été un match très accroché au début, on a réussi à prendre de l’avance en première mi-temps pour finir à +5. Ces 5 buts ils les ont rattrapés en deuxième car ils ont pris l’ascendant psychologique. On a mal entamé le début de la seconde mi-temps, ils ont grapillé, grapillé, grapillé jusqu’à revenir à égalité. Heureusement, ils ont raté des occasions de passer devant, à partir de ce moment on a mieux négocié certaines balles et on a pu reprendre les commandes du match pour prendre 3-4 buts d’avance. On a galéré à l’entame de la deuxième mais on a bien fini, ça prouve que même dans les moments compliqués on arrive à avoir cette sorte de sérénité et qu’on peut se reposer sur quelque chose. On a gagné, c’est le plus important, qui plus est contre un adversaire qui ne s’est pas du tout laissé faire. »

Le SAM décroche une victoire non sans mal chez le promu, en effet les Vauclusiens ont chèrement vendu leur peau face à un des favoris de la poule. C’est certes une deuxième défaite en autant de match pour Avignon mais la belle prestation collective malgré tout promet des matchs avec une issue plus favorable. Pour SaintEtienne, les coéquipiers de Tharaud reprennent leur marche en avant après une longue pause, ils affronteront le PAUC la semaine prochaine qui viendront dans le Forez avec un esprit de revanche du match aller.

HB Guilherand Granges 31 – 35 PAUC

Pour le compte de la 5ème journée de championnat, dans un centre Omnisports clairsemés, les protagonistes de ce match ont eu l’honneur de jouer en lever de rideau … des u13 du HBGG ! Encore une fois à cause du Covid, l’horaire du match a du être modifiée pour permettre aux Aixois de pouvoir rentrer chez eux sur le cours Mirabeau avant le couvre feu. De Samie malade le matin du match, c’est le coach des u18 du PAUC, Cermelj, qui accompagne les jeunes du centre de formation en Ardèche. Héritier bénéficie des plusieurs matchs reportés pour avoir son groupe complet pour la réception des Aixois.

Les visiteurs prennent les commandes du match d’entrée par Loucas Contiero sans plus jamais lâcher la marque. Cabannes, pour l’annonce de sa sélection en Equipe de France u21, nous livre une prestation de haut niveau même si Rajkovic fait parler plusieurs fois son expérience dans leurs duels. Avec Contiero et Benard à la manœuvre, ils s’appliquent pour mettre sur orbite leur bombardier maison en la personne de Paris. Les locaux peinent à contenir les assauts du PAUC à cause des erreurs défensives individuelles dans le premier acte. En attaque, les Grangeois se heurtent à un bloc défensif haut avec Quintin avancé qui gêne énormément les mouvements locaux, malgré cela le HBGG trouve des failles sur montée de balle ou jeu de transition par Tabari ou Rocha. Le coach Aixois initient alors des rotations ce qui nous permet de voir sur le terrain Abie Resende, Guillous ou Barthélémy tandis que côté local, les rotations sont limitées. Les Ardéchois finissent bien la mi-temps et se retrouvent à 2 petites longueurs du PAUC à la mi-temps (15-17, mi temps).

La deuxième mi-temps démarre de la plus mauvaise des manières pour le HBGG avec une interception de Quintin qui s’en va crucifier Marce entré dans les bois à la pause. Paris et Cabannes continuent de conclure les jolis mouvements Aixiois, tandis que Carriere et Fresi se démènent pour maintenir leur équipe à flot. A noter la belle prestation de Fresi qui a su se rentre disponible dans la défense adverse grâce à sa mobilité, là ou le combat physique semblait déséquilibré face à Karolczack par exemple.

Cermelj gère son avance et se permet de faire encore tourner à la 45ème. Le match nous gratifie de quelques belles actions avec la séquence d’Enzo Contiero (un tir arrière droit coin long et d’un splendide tir à la hanche) ou d’une « porte » d’école sur un coup franc du HBGG conclut par l’inévitable Rocha bien aidé par la naïveté des Aixois sur ce coup. C’est ce même Rocha qui va clore la marque sur pénalty face à Zahaf après une fin de match plein de chambrage bon enfant entre les deux (31-35).

Cermelj, coach PAUC : « Après avoir attendu le dernier moment pour prendre la décision, j’ai du remplacer Didier (De Samie) au pied levé. C’est toujours agréable de retrouver d’anciens u18 car je les connais quasiment tous. Les joueurs avaient besoin de cette victoire, ça leur a fait du bien mentalement. Ils ont attaqué le match par le bon bout, ça a défendu dur, ça a monté les ballons et ça a creusé l’écart d’entrée. J’ai le sentiment que lorsque les adversaires sont revenus à hauteur, ils n’ont pas été poussifs, ça a joué collectivement et forcément sur la durée du match ça paye. On a donné du temps de jeu à tout le monde, ça a permis de faire respirer les cadres en étant plus exigeants lorsqu’ils étaient sur le terrain. Sur l’ensemble du match, ça nivelle les choses on a pas eu de gros pics et des gros coups durs. »

Héritier, coach HBGG : « C’est pas un si mauvais match, par contre on est aux abonnés absents en défense. 35 buts aujourd’hui, contre Teyran 30 buts, heureusement que Marko Rajkovic nous sort une quinzaine d’arrêt (13 au total, ndlr). On a trop de passage à vide qui nous fait qu’on est tout le temps en train de courir derrière. On perdait 4-9, on revient à la mi temps à -2, le match il repart à 0 mais on loupe encore le début de deuxième. Malgré leur jeunesse, en face, ça joue au ballon, ça sait gérer les temps qu’il faut et voilà. Il y a trop d’erreurs individuelles, chacun fait la sienne mais l’un après l’autre. Malgré tout j’ai confiance en ce groupe, je sais qu’ils vont se remettre en question, on n’est pas dans l’urgence non plus mais je sais que ça va payer. On va se remettre au travail dès lundi pour le déplacement à Teyran, pour aller chercher des points à l’extérieur. »

Quintin, capitaine PAUC : « On a travaillé avec sérieux, Guilherand Granges c’est une équipe compliquée à jouer chez elle avec son public etc. mais on a joué pendant 60 minutes sérieusement. La semaine prochaine on se déplace à Saint-Etienne (1er match de la phase retour des groupes), contre un gros morceau avec un esprit revanchard. On les a reçu en début de saison mais le match ne s’était pas très bien passé avec l’adaptation du début de saison mais là on commence à retrouver nos marques du coup on va se déplacer la semaine prochaine avec des ambitions. »

Les Grangeois se sont battus avec leurs armes à savoir de l’envie, des belles individualités et aussi de la rage de vaincre. Mais cet après midi les Aixois ont été supérieurs collectivement et individuellement. Ils ont géré leur match avec des rotations régulières pour garder des joueurs frais et dispos tout au long de la rencontre. Le HBGG ne pourra probablement pas cette saison, gagner des matchs en encaissant autant de but comme le coach Héritier l’a bien souligné. L’apport du banc Ardéchois est resté limité, au final c’est peut être la fraicheur qui a été un élément important de ce match. Nul doute que le HBGG sera se remobiliser pour son déplacement à Teyran la semaine prochaine. De son côté, le PAUC a fait le plein de confiance avant le match retour à Saint Etienne en ayant pour ambition de ne pas servir de punching ball à l’ogre Stéphannois. Ca promet !

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top