Poule 4

Metz et Sélestat reçus 5 sur 5 !

Crédit Photos : Lucas DESLANGLES

Les deux équipes ne se quittent plus en ce début de saison et terrassent petits et grands sur leur passage. Derrière eux, c’est toujours extrêmement serré, avec notamment Rueil qui empêche Cernay de s’échapper avec le duo de tête.

Sélestat² – AS Saint Brice 34-30

Quand la fougue surpasse l’expérience ! Dans le choc de cette journée, la réserve de Sélestat s’offre le scalp de St-Brice, candidat au titre, et continue sa série d’invincibilité.

Mais qu’est ce qui a bien pu coincer chez les bricos ? Auteurs d’un bon début de match, ils en prennent le contrôle avec Kevin LEMAIRE (6 buts) et Romain BAUMANN (5 buts) qui enchainent les buts, et Hamdi HABACHA (9 arrêts) les parades (9-15, 23e). On se dit alors que l’expérience des joueurs de St-Brice va faire la différence, mais d’un seul coup l’huile de coude vient à manquer, et c’est la panne sèche ! Et c’est peu dire…

Les jeunes sélestadiens prouvent une énième fois qu’ils ont toutes les ressources et les capacités nécessaires pour réagir lorsqu’ils sont dos au mur. Kylian FERRIER (12 arrêts) retrousse ses manches et se met à dégouter les attaquants adverses, bien suivi par son binôme Clément FRANCK (7 arrêts) en deuxième période. Si bien que St-Brice ne va inscrire aucun but entre la 23e et la 39e minute ! A ce moment là, les violets ont pu refaire leur retard et mènent de 3 buts (19-16, 39e). Les bricos n’ont pas eu le temps de comprendre ce qu’il venait de se passer.

« Nous débutons très bien ce match puis nous commençons à cafouiller notre handball. Sélestat en profite pour revenir à un but à la mi-temps. Malheureusement notre entame de 2e est dans la continuité de la fin de la première mi-temps. Sélestat prend le large. Nous reviendrons tout de même à 1 but avant de perdre tout espoir, la faute à des pertes de balles » regrette Stéphane GARCIA, l’entraîneur bricocorcélien.

En effet, St-Brice réagit mais il est trop tard. Kylian FERRIER (12 arrêts), de retour dans les cages de Sélestat, continue le show, et les visiteurs accusent trop de largesses défensives pour espérer l’emporter.

Au classement, Sélestat creuse l’écart sur son adversaire du jour et se déplacera à Molsheim le weekend prochain. St-Brice devra faire mieux face à la réserve de Nancy pour espérer ne pas voir les violets s’échapper trop loin.

Rueil AC – Cernay Wattwiller 29-25

Coup d’arrêt pour Cernay face à Rueil qui continue sa série positive ! En déplacement en région parisienne, les alsaciens comptaient bien défendre leur place sur le podium avec envie, selon les mots de leur président. Mais les locaux ne l’entendaient pas de cette oreille : «  Je ne compte plus perdre un match à domicile. Surtout avec la possibilité de leur passer devant. Je suis persuadé que si mes meilleurs joueurs arrivent en forme à cette date, nous obtiendrons la victoire. Ce sera une grosse opposition » indiquait l’entraîneur rueillois Christophe GUISELIN avant la rencontre.

La première période est très serrée.  Les deux équipes sont au coude à coude, les gardiens sont au rendez-vous. Le rueillois Christophe JOURDAN (9 arrêts) et le cernéen Gabor KOLONICS (8 arrêts) permettent à leur équipe de rester dans la course. Les visiteurs finissent mieux mais Mehdi LACRITICK (9 buts), sur coup franc direct, permet à Rueil de rentrer aux vestiaires sur un score de parité.

À la reprise, Rueil se montre maladroit en attaque et est immédiatement sanctionné par les contres adverses. Salah BELAOUNI (6 buts) et Christopher GOUDOU (7 buts) régalent et Cernay mène de 4 buts à un quart d’heure du terme (19-23, 47e) Jamais l’écart n’a été aussi important à l’avantage des visiteurs, mais les locaux tentent alors une défense étagée qui va dérégler l’attaque alsacienne. En 4 minutes, Rueil renaît de ses cendres, notamment grâce Dei-Grant BIDOUNGA (4 buts), et parvient à reprendre l’avantage devant des cernéens désorganisés (24-23, 52e).

C’est alors le coup dur pour Cernay : le demi-centre Anthony PININGRE (3 buts) est victime d’un choc en percutant un défenseur adverse et doit être évacué vers les urgences. Les alsaciens ne s’en relèveront pas et Rueil déroule sur la fin de match.

Si Christophe Guiselin était confiant avant la rencontre, il peut se montrer soulagé après celle-ci : « C’était un match difficile et stressant. Cernay a offert une grosse opposition avec une très belle base arrière, un jeu fluide et offensif sans parler de leur jeu sur grand espace. Nous avons été brouillons et j’ai bien cru qu’on ne reviendrait pas, mais notre passage en 1-5 a été le bon choix, ça les a fait reculer et je pense que leur manque de rotation leur a été fatal. Le groupe a encore fait preuve d’un gros mental pour ne jamais lâcher autour de notre gardien, encore décisif. Je suis content de prendre les 3 points ce soir ».

En plus des 3 points, Rueil s’empare de la 3e place au classement, à égalité avec leur adversaire du jour. Le club parisien  accueillera Semur le weekend prochain. Quand à Cernay, ils auront encore fort à faire avec la réception de Metz.

Crédit Photos : Baller’s by Rueil

Metz – Grand Besançon² 44-31

Pas de surprise dans le choc des extrêmes ! Metz, leader, a largement battu la lanterne rouge bisontine qui reste engluée au fond du classement. Et pourtant, Besançon a livré une très belle première période, jusqu’à faire douter les bleus et jaunes sur leur parquet.

En effet, les francs-comtois étaient venus en Lorraine avec beaucoup d’envie ! Ce qui leur permet de jouer décomplexés en première période et de rivaliser avec des messins qui butent sur Basil POIGNOT (11 arrêts). Ajouté à cela une excellente première période d’Andy DUMITRACHE (10 buts) qui permet aux siens de mener jusqu’à 3 buts d’avance avant que Metz ne reprenne le contrôle du match avant la pause (19-18, mi-temps).

A la mi-temps l’entraîneur David MOTYKA doit remobiliser ses troupes. Il nous explique ce qui a coincé dans cette première moitié de rencontre : «  En première mi-temps nous avons manqué d’agressivité défensive, nous avons subi le jeu de Besançon sans leur mettre quelconque incertitude. Nous avons également perdu un certain nombre de ballons trop rapidement en attaque, et face à ce genre d’équipe jeune et dynamique, ça fait boomerang derrière ».

Lucide, l’homme arrive à faire réagir ses joueurs, qui redémarrent très fort la seconde période, déposant leurs adversaires sur place. Besançon s’éteint et encaisse un 17-5 en 20 minutes de jeu. « En deuxième période, nous avons donc resserré le secteur défensif, nous permettant de mettre en place notre jeu sur grand espace. » explique l’entraineur messin. Pour les bisontins,  il est alors beaucoup trop tard pour réagir malgré une fin de match plus ouverte en raison de l’écart déjà creusé. Les locaux n’ont plus qu’à gérer tranquillement et ils concluent la rencontre par un but de Xavier BLOND (9 buts) au buzzer.

Metz évite le piège de la lanterne rouge et s’offre un cinquième succès en autant de matchs. Mais ils devront bien préparer leur déplacement à Cernay s’ils veulent continuer leur série d’invincibilité.

David MOTYKA est justement revenu sur ce début de saison sans faute : « Pour revenir sur notre début de saison, c’est vrai qu’on ne s’attendait pas forcément à rester invaincu sur les 5 premiers matchs. Nous avions 2 déplacements très compliqués à St Brice et Villers, et nous avons réussi à faire le plein de points grâce à des valeurs humaines et sportives retrouvées. Depuis le début de la préparation, ce groupe a fait les efforts nécessaires, individuellement et collectivement, pour entamer le championnat de la meilleure des manières. Contrairement à la saison dernière, la dynamique de victoire nous permet de travailler plus sereinement aux entraînements et d’être moins sous pression ». Une recette gagnante au vu du classement !

Pour la réserve bisontine, il s’agira de s’appuyer sur les belles choses montrées en première période pour venir à bout de Plobsheim la semaine prochaine.

Lure Villers – Molsheim 22-24

Molsheim renoue avec la victoire ! Après deux matchs sans succès, les bas-rhinois sont allés glaner 3 points précieux sur le terrain de Lure Villers qui flirte avec la zone rouge à l’issue de cette cinquième journée.

Dès le début de la rencontre, Molsheim annonce la couleur en claquant un 3-0 aux locaux qui inscrivent leur premier but au bout de 5 minutes de jeu. La faute à un Sébastien LE GOFF (14 arrêts) auteur d’une excellente prestation. Lure Villers revient assez vite dans la partie pour passer devant d’une courte tête, mais c’est bien les visiteurs qui dominent ce premier acte et mènent à la pause (11-13, mi-temps).

En seconde période, Molsheim parvient à conserver son avance, et creuse l’écart grâce à un arrêt précieux de Benoît RAUEL (1 arrêt) sur jet de 7m, et un « 4 la suite » pour l’ancien sélestadien Gaspard BOTTLAENDER (8 buts). Lure essaye tant bien que mal de recoller dans le dernier quart d’heure colle mais ne parvient pas à inverser la tendance.

Soulagés de renouer avec la victoire, les molsheimois se sont montrés très positifs à l’issue du match. Rachid BOUAZZA, l’entraîneur, a tenu à féliciter le comportement de ses joueurs : « On avait vraiment à cœur de débloquer le compteur de points à l’extérieur. C’est chose faite ! Les joueurs ont pris le match au sérieux, ils ont eu un bon état d’esprit. On a su mettre en valeur le collectif aussi bien en défense qu’en attaque. Cette victoire fait du bien au groupe en attendant le gros match de la semaine prochaine (Sélestat). Une bonne semaine de travail nous attend ! »

Un point de vue partagé par Ibrahim HATMI (3 buts) : « L’équipe a eu un super état d’esprit ! Chaque joueur voulait bien faire, et ça a servi le collectif. C’est clairement un match référence ! On envoie un signal pour les prochains matchs, malgré l’absence de Nicolas (ZENS) ». « C’est clairement le collectif qui a gagné ce dimanche, on a su réagir en équipe pour remporter ce match » surenchérit Benoît RAUEL (1 arrêt).

Grâce à cette victoire, Molsheim ne se laisse pas trop distancer par les équipes du haut de tableau. Le club accueillera d’ailleurs Sélestat, toujours co-leader invaincu, et compte bien réaliser une belle performance à domicile lors de la prochaine journée. Pendant ce temps là, Lure Villers tentera de rebondir en déplacement à Villers-lès-Nancy.

Crédit Photos : Marilyne VARNIER

Semur en Auxois – Grand Nancy² 33-24

Semur renoue avec la victoire ! Muets depuis la 2e journée et leur victoire contre la réserve de Besançon, les semurois s’imposent cette fois-ci contre la réserve de Nancy. Et cela grâce à une grosse première mi-temps

En effet, les locaux démarrent fort et prennent rapidement de l’avance. L’entraîneur Fabien MARION est revenu sur le début de match de ses joueurs : « On démarre le match de façon appliquée, on avait des choses à se faire pardonner, notamment en défense. Celle-ci est rugueuse, on monte tous les ballons, on joue tous les coups à fonds. » Si bien que Semur ne laisse pas respirer son adversaire qui est vite dépassé par les événements (10-3 15e).

Semur continue à aller de l’avant, à l’image de Grigory BLAGONADEZHDIN (11 buts), et Nancy se montre trop peu efficace, comptant retard de 10 pions à la pause (19-9, mi-temps). En seconde période, Fabien MARION fait un peu tourner, ce qui laisse les nancéiens revenir un peu mais sans jamais inquiéter Semur, l’écart oscillant entre 13 et 7 buts. Finalement les visiteurs réalisent une meilleure seconde période que les locaux, notamment grâce à Simon VAUCHELET (11 buts), mais ils accusaient trop de retard en fin de première mi-temps pour espérer l’emporter.

Avec cette victoire Semur se repositionne au classement, à deux points du podium sur lequel se trouve Rueil, son prochain adversaire. « On sait que ça va être un déplacement très difficile. Le groupe s’est remobilisé après 3 défaites, ce qui nous permet de sortir de la zone de relégation et de nous laisser un peu d’air, on espère continuer sur ce chemin là pour ramener les 3 points de Rueil » indique Fabien MARION. En revanche, Nancy reste dans le bas du classement et doit préparer un déplacement difficile du coté de Saint-Brice.

Crédit Photos : Rudolph SCHAEFFER

Plobsheim – Villers 34-35

Villers coiffe Plobsheim sur le fil ! Les lorrains ramènent 3 bons points au terme d’une rencontre indécise jusqu’au bout. Pour les alsaciens, qui aiment définitivement les matchs serrés, la défaite a encore une fois un goût très amer. En effet, c’est la deuxième fois de la saison qu’ils s’inclinent sur un but inscrit dans les toutes dernières secondes.

Villers entre bien dans son match avec Theophile HADET et Steven BELLO (7 buts chacun), qui répondent à Clément LOYAU (7 buts) qui inscrit les 4 premiers pions de son équipe. Bien que le début de match soit très serré, Villers parvient à prendre quelques longueurs d’avance, notamment grâce à un solide Nicolas POTTEAU (8 arrêts) dans ses cages. Mais c’était sans compter la hargne des locaux qui se remobilisent et infligent un 6-1 qui leur permet de repasser devant et de mener à la pause (20-18, mi-temps).

Durant le second acte, Villers court après le score pendant le premier quart d’heure mais, même à 4 contre 6, ne laisse pas Plobsheim prendre le large. Les alsaciens aimeraient bien pouvoir tuer le match. Au lieu de cela, ils voient leurs adversaire recoller à plusieurs reprises, encaissant notamment un 3-0 en deux minutes à 5 minutes du terme (33-33, 57e). Malgré le temps mort des locaux, un 4e but de Villers va permettre aux lorrains de repasser en tête.

La fin de match est indécise et irrespirable, Plobsheim s’accroche et égalise à la 59e minute. Il s’agit alors de verrouiller derrière mais la défense finit par craquer à 10 seconde du coup de sifflet final, sur un but de Theophile HADET (7 buts), décisif jusqu’au bout.

L’entraîneur de Villers, Oliver GUEUSQUIN est revenu sur le match : « Après une très bonne entame de match, on a connu 10 minutes compliquées en fin de première mi-temps, avec de mauvais choix et moins de rythme. La différence en fin de match se joue sur des détails de jeu. On a cependant gardé notre projet de jeu en attaque, bien géré le 4 contre 6, montré de belles valeurs défensives et marqué des buts faciles en montée de balle. La victoire fait énormément de bien au niveau comptable car même si le match précédent était bon, les points n’étaient pas marqués.».

Les villarois peuvent exulter, ils décrochent un succès précieux à l’extérieur et pourront préparer la réception de Lure de manière plus sereine. Avec son équipe repositionnée à 1 point du podium, l’entraîneur lorrain assure regarder vers l’avant du classement. De son côté, Plobsheim tentera d’essuyer sa frustration lors du déplacement à Besançon.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top