Poule 5

Vénissieux chute à Annecy, Vesoul seul leader

Crédit photo : Lucia Grémont

On savait que cette poule allait être disputée mais avoir sept équipes avec le même nombre de points après cinq journées, c’est plutôt inhabituel. Difficile de garder le rythme avec ce calendrier pour les équipes n’évoluant plus en Coupe de France, c’est peut-être une des raisons qui expliquerait tous ces résultats ! En attendant, Vesoul caracole en tête pendant que les autres équipes se battent pour le reste du gâteau.

Villefranche HB Beaujolais 32 – 40 CS Vesoul Haute-Saône

Les courageux Caladois n’auront rien pu faire face à l’armada Vésulienne. Après un premier quart d’heure de folie durant lequel Vesoul aura creuser un écart déjà conséquent (7-13), les locaux resserreront les lignes défensives. A tel point que Charvet & Co ont été capable de regarder droit dans les yeux leur adversaire.  

Grégoire Martin, déjà bien présent en première période, se régale dès l’entame du second acte et redonne espoir en son équipe. Après trois parades successives, Villefranche passe un 3-0 et revient tout doucement dans la partie. Mais les hommes de Douta Seck gèrent parfaitement bien leur rencontre. Sans paniquer, Fix puis Vassilev réaccélèrent et redonnent 8 buts d’avance à leur équipe.  

Les Francs-Comtois poursuivent leur excellent début de saison avec 15 points pris sur 15. Même si lors de nos previews, l’ailier gauche Maxence Fix nous avouait s’interdire de penser à la montée, force est de constater qu’on est bien parti pour !

Beaune HB 37 – 26 ASHBC Chalon sur Saône

Il y avait du monde venu voir le classique de cette Poule 5, malheureusement le spectacle n’était pas au rendez-vous dans une rencontre qui s’est déroulé à sens unique.  

D’un côté, Beaune en difficulté n’avait pas réussi à réellement lancer sa saison montrant des signes inquiétants. Souvent absents dans le combat, pas en confiance, frileux à l’image du match contre Villeurbanne en coupe, les Beaunois ont montré un tout autre visage face au voisin Chalonnais.  

Justement, les visiteurs étaient sur une toute autre dynamique. Après avoir laissé filer 6 points contre Vénissieux puis Longvic, les hommes du duo KeitaCannarozzo ont redressé la barre en s’imposant facilement contre Dijon puis Villefranche.  

Au coup d’envoi, on pouvait assister au retour du capitaine chalonnais, Audrey Col, de retour de blessure. Mais l’entame du match est catastrophique pour les visiteurs. Hésitant en attaque, Chalon se fait punir sur les montées de balle rapides de Beaune et encaisse un 4-0 d’entrée de jeu. Sous l’impulsion de Chrys Youcef, les joueurs de la cité Niépce se reprennent et parviennent à recoller au score (4-4, 10’).  

Guyet, étincelant samedi soir avec 11 buts, relance son équipe et le BHB reprend 3 buts d’avance. Les visiteurs ne s’en remettront pas. Incapable de mettre du rythme dans le jeu offensif, la faute à une défense Beaunoise bien préparée, les Chalonnais se font asphyxier. Seulement 4 pions d’écart à la pause mais le retour des vestiaires a été fatidique. Xavier Mangematin peut avoir le sourire, cette victoire était très importante qu’il faudra confirmer dès samedi face à Villefranche. Pour le “Achebeuk” c’est un match à rapidement oublier car la prochaine rencontre face à Marsannay à domicile sera décisive dans une poule si ouverte.  

Thomas Guyet s’est promené dans la défense Chalonnaise avec 11 buts (crédit photo : Fabrice Balest)

Annecy HB 28 – 21 Vénissieux HB

Avis à tous, la forteresse Annécienne ne sera pas facile à prendre ! Après avoir étrillé Villefranche, fait douter Vesoul, Annecy vient de faire chuter l’ex co-leader Vénissieux !

Pourtant à l’entame du match rien ne présageait de bon pour les locaux. Partis pied au plancher, les Vénissians prennent le large. Déjà 0-4 après seulement 7 minutes de jeu. Seulement, en face Annecy a du répondant et revient tout doucement jusqu’à prendre la tête grâce à Caleiro. Tandis que les locaux font le break, Benslimane écope d’un carton rouge pour une intervention défensive trop rude. La défense très haute des Haut-Savoyards pose beaucoup de problèmes aux visiteurs mais Felix puis Berchoux arrivent tout de même à remettre leur équipe devant au tableau d’affichage juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, Caleiro encore, parvient à faire la différence. Les Annéciens refont leur retard. La défense Vénissianne ne semble plus réussir à contenir les offensives adverses et voilà les locaux déjà à +4 après 10 minutes de jeu dans le second acte. Les joueurs d’Olivier Odisio n’y arrivent plus, butant sur la défense adverse, et quand ils pensent trouver la solution Paul Della Negra se dresse comme un vrai rempart.

Fin de série pour Vénissieux qui ne réussira pas la passe de 5 et qui perd également Corentin Prioux sorti sur blessure. Adel Bourhani a accepté de revenir sur cette rencontre, pour nous : « C’était un match compliqué contre une équipe d’Annecy qui restait sur 3 défaites dont une avec 1 but d’écart contre le premier Vesoul… On fait une première mi-temps correcte avec quelques ratés au shoot et déjà quelques faits de match importants avec le carton rouge direct de Louness (Benslimane) et surtout la blessure de Corentin qui nous fait mal. Annecy met de l’intensité mais on arrive à les contenir pour mener de deux buts en fin de première. Ensuite le début de deuxième mi-temps est catastrophique, Annecy refait son retard et passe devant. En défense, on y est plus vraiment et en attaque, on bute sur leur gardien qui va réaliser une partie exceptionnelle. Au final, le résultat est logique au vue des différents aléas du match, et surtout notre manque d’efficacité en attaque. On est frustré que cette série de victoires s’arrête comme ça. Maintenant, l’ important va être de ne pas se démobiliser et tout faire pour rebondir vite car le mois de novembre s’annonce compliqué avec la réception de Cournon, St-Étienne et un déplacement à Vesoul. »

HBC Aix en Savoie 32 – 35 ALC Longvic

Les Longviciens sont allés chercher une énorme victoire en Savoie. Emmenés par son duo infernal StunaultBerthe, les Bourguignons ont su géré un bon second acte pour finalement remporter une deuxième victoire.

Lors de la première période, le rythme est effréné. Aucune des deux équipes ne semblent vraiment prendre le dessus (6-6 puis 11-11). Les deux équipes se rendent coup pour coup mais le capitaine des Verts va prendre le jeu à son compte et créer un gap de 3 buts. Florian Milesi puis Walter permettent aux Aixois de revenir à un petit but d’écart mais un dernier run des visiteurs leur permet de retourner au vestiaire en menant 19 à 16.

A l’entame de la seconde période, les joueurs de Coach Potiez ne perdent pas de temps et marquent 3 buts consécutifs grâce à Blois et Carrion. Longvic semble avoir pris le dessus mais les artilleurs locaux Georgen et Cottin tentent tout pour garder leur équipe dans le coup. L’écart se stabilise entre 5 et 6 buts. Le HBC Aix meurt finalement à 3 petits buts. Les Oranges, qui étaient invaincus à domicile en ayant écarté Cournon et Saint-Etienne, n’auront pas réussi à trouver les ingrédients pour contrer les Côtes d’Oriens.

HBC Cournon d’Auvergne 38 – 23 Saint-Etienne Masculin HB

« C’est la défense qui sera pour nous le cœur du projet pour perturber Cournon. » étaient les mots de Peter Gerwert avant cette affiche. Avec 38 buts encaissés, il semblerait que le message n’ait pas été compris par les joueurs Stéphanois qui ont complètement explosé dans le dernier quart d’heure de jeu.

Si ce sont bien les visiteurs qui débloquent le tableau d’affichage avec un but de Thoral, les tireurs fous Cournonnais, Bouquet et Lazic, lui ont de suite répondu. La défense locale est intraitable et met à mal toutes les offensives adverses. Six minutes sans encaisser un seul but tandis que de l’autre côté du terrain, Max Harden Bouquet (9/16 au shoot sur l’ensemble du match) se régale et permet à son équipe de créer un premier écart (7-3, 10′). Le technicien des Verts est contraint de poser son temps-mort pour casser le rythme infernal de Cournon. Plutôt bien vu, les visiteurs se réveillent et terminent la première période sur un 9-8.

Avec encore 30 minutes à jouer, être mené de 5 buts n’est pas une catastrophe. Janisset, dans ses cages, l’a bien compris. Après 3 gros arrêts, revoilà Saint-Etienne. 18-16, le public de Boisset est en feu, pousse son équipe qui va profiter des nouvelles erreurs adverses pour infliger un 4-0. En dix minutes, les dragons vont plier le match avec un run incroyable. Un 9-2 qui assomme les Stéphanois. Un seul but sera marqué côté visiteurs durant les 10 dernières minutes contre 6 pour Cournon.

On le soulignait après la défaite à Vesoul, le HBCCA va mieux en attaque, il fallait régler les problèmes défensifs. Cela semble chose faite comme nous confirme Bouquet : « Ça commence à prendre forme en attaque, on sait qu’on aura toujours les solutions. On a surtout été beaucoup plus en réussite au tir et on ne prend que 23 buts donc on a été plus relâchés en attaque. » Il faudra maintenant confirmer à Vénissieux qui aura à coeur de se racheter. Pour le SAM, il faudra relever la tête s’ils ne veulent pas prendre l’eau face à Vesoul !

CL Marsannay HB 31 – 28 Dijon Métropole HB²

On l’a écrit juste au-dessus, à -5 à la mi-temps le match n’est pas terminé ! Marsannay y a cru et a arraché sa victoire face à des Dijonnais à deux vitesses.

Vincent Liot aligne son 7 habituel face des Pattaras bien mal embarqués au championnat avec un bilan de 1 win pour 3 défaites. Dijon, emmené par Kouyate et le bras monstrueux d’Audiffred, pose leur rythme. En difficulté en attaque, les locaux ne parviennent pas à stopper les offensives adverses. Quand ce n’est pas Kouyate ni Rathéry, c’est Danic, déjà auteur d’une belle prestation face à Beaune, qui se régale sur son aile avec un joli 6/6.

Victor Hopf en « Y » face à Lilian Minana (crédit photo : Eric Bontemps)

La réserve du DMH mène de 7 buts à la 20ème minute quand le staff Dijonnais décide de faire tourner son effectif avant de rejoindre le vestiaire avec une avance de 5 pions. Les soucis ne sont pas terminés pour les locaux avec l’expulsion de Roumeas dès les premières minutes de la seconde période. Un fait de jeu dont les visiteurs ne vont pas profiter pour tuer le match. C’est le moment également choisi par Victor Hopf pour fermer la baraque. Des arrêts qui vont redonner confiance à ses coéquipiers qui vont finalement refaire leur retard. 8 minutes et un 6-2 qui réveille Enselme pour la fin du match. Le score est de 24 partout, Liot est contraint de remettre ses titulaires sur le terrain mais le momentum a changé de côté. Dijon perd ses nerfs, Kouyate puis Roche sont expulsés 2 minutes. Le match est en train de leur échapper, Lacenaire et Chaoui plient l’affaire.

Grosse réaction d’orgueil de la part du CLM qui su inversé le cour du match contre toute attente. Le groupe de Kiour a fait le plein de confiance avant un déplacement compliqué à Chalon. Pour les Dijonnais, il s’agira de corriger le tir face à Aix en Savoie.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top