Poule 5

Beaune 10 à la suite, Cournon en mode feux d’artifice

Crédit Photo : David Tauveron

Statu quo lors de cette quatorzième journée de championnat. S’il n’y a eu aucune surprise on n’ignore pas la performance des Beaunois qui signent leur dixième victoire consécutive ou celle des Cournonnais avec la bagatelle de 48 buts inscrits ou encore celle d’Annecy à quelques secondes de faire chuter un leader en manque de sérénité. C’est partie pour le résumé de la 14ème journée avant… encore un week-end de repos !

HBC Cournon d’Auvergne 48 – 35 Villefranche HB Beaujolais

Le match aller s’était terminé avec un résultat surprise en faveur des Caladois. Ce week-end, il en a été autrement. Les Dragons comptaient bien prendre leur revanche et remettre les pendules à l’heure, et de quelle manière ! Délocalisé à la Maison des Sports de Clermont pour une grande soirée handball, le public encore venu en nombre en a pris plein les mirettes avec ces 83 buts inscrits en seulement soixante minutes !

Villefranche se déplaçait en Auvergne avec seulement 1 remplaçant mais c’est sans pression que les rouges et verts attaquent le match. A tel point qu’après six minutes de jeu, les visiteurs prenaient les commandes de la rencontre (5-6). Le rythme est fou, le ballon file d’un but à l’autre. Les premiers arrêts de Karoubi permettent aux locaux de creuser le premier écart du match (10-7). C’est difficile pour les Caladois de tenir la cadence face à un groupe de 14 joueurs et l’écart continue de grandir, la faute à trop d’imprécisions et d’échecs aux tirs.

« On n’est pas loin en première mi-temps mais trop d’immanquables et de ballons donnés à l’adversaire leur permettent de nous punir. Au retour des vestiaires, il n’y a plus de match. On souffre du manque de rotations. » QUENTIN CLEAUX

La deuxième mi-temps est à sens unique et Cournon ne lève pas le pied de l’accélérateur. Certes, ils ont encaissé 35 buts mais peut-on réellement leur en vouloir ? Quand tu redonnes minimum 48 fois le ballon à ton adversaire… Les joueurs de Loncarevic confortent leur statut de meilleure attaque dans cette poule avant un match exceptionnelle face à Vesoul la prochaine journée. Pour les Rhodaniens, il s’agira de faire déjouer les joueurs de Chalon qui ont validé leur deuxième victoire à l’extérieur.

Dijon Métropole HB² 27 – 35 ASHBC Chalon sur Saône

Pour la première fois depuis au moins 5 ans, les joueurs de la cité de Niépce se sont imposés aux Poussots. Comme lors du match aller, le collectif chalonnais a pris le dessus sur une équipe de Dijon très rajeunit à cause des nombreuses absences.

La relation demi-centre/pivot du DMH permet aux jeunots de rester au contact de leurs adversaires mais Chalon prend le dessus petit à petit, notamment grâce à leur portier Ruault bien en chauffe. Pourtant pas si loin à la 6ème minute (4-5), les Côtes-d’Oriens vont encaisser un 3-0 assassin. Les Chalonnais ne se relâchent pas une seule seconde et Jellal marque déjà le 19ème but à la 19ème minute. Les visiteurs tentent de bonifier au maximum chaque possession et ça paye. Débordés défensivement, trop hésitant en attaque, la jeune garde dijonnaise n’y arrive pas et rejoint les vestiaires menée 23 à 16.

Double stricte. Bim ! La voilà, la réponse tactique dijonnaise. En ce début de seconde période, le changement défensif met en difficulté les visiteurs. Chalon se met à perdre quelques ballons et force ses tirs ce qui donne des munitions à leurs hôtes pour revenir à 4 petits buts. Nicolas Keita décide alors de poser son temps-mort afin de donner de nouvelles consignes qui font mouche immédiatement. La machine est réparé, Nze Samba et Gregulski auteurs de 7 buts chacun, retrouvent le chemin des filets. Il ne leur faut, d’ailleurs, pas beaucoup de temps pour reprendre 9 buts d’avance. Le match est plié, Chalon l’emporte aisément et engrange un maximum de confiance avant un déplacement pas si facile en terre Caladoise. Côté dijonnais, on s’en sort bien. Les équipes derrières ont également perdu, ce qui leur permet de conserver les 3 points d’avance sur le premier relégable.

CS Vesoul 29 – 26 Annecy HB

Une nouvelle fois, ça s’est joué à rien pour Annecy. Battus d’un but à l’aller dans les derniers instants du match, les Annéciens ont encore posé de nombreux problèmes à ce même Vesoul qui a dû sortir le grand jeu pour se défaire des Hauts-Savoyards.

La partie débute merveilleusement bien pour les visiteurs en créant le break rapidement (1-4, 5è). Rejoints au score, ils ne paniquent pas et trouvent le moyen de reprendre 3 buts d’avance mais devant son public, Vesoul ne tarde pas à remettre l’église au milieu du village. C’est qui le patron ? Saintvoirin met fin à la série des Lions (7-1) qui ont repris les rennes du match. Annecy est alors mené de deux buts à la pause avant une deuxième mi-temps de folie.

Tandis que l’écart se stabilise au début du second round, ce sont trois buts consécutifs de Renson, Poulain et Valmar qui ramènent les Annéciens à un but d’écart. L’alerte est donnée côté Franc-Comtois et c’est au tour du trio DessertenneAndréMonnot de se mettre en scène. Vesoul respire, il reste dix minutes à jouer et les joueurs de Seck ainsi que le public pensent se diriger vers une fin de match plus tranquille, il en fût autrement. La troupe de Boucher et Alili ne s’était pas déplacée pour faire de la figuration. C’est encore Renson, Saintvoirin et cette fois Geiling qui se charge de recoller au score. Un cinglant 6-0 qui permet à Annecy de recoller au score alors qu’il reste trois minutes à jouer. Un money-time mieux géré et un public poussif permet au leader de l’emporter. Un résultat certainement cruel pour les visiteurs mais apparemment bien « kiffant » selon notre reporter annécien préféré ! De quoi donner de l’élan pour cette fin de saison.

ALC Longvic 28 – 37 Beaune HB

Beaune n’a pas eu de difficulté à conforter sa place de dauphin face à un groupe Longvicien qui ne parvient pas à se sortir de sa spirale négative. Au-delà du score, la partition des Verts est remplie de fausses notes et ne semble pas de bon augure pour cette fin de saison.

Malgré un départ express (0-3), les Beaunois ne trouvent pas totalement leur rythme et de nombreuses pertes de balle permettent à Longvic de s’accrocher (4-5). Les frères Naudin prennent leurs responsabilités et accélèrent le jeu. Ils donnent de l’air à une équipe beaunoise qui prend le large en cette fin de première période (13-20). La lanterne rouge n’y arrive pas, toujours privée de Berthe, et ne peut que constater les dégâts après trente minutes de jeu.

T. Naudin a encore été impressionnant sur son aile (crédit photo : Eric Bontemps)

En seconde période, Pottiez demandera à ses joueurs de tout tenter. On verra les locaux jouer sans gardien et deux pivots pour essayer de peser un peu plus sur la défense adverse mais le BHB parvient à tenir son adversaire à distance et valide une victoire ô combien importante dans un championnat où il est difficile de garder le rythme comme l’a souligné Xavier Mangematin à nos confrères du Bien Public : « C’était loin d’être parfait […] mais le plus important était de gagner car nous n’avons pas su être dans le rythme avec les coupures du championnat » .

Beaune poursuit sa série et égale le record de Vesoul et ses 10 victoires consécutives, il est difficile de croire que Dijon va réussir à stopper ce rouleau compresseur, who knows ?

Saint-Etienne MHB 30 – 25 HBC Aix-en-Savoie

On avait deux équipes qui n’avaient pas gagner un seul match depuis le début de l’année mais les Stéphanois ont assuré l’essentiel face à un promu, rappelons-le.

Ce statut de promu, Aix n’en a que faire et ce depuis le début de saison. Le début de match est à mettre à leur compte avec un super démarrage (1-5) et un Thauvin – pas Flo’, on se calme les fans de Marseille – qui ne laisse passer aucun tir. Les Oranges maîtrisent parfaitement leur sujet mais Saint-Etienne se montre pressant dans les rétroviseurs et profite d’un tir raté de Richeton pour égaliser (8-8, 23è). Rance et Alliel ne blaguent plus et prennent les choses en main en inscrivant 7 buts, profitant d’un moment de flottement juste avant la pause. Les visiteurs, qui avaient réalisé un bon début de partie, rejoignent les vestiaires menés, finalement, de 6 buts. Regrettable.

La pause n’a pas calmé le jeune Alliel qui repart de plus bel et continue d’enfiler les perles ! L’écart continue de grimper et atteindra même les huits buts (21-13). Trois pions de Grondin, Milesi et Robert remettent les Aixois dans le match (27-24) avant un un money-time de folie mais l’énergie mise pour revenir au score était trop importante pour complètement assurer lors des dernières minutes. Saint-Etienne gère son avance pour s’offrir son premier succès de 2020 et conserve sa 5ème place !

Vénissieux HB 29 – 22 CL Marsannay

La claque ramassée il y a deux semaines en terre Beaunoise a certainement remis les idées en place de nos chers Vénissians. Avec la réception de Marsannay, ils avaient là l’occasion de se rattraper et de retrouver un peu de sérénité avant une fin de saison loin d’être facile.

Le CLM est en difficulté depuis de nombreuses semaines mais prend chaque match qui vient comme une nouvelle occasion de travailler et surtout de se sauver. Alors, se déplacer chez le quatrième de la poule n’allait pas déroger à la règle. 0-4, les Pattaras réalisent un départ canon surprenant un groupe Vénissian peut-être un peu trop attentiste ces premières minutes. Coach Odisio est contraint de poser son temps-mort après seulement cinq minutes de jeu. Pas habitué à stopper le jeu aussi tôt, on imagine très bien que les mots dirigés vers ses joueurs étaient dans le but de les réveiller et ne pas revivre le cauchemar de la journée précédente. Le jeu reprend et l’hémorragie est stoppée. Koesoebjono ouvre enfin le score côté VHB et dix minutes plus tard les deux équipes se retrouvent à égalité (8-8). La défense des Rouges monte d’un cran et les coéquipiers de Picard ne parviennent plus à trouver de solution offensive. Il faut dire que le spectacle proposé par les locaux n’est pas non plus des plus spectaculaire mais le boulot est fait et Vénissieux commence à creuser l’écart.

En menant de 5 buts à la pause, il était question de tenir encore 30 minutes pour les joueurs d’Odisio. En retrouvant quelques principes de base de leur jeu, ils parviennent à maintenir Marsannay à l’écart. Picard et Breuil vont tout tenter pour recoller au score (19-17 puis 20-18) mais ce ne sera pas assez. Les Jaunes et Bleus ne parviennent pas à refaire leur retard et finissent par s’incliner pour la dixième fois de la saison. Pour les Rhodaniens, tout n’était pas parfait mais l’essentiel est là : « On prend la foudre d’entrée avec ce 4-0 mais on a su réagir et les garder à distance tout au long du match. Concernant le niveau de jeu, nous pouvons et nous devons faire mieux si on souhaite faire un résultat face aux prochaines équipes (ndlr : déplacement à Aix, réception d’Annecy, déplacement à Cournon et réception de Vesoul). On a assuré l’essentiel, c’est une victoire à la maison qui fait du bien et va nous motiver pour cette semaine d’entrainement avant une série de matchs qui s’annonce rude » soulignera Eddy Constantin.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top