Poule 5

Le BHB a dompté les Lions

Crédit photo : Facebook CSVesoul Haute-Saône

C’est le coeur lourd que nous rédigeons les résumés de cette onzième journée de championnat. Le décès tragique de Kobe Bryant est venu nous rappeler une nouvelle fois à quel point la vie ne tient qu’à un fil. Se donnant à 100% dans tout ce qu’il entreprenait, il détestait l’idée d’abandonner. Ce mot était très certainement prohibé de son vocabulaire. Pour nous, fan de l’homme, il était un repère et une source d’inspiration. Alors avant d’attaquer nos résumés, nous tenons à adresser nos sincères condoléances à la famille Bryant, à tous ses proches ainsi qu’à toutes les familles endeuillées par ce terrible événement.

Villefranche HB Beaujolais 29 – 28 ALC Longvic

Les Caladois débutent parfaitement leur nouvelle année avec cette victoire ô combien importante dans la course au maintien. En ayant fait appel une nouvelle fois à leur force de caractère, les joueurs de Gérald Vincent ont su renverser la vapeur dans une rencontre où ils étaient mal embarqués.

Il aura fallu attendre plus de deux minutes avant de voir les filets trembler pour la première fois de la rencontre. Et ce sont les visiteurs qui s’illustrent par Thomas Raymond. Alors que les deux équipes se rendent coup pour coup, Villefranche va connaitre un léger passage à vide, multipliant les erreurs offensives et défensives qui vont permettre aux Longviciens de prendre le large (6-6, 12ème puis 7-12, 18ème). Sans paniquer et profitant du temps mort des visiteurs, nos chers Caladois vont se relancer sous l’impulsion de leur gardien, Tommy Andrivon et de leur capitaine Gaudillat. Résultat : c’est un 6-1 expédié en dix minutes pour rentrer au vestiaire sur un score de parité, 13 partout.

A égalité au tableau d’affichage, tout reste à faire pour les équipes qui entament donc cette seconde période dos à dos. Longvic va créer le premier écart de cette seconde mi-temps (15-17) mais les Rouges vont de nouveau trouver les ressources pour égaliser et même prendre le large (24-20). Alors qu’on pense que les locaux ont fait le plus dur, les Longviciens reviennent à leur tour dans la partie (25-25). « C’est un match au couteau !  » dirait l’autre. Le destin ne semble pas vouloir choisir de gagnant mais Cléaux en inscrivant son quatrième but donne le coup de grâce. Villefranche est allé chercher sa troisième victoire et se retrouve donc à égalité avec son adversaire du soir et Marsannay.

Annecy HB 23 – 21 HBC Aix en Savoie

Le derby Savoyard aura réservé un beau spectacle pour cette reprise 2020. Aix, surprenant 6ème avant la rencontre, aurait aimé conforter cette jolie place en milieu de tableau mais la loi de Chatenoud a pris le dessus.

Les hommes de Pachoud étaient même classés 3ème meilleure attaque de la Poule avant le match mais la défense locale a fait déjouer les attaques Aixoise. De l’autre côté du terrain, Mancier s’est régalé et a permis à son équipe de rapidement prendre le large (3-2 puis 10-5). La défense solide d’Annecy met complètement à mal les offensives des visiteurs qui doivent s’en remettre à Simon sur 7 mètres pour rester dans le coup.

Mené de 3 buts à la mi-temps, le HBC Aix s’en tire finalement très bien malgré l’archi domination de leurs adversaires qui se fera sentir de nouveau lors du premier quart d’heure de ce second acte. On prend les mêmes et on recommence. Quand une recette fonctionne, pourquoi en changer les ingrédients ? Majewski stoppera les deux premières tentatives mais son équipe est trop fébrile et encaisse un 5-2 qui redonne 6 buts d’avance aux locaux. Le public assiste alors au réveil des Oranges, notamment grâce à Chalmandrier qui ouvre le bal avec deux buts consécutifs. L’opération remontada est en marche. Plus en réussite, les visiteurs vont réussir à faire douter leurs adversaires en revenant à un petit but alors qu’il reste tout juste deux minutes à jouer. C’est de nouveau l’artilleur Annécien, Mancier, qui va anéantir tout espoir Aixois avec un tir puissant depuis la base arrière. Une victoire de plus dans la course au maintien avant le déplacement à Villefranche, boosté par leur victoire face à Longvic. Pour Aix, il faudra encore se déplacer mais cette fois à Cournon. Ce n’est certainement pas le match le plus important de la saison mais pourquoi ne pas tenter de ramener un résultat d’Auvergne ?

Vénissieux HB 30 – 20 Dijon Métropole HB²

Les jeunes de la réserve Dijonnaise s’attendait à un déplacement compliqué à Vénissieux mais ils étaient loin d’imaginer un tel scénario. Sur le match, difficile de vous raconter quelque chose. Les deux équipes se rendent coup pour coup lors de cette première période mais les appuis incisifs de Kouyate met la défense Vénissianne en difficulté et le DMH se détache (6-10). Le changement défensif opéré par Odisio porte ses fruits puisque ses joueurs parviennent à retrouver de l’équilibre défensif et à égaliser à 12 partout. Thevenot pensait donner l’avantage aux siens mais les Dijonnais et Roche puis Audiffred remettent Dijon en tête avant la pause.

La seconde mi-temps est à mettre en second plan. En effet, Vénissieux est parvenu à faire la différence sur ces 30 dernières minutes en inscrivant 16 buts et en encaissant seulement 5, mais cela peut aussi s’expliquer suite à l’intervention d’abrutis (on n’a pas d’autre terme) venus perturber le match. Propos insultants, jets de bouteilles de verre dans la zone dijonnaise… des faits qui n’ont rien à faire dans une salle de handball. Si l’impact psychologique les a sorti de leur match, ce qui est normal face à une telle insécurité, les jeunes Bourguignons n’étaient pas au bout de leur surprise. Le match n’ayant plus aucune importance, la volonté des joueurs et du staff était de rentrer à la maison mais en sortant du gymnase, ils ont pu découvrir que leurs minibus avaient été vandalisés (pare-brise et vitres éclatés, pneus crevés…). Si Liot a précisé faire le nécessaire auprès de la justice et des instances, ça ne change rien au fait que ses joueurs ont finalement pu être chez-eux que très tard dans la nuit et conserveront ce mauvais souvenir.

HBC Cournon d’Auvergne 35 – 30 CL Marsannay HB

Cournon a fait le job face aux Bourguignons. Même si la logique a été respectée, il ne fallait surtout pas tomber dans le piège qu’aurait pu tendre le stratège Kiour.

Les deux équipes s’accrochent lors des premières minutes de la rencontre. Romain Pecheux et Paul Picard pour Marsannay, Lazic et Croenne pour Cournon, ces quatres joueurs n’auront pas mis longtemps à faire parler la poudre et après seulement 11 minutes, le score était de 7-7. Ce premier quart d’heure passé, les dragons décident de passer à la vitesse supérieur et laissent les Pattaras sur place (16-10). Malgré deux buts du CLM, les locaux parviennent à tenir l’écart et rentrent aux vestiaires en menant 22 à 16.

A l’entame de la seconde période, Karoubi s’illustre de manière spectaculaire avec un arrêt de la tête ! Bon, ce n’était pas voulu, protocole commotion et revoilà le petit Théo sur pied pour la suite du match après quelques minutes de flottement. Et alors qu’on aurait pu se diriger vers une fin de match plutôt tranquille de la part des locaux, Marsannay décide de jeter toutes ses armes dans la bataille. Tactique payante. On joue la 48ème minute quand Yanis Chaoui inscrit le but pour revenir à -1 ! Les Bourguignons sont à quelques instants de peut-être créer l’exploit mais Loncarevic s’en remet à ses hommes forts pour tuer le match.

Une nouvelle victoire pour les Auvergnâts, la sixième, qui leur permet de rester au contact des locomotives. Pour les joueurs de la banlieue dijonnaise, cette défaite ne leur laisse plus qu’un point d’avance sur les deux derniers avant un autre déplacement compliqué à Vesoul.

Maxime Bouquet a rendu une copie quasi parfaite avec un 7/8 au tir (crédit photo : Yannick Martin, Kinic Communication)

Saint-Etienne Masculin HB 30 – 32 ASHBC Chalon sur Saône

« C’est une victoire collective, je suis ravi » lâchait un Christophe Cannarozzo aux anges après cette première victoire à l’extérieur de la saison. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu les couleurs chalonnaises briller hors de ses terres.

Les visiteurs s’en remettent à Fichot et Gregulski pour tout de suite faire le break. 0-2 après 5 minutes de jeu, Saint-Etienne peine à lancer sa nouvelle année. Malgré un premier but de Mouret, les Chalonnais semblent maîtriser leur sujet. Orlandi, qui assiste depuis ses cages aux exploits de ses copains, se joint à la fête avec ses nombreuses parades (15 sur la totalité de la rencontre). En s’appuyant sur ce qu’ils savent faire de mieux, les Chalonnais s’appuient sur leur solide défense et pousse les Verts à passer par les ailes. Jamais largué, Sainté ne trouve pas les ressources pour égaliser et est contraint de rentrer aux vestiaires, mené (17-18).

Les joueurs de Gerwert reviennent sur le parquet avec d’autres intentions et ça se ressent de suite. Profitant des errances chalonnaises, le SAM 42 prend les commandes du match et fera monter l’écart jusqu’à 5 buts. Le groupe chalonnais est en pleine confiance, sans paniquer face à la maîtrise Stéphanoise, les Bleus et Blancs vont se remettre en ordre de marche. Ruault, rentré à la place d’Orlandi, ne tarde pas à multiplier les arrêts à son tour bien aidé par sa défense qui a décidé de resserrer les rangs. Les visiteurs effacent leur retard en quelques minutes (28-28, 52ème). Les dix minutes de mutisme côté Stéphanois leur ont coûté certainement la victoire finale mais on le répète, ce groupe est jeune et continue d’apprendre. Une défaite qui n’a pas d’incidence direct sur leur classement mais ils n’ont désormais plus qu’une victoire d’avance sur leurs adversaires du soir (7ème).

CS Vesoul 30 – 31 Beaune HB

C’était l’affiche de cette dernière journée de la phase aller et on ne s’est pas trompé en vous disant que ça allait être un super match. Même si notre prono a encore une fois été très bon (…) la prestation des deux équipes a permis, une nouvelle fois, de montrer à quel point elles sont légitimement à leur place.

La soirée débutait plutôt bien pour le CSV en faisant le break d’entrée de jeu, Jacquot étant sur un petit nuage mais comme le disait Vecten lors de l’avant-match, ils n’étaient pas venus faire de la figuration. Le BHB s’en remet donc au plus jeune des Naudin, Hugo, pour lancer sa partie. La pression était du côté de Vesoul, ce samedi soir, et Beaune en a parfaitement joué. Mettant beaucoup d’intensité dans tous les secteurs de jeu, les visiteurs parviennent à creuser l’écart (8-11). Malgré un timide retour, les Lions encaissent deux buts coup sur coup avant la pause et les voilà menés après 30 minutes de jeu (15-19), pour la première fois de la saison.

De retour sur le parquet, les joueurs de Mangematin gèrent parfaitement leur avance, ne laissant aucun répit à leurs adversaires malgré les multiples arrêts de Bonneau. Seulement voilà, si les Vésuliens étaient leaders invaincus ce n’est pas pour rien. Douta Seck et ses joueurs décident de monter leur niveau d’un cran, l’écart diminue entre les deux équipes au point que des tensions apparaissent sur le terrain. Le corps arbitral ne se laisse pas impressionner et disqualifie Vecten et Minary, on est là pour faire du handball messieurs, voyons. Le public pousse son équipe à fond, donne de la voix mais les visiteurs ne craquent pas. D’ailleurs Broquin pense avoir fait le plus dur en égalisant à 30 secondes de la fin mais Théo Naudin (11 buts sur la rencontre), quasiment sur le buzzer, offre la victoire à son équipe. « Sur l’ensemble, on a mené tout le match, on a été plus solide qu’eux je trouve. C’est le genre de rencontre qui marque et qui est top à vivre en tout cas. On est content, on leur met la pression pour la suite du championnat » concluera le meilleur marqueur de la rencontre. Il ne reste donc plus que 4 points entre les deux équipes, et Beaune est totalement relancé pour la course au titre !

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top