Poule 4

Irréductibles alsaciens

Crédit Photos : Frédéric BOCQUENET

« Nous sommes en 2020, toute la Nationale 2 est perturbée par les matchs reportés… Toute ? Non ! Car une région peuplée d’irréductibles alsaciens résiste encore et toujours à l’alerte maximale. Du moins, pour l’instant. Retour sur les deux derbys du weekend !

Cernay Wattwiller – Strasbourg² : 36-24

Cernay s’impose facilement face à Strasbourg ! Les cernéens retrouvent enfin le chemin du succès en s’imposant devant leur public au terme d’un match rondement mené. Pour les strasbourgeois, c’est une claque qu’il faudra vite oublier, mais qui fait partie de l’apprentissage du haut niveau.

Cernay démarre fort la rencontre en collant un 5-0 d’entrée qui annonce la couleur, bien aidé par Mathieu MARTIN très bon dans ses cages. Devant, Lilian GAY (10 buts) cartonne comme à son habitude depuis quelques journées. Strasbourg entre tout doucement dans le match mais les locaux dominent toujours et mènent logiquement avant le quart d’heure de jeu (9-4, 13e).  Les joueurs de Gérard BILDSTEIN vont tout de même faire douter un peu les cernéens en revenant assez rapidement dans le match (9-7, 16e).

Mais le sursaut est de courte durée, les bleus et blancs ne cèdent pas à la panique et reprennent rapidement les devants à l’image de Lewis RACON (6 buts), ancien de l’ESSAHB et intransigeant avec ses anciens coéquipiers. Cernay rentre ainsi aux vestiaires avec une belle avance (17-11, mi-temps).

Crédits Photo : Eloïse DECKER

La seconde mi-temps continue sur le même schéma, avec Cernay qui profite des largesses défensives des jeunes strasbourgeois,. C’est d’ailleurs la 4e fois en cinq rencontres que ces derniers encaissent au moins 30 buts. Les bas-rhinois ne trouvent pas la solution face à un Lilian GAY (10 buts) qui continue son festival en deuxième période, épaulé par Christopher GOUDOU et Simon PASCOLO (7 buts chacun) (25-16, 45e). En face, Grégoire DENE (4 buts) se montre moins percutant que d’habitude et le capitaine Victor HATTERMANN (5 buts) tente de sauver les meubles, en vain. Strasbourg prend l’eau et Cernay ne relâche pas ses efforts jusqu’au coup de sifflet final, s’offrant un premier succès à domicile cette saison.

Anthony PININGRE, le capitaine cernéen, est revenu sur le point fort de son équipe dans ce match : « Je pense que le collectif a fait la différence. On était serein de la première à la dernière minute même quand ils sont revenus au score. Le sérieux de chacun a permis cet écart ».

L’entraîneur de Strasbourg Gérard BILDSTEIN est quant à lui déjà tourné vers le prochain match, préférant oublier celui-ci où rien n’a semblé fonctionner : « Nous étions pas du tout dans le match aussi bien défensivement qu’offensivement. Trop d’échecs aux tirs et pas d’agressivité défensive alors que le corps arbitral a plutôt laissé jouer le rapport physique (voire même trop à notre désavantage). Il y a des matchs où rien ne va. Maintenant à nous cette semaine de nous remettre au travail pour rebondir samedi contre Molsheim ».

Cernay renoue avec la victoire et est censé accueillir Lagny lors de sa prochaine rencontre. De son côté, Strasbourg enchaîne à nouveau par un derby en se déplaçant à Molsheim, qui pointe en tête du classement.

Crédits Photo : Frédéric BOCQUENET

Plobsheim – Molsheim : 24-31

Molsheim s’adjuge l’Olympico et passe en tête ! Les visiteurs ont rendu une très belle copie dans ce derby au cours duquel ils ont su mieux gérer les temps forts. De son côté, Plobsheim s’incline pour la première fois cette saison.

En début de rencontre, les deux équipes prennent le temps de se jauger. Molsheim est présent pour rappeler que c’est un derby de haut de tableau et n’hésite pas à mettre de l’intensité et de l’agressivité. Peut-être un peu trop, avec trois exclusions temporaires en moins de 6 minutes, dont deux pour Vincent GOETSCH (3-3, 6e). Malgré cela, c’est bien les blanc et bleus qui vont commencer à creuser l’écart, notamment grâce à leur gardien Vladimir PERISIC, qui met en échec les joueurs de Plobsheim (6-10, 16e). Les oranges se montrent un peu brouillons en attaque mais peuvent également compter sur leur gardien Xavier JARTY pour limiter la casse et rentrer aux vestiaires avec un écart stable (13-17, mi-temps).

En deuxième période, Plobsheim revient sur le terrain avec de nouvelles intentions mais se montre à son tour sanctionné par le duo arbitral. Alors que les joueurs de Jean-Luc KIEFFER étaient revenus à 3 buts grâce à Elliot MEY (8 buts), ils vont totalement craquer lors d’une phase en infériorité numérique. Suite à l’exclusion pour 2 minutes de Clément WAGNER, Molsheim accélère et profite de son avantage pour inscrire 3 buts durant ce laps de temps (16-22, 41e).

Plobsheim est sonné et Molsheim contrôle parfaitement la suite de la rencontre, avec Louis BLANC (7 buts) qui enchaîne les buts et l’expérimenté Vladimir PERISIC qui ne relâche pas en seconde mi-temps. La différence est faite et les locaux, pourtant poussés par leur public, ne trouvent pas les moyens pour revenir dans ce derby.

Le capitaine de Plobsheim Thibaut DHENIN (1 but) est revenu sur les difficultés rencontrées par son équipe, notamment face au gardien serbe : « PERISIC a été impressionnant ! Il nous sort beaucoup de tirs, dès le début du match, notamment à 6 mètres. Derrière, Molsheim joue très bien le coup en concrétisant tous les ballons récupérés. On a également mal exploité les moments où l’on était en supériorité en première mi-temps ».

Grâce à cette victoire, Molsheim se positionne provisoirement en tête du classement avec un bilan comptable de 4 victoires pour une seule défaite. Évidemment, ça ne veut pas dire grand chose en raison du classement faussé par les reports, mais ça montre tout de même que le MOC est un candidat sérieux au titre cette saison. Les joueurs de Rachid BOUAZZA recevront Strasbourg lors de la prochaine journée, tandis que Plobsheim se rendra à Saint-Brice pour tenter de démontrer que cette première défaite n’est qu’un faux pas.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top