Poule 6

Retour à la maison pour Théo Borie !

Crédit Photos : Vitrolles Handball

C’est l’un des premiers transferts de la saison du côté des joueurs, Théo Borie revient parmi nous et débarque chez Avignon. Le pivot de 22 ans, passé par Vitrolles, Istres et Monaco découvre un nouveau club, dans le Vaucluse où il retrouve ses racines. On est donc venu à sa rencontre pour en savoir plus sur ses motivations pour sa 4ème saison à l’échelon national.

N2 Handball FR : On t’avait quitté après un passage éclair à Monaco, quelle était ta motivation à décoller en N3 ? Le besoin d’un retour aux sources dans ton club formateur ?

Théo Borie : J’ai décidé de quitter Monaco et donc là N2 pour retrouver un club de cœur pour moi, mais surtout un entraîneur qui m’a énormément apporté dans ma formation handballistique. J’avais une envie d’apprendre encore et de continuer à progresser avec ce coach et aussi l’envie de revenir près de ma famille et mes amis, c’était primordial.

Crédit Photos : Laura Arcoleo

N2 Handball FR : La saison collectivement parlant a été positive avec une jolie 4ème place pour Vitrolles, c’est un avis partagé de ton côté ?

Théo Borie : C’est une très belle performance collective. Quand on revient une saison en arrière, Vitrolles cherchait à se maintenir, et ils l’ont fait de justesse, donc ça reste une belle performance qu’on a réalisé cette saison. Cependant, on a certains matchs que l’on ne devait absolument pas perdre et pourtant dans lequel on est passé à côté.
Personnellement, j’ai aussi raté quelque matchs importants à cause d’une blessure à la cheville qui m’a coûté un mois d’arrêt avant le confinement. Donc je reste sur ma faim on va dire pour cette saison.

N2 Handball FR : Elle t’aura permis de prendre plus de responsabilités, ce que tu venais chercher aussi non ?

Théo Borie : Tout à fait, l’équipe Vitrollaise était principalement constituée de jeunes joueurs et je faisais parti des plus « vieux » des jeunes joueurs donc une part de responsabilité vis à vis des plus jeunes était bien présente ce que je n’avais pas à Monaco étant donné que je faisais partis des plus jeunes. Je devais aussi gérer le fait que j’étais le seul joueur au poste de pivot, je me devais d’assurer dans n’importe quelle situation afin de compléter le manque d’effectif à mon poste.

Crédit Photos : LNH

N2 Handball FR : On a donc appris il y a quelques jours que tu débarquais à Avignon, tout juste promu. Comment s’est passé ce changement ?

Théo Borie : Il y a quelques jours, l’entraîneur d’Avignon m’a contacté, c’est tombé au moment de l’annonce de la fin du championnat et donc de la montée en Nationale 2. Il m’a exposé le projet de l’équipe dans lequel je m’y suis retrouvé immédiatement.
Le projet est de construire une équipe plutôt jeune et d’aller chercher le meilleur niveau possible où l’on peut évoluer, pour pourquoi pas aller encore chercher une montée d’ici quelques années. Évoluer dans une équipe principalement constituée de jeunes, c’est ce que je préfère et me rappelle encore mes meilleures années de handball. Ensuite, étant natif du Vaucluse et habitant Pernes-Les-Fontaines (village du Vaucluse), je suis content de revenir jouer pour ma « terre natale », car ça fait 6 années que je suis parti jouer en dehors du département.

N2 Handball FR : Tu penses que c’est le bon moment pour toi de te poser après de multiples mouvements entre Vitrolles, Istres et Monaco ?

Théo Borie : Je l’espère en tout cas. On ne sait pas de quoi est fait le lendemain. Mais si tout ce passe bien sur Avignon, il n’y a pas de raison pour qu’il y ait un autre départ.

N2 Handball FR : En attendant, nous devons faire face à une situation inédite avec ce confinement. Comment le vis-tu de ton côté ?

Théo Borie : C’est une période très difficile pour certains. Pour ma part, je travaille encore donc les journées passent plutôt vite, je travaille dans l’agroalimentaire, du coup on a une surcharge de travail qui est assez impressionnante, on ne peut pas dire que l’on s’ennuie.
Sportivement parlant, c’est très difficile car juste avant le confinement j’ai été arrêté près d’un mois et demi. Du coup, je te cache pas que le petit ballon rond plein de colle ainsi que le terrain me manquent énormément. Mais c’est aussi pour ma part une bonne chose car cela me permet de bien me remettre de mes blessures. Il me tarde de reprendre la saison en septembre (croisons les doigts).

N2 Handball FR : Pour l’instant, as-tu pu faire connaissance avec tes nouveaux coéquipiers via des rassemblements en visio ou est-ce encore trop tôt ? Pas de programme dicté par le club ?

Théo Borie : J’ai fait connaissance oui mais pas en visioconférence. Ils m’ont ajouté sur leur groupe de discussion Facebook donc c’est presque pareil (rire) En vrai, on va avoir le temps de faire connaissance, je me fais pas de souci à ce niveau-là. Ensuite, pour ce qui est d’un programme dicté par le club, je pense que c’est encore trop tôt pour dicter un programme de reprise avant d’avoir la date de déconfinement. Cependant je ne serais pas contre d’attaquer au plus vite sur un bon gros bloc de prépa’ physique pour pouvoir être d’entrée prêt au combat en Septembre.

N2 Handball FR : Que peut-on te souhaiter du coup pour la saison prochaine où la Poule reste à définir, Avignon ayant déjà été dans la Poule 5 par le passé ?

Théo Borie : Oula ! J’espère vraiment tomber dans la Poule 6 car niveau déplacement c’est clairement plus confortable d’avoir des petits déplacements d’une heure ou deux maximum. Pour l’avoir fait à Istres lors de ma première année de centre de formation les longs déplacements sont un gros facteur à prendre en compte : jambes lourdes et fatigue du voyage ne font pas bon ménage avec une entame de match correcte. Après, s’il faudra le faire on le ferra et on mettra tout en place pour être à 100% dès le début de match.

N2 Handball FR : Merci à toi Théo et à la saison prochaine pour suivre de près tes performances !

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top