Poule 5

Du hand engagé et un nul logique !

Pour démarrer cette rencontre, c’est sans son arrière droit Prioux que Vénissieux recevait Cournon d’Auvergne. Les deux équipes commençaient ainsi avec deux droitiers sur la base arrière à droite avec Condat pour les lyonnais et l’inévitable Bouquet pour les auvergnats.

D’entrée, Vénissieux affichait son jeu habituel en servant sur un plateau son pivot Thévenot. Le début de match sera finalement à l’image de la rencontre, avec de l’engagement et en conséquence quelques pertes de balles. Le tempo reste tout de même très élevé où les joueurs d’Olivier Odisio essaient au maximum de faire circuler la balle pour prendre de vitesse Cournon d’Auvergne.

Côté auvergnat, c’est Karoubi qui fait picorer à l’aile comme à 6m, le portier des Dragons marche sur l’eau. Cournon profite également de chaque temps faible en défense à l’image de Lazic, pas toujours accroché dans les 9 et punissant ainsi Vénissieux.

Le premier temps fort de Cournon viendra du coup reçu par Felix, seule vrai tireur de loin à proprement parlé. Alves tentera bien par ses duels de trouver la faille mais il verra ses tentatives trouver bien souvent Karoubi sur leur passage.

Cournon d’Auvergne s’impose sur jeu rapide mais aussi par son physique et les fixations de Lazic et Magoure. La réussite est d’ailleurs dans leur camp à l’image du gag réussi par l’ancien arrière de Grenoble après une passe au pivot transformée en but (6-9). Le modjo est de leur côté et Bourhani le sent. Après une jolie recoulette de leur capitaine, les vénissians vont profiter d’une infériorité non maitrisée par Cournon. Entre incompréhension et perte de balle bien trop rapide, Vénissieux revient ainsi au score.

Passé ce moment-là, le jeu se voudra plus haché comme le démontrent les trois pénaltys consécutifs obtenus par Vénissieux dont un sera arrêté par Karoubi, auteur de 10 arrêts en première période. Felix, revenu sur les parquets, remet énormément de danger toute comme Alves, qui trouvera plus facilement Benslimane dans les 9m (14-13) avec ses allers retours répétés autour de la zone, perturbant le secteur centrale de la défense auvergnate. Les exclusions répétées aussi pour Cournon permettent à Vénissieux de ne pas lâcher prise.

Toujours aussi serrée, la mi-temps se terminera sur un shoot à quelques secondes du buzzer rentré par Menubarbe (15-16). Le retour sur les parquets verra les gardiens briller, notamment Calic, entré à la pause. La détermination reste du côté de Cournon mais qui paye un nombre incroyable de balles perdues, non par manque de technique mais par excès de volonté d’aller vers l’avant.

Berchoux revient sur le terrain et plante son but, permettant d’avoir un danger sur la base d’arrière supplémentaire (20-21). Vénissieux essaie de construire son jeu et trouve plus de solutions évidentes que Cournon, qui s’en remet à Magoure ou au poignet de Bouquet.

La 1-5 proposée par les lyonnais posera des soucis à Cournon qui perdront des balles à la fois bêtement mais dues à l’activité de Condat devant. Nebojsa Loncarevic posera son temps mort, fera rentrer à nouveau Lazic et cette pause va vite porter ses fruits. Les tribunes se veulent d’ailleurs de plus en plus bruyantes avec des supporters auvergnats venus en nombre et obligeant ceux de Vénissieux à donner de la voix.

Menubarbe se rappellera au bon souvenir de ses années en formation vénissianne en plantant 4 buts consécutifs après des fixations XXL de la base arrière auvergnate offrant des boulevards au gaucher. A ce moment-là, on se dit que c’est mal parti pour les coéquipiers de Bourhani. Et pourtant, Cournon dAuvergne va retomber dans ses travers en voulant jouer trop vite vers l’avant et il se heurtera aussi à Keignart, revenu dans les cages lyonnaises.

L’ambiance s’enflamme et Vénissieux est transcendé dans les cinq dernières minutes. Cournon a l’occasion de passer à +3 mais Keignart sort une magnifique parade sur l’ailier droit Soldi. Le mano à mano continue et on est à 32-32 à l’entame de la dernière minute. Felix perd la balle et Lonvarevic pose intelligemment son temps mort à 30″ du terme. Alves se charge de gérer celui de Vénissieux pour ne pas voir paniquer les siens.

Menubarbe déclenche encore de loin et marque pour Cournon. Sur l’engagement, Alves réussit à se frayer un chemin et voit l’arbitre siffler un jet de 7m sur le buzzer. En échec par deux fois sur penalty, n’arrivant pas souvent pour Felix, l’arrière se charge de le tirer et rentrera ce dernier tir, offrant un nul au public vénissian.

S’il fallait résumer d’un point de vue personnel ce match, nous avons eu un match plaisant d’un point de vue engagement avec deux équipes qui avaient cette réelle intention de bien faire et d’aller de l’avant, tout ça dans une excellente ambiance entre les deux collectifs. On imaginait Cournon d’Auvergne faire le trou à plusieurs reprises avec une base arrière impressionnante et l’ailier Croenne des plus surprenants sur son aile. Cependant, Vénissieux a sûrement eu plus de rotation à l’image de Benslimane, très actif ou Constantin, faisant le boulot une fois sur le parquet.

En discutant avec chaque camp, la frustration est évidemment là après n’avoir pas pu gagné mais chacun est conscient que le résultat est satisfaisant.

Pour Vénissieux :

Calic (5 a), Keignart (7 a), Bourhani (3/5), Dy (1/1), Alves (3/10 dont 1/1 sp), Benslimane (5/6), Felix (10/15 dont 2/4 sp), Constantin (2/2), Koesoebjono, Condat (5/9), Thévenot (2/2), Berchoux (2/7), Raymond, Richard

Jaune : Constantin
Exclusion : Koesoebjono

Pour Cournon d’Auvergne :

Malgat (3 a), Karoubi (12 a), Muglia, Croenne (6/8), Soldi (1/2), Bocanegro, Servans, Lazic (6/7), Valdivia (1/2), Malgat, Magoure (5/7), Rapinat, Menubarbe (8/12), Bouquet (6/11 dont 1/2 sp)

Jaune : Loncarevic
Exclusions : Croenne, Soldi, Malgat, Magoure x2, Rapinat

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top