Poule 5

Villefranche rate le coche, Dijon retrouve le sourire

Crédit Photos : Carlos De Oliveira – Elodie Fumaz

Pas de grosse surprise pour cette première journée de la phase retour. Les cadors ont tenu leur rang et dans le bas de tableau la bataille fait toujours aussi rage. Mais ne partez pas ! Installez-vous et dégustez nos petits résumés avec une bonne petite crêpe, après tout, pourquoi ne pas faire durer la Chandeleur ?

Vénissieux 30 – 24 Chalon s/Saône

Une semaine après les mésaventures du DMH, Vénissieux recevait une autre équipe Bourguignonne. C’était aussi l’occasion de se voir pour les deux fondateurs du site.

Le coup d’envoi est donné dans une ambiance calme et familiale. Possession chalonnaise mais l’attaque des visiteurs bégaye et sur un premier ballon perdu, Berchoux ouvre le score pour les locaux. Deux nouvelles attaques ratées par les visiteurs et c’est toujours ce diable de Berchoux qui se charge de monter les balles mais le portier chalonnais veille au grain et écarte les deux tentatives de l’ailier droit. Aucune des deux équipes ne va parvenir à faire la différence jusqu’au quart d’heure de jeu. Keignart va alors enchaîner les parades tandis que ses coéquipiers vont s’appliquer en attaque pour faire le trou (14-11). Chalon ne se laisse pas impressionner et parvient à recoller juste avant la pause, notamment grâce à son demi-centre Fichot (15-14).

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes qui pratiquent un sport et terrain de basketball
Crédit Photos : Carlos De Oliveira – Elodie Fumaz

Felix et ses coéquipiers mettent la pression dès l’entame de la seconde période avec un 4-0. Groggys, les joueurs du duo Keita-Cannarozzo ont du mal à se relancer, bien loin de leur réussite offensive de la semaine passée. Les Bleus et Blancs ne parviennent pas à trouver de solutions franches face à la défense Vénissianne, les assauts individuels prennent le dessus sur le jeu collectif et voilà les visiteurs relégués à 6 buts. Les Chalonnais ne s’en remettront pas, une prestation trop hésitante pour faire déjouer le VHB qui obtient sa huitième victoire de la saison et pointe à la troisième place, à seulement deux points du dauphin : Beaune.

Max Alvès explique très simplement ce succès : « On a été cohérent dans le projet. C’est vrai que l’on a un jeu plus lent, on prend notre temps en attaque et c’est ce qui nous permet de ne pas perdre de ballon et d’éviter de donner des munitions à l’adversaire. C’est notre mot d’ordre, on doit s’appliquer et respecter les consignes.  » Un jeu lent qui pourrait poser des problèmes aux Beaunois pour la prochaine journée. De plus, un exploit face aux Côte-d’Oriens permettrait aux joueurs d’Odisio de chiper la seconde place du classement !

Saint-Etienne 30 – 34 Beaune

Ca aurait pu être un déplacement périlleux pour les Beaunois mais les frères Naudin (10 buts chacun) ont montré la voie à leurs coéquipiers pour s’imposer en terre Stéphanoise.

Après quelques minutes plutôt accrochées, Beaune parvient à accélérer une première fois pour créer le premier break de la partie (7-10) grâce à Cossard et leur pivot Vecten. En face, Alliel tente de maintenir son équipe à flot bien secondé par Filleux dans ses cages mais les Hugo Naudin allume ses premières mèches. L’écart se stabilise, oscillant entre 2 et 3 buts, et il faudra un excellent Mai en fin de période pour permettre au BHB de conserver son avance à la pause.

Au retour des vestiaires, Gerwert voit l’un des siens être expulsé par le corps arbitral. Rance, connu dans la poule pour être assez taquin sur le terrain, est invité à aller suivre la fin de la rencontre dans les tribunes. S’en suit un festival de la fratrie Naudin avec 4 buts de suite propulsant les visiteurs à 6 longueurs d’avance. Saint-Etienne aura beau tout tenter, la défense adverse ne leur laisse aucun répit. En fin de rencontre, la fatigue crée des espaces dans lesquels les Verts vont s’engouffrer mais Corentin Stephan, rentré à la place de Mai, va réaliser une fin de partie exceptionnelle. Le jeune groupe Stéphanois n’aura donc pas réussi à stopper la machine Beaunoise qui poursuit son chemin avec une huitième victoire consécutive. Après ces deux défaite à domicile, il s’agira de retrouver de la confiance dès la prochaine journée, avec un déplacement à Marsannay.

CS Vesoul 31 – 23 CL Marsannay

Avec la réception d’un mal classé, les joueurs de Douta Seck avaient l’opportunité de se relancer après leur première défaite de la saison face à leur dauphin, la semaine dernière. Il fallait, cependant, rester sérieux et ne pas prendre à la légère cet adversaire qui se déplaçait finalement sans pression, comme le technicien Franc-Comtois l’avait souligné avant cette rencontre.

Le départ est tonitruant et les Lions ne vont pas tarder à se mettre à l’abri (2-0 puis 4-1) mais Marsannay ne s’était pas déplacé pour rien et comptait bien jouer toutes ses chances. Pas impressionnés, les Pattaras vont laisser passer l’orage et revenir tout doucement à un petit but. En face, c’est un Vesoul tout en maîtrise, qui va gérer son avance jusqu’à la pause grâce au bras ravageur de Vassilev, auteur d’un parfait 8/8.

Kiour et ses joueurs ont du mal à revenir des vestiaires et encaissent quatre buts sans en marquer un seul. En tant que leader, le CSV ne compte laisser aucun espoir à son adversaire et appuie là où ça fait mal. L’écart de classe entre ces deux équipes se ressent immédiatement et les locaux ont dorénavant un matelas bien confortable (27-19). Pêcheux et ses 6 buts ne suffiront pas, bien trop esseulé le gaucher bourguignon ne parviendra pas à donner un second souffle à son équipe qui s’inclinera logiquement malgré son courage. Quatrième match sans victoire pour le CLM qui n’a plus qu’un point d’avance sur les relégables. Une situation critique pour les Jaunes et Bleus avant la réception de Saint-Etienne, également en quête de résultats positifs.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes qui pratiquent un sport, terrain de basketball et chaussures

Villefranche s/Saône 28 – 34 Annecy

Malgré un bon Gaudillat (meilleur marqueur du match avec 8 buts), Villefranche n’a pas réussi à renverser son adversaire et reste relégable à l’issue de cette première journée des matchs retours.

Côté Annécien, c’était prévu, Renson et Mancier ont pris le jeu à leur compte. Durant le premier quart d’heure, les deux équipes se neutralisent et aucune ne parvient à faire la différence. L’enjeu du match est important pour la suite de la saison et les 26 acteurs le savent, il ne faut rien lâcher. Les exclusions temporaires de Cléaux et de Chambry va permettre aux visiteurs de coller un 4-0 (9-13) salvateur pour la suite de la rencontre. L’écart grimpera même jusqu’à 6 buts (10-16) avant un dernier run Caladois pour revenir à deux unités à la mi-temps (15-17).

Le second acte démarre avec une bataille entre gardiens. Aouafa et Rambaud Measson multiplient les parades mais cette petite gueguerre permet aux locaux de revenir au score et même de passer devant (18-17). Les Savoyards ne paniquent pas et se remettent en marche. Pus d’application défensive et revoilà les Bleus (d’un soir) aux commandes. Malgré un timide retour du VHB grâce à Savery, Annecy va réussir à contenir les assauts offensifs adverses pour conserver leur avance au tableau d’affichage. Résultat final 28-34 et une première victoire à l’extérieur pour les joueurs d’Alily et Boucher qui relèguent leur adversaire du soir à 5 points au classement général. La saison est encore longue, alors qu’Annecy recevra l’armada Cournonnaise, Villefranche tentera de ramener un résultat de Dijon qui a réussi à se défaire tant bien que mal de son voisin Longvicien.

ALC Longvic 26 – 29 Dijon Métropole HB²

Les matchs entre Longvic et Dijon ont toujours une saveur particulière, du derby inter-agglomération quoi. Si ce match n’a pas transpiré la perfection handballistique, les joueurs auront eu le plaisir de jouer une rencontre disputée du début à la fin.

Alors que Danic rate son premier tir (le seul du match, il finira la rencontre à 9/10), son gardien stoppera, à son tour, le premier tir Longvicien avant que Minana n’ouvre le score pour les visiteurs. Dijon lance les hostilités mais les Verts comptent bien jouer leur carte à fond. Enfin rentré dans le match, l’ALC parvient à prendre les rênes de la rencontre (5-3) mais un plus tard Danic remet son équipe sur les bons rails et après deux buts consécutifs, le DMH mène de nouveau (8-9). Les locaux vont traverser un passage à vide qui va permettre aux visiteurs de prendre le large mais un dernier sursaut d’orgueil avant la pause, va permettre aux joueurs de Jérémy Potiez de revenir à une unité (14-15).

Leblanc, rentré à la place de Gueneau dans les cages Longvicienne, débute parfaitement sa mi-temps avec deux parades de suite mais les Dijonnais sont revenus avec de meilleurs intentions et font le break rapidement (14-17). Longvic est déterminé à ne pas abandonner ce match. Chaque joueur apporte sa pierre à l’édifice, chacun y allant de son petit but, pour garder la tête hors de l’eau et c’est en bon capitaine que Stunault parvient à ramener les siens à 1 but. Malheureusement pour les locaux, cela ne suffira pas pour faire douter leurs adversaires qui parviennent à gérer le money time en n’encaissant aucun but pendant 5 minutes. Le DMH retrouve le sourire et se donne de l’air en conservant deux victoires d’avance sur le premier non-relégable, un autre voisin, Marsannay.

HBC Cournon d’Auvergne 32 – 27 Aix en Savoie HB

Nouvelle victoire de 5 buts pour la meilleure attaque de la Poule 5 mais comme l’a souligné Loncarevic au micro de Kinic : « C’est encore une victoire de cinq buts mais elle est mieux construite que la semaine dernière.  » On est quand même obligé de souligner la performance de notre Max Hardeeeeeeeeen BOUQUET qui a été un acteur majeur dans la victoire des siens avec un excellent 14/15 !

Les dragons démarrent en trombe mais Aix répond immédiatement et peut même se targuer d’être en tête (3-4 puis 4-5). Mais ça, c’était avant que les Bouquets et Lazic ne mettent la main à la patte. Un but chacun et les locaux reprennent la main au tableau d’affichage (7-5). Le public nombreux de Boisset se dit que son équipe va enfin s’envoler mais que nenni les Savoyards n’ont pas fait 3h de route pour faire de la figuration. Accrocheurs jusqu’à la 20ème minute, les Oranges finissent par craquer en fin de première période (9-8 puis 18-11 à la 30ème).

La deuxième mi-temps est parfaitement maîtrisée par les locaux malgré un retour inquiétant des joueurs de Coach Pachoud. Partis avec 7 buts de retard à la reprise du match, Aix parvient à revenir dans le match (22-19 puis 23-20) mais la marche est trop haute. Les Cournonnais gère leur avance, notamment grâce à Bouquet et Menubarbe et finissent par s’imposer pour la deuxième fois de suite ce qui leur permet de rester au contact du trio de tête.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top