Poule 3

Serris chaud bouillant, Lille profite du choc de la journée

Crédit Photos : Christelle Flouron

Ça se décante un peu dans cette poule 3 ! Si l’on distingue désormais un vrai trio de tête avec Lille toujours d’aplomb et Massy qui vient d’arrêter Saint-Ouen, les tendances bougent un peu en-dessous avec le réveil de Lagny qui enfonce la lanterne rouge, et surtout le gros coup réalisé par des Serrissiens en forme olympique. Zoom sur ce weekend.

Lille Villeneuve d’Ascq 38 – 30 Montfermeil

Et oui, Lille a fini par céder. Et qui de mieux que l’ASSOA pour avoir stoppé cette série incroyable de 9 succès ? Le tout était maintenant de se remettre dans le bon sens, pas évident avec la réception de Montfermeil, qui n’a connu que la victoire en 2020 (mais dans sa salle Maurice Baquet). Une confiance qui se ressent en début de match, les deux équipes font jeu égal (10-9, 18e). Les locaux se détachent ensuite un poil, dans une partie aux multiples pertes de balle (14-11, 23e). La volonté de Montfermeil étant de vite jouer les engagement et toutes les contre-attaque ne paye pas. Sans Magassa (suspendu), M’Bata est le danger de loin, une menace vite identifiée par les hommes de Tijani Kachroum (limité à 2 buts). La fin de mi-temps est tendue (5 exlusions temporaires dans les 10 dernières minutes dont 3 juste avant la pause) mais les Lillois conservent l’avance (18-14).

A la reprise, les Lillois gèrent, bien aidés par le scoring de Pénin (10 buts), rapidement pris en stricte et Kachroum (9), auteur d’une magnifique roucoulette (26-22, 44e). En face, les Reds n’abdiquent pas, à l’image d’un Jessy Risebois de tout les instants que ce soit dans le jeu ou sur jets de 7 mètres (12 buts, 6 sur 7m), 29-26 à la 51e, Lille ne romps pas et fait la décision par Fourcade et Pénin, pour s’imposer 38-30. Un match pas brillant de la part des deux équipes, mais une victoire importante dans le haut du tableau.

Jérémi Kachroum (Lille) : « Pour ce match contre Montfermeil on avait à cœur de se rattraper par rapport au non match que l’on a fait la semaine dernière de plus on a appris leur défaite face à Massy dans les vestiaires ce qui nous a motivé encore plus
L’absence de Magassa nous permet de nous concentrer sur leur deuxième arrière buteur Mbata que l’on tient bien en défense malgré cela la quasi intégralité de la première mi temps est serrée car on perd beaucoup de ballons sur le jeu rapide. Derrière en deuxième mi temps on arrive à bien gérer notre avance et on termine à +8 , cela a été un beau match malgré beaucoup de pertes de balles contre cette valeureuse équipe qui n’a rien lâché, l’ambiance était super avec un public nombreux qui nous a bien encouragé jusqu’à la fin maintenant on a deux semaines pour bien se préparer pour aller à Maisons Alfort« 

Jessy Ribesois (Montfermeil) : « Nous sommes partis en match ce week-end à Lille avec plusieurs absences dont Mara Magassa, suspendu pour ce match , Lucas Frosia et Kevin Ohayon absent , plus deux blessés Malcom Heraclide et Sofiane Hachami . Nous avons affronté le leader de la poule même si nous étions pas complet. En ce début d’année 2020, j’essaye de réaliser des bonnes performances pour l’équipe.« 

Massy² 36 – 32 ASSOA

Après le choc du weekend dernier entre Lille et St-Ouen, remporté par l’ASSOA, la réserve de Massy solide troisième croisait la route de ces jaguars devenus dauphins, avec pour objectif de chiper ce statut. Un objectif qui trouve le bon chemin en début de match (7-4, 9e), malgré les nombreux arrêts de Ludovic Dominique (12 au final). Un bon départ grâce au jeu de transition rapide et une très bonne défense sur le capitaine St-Ouennais Sambou Sissoko (2 buts). Paradoxalement, c’est quand les Massicois arrêtent de buter sur le portier adverse, tirant plutôt à côté que les jaguars reviennent (11-10, 19e). L’ASSOA repasse devant (14-15, 25e) dans une première période équilibrée, qui se termine par un but splendide de Thibault Chevalier sur un coup franc desaxé (19-20).

La différence se fait en début de seconde période, quand Tristan Nicolas prend feu dans les cages de Massy. 4 arrêts décisifs (9 en seconde mi-temps) pour le compère de Sobotka, additionnés avec l’efficacité du tueur Millan Rota (12 buts). 27-23 à la 40e, l’écart est fait, St-Ouen force ses tirs et Chevalier (7 buts) gère parfaitement le tempo pour Massy. Zaïre (6) amorce un sursaut (31-29, 49e) mais les hommes de Thomas Merlin, vainqueur de la bataille tactique font tomber l’ASSOA (36-32).

David Turmine (ASSOA) : « Retour difficile à faire… Autant que ce week-end ! Je n’ai pas pu (ou voulu) encore revoir la vidéo du match pour apporter un avis technico-tactique tranché. Je dirais simplement que les jeunes de Massy ont été meilleurs que nous sur ce match et ont plus cru dans la victoire qu’ils ont in fine été chercher. Je tiens d’ailleurs à les féliciter.« 

Millan Rota (Massy) : « Après une 1ère mi-temps équilibrée nous avons, en 2eme, resserré la défense et les gardiens ont fait le reste pour qu’on encaisse que 12 buts. C’est une belle victoire collective, un match maîtrisé qui nous rassure après une défaite à Serris et une courte victoire à St Polois. Personnellement j’étais bien dans mon match. J’ai concrétisé, sur nos montées de balles, les ballons récupérés par notre défense et les 7m obtenus par mes coéquipiers.« 

Crédit photo : Serris Val d’Europe

Serris Val d’Europe 32 – 16 HBCM St Pol

Et bonne année 2020 ! Depuis les fêtes, c’est simple, Serris n’a connu que la victoire. Du pain béni pour les Serrissiens, embourbés dans le bas du classement depuis le début, qui peuvent enchaîner avec le déplacement des St-Polois. St-Pol a par contre mal digéré la trêve, avec un calendrier compliqué et deux défaites contre Lille et Massy. Deux dynamiques qui se confirment en début de partie, d’une manière plus que surprenante. Les locaux sont devant 5-3 (8e), avant de voir Boudahir et Mele être exclus pour 2 minutes. Avec cette double infériorité numérique, Serris ne plie pas et fait voler en éclat la défense St-Poloise. Mele, Roset, Anicet, Boudahir, tous les éléments offensifs serrissiens plantent, et les visiteurs sont impuissants (14-4, 22e !). Les St-Polois reviendront à 8 buts de retard à la pause (16-8).

Mais le mal est fait, et les soucis offensifs des verts n’arrangeront rien. Alan Mohamed est le leader au scoring de l’équipe avec 4 buts, bien maigre sachant que Serris continue d’appuyer, reprend les 10 buts d’avance (22-12, 41e). Les hommes de Sébastien Delettre n’ont pas fait dans le détail, Welsau Boudahir en tête (9 buts) et s’offrent un succès éclatant (32-16). Les deux spirales continuent.

Pierre Verleene (St Pol s/Mer) : « Nous sommes très clairement, passés à côté de ce match Samedi soir. On n’a pas réussi à mettre les ingrédients dans tous les compartiments de jeux pour pouvoir prétendre à la victoire. On les a regardé jouer pendant l’intégralité de la rencontre. Cela fait quelques matchs où on est trop gentils sur le terrain… Face à cette équipe de Serris, déterminée a enchaîner sur une 3ème victoire consécutive et remonter au milieu du classement, cette lourde défaite nous coûte très chère… On perd de plus en plus de points dans la course au maintien. A nous de nous remobiliser dès le prochain match, devant notre public, face à une équipe de St Valéry qui cherche aussi les points pour se maintenir le plus rapidement possible.« 

US Lagny/Montevrain 33 – 29 Stade Valériquais

Une victoire rassurante contre St-Pol, puis 4 revers en autant de matchs pour Lagny. Tel est le bilan difficile depuis la blessure de Cédric Rambure pour les Seine-et-Marnais, qui pouvaient profiter de la réception de St-Valéry, lanterne rouge pour se relancer. Et malgré l’exclusion rapide de Benoît Szlendak pour 2 minutes, l’entame est à l’avantage des hommes de Franck Andretti (5-2, 8e). Les Valériquais prennent chaud ensuite, et Pignol (5 buts au final) et Corentin Bernard (9) donnent la tête de la course aux visiteurs (8-10, 15e). On se dit que Lagny retombe dans ses travers, mais Pluquet (3) refait passer ses coéquipiers devant à la mi-temps par deux jets de 7 mètres (16-14).

Les Valériquais sont alors les premiers à marquer en seconde, mais Pignol reçoit deux minutes. Un frein dont va profiter Lagny. Pablo Michaud plante (7) pour conserver l’avance (23-21, 46e). La lanterne rouge n’arrivera jamais à égaliser, sans se faire distancer jusqu’au money time et Lagny stoppe finalement sa série noire (31-26).

Axel Bouvard (Lagny/Montverain) : « Après les quatre défaites de suite, il était important pour nous de gagner autant pour assurer notre place au milieu du tableau mais aussi pour le moral de l’équipe. On a réussi à bien rentrer dans le match en faisant d’entrée de jeu un 3-0, mais le match est rester serrer tout du long. En défense on a pu compter sur un gros B.Szlendak qui a permis d’éviter certains buts, en attaque C.Francois a inscrit des buts importants. Je pense que cette victoire nous a permis de bien relever la tête afin de mieux terminer la saison.« 

Hamidou Keita (Stade Valériquais) : « On a fait une mauvaise entame de match comme d’habitude. Comme chaque match, je préviens les joueurs qu’on va se faire rentrer dedans et qu’il faudrait répondre présent mais on le fait pas. Et quand tu joues sous la pression bah tu remarques des comportements que tu as jamais vu. Balle perdue rendue à l’adversaire, faute défensive, faute d’attaque. Donc très compliqué gagner des matchs. Après il y a aussi un manque de combativité et de courage chez certains joueurs dû aux piètres entraînements qu’ils font. Quand tu joues face à des équipes qui jouent leur maintien et qui sont plus combatives, tu sais que ça va être compliqué de gagner. Rien est perdu mais faudra batailler jusqu’au bout mais pour cela faudra avoir plus de combativité, courage et d’orgueil. Et je tiens à remercier nos fidèles supporters qui ont fait le déplacement pour nous supporter malgré cela, on est pas capable de leurs rendre.« 

St Pryvé 31 – 38 Mélantois

Dans la poule 3, les duels de bas de tableau valent toujours leur pesant de cacahuètes. Surtout celui-ci, entre un St-Pryvé en grande forme ces derniers temps (3 victoires en 4 matchs, dont une contre l’ASSOA) et un Mélantois HB offensif (2e meilleure attaque) et aussi en jambe. Deux esprits positifs qui ne se lâche rien dans les premières minutes (13-13, 23e), et même toute la première mi-temps (15-17 à la pause). Un duel plus qu’équilibré, qui voit s’opposer un duel de buteur, entre Lansana Sako d’un côté (7 buts) et Jean Fache de l’autre (11).

Alors que l’opposition fait rage (19-19, 37e), les Bruants sont les premiers à former un petit écart, par Carpentier (2) et Obin (4, 20-23, 43e). Le plus dur est fait dans un match serré et ouvert, et le retour de Simon Louf fait du bien aux têtes nordistes dans cette seconde mi-temps. En dépit du bon match de Perrin (7) et Ramel (6), St-Pryvé craque (29-34, 55e) et les visteurs remportent une victoire plus qu’importante (31-38).

Sylvain Perrin (St Pryvé) : « C’est une défaite décevante, car ce match était très important pour nous, pour la course au maintien. Il fallait que l’on confirme notre prestation contre Maisons Alfort. On a pas su mettre la même détermination. Nous avons manqué d’agressivité en défense, et trop de ballons perdu en attaque, nous ne pouvons espérer mieux. Il va falloir se reconcentrer très vite et travailler car Lagny dans 15 jours est un match décisif. La saison est loin d’être finie, il faut continuer les efforts. Félicitations à Melantois qui nous ont fait déjouer.« 

Jean Fache (Mélantois) : »Un match bien maîtrisé du début à la fin. St Pryvé nous a offert un beau combat physique et nous avons su répondre présents notamment en 2ème mi-temps. Sur attaque placée, nous avons trouvé les solutions tout au long du match. C’est cool de confirmer après la belle victoire contre Lagny samedi dernier. Comme tous les ans, le Mélantois devient intouchable en 2ème partie de saison ! Nos adversaires sont prévenus!« 

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes qui pratiquent un sport, terrain de basketball, enfant et plein air
Raphaël Guillemin et Valentin Dupuis semblent viser le haut de tableau

Billy Montigny 30 – 25 ASA Maisons Alfort

Quel est le point commun entre Billy-Montigny et l’ASA Maisons-Alfort cette saison ? La puissance à la maison ! Les deux équipes du milieu de tableau sont intraitables à domicile, mais l’on n’a plus vu les Nordistes jouer salle Paul Guerre depuis… le 30 novembre (4 matchs d’affilée à l’extérieur !). Bizarrement, ce sont les locaux qui se font mener d’entrée, les Maisonnais se reposant sur les buts de Loïc Copitet (3, 5-7, 18e). L’exclusion temporaire de Dorbane profite ensuite à Billy, moment pour prendre l’avantage (11-9, 24e) et même distancer la concurrence à la faveur d’un scoring partagé (14-10, mi-temps).

Une forme concrétisée à la reprise, puisque l’avance se stabilise (18-13, 36e). Mais l’ASA revient avec Thibout (7 buts) et Tarrico (8 buts). 24-22 à 10 minutes de la fin, les Carabiniers ne tremblent pas, à l’image de Corentin Dupuis et Raphael Guillemin (7 buts), bourreaux de Broussaud (10 arrêts) et de ses coéquipiers. La forteresse de Billy-Montigny valide son statut (30-25).

Thomas Musy (Maisons Alfort) : « Après la précédente défaite chez Saint Pryvé, c’est un autre visage qu’on a voulu montrer avec un tout autre état d’esprit. Malheureusement, nous n’avons pas su faire déjouer l’attaque de Billy Montigny. Ce qui nous a fait courir constamment après le score sans jamais parvenir à remonter l’écart et sans jamais passer devant. Cela se joue souvent sur des petits détails. Maintenant, Il nous faut continuer à aller de l’avant et travailler ensemble pour pouvoir gagner les matchs à venir et se maintenir en Nationale 2.« 

Corentin Dupuis (Billy Montigny) : « Dans l’ensemble, nous avons fait un bon match , un match sérieux on a écouté les consignes des coachs et nous avons su creuser l’écart au bon moment même si en fin de match on se fait de petites frayeurs à cause de certains deux minutes ou de mauvais choix offensifs. Malgré ça nous sommes resté soudés, et nous avons joué jusqu’au bout face à une équipe qui ne lâchait rien ! On devait retrouver le goût de la victoire après deux matchs sans victoire et c’est chose faite ! Nous restons invaincus chez nous, notre salle reste notre forteresse ! Heureusement que Matthieu Swiniarski et Adrien Sosnowski ne jouent pas au Hand comme il joue à FIFA, sinon on serait en départemental !« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top