Antibes en petit poucet

(Crédit photo : RénéV. Photo)

Ils étaient 72 et il n’en reste plus qu’un, au stade des 1/16èmes de finale de la Coupe de France de Handball. Frustrés de ne pas avoir eu un tirage plus sexy lors du tour précédent, les Titans sont allés chercher un exploit pour offrir à leur public la plus belle des fêtes avant Noël. 

L’Olympique Antibes Juan les Pins, actuellement 1er ex-aequo avec « Sainté » et le GFCA, n’a plus connu le goût de la défaite depuis… la 1ère journée de championnat face à la réserve de St Raph’. Il est clair que les Blancs et Bleus sont en train de vivre un début de saison de rêve et cette épopée en Coupe de France est à l’image de leur bonne série. 

Un départ pas si surprenant

La saison 2017-2018 a été décevante et les joueurs ont joué cartes sur table. Sûrs de leur niveau, ils ont décidé d’assembler leurs talents individuels pour former un gros collectif. De plus, l’arrivée d’Olivier Inghilleri a été une bouffée d’air frais et son managérat a permis à son groupe de complètement évoluer. Même si, sur le papier, le groupe est moins fort que l’année dernière, le gardien de but Jérôme Lopes insiste sur la solidarité de son équipe version 2018/2019 : « Par rapport à l’année dernière c’est clairement l’ambiance dans le groupe. Le groupe vit bien. Quand on joue, on joue pas pour notre propre personne mais pour le copain. On peut partir à la guerre ensemble. Sur le papier on est moins fort que l’année dernière, par contre, sur le contenu il y a pas photo ! » 

La guerre a commencé le 15 Septembre et cette défaite à Saint-Raphaël. Alors que les démons de la précédente saison auraient pu revenir, il en a été tout autrement. Les Titans ont su se relever et ont enchaîné avec une victoire contre Monaco (30-29). Une rencontre serrée qui a lâché son verdict que dans les derniers instants. Les Monégasques avait mené tout le match et s’étaient fait reprendre in extremis par Antibes. La première victoire est là, la saison est lancée. Deux mois plus tard, on retrouve l’OAJLP en très bonne position. Jérôme Lopes ajoutera : « Je pense qu’on se devait de finir dans le trio de tête. Notre équipe est très impressionnante. Le niveau et l’expérience de chaque joueur le sont également donc avec une équipe comme ça on se devait de finir parmi les premiers. » 

Garain avait vu juste, ils seront les petits Poucets des 1/16 de finale (Photo : RenéV. Photo)

Le petit Poucet

Une saison, c’est long, il y a des trêves sans fin sauf pour ceux qui jouent la Coupe de France. Décriée par certains, pourchassée par d’autres, cette compétition donne du fil à retordre aux coachs. Doit-on la jouer ? Doit-on profiter de ces matchs pour travailler ou doit-on simplement faire une croix dessus pour conserver la forme ? La réponse exacte n’existe pas, pour Françoise Hocquet Petrov (Présidente) et son club, l’objectif est clair : aller le plus loin possible. On doit dire que les dirigeants ont eu le nez fin sur ce coup-là. Après avoir éliminé Hyères (N3), Villeneuve Loubet (N2), le GFCA (N2) (qui a été éliminé l’année dernière par le PSG après un beau parcours aussi), Draguignan (qui a fait tant de mal aux équipes de Nationale 2) et donc Bagnols, pensionnaire de N1, les Blancs et Bleus pourront offrir un joli spectacle à leur public avec la réception de Saint-Raphaël (Lidl Starligue) ! 

Antibes fait partie des 32 dernières équipes en lice pour la Coupe aux branches. Quoi de mieux que d’être récompensé par ce tirage – St Raph’ actuellement 6ème de LSL – dans une ambiance de derby pour clôturer l’année ? Julien Denat est excité : « C’est superbe pour le club, ça fait presque 20 ans que cela n’était pas arrivé, j’étais petit au club quand c’était arrivé ! Et on a hâte car on a vécu un superbe match contre Bagnols avec un superbe public, une superbe ambiance. On était tous très ému de voir ce soutien ! » Le contexte est d’autant plus particulier pour Inghilleri qui va retrouver son ancien club, lui qui entrainait l’équipe réserve du SRVHB auparavant. Alors, on le sait sur le papier ce sera très déséquilibré mais on ne doute pas une seule seconde que les Titans profiteront au maximum de cette affiche !

« On a aucune pression de résultat. Mais pour que ce soit encore plus une fête, nous devons faire un bon match. C’est super de jouer un haut de tableau LidlStarligue mais il faut qu’on puisse se dire à la fin du match qu’on ait aucun regret, sans se soucier du score à la fin. Donc on sera très sérieux sur la préparation de match ! » J. Denat

 

 

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top