Asson reprend son destin en main

Crédit photo : Joël Montoya

Cette 21ème journée signait pour certaines équipes le dernier match de la saison à domicile mais pour d’autres c’était un virage qu’il ne fallait pas rater pour espérer se maintenir ! On pense donc à Asson, Billère, le ROC et Bègles qui nous offriront un final sous tension le 1er Juin prochain… En attendant, focus sur les matchs de ce week-end.

ETEC 29 – 34 Bruges 33 HB
Contraint de remonter la pente après leurs contreperformances, les Toros se déplaçaient chez des Charentais motivés à offrir un beau final à leur public. Le jeu rapide proposé par les deux équipes emballe le match le match dès le début. Alors que Bruges est en tête d’une courte avance, l’ETEC parvient à recoller après le quart d’heure de jeu et finit par mener les débats. Deux arrêts de Merceron envoient Martily et Herrero de l’autre côté du terrain pour reprendre l’avantage à la pause. Biccheri marque dès le retour des vestiaires. La réussite est clairement du côté des visiteurs. L’écart est de 4 buts, Rodriguez écope d’un carton rouge et Herrero, auteur d’un très bon match, en profite pour enfoncer le clou (20-26). Merceron poursuit son festival (23 arrêts sur la rencontre) et remet son équipe sur les bons rails avant une dernière à domicile dans 2 semaines.

Billère HBPP² 27 – 30 FENIX Toulouse HB²
Les jeunes du Fénix ont dû s’employer face à la réserve Billéroise. Lors du match aller, les Toulousains s’étaient facilement imposés sur leur terrain mais les joueurs d’Emmanuel Aletto sont au bord du gouffre. Encore menacés par la descente, les Béarnais sont rapidement menés au score (2-4 puis 3-5) mais réagissent enfin. Le gardien Billérois, puis Cohn, et Furnari permettent au BHPP de prendre la tête. Les locaux compteront jusqu’à trois buts d’avance avant d’être rejoints juste avant la pause (16-15). En seconde mi-temps, les deux équipes se rendent coup pour coup, menant les hostilités chacune leur tour jusqu’à l’entame du dernier quart d’heure. La réussite semble avoir choisi son camp. Aucun des tireurs local ne trouve la solution et Toulouse en profite pour améliorer sa marque. Billère est maintenant trop loin et ne peut que s’incliner. Seul un résultat négatif d’Asson lors de la prochaine journée pourrait redonner leur redonner espoir d’un hypothétique maintien.

ASPOM Bègles HB 21 – 23 Zibéro Sports Tardets
Tardets veut terminer sur le podium et pour cela il fallait déjà venir à bout des Girondins de Bègles. Pourtant, les hommes de Rémy Puyau ont donné pas mal de fil à retordre aux visiteurs. Car même si l’ASPOM est menée tout au long de la première période, ils ne sont jamais largués et atteignent la mi-temps avec un retard de 2 buts, 11-13. Le Zibéro accélère au retour des vestiaires et augmente son avance (13-18) mais les locaux ne paniquent pas. Leur défense se resserre et parviennent à égaliser à 19 partout et pointeront même en tête (21-20) à l’entame du money time. Alors que Joris Marc avait l’occasion d’arracher le nul, Plagnard, le portier Tardetsien stoppe la tentavie et propulse son coéquipier Baque pour sceller la victoire.

Lormont HHG 30 – 26 HBC Objat Corrèze
Pour leur dernier match à domicile les Green Lions ont tout d’abord dû faire jeu égal avec des Corréziens qui leur tenaient la dragée haute. Malgré une marque de +3, les vieux démons Lormontais refont surface : perte d’efficacité en attaque, relâchement défensif et revoilà Objat qui se remontre dans les rétroviseurs, 13-12 à la mi-temps. Après avoir augmenté le rythme au retour des vestiaires, les Girondins se relâchent et se permettent quelques folies qui ne sont pas du goût de coach Jourdan. Le sérieux retrouvé, le LLHG reprend 7 buts d’avance et réduit à néant les espoirs d’un meilleur résultat pour le HBCOC. Mention spéciale aux frères Contiero qui ont joué leur dernier match aux Iris et qui rejoindront l’équipe d’Aix en Provence dès la saison prochaine.

AS L’Union HB 28 – 27 ROC Aveyron HB
Le ROC avait l’occasion de valider son maintien s’il confirmait sa belle victoire contre Bruges mais la copie de la première période à réduit en cendre tout espoir de s’imposer en terre Unionnaise même si la seconde mi-temps fût bien meilleure. Les 2 équipes sont au coude à coude au quart d’heure de jeu mais les absences défensives profitent à L’Union qui creuse rapidement l’écart et relègue son adversaire à 7 buts à la pause. Julien Demetz reconnaîtra en fin de match que les consignes n’ont pas été respectées et qu’une petite gueulante a eu lieu dans le vestiaire. Les mots du coach ROCiste ont été entendus. Le visage de ses joueurs est différent, les intentions sont autres et voilà les Ruthénois qui recollent au score en toute fin de match. Rodez aura même la balle d’égalisation… Avec encore son destin en main, il suffire d’un match nul à Bègles pour être encore en N2 la saison prochaine.

Asson Sports 27 – 27 Grand Poitiers HB86
Asson a réalisé un très grand match et reprend son destin en main. C’était le premier épisode du film de leur survie. Pourtant Poitiers frappe d’entrée notamment par Godineau et le score est déjà de 1-5 après 10 minutes de jeu. Franck Vignaud est contraint de poser son temps-mort pour stopper l’hémorragie et replacer ses joueurs. L’arrêt de jeu est payant puisque ses joueurs se reprennent et égalisent à 9 partout à la 22è minute. Les défenses et les gardiens de chaque équipe s’illustrent et les Griffons ne mènent plus que d’un but à la pause. Labarrere, Mariet et Pomme lancent de la meilleure des manières la seconde période et Asson se retrouve en tête (13-11). C’est la folie dans la salle, les Assonnais gèrent leur avance en restant à 2/3 buts puis pendant 5 minutes, aucun joueur ne trouve la solution. Paul Barral (16 arrêts) et Lucas Rémy (15 arrêts) sont en feu mais les visiteurs trouvent les ressources pour recoller au score et se retrouvent en tête à 1 minute 40. Pierre Gamet s’arrache et égalise juste avant le buzzer. Asson arrache un match nul ô combien important qui leur permet de prendre un point d’avance sur Billère (premier relégable). Il faudra réétirer un grand match à Tardets pour valider le maintien et après un tel exploit on se donne le droit d’y croire !

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr
Top