Poule 1

Beaucoup de changements dans cette Poule 1

Crédit Photos : Corantin Reverbel Photographie

Avec 6 matchs sans défaite, Poitiers chope la première place au classement ! Objat s’offre le duel de la mort contre Asson et reprend des couleurs en bas. C’est d’ailleurs Bruges Lormont qui ferme la marche et devient la lanterne rouge. Les cartes semblent redistribuées !

Grand Poitiers 32 – 31 ETEC

Une semaine après son succès face au Zibéro Tardets, le Grand Poitiers Handball 86 avait une belle opportunité d’enchaîner à domicile dans sa salle du Bois d’Amour avec la réception de l’ETEC. Un gros derby entre deux équipes plutôt solides au classement qui restaient sur de bonnes performances lors de la journée précédente (l’ETEC avait fait tomber l’ancien dauphin Billèrois sur ses terres 36-30). Ces deux formations attendaient donc beaucoup et le match promettait du spectacle !

C’était bel et bien le cas. Avec deux joueurs d’expérience dans un grand soir (Florent Joli et Ibrahima Sall, 8 buts chacun) Poitiers débute pourtant son match sur un réveil tardif et se retrouve mené après pas mal d’échecs aux tirs (2-5, 6è). Le public peut donc s’interroger et s’inquiéter sur la soirée qu’il va passer dans les travées Poitevaines mais en seulement deux petites minutes, les locaux égalisent à 6 buts partout.

C’est donc un nouveau match qui commence et qui sera très très serré jusqu’à la fin de la première période. A la pause, aucune des deux équipes n’arrive à se départager et les formations rentrent dos-à-dos aux vestiaires, 16 partout après une ultime réalisation d’Anthony Heroux pour les visiteurs. Le second acte de jeu restera également très égal malgré un léger écart creusé par les coéquipiers de Thibaut Bouissier qui ne franchira pas les 3 buts d’avance (25-22, 46è). Poitiers s’impose d’un tout petit but, 32-31 et récupère la place de leader à l’Union Girondins de Bordeaux Bastide Floirac Cenon qui est allé perdre du côté de Rodez. Une belle récompense pour Florent Joli mais, pour ce dernier, rien n’est encore fait, il faudra confirmer. « Le match contre l’ETEC était pour nous le premier de la dernière ligne droite avant les vacances. On a abordé ce match comme les deux suivant dans un état d’esprit de guerrier. En plus du classement c’est pour nous un petit derby. Devant une salle pleine on avait à cœur de maintenir notre niveau actuel. Comme on l’attendait nos adversaires ne nous ont rien laissé. Et jusqu’à la dernière seconde le match pouvait basculer. La force de notre groupe est d’être très soudée. On peut s’appuyer sur tout le monde à tout moment et c’est un gage de sérénité pour nous. On termine le match avec 1 but d’avance et en prime la première place. On va s’efforcer de la conserver face à deux équipes prétendantes à la montée dans les deux prochaines semaines. On sait que ce sera l’équipe qui lâchera le moins de points durant la saison qui finira première. Alors on va batailler jusqu’au bout pour tenter de mettre tous nos adversaires derrière. On ne va pas se cacher et on va tenter de rester l’équipe à abattre le plus longtemps possible ».

Rendez-vous samedi soir à Libourne pour les Griffons !

Bruges Lormont² 27 – 34 Billère²

Cette rencontre entre les deux réserves de la poule que sont le Bruges Lormont Handball et le Billère Handball Pau Pyrénées avait un grand goût de rattrapage. En effet, il ne faut pas faire allusion aux rattrapes du baccalauréat mais plutôt aux défaites que ces deux formations ont pu concéder lors de la journée précédente et qui au final, leur coûte très cher à quelques semaines de la trêve hivernale.

Billère qui est tombé dans le piège de l’ETEC avait perdu sa seconde place et Bruges Lormont n’avait pas réussi à prendre des points importants dans le Béarn à Asson en vue du maintien. La victoire été donc plus qu’impérative pour ses deux formations. Avec le retour de Mathis Beauchef dans les rangs Billèrois les Girondins savaient à quel genre de match s’attendre face à une équipe qui se montre souvent dangereuse dans les contre-attaques.

Le duo des gardiens du jour dans les buts de la réserve du BLHB, Lucas PégurierBoiron et Yohann Dejean ne voulaient pas non plus, se faire surprendre par les ailiers Béarnais, un des éléments forts du Billère Handball. D’entrée de jeu, le match ne trouve pas vraiment d’équipe supérieure puisque le score est très serré. Le BLHB passe cependant devant 6-3 après des réalisations de Lucas Morin-Diolé et de Pierre-Ba Cordier (12ème). Mais Billère profite des exclusions temporaires de Cordier et Power pour revenir au score (7-7, 18ème). A la pause, ce duel entre les deux réserves de cette Poule 1 est à l’avantage des visiteurs qui mènent de deux buts, 13-15.

Tout reste à faire en seconde période pour les joueurs du BLHB qui ne veulent pas se décourager et égalisent dès le début du second acte à 15 partout. Mais Billère prend le large et ne reverra pas Bruges Lormont revenir dans cette rencontre. Au final, les jeunes gardes Girondines passent à la dernière place du classement derrière Objat. Il faudra rebondir dès le week-end prochain et aller chercher un résultat à l’ETEC dans un match qui ne s’annonce pas forcément évident.

Objat Corrèze 27 – 26 Asson Sports

En déplacement en Corrèze après sa victoire très importante de la semaine passée à domicile contre la réserve du Bruges Lormont Handball, les Béarnais d’Asson avaient à cœur de confirmer qu’ils restaient sur une bonne lancée et voulaient surtout, prendre des points face à un nouvel adversaire direct au maintien.

De son côté, Objat avait l’avantage du terrain et désirait impérativement retrouver le chemin de la victoire qu’ils n’avaient plus aperçus depuis le 21 septembre dernier contre le ROC Aveyron Handball. D’autant plus après le faux pas concédé à l’ASPOM le week-end précédent. C’était donc une affiche très alléchante entre deux formations prêtes à partir à la guerre.

Avec des leaders qui ont su prendre leurs responsabilités, Objat s’est offert une première période plutôt agréable. Dix premières minutes accrochées pour au final, passer devant et prendre un lourd avantage de 12 buts à 4 à la 18ème minute. Il n’y à rien à dire concernant la prestation de Vasiliu une nouvelle fois hors-norme qui n’a fait qu’une bouchée des Béarnais en réalisant un total de 20 arrêts.

Asson a fait ce qu’il a pu pour limiter la casse et le travail effectué au retour des vestiaires en seconde période a failli être gagnant mais les verts et noirs n’auront pas réussi à marquer les buts qu’il fallait et s’inclinent 27-26. Objat s’est fait très peur mais retrouve enfin le chemin de la victoire !!

Après s’être fait très peur, la joie est bien-évidemment au rendez-vous après cette rencontre comme l’explique Rodolphe Collet (le responsable de la caisse noire d’Objat qui se fait d’ailleurs un plaisir de nous répondre) « Cette victoire était vitale pour notre mental après notre mauvaise performance à Bègles. Il y a eu 2 matchs, la 1ère mi-temps, et la deuxième. En première mi-temps nous avions, notamment en défense, imposé une grosse intensité collective à l’équipe d’Asson. Toutes les montées de balles devaient se jouer à fond et nous étions patient en attaque. Tout cela avec de la réussite explique notre écart de +7 à la mi-temps. Nos débuts de deuxième mi-temps sont, depuis 2 ans, notre point faible. Malheureusement pour nous, ça a été le temps fort de l’équipe d’Asson, on a commencé à perdre la clef du match en prenant un 10-3 d’entrée. Puis en concédant l’égalisation 10 minutes avant la fin du match. Asson était à ce moment en confiance et nous ne trouvions plus les solutions. Quand nous les trouvions, on butait sur le gardien Assonnais. Finalement, on ne se libère que dans la dernière minute. C’est un match que nous devions gagner de plus…. mais je vais me contenter des 3 points, ce qui est le plus important au final ! ».

Zibero Tardets 30 – 22 HBC Libourne

Classé match de la 8ème journée de la Poule 1, cette affiche de gala entre le Zibéro Tardets et le HBC Libourne promettait beaucoup de spectacle entre deux formations très bonnes dans ce début de saison. Les Basques de Tardets ne pouvaient d’ailleurs que redouter l’efficacité de cette équipe du HBCL en attaque notamment après le succès que Libourne avait décroché lors de la journée précédente à domicile contre Rodez, 46-39.

Mais avec la défense comme l’un de ses atouts majeurs, Tardets était loin de partir outsider de cette rencontre. Matheo Castaing le confiait avant la rencontre et se méfiait de cette équipe du Zibéro où il n’est jamais facile de s’imposer. En sortant  »le match parfait », Paul Bozom et ses partenaires ont réussi à faire tomber Libourne 30-22 !

Un début de rencontre très accroché qui ne penchera en faveur des locaux que vers la 18ème minute de jeu pour au final que le Zibéro fasse la course, seul en tête à la pause (14-8). La seconde période n’aura été qu’à sens unique. L’ancien pensionnaire du centre de formation de Sélestat, Julien Cadel est déçu de cette prestation « J’ai l’impression qu’on n’est jamais rentré dans le match. On a subi la rencontre parce qu’à aucun moment on a joué notre jeu. Le niveau de jeu qu’on a proposé n’était clairement pas au niveau de cette affiche, ça rend la défaite encore plus amère ». En tant que bon capitaine, Paul Bozom explique que son équipe attendait beaucoup de cette rencontre « Nous avions à cœur de nous rattraper du déplacement de Poitiers où on a manqué de caractère. C’est pour ça que nous avions décidé de durcir le jeu défensivement avec le retour de Xabi Etchebéhère et le fermer offensivement avec une consigne de ne donner aucun ballon à notre adversaire pour ne pas rentrer dans un match « houra handball ». Nous craignions cet adversaire avec de fortes individualités, nous l’avons respecté en faisant un match plein et maîtrisé. Il va maintenant falloir faire une bonne semaine d’entraînement et se prouver à nous même que nous sommes capable de rééditer ce genre de match dimanche face aux Girondins ».

Crédit Photos : Kristo Sports

ROC Aveyron 32 – 29 Union Girondins de Bordeaux Bastide / Floirac Cénon HB

En allant jouer du côté de Rodez, l’Union Girondins de Bordeaux Bastide Floirac Cenon HB se voulait enchaîner et obtenir une 7ème victoire cette saison afin de confirmer sa place de leader. En partie car les hommes de Xavier Chaumel, leaders incontestables depuis le début de la saison voyaient revenir petit à petit les équipes de Poitiers, Billère et Libourne derrière-eux.

Faire un résultat sur ce déplacement au ROC été donc impératif. Mais Rodez, qui restait sur une série noire depuis la victoire à Tardets le 2 novembre dernier avait à cœur de se rattraper après la lourde défaite à Libourne lors de la journée précédente. Tout commence très rapidement dans ce duel entre Aveyronnais et Girondins et les deux équipes se répondent coup sur coup.

Au bout de dix minutes de jeu, aucune des deux formations n’arrive à se départager (6-6). Mais suite à des échecs aux tirs et des pertes de balles, Rodez va passer devant et prendre un bel avantage de 15-10, dix minutes plus tard. L’Union n’arrive pas à répondre à son adversaire et ne peut rien faire face à une telle efficacité. A la pause, le score est lourd et les locaux ont clairement réussi à imposer leur jeu (20-11). Au retour des vestiaires, on peut s’attendre à une réaction du leader Bordelais mais c’est plutôt dans les dix dernières minutes que l’Union parvient à limiter la casse et à revenir très rapidement dans le match.

Malheureusement pour eux, il n’aura manqué peut-être que quelques minutes supplémentaires pour tenter de décrocher une victoire. Rodez s’est fait peur en fin de rencontre mais parvient à s’imposer par 3 buts d’écart, 32 à 29. Il y a donc beaucoup de déception dans les têtes Bordelaises comme nous le fait constater Richard Gibert « Nous n’avons pas montré notre vrai visage surtout en 1ère mi-temps où nous avons encaissé trop de buts. Nous n’avons pas réussi à développer notre jeu en attaque et surtout mettre l’intensité prévu en défense afin de stopper Rodez.  Cependant nous sommes tombés sur une très bonne équipe de Rodez et notamment un très bon gardien qui nous a fait mal à 6 m. Malgré une 2ème mi-temps correcte le retard accumulé à la pause était trop grand. Il faut relativiser, il s’agit de notre 2ème défaite, le club retrouve la N2, toute l’équipe aurait signé pour ce début de saison avant la reprise. Maintenant nous ne sommes pas là par hasard, tout le groupe et le staff travail dur depuis août et nous allons continuer à travailler afin de corriger ce qui nous a fait défaut et se préparer au mieux pour le prochain gros combat à domicile contre l’un des favoris de la poule Tardets avant d’aller défier Poitiers » .

AS L’Union HB 33 – 17 ASPOM Bègles

Duel de bas de tableau entre l’AS L’Union et l’ASPOM Bègles lors de cette 8ème journée de N2. Un match à la vie, à la mort où en cas de succès, l’équipe qui s’imposerait prendrait des points précieux face à l’équipe perdante dans un match impératif pour le maintien. Et comme le montre les statistiques, la région Bordelaise ne réussit pas beaucoup à cette équipe de l’ASU qui s’est déjà inclinée contre Libourne et les Girondins.

Il fallait donc essayer de montrer autre chose surtout après que l’ASPOM se soit imposé contre Objat dans un autre duel de bas de tableau. Bègles voulait de son côté confirmer et mettre de côté un nouvel adversaire direct. La rencontre met pourtant beaucoup de temps à démarrer et les gardiens font le spectacle en ce début de rencontre.

Au bout de 10 minutes de jeu, le score est très pauvre et le match prouve qu’il va se jouer logiquement en défense (2-2, 10ème). Mais petit à petit les deux équipes se réveillent et commencent à scorer ! A la pause, l’Union mène 12-10. Au retour des vestiaires, le meilleur buteur du match Clément Perez porte l’Union et les Toulousains arrivent avec succès à imposer leur rythme.

C’est un tout nouveau match qui débute et qui ne prend absolument pas le même scénario qu’en première période. Personne n’aurai pu le croire lors des premières minutes du match mais les buts s’enchaînent (20-12, 41ème). L’ASU ne sera finalement jamais inquiété en seconde période et s’impose très logiquement 33-17 après une ultime réalisation de Perez. Ce sont donc des points très précieux de pris pour les Toulousains qui voudront confirmer à Asson samedi soir.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top