Poule 1

Billère et le ROC maintenus, Asson relégué

On y est, le rideau est retombé après un dernier salut de tous les acteurs de la saison. Le Fénix a validé sa montée depuis quelques semaines maintenant, on attendait cette dernière journée qui nous offrait une finale à 3 qui n’aura malheureusement pas souri aux Assonnais qui accompagnent Objat en Nationale 3 pour la saison prochaine. Avant de partir en vacances, voici le résumé de cette ultime journée.

Crédit photo : Aurélie Fontana

On y est, le rideau est retombé après un dernier salut de tous les acteurs de la saison. Le Fénix a validé sa montée depuis quelques semaines maintenant, on attendait cette dernière journée qui nous offrait une finale à 3 qui n’aura malheureusement pas souri aux Assonnais qui accompagnent Objat en Nationale 3 pour la saison prochaine. Avant de partir en vacances, voici le résumé de cette ultime journée.

FENIX Toulouse² 38 – 31 Lormont HHG
Le Fenix termine son incroyable saison par une victoire sans appel face à Lormont. Pourtant la première période fut archi disputée. Les visiteurs créent un premier écart à la 7è minute (4-6) mais Houry et Bertini remettent les deux équipes à égalité. Dès le quart d’heure de jeu, les Toulousains durcissent leur défense et s’appuient sur un Théo Gehin, solide, pour prendre l’avantage (14-11). Les hommes de Quentin Jourdan réagissent et rentrent au vestiaire menés d’un petit but. En seconde période, la réserve toulousaine accélère et porte son avance à 4 buts après 9 minutes. Yohann Dejean (19 arrêts) tente de stopper les offensives adverses mais ses coéquipiers, en échec, ne parviennent pas à tenir la cadence. Toulouse peut faire la fête, la saison est terminée avec la montée à la clé après une saison quasi parfaite (18V, 2N, 2D).

ROC Aveyron HB 24 – 23 ASPOM Bègles
600 personnes ont répondu présentes pour cette finale de maintien. Le ROC devait s’imposer pour assurer sa place en N2 et c’est donc, tout logiquement, que l’on assiste à un début de partie très intense. Alors que les Ruthénois mènent 4-2, les visiteurs s’appuient sur leur portier pour passer devant à la 22è minute mais un dernier run des ROCistes leur permet de rejoindre la pause en menant 12 à 10. Bègles revient sur le terrain en inscrivant un 3-0 mais les hommes de Julien Demetz ne panique pas, reprennent l’avantage au tableau d’affichage. Kevin Broucas offre un but d’avance à l’ASPOM à 5 minutes de la fin. Un dernier pénalty de Yann Fraysse, auteur d’une belle partie avec 11 buts, délivre les locaux. L’Amphithéâtre peut laisser exploser sa joie, les joueurs l’ont fait et arrachent leur ticket pour faire une saison de plus en N2 !

Zibero Sports Tardets 23 – 16 Asson Sports
C’était LE rendez-vous de l’année pour Asson et ses supporters l’avaient compris en organisant un déplacement à Tardets mais cela n’aura pas suffi pour créer l’exploit. Pourtant, les visiteurs sont accrocheurs sur cette première mi-temps. Malgré que les Assonnais courent après le score, ils ne sont jamais bien loin et pointent à une longueur de retard à la pause. Mais le manque de réussite offensive des visiteurs va leur coûter cher en seconde mi-temps. Pourtant, alors que le tableau d’affichage annonçait 13 minutes restantes, Asson n’est mené que d’un but mais le ZST fait déjouer son adversaire qui ne marque plus pendant 5 minutes. Une période muette qui condamne les joueurs de Franck Vignaud. Alors que le bilan sera fait dans les prochains jours, on imagine qu’il y aura des regrets. Avec seulement 2 victoires depuis le mois de Janvier, et des gros matchs nuls face à l’ETEC et Poitiers, les Assonnais sont relégués avec seulement un point de retard, au classement, sur Billère contre qui ils avaient également partagé les points (29-29, 17è journée).

Bruges 33 HB 31 – 27 AS L’Union HB
Bruges soigne sa sortie après sa victoire face aux Unionnais victime du long week-end de l’ascension et qui n’étaient que 9 pour ce déplacement. Et ces neuf bonhommes ont donné du fil à retordre aux Girondins qui avaient pourtant bien débuter leur match (5-2). Revenus au score à 9 partout, les Toulousains doublent leurs adversaires. Les Brugeais ne paniquent pas et contrôlent la fin de cette première période et rentrent au vestiaire en menant 16 à 13. Le second acte repart sur les chapeaux de roues mais les deux gardiens repoussent les tentatives mais c’est L’Union qui craque en premier est est relégué à 5 buts dès la 37è. Bruges mènera même de neuf buts avant un dernier sursaut d’orgueil de la part des visiteurs qui réduiront l’écart. On souhaite une bonne retraite sportive à Amilcar Martily et Nadir Touhami et une bonne continuation pour la suite !

Mamadou Faye (crédit photo : Christophe Biccheri)

Grand Poitiers HB86 29 – 31 Billère HBPP²
Poitiers n’avait plus rien à jouer mais en face, la réserve de Billère se devait de réaliser l’exploit de gâcher la fête à Bois d’Amour pour garder son ticket pour jouer en N2. Et autant vous dire que les jeunes Billérois n’ont pas été impressionnés par l’enjeu. C’est eux qui prennent les rênes de la rencontre (4-6 puis 7-11). Cueillis à froid, les Poitevins ne parviennent pas à inverser la tendance et accusent un retard de 5 buts à la pause. En seconde période, Billère poursuit sur sa lancée et parvient même augmenter son avance à 8 buts ! Le match est à sens unique mais pourtant… A l’image de l’excellent match d’Ibrahima Sall (9 buts sur 13 tirs), le Grand Poitiers n’abandonne pas et profite du relâchement de son adversaire pour entamer sa remontée. Partis de trop loin, les locaux ne peuvent empêcher la victoire Billéroise qui leur permet de garder leur place dans le championnat de N2. Pour Poitiers, cette défaite n’entâchera pas cette très belle saison pour leur première à ce niveau et se place directement comme un gros morceau pour l’an prochain.

HBC Objat Corrèze 28 – 30 ETEC
Dans un match sans réel enjeu si ce n’est terminer sur une bonne note, Objat, à l’image de sa saison a joué par séquence. Pourtant accrocheurs lors du premier quart d’heure, les Objatois se sont éteints durant 8 minutes pendant lesquelles le TEC en a profité pour creuser l’écart (8-9 puis 8-14) mais deux exclusions temporaires permettent aux locaux de recoller juste avant la pause (16-18). En cette fin de saison, les jambes sont lourdes et cela semblait compliqué pour les joueurs de repartir pour les 30 dernières minutes de la saison. Le rythme en empathie ainsi que la qualité. Les visiteurs parviennent tout de même à reprendre quatre buts d’avance, malgré le temps mort de Kabengélé l’écart continue d’enfler. En baroud d’honneur, le HBCOC profitera des absences adversaires pour recoller. Avec 5 arrivées en début de saison et 3 départs, le collectif à Charentais a grandi au fil des journées et termine à une belle 4ème place à un point du podium !

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top