Continuité, maître mot à Lyon Caluire !

S’il fallait citer des équipes faisant figures d’ancien dans la Poule 5 de Nationale 2, Lyon Caluire en ferait partie. Présent depuis presque 10 ans à cet échelon, Caluire s’est affirmée comme une équipe solide, assurant son maintien sans le moindre souci ces dernières saisons. Emmené par les inamovibles Mohamed Saadallah et Boumédienne Benkhala, les lyonnais se veulent toujours ambitieux et aimeraient goûter à nouveau au doux parfum de la N1 qu’ils n’ont plus connu depuis les années Prochasson, Darignac et Eberlin dont l’entraîneur Jean Paul Coasse faisait partie en tant que joueur cette fois-ci.

« Concernant l’équipe des années 2000, à vrai dire j’y fais jamais référence… Sauf dans un coin de ma tête secrètement car j’étais dans l’équipe qui est descendue en Nationale 2 et j’aimerais un jour ramener le club au niveau supérieur… »

Dans une poule qui risque de voir le coyote Vesoul se balader, l’heure est plutôt à la construction d’une équipe capable de monter d’ici deux ans minimum. Cette saison, le calendrier nous offre plusieurs derbys régionaux, bien évidemment contre Vénissieux, offrant toujours une feuille de match bien noircie, mais aussi Villefranche (descente) et Bourgoin (montée) qui font leur apparition cette année au 4ème échelon.

Avec déjà deux jeunes recrues en provenance de N1, Caluire a planté le décor. L’effectif reste quasiment le même confirmant le souhait de Jean Paul Coasse d’être patient et de se la jouer fin sur le marché pour jouer les troubles fêtes. Après avoir connu les galères de fins de championnat à calculer les scénarios de maintien, les lyonnais souhaitent s’installer sur la durée en haut du classement.

« On ne veut pas reproduire les erreurs de certains clubs trop pressés d’arriver en haut trop vite. On fait confiance à ce groupe de joueurs qui construit une belle histoire depuis deux saisons maintenant en retouchant certains postes comme le pivot ou la base arrière. »

Les cadres comme Chasteland, Aleveque et Benkhala conservés, le club lyonnais sait qu’il peut partir sur les mêmes bases que l’an dernier et n’aura pas de difficultés à démarrer l’année à la différence d’autres équipes ayant connus des chamboulements à des postes clés.

Pour cela, Jean Paul Coasse a concocté un stage à Paris dans son ancien club, Sannois St Gratien (devenu Elite Val d’Oise) dans le but de consolider le groupe et de travailler face à des équipes franciliennes.

On sera sur les installations du pôle espoir et on effectuera des matchs amicaux contre l’Elite Val d’Oise mais aussi Tremblay N2), Rueil-Malmaison(N3).

La solidarité dont a fait preuve Caluire ces deux dernières saisons sera le facteur clé pour espérer accrocher le Top 3 de cette Poule 5, plutôt indécise pour le moment. Derrière Vesoul, la bataille risque de faire rage entre Caluire, Beaune sans compter Vénissieux qui voudra récupérer le leadership régional.

 

Crédit photo : Le Progrès

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top