Poule 6

Éloge aux Zébrés !

Crédit Photos : Fred Lefebvre

Ne cherchez pas à voir dans ce papier une certaine forme de favoritisme mais bien un hommage à un club et une équipe très sympathiques qui nous auront donné un paquet d’énergie pour réaliser cette nouvelle saison en tant que média. Pas coutumier du fait, c’est sur une touche personnelle que j’ai décidé de démarrer cet article. C’est sur une route de vacances que j’ai appris où se trouver Guilherand Granges, une route digne de la Route 66. La D86 ne laisse jamais indifférent en apercevant dans les hauteurs la façade du château de Crussol. Bruno s’en est d’ailleurs inspiré pour faire un concept sur le logo du club.

Création de notre Bruno Henry

Curieux, j’ai découvert derrière que je me trouvais tout bonnement à Guilherand Granges, tout juste promu dans la Poule 6 l’été dernier.

La nostalgie passée, on a pu en apprendre un peu plus sur un club ardéchois qui ne laisse jamais indifférent les autres que cela soit pas leur organisation de tournoi de pré-saison, de l’accueil des adversaires mais aussi par leur maillot aux couleurs uniques en N2 Masculine, jaunes et vertes.

En discutant avec Sylvain Frésu, coach chez Villeneuve Loubet, c’était le même son de cloche pour le technicien « C’est appréciable de jouer dans belle une salle avec de l’ambiance, ils ont connu une aventure en Coupe de France et sont restés sur cette dynamique […] Les entraineurs qui ont pris la suite ont fait du super boulot dans la continuité et ce qui est très appréciable, c’est la convivialité après les matchs des dirigeants très accueillants et cette salle qui est un vrai 8ème homme qui contribue à ce jeu de mouvement vers l’avant.« 

Cette épopée incroyable mérite d’être évoquée alors qu’en 2014, une bande d’ancien pro décide de débarquer à Guilherand Granges avec l’objectif de remporter la Coupe de France. Une mission réussie avec brio et répétée l’année d’après. Lionel Héritier, désormais entraineur, s’en rappelle très bien « Le club de Granges nous a accueilli les bras ouverts et bien sûr sans négliger le championnat non plus. Au final, on est deuxième en Prénational et vainqueur de la Coupe de France régionale. Durant cette saison, un groupe de supporters a vu le jour « Les zèbrés du HBGG« . Depuis cette 1ère victoire en Coupe de France, le club vit sur une pente ascendante et ne cesse de progresser. Aujourd’hui, le projet est de pérenniser le club à ce niveau là.« 

Crédit Photos : Fred Lefebvre

Cette saison à cet échelon, elle était attendue ou espérée depuis des années après avoir été souvent placé mais jamais suffisamment pour découvrir le niveau supérieur.

En tant que promu, Guilherand Granges l’a vécue avec un enthousiasme incroyable allant jusqu’à promouvoir notre article rédigé pour Villeneuve Loubet, fait plutôt insolite pour un concurrent direct. On y a découvert alors un club au dévouement total pour ses joueurs et c’était d’ailleurs la première chose dont nous parlait Alexi Marcé lors de notre échange.

« Le HBGG est un club unique pour ma part. Tout d’abord, il y a un esprit familial qui règne, c’est ce que les dirigeants veulent garder malgré la montée en N2. De plus, ce club possède une force exceptionnelle : ses bénévoles. C’est incroyable le nombre de personnes qui œuvrent pour ce club (buvette, groupe d’animation, dirigeant, entraîneur…) Les Zèbrés mettent le feu au Centre Omnisports mais aussi à l’extérieur, le bus est régulièrement rempli de supporters. Par exemple, à La Crau, nous nous sommes crus à Domicile puis enfin les dirigeants qui font un boulot énorme. Quand je suis arrivé au club, il y a 3 ans, je n’avais qu’une seul chose à penser quand j’arrivais au gymnase, c’est de jouer; le reste est géré magnifiquement par les dirigeants.« 

Crédit Photos : Fred Lefebvre

Pour ce qui est du sportif, pour une première, ce fut très propre. Jamais ou quasi pas inquiété par la descente si l’on puit dire, le groupe de Lionel Héritier a prouvé que sa présence à ce niveau était justifiée. Leur première a d’ailleurs été parfaite en infligeant une défaite pleine d’autorité à Saint Raphaël qu’on voyait alors jouer le haut de tableau à la rédac’. Comme toujours dans cette Poule 6 très homogène, l’irrégularité a pris le pouvoir mais des performances de renoms ont été effectuées comme cette victoire chez la Crau d’un petit but, celle contre Villeneuve Loubet ou même le nul obtenu contre Istres qui n’aura pas laissé beaucoup de points dans la bataille « sportivement parlant ».

Avec l’une des meilleures paires de gardien, Guilherand Granges s’est souvent sorti de pétrin avec les arrêts de Marcé ou les relances insolentes de Rajkovic. Avec une table de marque très bien répartie si on excepte Beaucourt au dessus au niveau des statistiques, c’est sur un collectif que Lionel Héritier s’est appuyé. Malgré des fins de match compliquées comme lors de la défaite chez Saint Raphaël, le groupe ardéchois n’a jamais lâché et s’est en permanence remis en ordre de marche.

Crédit Photos : Fred Lefebvre

Très actifs sur les réseaux sociaux, on s’est régalé durant la saison à suivre les avants matchs et résumés des rencontres à l’instar d’Annecy sur la Poule 5. Que dire des excellentes photos autant appréciées par nous que par les adversaires de Guilherand Granges.

Toujours enthousiastes malgré les défaites, les joueurs du HBGG n’ont sans cesse été bosseurs espérant gratter les places et s’offrir une fin de saison sur le podium. Cette saison, elle n’aura pas pu se finir et forcément, la frustration est présente avec tout de même la rassurance (oui, cela existe) de passer une deuxième saison en N2 et d’avoir réussi ce baptême du feu.

Souvent dans l’ombre de Montélimar ou Valence, Guilherand Granges fait désormais partie des meubles et la prochaine saison devra être la confirmation d’une ébauche d’avenir radieux, une situation unique pour un club ardéchois comme nous le disait le portier du HBGG « Guilherand, pour moi, s’est fait sa place. Nous sommes montés un peu par surprise avec un début de saison contrastée en N3 puis après un changement de coach, on a enchaîné 14 victoires d’affilée et accédé à la N2. Dans la région, il y a de nombreux clubs, d’abord le Valence en Proligue puis le HBGG désormais qui a su tirer son épingle du jeu. Montélimar qui a coulé malheureusement de N1 et il y a Loriol ou Rhône Eyrieux en N3 qui figurent bien mais trop juste pour monter. On est la première équipe ardéchoise à se maintenir en N2« 

De notre côté, on attend avec impatience de voir ce que donnera cette saison de Sophomore et elle a débuté avec le recrutement de Noé Carrière chez le voisin Valentinois. Avec encore 4 mois à attendre, le retour des Zébrés risque d’être violent et on a hâte de voir ça !

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top