Poule 5

Il y a Vesoul et les autres

Crédit photo : Eric Bontemps

Pour l’instant aucune équipe ne semble capable de stopper le collectif Vésulien qui a acquis ce week-end sa 7ème victoire en autant de rencontres. Pour le reste on a un wagon de teams qui se tiennent en 3 points entre la seconde et la dixième place. On a connu ce scénario dans la Poule 3 la saison dernière, espérons que la 5 nous offrira le même finish ! En attendant, voici le résumé de cette 7ème journée.

Annecy HB 31 – 27 Dijon Métropole HB²

Annecy fait tomber une nouvelle équipe dans son antre avec des Mancier et Renson on fire avec 22 buts à eux deux ! Mais que le chemin fût long face aux jeunes Dijonnais qui, à l’image de leurs derniers matchs, se sont mis en difficulté et ont laissé filer 3 points qui leur tendaient les bras.

Le début de la rencontre démarre tambour battant pour les Bourguignons. Eisenbarth stoppe chaque tir adverse pendant que ses coéquipiers ne laissent aucun répit de l’autre côté du terrain. Après dix minutes de jeu, Boucher est contraint de poser son premier temps-mort pour mettre fin à l’hémorragie. Pari réussi puisque après avoir été derrière de 5 buts, les Annéciens reviennent tout doucement dans le match avant qu’Audiffred ne marque le dernier but de la première période quasiment sur le buzzer et qui permet à son équipe de rentrer au vestiaire en menant 15 à 12.

Les deux équipes se rendent coup pour coup en ce début de seconde mi-temps mais une double exclusion de Tholomier et Kouyate va faire naître le doute dans les têtes des visiteurs. Des tirs faciles, de la déconcentration et le mauvais visage du DMH refait surface. Si, quinze jours en arrière, les hommes de Vincent Liot avait réussi à contenir Aix, ce week-end ça n’est pas passé. Annecy s’appuie sur un Mancier qui a la main chaude pour égaliser tandis qu’en défense l’intensité monte d’un cran. Il n’en fallait pas plus pour faire déjouer les Dijonnais. 9-2. C’est le run réalisé par les locaux sur les dix dernières minutes pour arracher la victoire.

Trois victoires à domicile sur quatre match. La seule défaite était face à Vesoul… Renson avait prévenu en début de saison que leur maison serait compliquée à prendre. Pour l’instant ça se confirme bien. Pour Dijon, il y a un constat qui devient certainement trop récurrent. Quand le match semble à leur portée, l’équipe déjoue. Il faudra vite corriger cela pour ne pas rater ce sprint avant Noël.

Villefranche Beaujolais HB 27 – 32 Saint-Etienne Masculin HB

Les Caladois recevaient une équipe de Saint-Etienne qui était sur deux défaites consécutives, l’occasion pour les locaux de créer l’exploit ? Ca aurait pu si les coéquipiers de Chaminaud, auteur d’un excellent match avec 10 buts, n’avait pas raté leur retour des vestiaires.

Car dès les premières minutes, c’est bien Villefranche qui met du rythme dans cette rencontre profitant des errances Stéphanoises (5-2, 8′). Hugo Filleux, qui était incertain à cause d’une cheville douloureuse, repousse tant bien que mal les offensives adverses et permet à ses coéquipiers de recoller au score (8-8, 17′). Grégoire Martin profite de ce moment pour, à son tour, fermer la baraque et aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence. C’est donc logiquement que les deux équipes retournent dans leur vestiaire sur un score de parité (14-14).

L’entrée de Franck Janisset dans les cages de Sainté surprend des Caladois qui encaissent un lourd 4-0 en à peine quatre minutes. Quatre petites minutes qui vont flinguer le reste de leur mi-temps. Malgré les tirs primés de Chaminaud et de son capitaine Gaudillat, l’écart oscille entre 3 et 5 buts, les Verts gérant parfaitement leur avance en s’appuyant notamment sur leur portier qui réalisera 17 parades en seulement 30 minutes de jeu à 45.9%. Le sursaut d’orgueil du VHB à 5 minutes du terme n’aura été qu’anecdotique. Les protégés de Gérald Vincent peuvent nourrir des regrets. Ils ont tenu tête quasiment tout le match, sans un début de deuxième mi-temps raté et une meilleure réussite au shoot (seulement 42.8% contre 60.3% côté SAM HB), on imagine bien ces rouges être plus près à la fin.

Chaminaud, auteur de son record de saison avec 10 buts n’a pas pu empêcher la défaite (crédit photo : Hervé Kerneis)

CS Vesoul Haute-Saône 33 – 28 Vénissieux HB

Il y avait du monde pour ce match au sommet, le leader de la poule recevait son dauphin, samedi, pour le compte de la 7ème journée. Vesoul n’en finit plus de nous surprendre. Une victoire construite au fil du match et sans jamais douter une seule seconde.

Privé de Félix, le VHB rentre sérieusement dans son match en regardant droit dans les yeux son adversaire. Seulement, après un quart de jeu les Vésuliens comptent déjà 3 buts d’avance (10-7) la faute à une défense incapable de stopper les artilleurs locaux. Max Alvès aura tenté de relancer son équipe mais en face Monnot, Minary et Abbey profitent de la moindre occasion pour faire trembler les filets et Vesoul mène à la pause 19-15.

Au retour des vestiaires, Koesoebjono permet à Vénissieux de rester dans le match mais les Francs-Comtois resserrent l’étau et reprennent le large (29-23). Le sérieux et la sérénité affichés par les Lions est impressionnant. Rien ne semble pouvoir les faire douter. Au final, la bande à Fix en colle 5 à son dauphin et prend une réelle option pour le finish avec déjà 5 points d’avance.

CL Marsannay 16 – 30 Beaune HB

Depuis leur défaite contre Dijon, Beaune c’est : 3 victoires, 35 buts inscrits de moyenne contre 21 pris. Les joueurs de Xavier Mangematin nous montrent un tout autre visage depuis un mois et demi n’en déplaise à leurs adversaires. Ce week-end, la nouvelle victime s’appelle Marsannay qui termine sa série de derbys avec un goût plutôt amer.

Les joueurs de Kiour n’auront tenu tête que 6 petites minutes avant que la défense Beaunoise ne vienne mettre à mal les offensives adverses. Pêcheux, en bon cadre, tente de tenir la dragée haute mais en face Théo Naudin ne se laisse pas impressionner et lui répond sur chaque tentative. Puis tout s’est arrêté et le public de Marsannay a assisté à un vrai récital. Dans l’incapacité de mettre en place son jeu, les locaux hésitent, balbutient et tendent le bâton pour se faire battre. Beaune ne se fait pas prier et mène déjà de 8 buts à la pause (8-16).

En seconde période, il aura fallu attendre une petite dizaine de minutes avant de voir Corentin Stephan aller chercher son premier ballon dans ses cages tandis que ses coéquipiers en avaient déjà planté 5. Le BHB ne lâche pas sa proie et ne laisse aucune miette à des Pattaras finalement résignés. La fin de rencontre est à sens unique avec des Beaunois qui resteront sérieux jusqu’au bout malgré leur large avance. Un visage de conquérants qui semblent enfin préparés pour retrouver le haut du classement, là où on a l’habitude de les voir évoluer.

HBC Aix en Savoie 40 – 35 ASHBC Chalon sur Saône

Hors de ses bases, Chalon ne parvient toujours pas à imposer son jeu et s’incline après un premier acte complètement raté.

Aix ne perd pas de temps et part sur les chapeaux de roues. 3-0 puis 6-1 à la sixième minute. Les Chalonnais sont cueillis à froid dans une salle pourtant bien chauffée par le public venu nombreux. Chalmandrier et ses coéquipiers ne comptent pas s’arrêter là, au quart d’heure de jeu, la défense très solide met à mal les offensives adverses et permet aux Oranges de se projeter en attaque et de passer un nouveau run 6-0 (19-7, 22′). Avant la pause, les locaux lève un peu le pied et Chalon inscrit trois buts consécutifs pour revenir à 10 buts (23-13, 30′).

Conscients de leur mauvaise entame de match, les Chalonnais vont revenir sur le terrain avec la ferme intention de montrer un autre visage. Le calcul est simple : vite marquer pour refaire son retard le plus rapidement possible. Le capitaine Col met sa casquette de commandant et prend son équipe sur ses épaules (10 buts sur 14 tirs). Le pari est payant puisque à 10 minutes du terme, les visiteurs sont déjà là (33-29). Grondin empêchera une fin de match tendue en inscrivant 2 buts consécutifs. L’écart était trop important : « On a bien bossé ce match toute la semaine mais je pense qu’on s’est trompé. On a produit un handball très faible, faudra corriger ces faux pas à l’extérieur, lâche Chrys Youcef. « Notre début de saison est mitigé, on est sérieux à l’entraînement, on arrive à avoir des phases de jeu intéressante à domicile mais on n’arrive pas à reproduire les mêmes choses à l’extérieur. On va continuer à travailler nos points fort pour la suite et corriger nos point faibles. Je reste confiant sur l’état du groupe tout le monde s’investit, il faut que ça continue comme ça, c’est important pour la suite du championnat qui est très serré. Tout le monde peut battre tout le monde » . Il ne faudra surtout pas rater la réception d’Annecy dès Samedi prochain. Pour Aix, il s’agira de trouver les ressources nécessaires pour faire chuter l’équipe en forme du moment : Beaune.

HBC Cournon d’Auvergne 38 – 30 ALC Longvic

Les Bourguignons n’auront pas réussi à mettre un terme à la bonne dynamique Cournonnaise qui fait un carton plein à domicile.

Bien emmené par sa force offensive (Bouquet 11 buts et Lazic 9 buts), Cournon n’a jamais été mené au score durant cette rencontre. Pourtant les choses auraient pu tourner différemment. Alors que le score était de 5-2 en faveur des locaux, Longvic a su profiter des largesses défensives sur le pivot et revenir au score (7-6). Ces mêmes Longviciens ne parviennent pas à contenir les Dragons qui finissent par prendre le large malgré la résistance de Guillaume Berthe (10 buts).

En avance de 4 buts à la pause, le HBCCA va revenir des vestiaires avec l’envie de plier le match. En quelques minutes, les visiteurs sont relégués à 8 buts. Loncarevic expliquera après le match que son équipe a mieux défendu sur la relation Arrières-Pivot mais pointera tout de même le relâchement de ses joueurs lorsque l’écart était important. Malgré cela, l’écart final est le même et Cournon continue sa petite remontée au classement avec une 6ème place à un point du podium.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top