Poule 6

Istres impressionne, Saint-Raphaël confirme

Crédit Photos : Association Saint Raphaël Var Handball

Avec encore 4 matchs annulés dans cette 3ème journée de championnat (cas de Covid dans les effectifs du HBGG et d’Avignon et pas d’accès aux gymnases pour les Niçois), vous aurez compris que seuls les centres de formation d’équipe de Starligue ont été épargnés. Avec deux matchs maintenus ce weekend, aucune équipe n’a joué la totalité des matchs depuis le début de la saison. On est en droit de se poser la question de l’équité sportive et de la cohérence d’un championnat décousu de la sorte. Quoi qu’il en soit, nous avons eu le plaisir de voir un petit peu de handball ce weekend dans le sud de la France.

Saint Raphaël 31 – 29 CS Marseille Provence HB

Sans accès à leur gymnase toute la semaine pour cause d’arrêté préfectoral lié à l’épidémie, les Marseillais ont du se démener pour trouver des clubs hôtes afin de pouvoir s’entrainer. Ils n’ont donc pas pu préparer idéalement cette rencontre. On apprécie, particulièrement pendant ces temps moroses, la solidarité des clubs de Vitrolles et Martigues mais également l’état d’esprit des Marseillais qui ont tout fait pour que ce match puisse se jouer. Côté effectif, Perin enregistre le retour de Thevenet dans le groupe pour apporter sa densité physique, Nikola Vojinovic peut compter sur son fils Mihailo dans l’effectif.

Et c’est lui qui ouvre le score dans cette partie, sa performance de la semaine passée (12 buts) n’a probablement pas échappé aux Bucco-Rhodaniens qui le surveillent de très près. Les Marseillais mettent plus de 3 minutes avant de tromper la vigilance de la défense Varoise, pendant ce temps là Armani et Richeton font le job et les locaux réalisent un premier petit break (4-1, 5’). Les visiteurs bataillent mais arrive à recoller au score par Alachian sur penalty, encore efficace ce soir dans cet exercice (9-9, 15’). Le match est serré et s’emballe légèrement en cette fin de premier acte, 3 exclusions temporaires sont distribuées en moins de 5 minutes. Fernandez clôt la marque à la mi-temps, mais c’est bien les jeunes du centre de formation qui vire en tête à la pause (16-15).

Au retour des vestiaires, les Marseillais reviennent plus entreprenants que lors du premier acte et le match connait un premier fait marquant : une petite échauffourée entre Cais et Thevenet, les deux protagonistes sont envoyés sur le banc 2 minutes pour se calmer les esprits (18-18, 38’). C’est alors que Fernandez s’enflamme : 3 buts en moins de 2 minutes, Rasol l’imite également et les Marseillais prennent le large (20-25, 45’). Les locaux n’abdiquent pas et réagissent bien en accentuant leur jeu rapide et c’est Decroix qui score (24-26, 48’), Perrin sent le vent tourner et ne veut pas revivre la même fin de match que la semaine dernière contre Monaco : il pose son temps mort. Malgré cela, les Marseillais n’y arrivent plus, Gouy fait une parade et Cais score par deux fois : les Raphaëllois repassent devant ! (28-27, 55’). Rien n’y fait, les hommes de Voji tiennent bons et remportent ce match (31-29).

Marseille a encore une fois été sur courant alternatif avec des séquences impressionnantes portées par leurs individualités, mais des temps faibles mal négociés qui viennent assombrir la copie. Perin « regrette l’apport limité des changements effectués, car il nous a manqué un peu de jus pour mieux finir », ce qui parait compréhensible suite à une semaine de préparation un peu chaotique. Le coach n’est pas satisfait de ses 2 premières sorties et espère « qu’ils n’auront pas à le regretter à la fin de la saison ».

Chez les Varois, c’est une seconde victoire consécutive avec la même physionomie de match. Les jeunes du centre ont encore su faire preuve d’abnégation et d’un mental à toutes épreuves pour retourner une situation mal engagée : ce qui leur avait indéniablement manqué la saison dernière. Le groupe se construit et évolue avec la patte experte de Vojinovic : de bonne augure pour la suite de la saison !

PAUC 29 – 34 Istres

C’était le choc des centres de formation auquel nous avons eu droit ce weekend, le PAUC devait recevoir les Violets d’Istres. A noter que leurs effectifs professionnels s’affrontent cette semaine en Starligue. Covid oblige, le match a été inversé pour faire face aux restrictions d’accès au gymnase en vigueur à Aix en Provence. De Samie pouvait compter sur la recrue Zahaf dans les cages mais déplore l’absence de Guillous blessé au coude. De son côté, Cismondo enregistre le retour de Caviglia présent dans le groupe de la LNH pour le premier match de la saison et fait le choix de ne prendre qu’un gardien dans son groupe (Bonnat).

Les Istréens rentrent le mieux dans leur match en faisant parler leur arsenal offensif avec la bagatelle de 10 buts marqués dans le premier quart d’heure et paradoxalement le gardien adverse Zahaf réalise tout de même 3 arrêts dans le même temps : inévitablement les Violets prennent les devants (6-10, 17’). L’intensité défensive d’Istres empêche le PAUC de développer son jeu et c’est Bonnat qui en tire bénéfice dans ses cages, il terminera le match avec 17 arrêts à 37% d’arrêt tout même ! (13-17, mi-temps). En seconde mi-temps, les coéquipiers de Gerin ne baisse pas le rythme et continue à afficher une intensité impressionnante dans tous les secteurs de jeu. Le score enfle jusqu’à 7 unités d’écart à 3 minutes du terme, les Aixois réduisent la marque en fin de match (29-34).

Avec une efficacité au tir d’à peine 50% (contre 65% à Istres), à l’image d’un Paris affichant un maigre 4/13, les Aixois n’ont pas réussi à convertir leur cartouche offensive probablement gêné par la débauche d’énergie de tous les instants des Istréens. Les Aixois ne doivent pas se démobiliser après leurs deux défaites car ils subissent un début de championnat délicats en jouant d’entrée des gros morceaux (Istres, SaintEtienne). Une réaction est attendue puisqu’ils auront l’occasion de se racheter contre Avignon la semaine prochaine. Istres enregistre sa deuxième victoire en autant de match contre une coriace équipe d’Aix, mais la puissance et l’homogénéité du groupe de Cismondo (tous les joueurs de champ buteurs) auront eu raison des intentions de leurs visiteurs. Istres assume son statut favori dans cette poule 6 qu’ils auront l’occasion de confirmer avec la réception du HBGG le weekend prochain.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top