Poule 5

La « Beaune » série

Crédit photo : Fabrice Balest

Dans une poule où les écarts sont toujours aussi serrés, le moindre faux pas peut vous coûter cher au classement. Un quatrième, Cournon, qui n’a qu’une victoire de plus sur le premier relégable, Annecy… Autant vous dire que la tension est au maximum à deux journées de la trêve hivernale. L’occasion pour vous, passionnés du petit ballon, d’assister à de superbes rencontres.

CL Marsannay 34 – 29 Villefranche HB Beaujolais

Ils auront finalement réussi à relever la tête après avoir été malmenés durant la première période, Marsannay parvient à profiter d’un adversaire encore affaibli par les blessures pour se relancer.

C’est le demi-centre local, Picard, qui allume la première mèche dans cette rencontre de bas de tableau, déjà si importante dans la course au maintien, mais Chambry puis Charvet positionne le VHB en tête (1-2, 3′). Même si les joueurs en bleu et jaune parviennent à tenir tête à leur adversaire, nos chers Caladois montrent les dents et parviennent à se créer un petit matelas de trois buts (6-9 puis 8-11et 14-17). Alors que les locaux étaient revenus à un petit but, un dernier 7m de Gaudillat permet à son équipe de retourner au vestiaire en menant de deux buts (16-18).

Lors du second acte, les visiteurs vont finalement payer leur manque de rotations. A la 45è, les joueurs de Gérald Vincent encaisse un terrible 4-0 qui les assommera pour le reste de la rencontre. Trop court physiquement, Villefranche laisse finalement filer un match maîtrisé durant lequel le dernier quart d’heure leur aura été fatal. Désormais à deux victoires des équipes les plus proches au classement, les joueurs du Beaujolais devront réussir à tirer un résultat sur leurs deux dernières avant la trêve pour ne pas être trop éloignés (ndlr : contre Vénissieux puis à Aix-en-Savoie).

Vénissieux HB 32 – 25 Saint-Etienne Masculin HB

C’était soirée de gala dans le Lyonnais. Le club de Vénissieux recevait son meilleur ennemi : Saint-Etienne dans une salle d’Anquetil acquise à sa cause.

Les Verts sont surpris d’entrée par la base arrière Vénissianne (3-0) mais les visiteurs laissent passer l’orage et parviennent à revenir au score (6-6). Sans paniquer après ce retour, Vénissieux parvient à reprendre les rennes de la rencontre et pose un run monstrueux tout en s’appuyant sur un Calic de feu avec ses 18 parades dont 8 en première mi-temps. Dépassés en attaque comme en défense, Saint-Etienne doit encore faire face à ses démons qui le gênent depuis 3 journées.

Les mots du coach Gerwert n’auront rien changé durant la pause. Au retour des vestiaires, le public comprend que les Vénissians reviennent sur le parquet avec la ferme intention de ne laisser aucune miette à son adversaire. Continuant de s’appuyer sur une défense de fer et toujours superbement bien aidé par leur gardien, les locaux enfoncent le clou et l’écart est désormais de dix buts (25-15) et même de onze buts après une réalisation de Raymond (29-18). Tout en contrôle, le VHB va gérer sa fin de match et s’adjuger sa 5ème victoire de la saison et conforte ainsi sa deuxième place à égalité de points avec Beaune. Pour Sainté, c’est tout l’inverse. Avec une seule victoire en quatre matchs, les Verts se retrouvent dorénavant 7ème.

Crédit Photos : Fabrice Balest

Beaune HB 33 – 28 HBC Aix-en-Savoie

La bonne série se poursuit. Opposés à des Aixois vainqueurs des Chalonnais la semaine précédente, les Beaunois se devaient de confirmer leur série de 3 victoires et c’est chose faite.

Pourtant les visiteurs imposent leur rythme d’entrée de jeu mais Beaune parvient à tenir la cadence avant que Naudin et Vecten offrent le premier break de la partie (6-4). Alors que les débats semblent s’équilibrer, les joueurs de Xavier Mangematin posent un 5-0 et déclenchent le mode rouleau compresseur. A l’image des matchs précédents, Beaune s’amuse à étouffer son adversaire et ne lui laisse aucune chance.

Devant de huit buts à la pause, les locaux poursuivent leur massacre et l’écart grimpe à 11 buts (25-14) après une réalisation de Laronze. Aix est en pleine perdition et les deux exclusions successives de Richeton n’aident pas les Oranges et Noirs. Avec la victoire quasi assurée, le technicien beaunois décide de faire tourner son effectif. Piqués, les Savoyards vont relever leur engagement défensif et pris d’orgueil vont tenter de réduire la note.

Pour une équipe qui pensait jouer en Nationale 3 en Juin dernier, l’équipe de Pachoud est à la 10ème place avec deux réceptions qui semblent à leur portée. Ca sent les bonnes vacances pour les montagnards mais il ne faudra pas sous-estimer ses futurs adversaires.

ALC Longvic 26 – 38 CS Vesoul Haute-Saône

Aucune surprise dans la salle Pecqueux-Rolland où le promu Longvicien recevait l’ogre de la poule. L’ALC pourra se targuer d’avoir mené face à Vesoul. A l’entame du match, Berthe puis Raymond offre deux buts d’avance à leur équipe (4-2) mais ceci est anecdotique. En grande équipe, les visiteurs gèrent parfaitement ces premières minutes en laissant passer l’excitation locale avant de planter un 4-0 pour remettre l’église au milieu du village. Leblanc tente de stopper les offensives adverses malheureusement son homologue en face est intraitable. Florent Bonneau ferme la baraque (20 arrêts sur la rencontre) et permet à son équipe de rejoindre les vestiaires avec un matelas déjà bien confortable (11-18).

Dès les premières secondes de la deuxième période, Jacquot inscrit déjà un nouveau but pour les Francs-Comtois. Après deux échecs de Montrol, Maniable parvient à trouver la faille sur le portier Vesulien mais les 7 prochaines minutes furent tellement longues pour les Verts. Une période durant laquelle Monnot et Da Silva infligent un 8-0. Le CSV est bien trop fort pour Longvic et malgré une volonté de ne pas abandonner le match, les joueurs de Potiez doivent s’incliner. Ce n’était certainement pas un match coché dans leur calendrier mais pour Vesoul c’est l’occasion d’asseoir un peu plus sa domination avec cette huitième victoire en autant de rencontres.

ASHBC Chalon-sur-Saône 29 – 25 Annecy HB

La cité de Niépce a ouvert ses portes à des Annéciens affaiblis. Contre toutes attentes, ce sont bien les visiteurs qui prennent l’avantage en début de partie. Malgré l’ouverture de Youcef, Grillère et Renson inscrivent deux buts en profitant des pertes de balle chalonnaise pour mettre leur équipe devant au tableau d’affichage. Après un retour des locaux, les Hauts-Savoyards collent un 3-0 (4-7) et parviennent à conserver cet écart jusqu’au 11è but à la 22ème minute. Chalon parvient à resserrer ses rangs et est un peu plus appliqué en attaque. L’écart est effacé et les locaux en profitent même pour prendre le lead (12-11, 24′). Les offensives Annéciennes sont hésitantes et ni Renson ni Mancier, les deux artilleurs de l’équipe, ne parviennent à trouver la solution et retournent au vestiaire en étant à leur tour menés de 3 buts (14-11).

Au retour des vestiaires, c’est Julien Poulain qui parvient à retrouver le chemin des filets et qui mets un terme à 10 minutes d’inefficacité. Sauf qu’en face, les Chalonnais gèrent leur avance et sanctionnent sur chaque possession (23-17). Sur la cage de Ruault, Annecy s’y casse les dents et enchaîne les échecs au tir. En contre-attaque ou sur attaque placée, le portier chalonnais parvient à repousser les nombreuses tentatives. Dans un dernier élan, coach Boucher décide de faire monter ses joueurs en tout-terrain. Les ballons sont récupérés mais le retard était trop important pour espérer mieux.

Dijon Métropole HB² 34 – 37 HBC Cournon d’Auvergne

Les Bourguignons n’auront pas réussi à mettre un terme à la bonne dynamique Cournonnaise qui s’offre un premier succès à l’extérieur. Avec deux équipes portées sur l’attaque, on pouvait s’attendre à voir un festival offensif et les 37 buts observés en première période ne nous feront pas mentir.

Cournon d’Auvergne effectue le meilleur départ avec Karoubi, chaud d’entrée dans ses cages et ses 4 arrêts en 4 minutes. Dijon va retrouver de l’élan et surtout profiter du pêché mignon des auvergnats, les pertes de balle. Face à une équipe aussi jeune, ça paye toujours de suite en contre attaque et les joueurs de Vincent Liot ne s’en privent pas (11-9). Malgré des opportunités de revenir, la troupe à Lazic doit faire le dos rond et rentrer aux vestiaires avec un léger retard (20-17).

De retour sur les parquets, Cournon continue de subir et se heurte également à Eisenbarth, excellent dans sa cage. L’écart grimpe par l’intermédiaire d’Audiffred (25-18). On se dit alors que les joueurs de Nebojsa Loncarevic retombent dans leurs travers mais ce ne sera pas le cas. Poussés par leur base arrière au four et au moulin, les cournonnais renversent la vapeur, derrière cette fois-ci les arrêts de Malgat. Bocanegra égalise même à 10′ du terme prouvant que le modjo est bien du côté de Cournon.

Viendra ensuite un moment de tension où chacun peut perdre le match avant que les auvergnats ne mettent les bouchées double en défense et empêchent Dijon de marquer le moindre but dans les cinq dernières minutes. L’exclusion de Danic et le 13ème but de Bouquet concluront ce match référence. Dijon se voit ainsi dépasser par leur adversaire du jour et peut nourrir des regrets après avoir maîtrisé une bonne partie de la rencontre.

Une victoire acquise dans la difficulté pour la bande à Bouquet mais qui permet de faire revenir à une place un peu plus en adéquation avec les ambitions affichées « C’était un match compliqué, on perd beaucoup de ballons en première, du coup on prend pas mal de contres attaques. En deuxième, on prend plus le temps en attaque et on repasse devant mais comme d’habitude, à l’extérieur, dès qu’on prend un but, on se stresse et on se fait peur. Mais c’est notre première victoire à l’extérieur, c’est le plus important. Ça va nous débloquer j’espère.« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top