Poule 5

Le Phenix Beaunois

crédit photo : Eric Bontemps

Un départ de saison plus que compliqué (4 matchs , 3 défaites) suivi par l’une des plus belle série de victoire de cette demi-saison de N2 ( 10 victoires qui n’aura donc jamais pris fin) aura permis à l’équipe Beaunoise d’écrire une nouvelle page de sa longue histoire de handball.

A l’image d’un phénix, l’équipe à su renaitre de ses cendres et repartir de la plus belle des manières, l’année prochaine pour les bourguignons un nouveau défi leur fera face , la Nationale 1. En finissant 2ème et ayant battu les premiers chez eux (seule défaite de Vesoul de la saison), Beaune réalise une saison quasi parfaite. Mais avant ça, nous nous sommes entretenu avec 3 personnes qui reflètent cette incroyable saison , Xavier Mangematin (Coach de l’équipe) , Théo Naudin (Capitaine de l’équipe) et Jean-Marc Joly (Président du BHB).

L’interview avec Xavier Mangematin : L’ancien beaunois avait depuis le début l’envie de faire quelque chose d’intéressant durant cette année , il a réussi avec brio à construire un collectif solide , transmettre une mentalité de guerrier à ses joueurs.


Tout d’abord félicitation pour la montée en N1 , comment peux-tu résumer cette saison en quelques lignes ?
Elle se termine déjà très bien puisque ponctuée d’une accession mais avec un goût d’inachevé puisque nous aurions aimé poursuivre notre série de victoires en cours. Et surtout, je suis frustré pour les joueurs de ne pas avoir pu valider cette montée sur le terrain et tous ensemble. Maintenant à la vue des conditions du moment, il faut accepter et c’est secondaire. Ensuite, si on est réaliste et vu comment elle avait commencé, c’était inespéré. Même s’il n’y avait pas lieu de s’affoler par rapport au contenu.

Toi qui était un ancien de la SEB, comment as-tu trouvé l’ambiance et l’implication des supporters tout au long de cette saison comparé à tes souvenirs de jeunesse ?
C’est difficilement comparable. Mais j’ai été agréablement surpris du soutien et de l’engouement autour de l’équipe. Il y a de nombreux supporters qui sont des habitués et des anciens de Michel Bon. Il y a aussi un groupe de supporters qui est extraordinaire, qui n’hésite pas à se déplacer à l’extérieur et qui soutient l’équipe en continu en mettant une super ambiance. A ce niveau, c’est rare. Je pense qu’ils se reconnaissent dans la manière de s’impliquer des joueurs. Après, je trouve que cela manque de jeunes du club. C’est de notre responsabilité de donner envie aux licencié.es de venir voir cette équipe et d’assister à un spectacle autour du match. On travaille justement sur notre identité et notre attractivité.

Le groupe a été très solide et soudé (La victoire à Vesoul en est une preuve) toi qui connait la N1, quels sont les postes clés que tu souhaites renforcer pour la saison prochaine ?
Il faudra maintenir en priorité notre état d’esprit d’agressivité, de rigueur et d’exigence dans la performance. On ne doit jamais se contenter de ce qu’on a, tout est perfectible. Les joueurs l’ont compris et ont cultivé cette mentalité tout au long de l’année. Pour ce qui est du recrutement, nos critères reposent sur une capacité à s’entraîner plus et à plus haute intensité avec l’état d’esprit présenté et capables d’évoluer en attaque comme en défense. Nos cibles sont des joueurs à la recherche de responsabilités en comprenant qu’ils sont là pour faire évoluer cette équipe et le club. Après si on parle de postes, on cherchait un arrière tireur et on l’a trouvé en la personne de Paul Naudin (DMH). On a l’accord de deux pivots et d’un défenseur. Il nous reste des discussions pour renforcer notre côté droit. On veut encore 2 joueurs.

Pourrais-tu nous faire un Top 3 des meilleurs moments de cette saison ?
3 : l’ensemble de la préparation, c’est le moment où tu découvres les personnalités des joueurs.
2 : Paradoxalement, la défaite à Dijon qui je pense a été salutaire dans la manière d’enchaîner par la suite. On s’est construit là-dessus.
1 : la victoire à Vesoul évidemment pas tant pour le résultat mais pour la manière parce que les joueurs ont montré l’ensemble de leur qualité dans un contexte difficile mais complètement maîtrisé.
Après, si je mens pas, je dirai la barre de péage à Chalon-sur-Saône au retour d’Annecy. Les joueurs et les supporters sauront.


Cela commence à faire pas mal d’années que tu coaches , prends-tu toujours autant de plaisir à chaque match sur le banc ?
C’est totalement différent d’un contexte à l’autre. A Monaco, c’était mon travail et il y avait la volonté de réussir avec une forte ambition structurelle et personnelle. Il y avait des moyens et on a construit chaque année une meilleure équipe sans monter pour autant. A Beaune, le contexte est différent mais l’exigence que l’on se fixe est la même. J’essaye de me servir de cette petite expérience pour ne pas refaire les mêmes erreurs (je prends conseil auprès de mon expert en management Benjamin Dumas) donc forcément on évolue et on progresse. Le plaisir passe par les émotions qu’on a, qu’on donne et les gens que l’on côtoie dans ces projets. Après quand tu gagnes, c’est beaucoup mieux…

Xavier Mangematin (crédit photo : Eric Bontemps)
L’interview de Jean Marc Joly (Président du BHB)
A la présidence du club depuis plusieurs années , Jean Marc Joly donne tout le handball Beaunois (masculin et féminin) c’est évidemment une saison carton plein pour lui sachant que ses 2 équipes fanions (SM1 et SF1) montent au niveau supérieur.

Comment as-tu vécu cette saison en tant que président du club ?
Cette saison 2019-2020 a été une saison exaltante avec quelques déceptions au début. Un nouvel entraineur a insufflé un autre esprit (beaunois avant tout) et de nouvelles méthodes ainsi qu’un nouveau projet de jeu. Les joueurs ont adhéré à 120 % et ont fourni un énorme travail et ont fait preuve d’une très belle implication. La préparation chargée s’est bien passée avec des matchs amicaux contre des équipes N1 . Le tout ne s’est soldé qu’avec des victoires très encourageantes ( Ivry 2 , Livry Gargan et Epinal ),le tout à l’extérieur.
Les 3 matchs perdus au début ( fatigue, précipitation et cohésion) les ont poussés a encore mieux travailler sans se démoraliser et les choses se sont inversées avec des résultats impressionnants d’efficacité pour arriver à ce match exceptionnel à Vesoul qui a remis le championnat en jeu. La fin, tu la connais, nous n’avons pas pu la vivre malheureusement .

Jean-Marc JOLY, président du BHB. (crédit photo : Facebook, Beaune Handball)



L’annulation de Beaune saveurs de vignes et de votre tournoi annuel à Vignoles vont-ils avoir des répercussions sur votre saison future ?
Les annulations successives de Beaune Saveurs de Vignes , des 24heures ( nous tenons un stand buvette ) et du Tournoi de Vignoles nous privent d’une trésorerie de début de saison importante pour notre fonctionnement et en ce moment nous réfléchissons aux solutions à trouver pour combler ce manque . C’est notre gros travail du moment.

Toi qui connait le BHB (SEB dans le passé) depuis très longtemps maintenant , quelle sensation te procure la vision de Michel Bon remplit comme au bon vieux temps ?
Cette année le public est revenu en nombre à Michel Bon : quelle fierté et satisfaction d’être arrivé revoir cette affluence et quel plaisir d’entendre les spectateurs dirent « beau match , ça joue bien ».

Trouves-tu que le handball à Beaune rassemble de plus en plus de monde ?
Le handball à Beaune , par le jeune BHB, retrouve une place importante dans la vie Beaunoise. Une fusion difficile mais réussie pour arriver à un club d’un peu plus de 350 licenciés, nombre limité actuellement par le manque de créneaux d’occupation de salles de sport ,nous place en tête des sports collectifs à Beaune.
Les accessions des filles en N2F et des garçons en N1M font de nous un des rares clubs à être représenté à ce niveau dans les 2 sexes à Beaune et même au niveau français , cela nous permet d’attirer les jeunes , d’être présent dans la vie sociale beaunoise par nos animations et nous somme fiers de représenter Beaune et fier d’être Beaunois.

Faut-il s’attendre à de la nouveauté pour le club l’année prochaine ?
L’année prochaine sera l’année des inconnues, des prévisions incertaines tant au point de vue sportif que financier. Des nouveautés, des innovations , des retours aux valeurs anciennes, des remises en questions : il y en aura. Aujourd’hui c’est notre grand axe de travail pour être prêt à une éventuelle reprise d’activité, sachant que le sport en compétition et le nôtre en particulier ( sauf de bien être) ne sera pas une priorité pour l’économie en proie à des difficultés importantes.

Analyse et interview de Théo Naudin (Capitaine de l’équipe) sur cette saison :

Alors ça a été une saison particulière tu te doutes, déjà pour nous changement d’entraîneur et arrivée de Xavier, personnellement j’avais hâte de travailler avec lui, malheureusement le travail n’a pas payé directement (3 défaites sur les 4 premiers matchs ) il a fallu être fort mentalement continuer de bien bosser à l’entraînement. C’était une période compliquée car on bossait vraiment bien à l’entraînement tout le monde jouait le jeu et les résultats ne suivaient pas .. La patience et le fait que le groupe soit hyper soudé a permis de renverser la tendance. Et la mayonnaise a pris comme on dit puisque nous avons eu une série de 10 victoires consécutives par la suite. La machine étant en place j’ai vraiment eu le sentiment que l’équipe avait passé un cap, on se sentait fort et capable d’aller prendre la première place à Vesoul malheureusement la saison a été interrompue. Mais je suis sûr que tous ces acquis nous serviront l’an prochain en N1 je l’espère.

Est-ce que tu pourrais me dire selon toi ton meilleur souvenir de la saison et le pire ?
Alors sans hésiter le meilleur souvenir de la saison reste notre victoire d’un but à Vesoul , but à la dernière seconde, c’était fou! On savait qu’on n’avait pas le droit à l’erreur ce jour-là si on voulait que le suspens reste entier pour la suite du championnat. On était bien préparer mais Vesoul jusqu’ici était un vrai rouleau compresseur, on savait que chez eux ça allait être très dur. C’était vraiment un match de haut niveau mais je pense que mentalement on a prouvé qu’on était meilleur qu’eux ce soir-là ! Pour le moins bon souvenir je pense que c’est la défaite contre Dijon . Ça a été une désillusion , on a mal abordé le match, et on a certainement rendu la plus mauvaise copie de la saison ce jour là . A la fin du match bilan 4 match 3 défaites, on avait le sentiment de ne pas être à notre place au vue du travail que l’on fournissait chaque jour à l’entraînement , c’était vraiment dur mentalement.

Vous avez tenu mentalement et c’est ce qu’il fallait quand tu vois qu’à la fin tu es récompensée avec cette montée ! Et toi qui a vu Beaune remonter les échelons depuis la N3, s’imposer dans le haut de tableau de N2 dès votre arrivée pour finalement accéder à l’antichambre du monde pro, comment juges-tu l’évolution du club ? Tu trouves que cette année vous avez passé un cap par rapport aux années précédentes ?
Effectivement j’ai vécu toutes les situations à Beaune même à l’époque où on était haut de tableau N2 , puis descente et enfin la remontée comme tu l’expliques. Alors pour moi vraiment la première étape franchie quand on était en N3 c’est que notre entraîneur de l’époque Maxime Leserre a réussi à créer un vrai groupe soudé , on est vraiment tous des potes dans l’équipe et ça dure depuis des années , ça nous a permis de faire partie des meilleures équipes de N2 . Cette année avec le départ de Arbez on pouvait penser qu’on allait plus galérer mais on a créé une vrai structure d’entraînement . On a ajouté un voire deux entraînements , et toute l’équipe a suivi. Ce mélange de travail et de cohésion de groupe nous a permis d’en arriver là. Je suis curieux de voir comment cela se passera en N1 , il faut vraiment que l’on garde le noyau dur du groupe qui joue ensemble depuis des années c’est important . Forcément l’équipe va un peu changer, maintenant à moi en tant que capitaine et aux autres anciens de faire durer cette flamme qu’il y a depuis la N3. Je pense que cette montée est une chance pour le club, ça peut servir de locomotive pour restructurer sportivement, financièrement le club. D’énormes efforts sont fournis en ce moment par les dirigeants et les entraîneurs pour pouvoir monter dans les bonnes conditions. Le club est en train de prendre un tournant majeur dans son histoire, il ne faut pas rater le coche. Mais je suis vraiment optimiste et j’espère qu’on va réussir à devenir un club stable de N1 . La route sera longue mais je crois en ce club, j’y suis depuis tout petit , on est passé par toutes les situations et on a toujours su s’en sortir. Je suis vraiment fier de tout ce parcours.

crédit photo : Declicfotobyfab
Certaines arrivées de joueur se sont déjà fait entendre (Mathieu Hermand par exemple) annonce un futur que l’on espère prometteur pour le handball beaunois , en espérant que michel bon continuera longtemps à vibrer. Faites honneur à la N2 chez nos grands frères de N1.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top