Poule 2

Les promus envoient du bois !

Dans notre Poule 2, les promus étaient en mode Patron ! Les trois ont envoyé un message aux autres concurrents tout comme Granville qui a enfin réussi son entame de championnat. Dans notre choc de cette journée, Hennebont-Lochrist s’est montré costaud pour disposer de Saint Nazaire, considérablement renouvelé. Oissel Rouen remporte déjà un match important pour le maintien chez des caennais qui risquent de cravacher cette saison.

Crédit Photos : Jean François Herbert

Dans notre Poule 2, les promus étaient en mode Patron ! Les trois ont envoyé un message aux autres concurrents tout comme Granville qui a enfin réussi son entame de championnat. Dans notre choc de cette journée, Hennebont-Lochrist s’est montré costaud pour disposer de Saint Nazaire, considérablement renouvelé. Oissel Rouen remporte déjà un match important pour le maintien chez des caennais qui risquent de cravacher cette saison.

Rouen Handball – CJ Bouguenais 33 – 28

Rouen est parfaitement entré en lice dans ce championnat. La tâche n’était pas aisée avec comme adversaire Bouguenais, un habitué de Nationale 2. Pour se défaire de ce genre de piège, les rouennais avaient fait venir des joueurs d’expériences avec les Deshayes, Lemarchand ou Diawara dans les buts. Ces quatre-là ont tenu leurs promesses mais réduire ce succès à ces joueurs ne serait pas juste. Avec une feuille de match noircie par tous les joueurs, Julien Gambier a pu compter sur tout son effectif.
Dès les premiers instants, Rouen a forcé le verrou de la défense bouguenaise et pris une légère avance de plusieurs unités (9-4 puis 11-6 à la mi-temps) Au retour des vestiaires, emmené par Grisel, les rouennais feront un run (5-0) distançant les Tigres de 8 buts. Poirier et Lhommedé vont tenter en vain de revenir et Rouen aura toujours du répondant aux assauts de la CJB avec notamment un rempart nommé Diawara, de quoi satisfaire Julien Gambier « C’est une belle première; je suis satisfait. Le groupe a montré de vraies capacités à proposer des projets différents devant et derrière, une vraie solidarité et une envie de proposer un spectacle attrayant.« 

Pouzauges VHB – CJF Saint Malo 35 – 16

On peut dire que Saint Malo a subis la Furia de l’Etoile Samedi soir. Pouzauges n’a pas fait dans le détail pour enlever tout espoir aux malouins de les accrocher. Sans surprise, les Braud ont répondu présent mais c’est aussi le cas des recrues Damiens et Plaza Lara sur lesquelles Jean René Ragon a montré sa satisfaction « Nos recrues ont également été à la hauteur de l’événement pour cette 1ère à domicile, c’est très positif pour la suite de la saison« . Saint Malo n’aura mené que 20 secondes en inscrivant le premier but de la rencontre.
Derrière, le PVHB infligera un 8-0 (11-3) et mis fin à tout débat. La seconde période ne sera qu’une formalité où le physique vendéen fera la différence. Difficile de tirer quelques enseignements de ce match mis à part les difficultés que risque de rencontrer Saint Malo, qui accueillera Rouen le week-end prochain. Pour Pouzauges, il y a le bonheur d’avoir retrouvé la Nationale 2 dans les têtes de chacun dont le coach bien entendu « L’idée était de renouer, dans ce niveau de N2, avec une victoire face à St Malo qui nous semblait à notre portée. Je n’attache pas d’importance à l écart au score qui est flatteur, mais plutôt au comportement et niveau des jeu des joueurs du PVHB. » 

PL Granville – JS Cherbourg² 33 – 25

Derby manchois attendu par les supporters des deux camps avec Granville qui recevait Cherbourg. La réserve professionnelle voyait descendre Lemarié dont l’impact a été limité. En face, en terme d’impact, celui de leur nouvelle recrue Somai a été énorme avec 20 arrêts et Bagdhad pourra en témoigner. Seuls Weber ou Chinard réussiront à trouver la faille sans déchet face à l’ancien gardien de Compiègne.
Autre recrue du côté de Granville, Cadet a su tirer son épingle du jeu accompagné de l’habitué dans la matière Mizouni. Pour ce qui est du match, les hommes de Jean Baptiste Martin ont su rapidement prendre les choses en main et faire l’écart sur Cherbourg. La deuxième mi-temps se voudra plus hachée avec Granville moins collectif mais suffisamment fort individuellement pour empêcher les joueurs de Cherbourg d’espérer revenir. Un match de perdu mais pas le plus important pour Julien Léonard dans leur objectif de maintien « C’est un bon dernier gros match de travail pour nous avant des affrontements importants pour le maintien.. 20 très bonnes premières minutes, ensuite nous avons mal exploité des ballons de jeu rapide et nous nous faisons contrer avec un grand Somai dans les buts. En deuxième mi temps, nous ne lâchons rien malgré quelques faits de jeu en notre défaveur. L’état d’esprit à été bon dans la difficulté, ce qui est encourageant pour la suite. On avance toujours dans notre quête de maintien !« 

Crédit Photos : Jacques Manoury

Hennebont Lochrist – Saint Nazaire 30 – 27

C’était notre gros match du week-end et il a tenu ses promesses. Dans un Kerlano en feu permettant à Hennebont Lochrist de se transcender. Le coach nazaréen Olivier de la Brétèche n’en tarira pas d’éloge « Ce fut un match avec un superbe accueil dans une salle en feu. Le handball que l’on aime…« 
Contrairement à l’an passé, les bleus et blanc ont réussi leurs débuts en Championnat. Pourtant, c’était bien Saint Nazaire qui menait la danse pendant une vingtaine de minutes avec Lecomte déterminant dans ses buts imité par De La Brétèche en attaque. Hennebont Lochrist réussira finalement à faire le break dans les dix dernières minutes avec Turpin plutôt chaud à ce moment-là et bien souvent sur des secondes chances ce que regrettait Olivier de la Brétèche « Sur la deuxième mi-temps, nous ne sommes pas complètement payés avec 4 ou 5 buts marqués par Hennebont sur des 2èmes ballons« 
Sur le match, la profondeur de l’effectif de Pierre Prioux aura sûrement fait la différence. Quoi qu’il en soit, c’est une prestation solide dont ont fait preuve les bretons, à confirmer face à St Cyr qui semble déjà prêt.

Dreux AC – Saint Cyr 19 – 22

Sans surprise, devrait-on dire, Saint Cyr a réussi à limiter Dreux à 19 unités au score. Comme l’an dernier, les joueurs de Francis Tuzolana ont eu un impact irrégulier sur la rencontre avec seulement 6 joueurs scorant dont deux à plus de 6 buts. Il faut dire qu’en face, il fallait se farcir la base centrale saint-cyrienne .
Toute la partie, Van Vooren et son homologue Fulop se sont livrés une belle bataille offrant une partie ultra défensive. Finalement, il n’y aura que Laout côté Saint Cyr puis Bellotti ou Kabesele côté Dreux qui auront su prendre le dessus sur les machines qui gardaient les cages.
Dreux, en tout cas, pourra avoir quelques regrets car ils n’auront jamais été loin de se l’emporter posant beaucoup de problèmes au promu comme nous le confirme Christophe Spincer « Ce fut un match très défensif avec un faux rythme. Dreux a joué très intelligemment et nous a posé des problèmes, mais nous avons su gérer le money time de la meilleure des façons avec un gros temps fort dans les 10 dernières minutes. C’est très bien de commencer avec un match avec de la difficulté et c’est ce qui nous attends tout au long de la saison. »

Caen Handball² – Oissel Rouen 19 – 25

Caen recevait leur ancien concurrent pour le maintien de l’an dernier, Oissel Rouen. La donne a sensiblement changé avec la descente de l’équipe Fanion en N1 empêchant la Vikings Academy d’avoir des joueurs issus des pros. En face, les joueurs de Pascal Decaux affichaient ce qu’on pourrait appeler deux recrues avec leur gardien Abadzic, de retour de blessure et Pavlovskyi, non autorisé à jouer avec ORM la saison passée.
Retour désormais sur les terrains avec un match défensif où les caennais se sont cassés les dents face au gardien rouennais. Les Vikings auront tenu 15′ avant de lâcher prise sous les assauts de Capon (5-4 puis 5-9). Les gamins d’Alexandre Hebert ne réussiront pas à revenir encaissant le plus gros écart du match à la 42′ (11-19).
On retiendra les bonnes performances de la recrue Cador et de leur gardien GazagneBali. La semaine prochaine, c’est encore un match crucial pour le maintien avec la réception de la réserve de Cherbourg. Pour Pascal Decaux, c’est un soulagement d’avoir eu une entame aussi positive « C’est un soulagement ce succès ! Beaucoup de travail depuis le 5 Août, mais rien ne vaut la vérité du terrain. Un match maîtrisé pendant 45 minutes (+8) puis une fin de match plus difficile puisque Caen reviendra à 3 buts à 7′ de la fin. Encore beaucoup de choses à améliorer mais nous sommes sur le bon chemin« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top