Poule 2

Les tauliers au rendez-vous !

Crédit Photos : G.Costa

Massy 25 – 24 Stade Valériquais

Que ce Stade Valériquais est accrocheur sur ce début de saison. Opposé à la jeunesse essonnienne, le groupe de Franck Arbonville a bien cru repartir de région parisienne avec une victoire et elle n’aurait pas été démérité.

Au coude à coude toute la première mi-temps, les deux équipes ont montré des difficultés sur la base arrière pour trouver des solutions de loin, excepté Nanad Zeljic s’en remettant souvent à son poignet et à ses fixations pour faire jouer les normands. En théorie porté vers l’avant, Massy subit le rythme imposé par le Stade Valériquais.

Le début de match est timide des deux côtés d’ailleurs à l’image de Thominette, débutant sur la base arrière mais avec un manque de rythme à l’entame. Derrière, c’est bien le gaucher qui va démarrer un joli festival sur l’aile droite et sera bien l’un des seuls à trouver la solution sur la paire de gardien de la réserve de Proligue.

En effet, les deux portiers auront été à nouveau excellents dans les buts parvenant à sortir des arrêts incroyables à 6m. Malgré ces parades, Massy connait des difficultés à profiter de celles-ci pour marquer rapidement et sur attaque placée, Bidounga et Jasonne ne sont pas suffisamment incisifs pour inquiéter le secteur central de Saint Valéry.

C’est donc les normands qui finissent la mi-temps avec un but d’écart, c’est d’ailleurs l’écart maximum connu dans cette période, démontrant une vraie bataille entre les deux clubs. Clairement à l’avantage des ailiers, le match va voir une démonstration de décalages pour les ailiers chez les deux équipes notamment le Stade Valériquais à l’image de Futte Duval, auteur de deux roucoulettes faisant craquer les chevilles de Nicolas puis Sobotka. C’est d’ailleurs lui qui permettait à son équipe de mener de quatre buts à 20′ du terme (15-19).

Massy a de la ressource et sa base arrière si timide va se remettre dedans profitant des intervalles pour revenir dans la partie et basculer dans le positif (24-22). Saint Valéry ne lâche pas et égalise à l’entame du money-time.

Deux minutes à jouer et voilà Thominette à nouveau sur la ligne des 7m avec face à lui, Nicolas déjà clutch à de multiples reprises avec son équipe. Le gardien de la réserve de Proligue sort le tir de l’ailier. Malgré cela, Saint Valéry a encore l’occasion de revenir mais la contre attaque d’après Fitte Duval trouve les montants.

Derrière, sur une action litigieuse, Theiro parvient à obtenir un 7m également que Rota transformera (25-24). Ultime attaque pour Saint Valéry et énième passage en force obtenu par Jasonne dont le timing en défense aura été excellent sur cette rencontre.

Nouvelle victoire à l’arraché pour Massy et des regrets pour Saint Valéry, à seulement une unité de récupérer deux points comme à Hennebont Lochrist.

Segré 21 – 35 Hennebont Lochrist

Rencontre à sens unique à Segré où le promu aura subis la loi d’Hennebont Lochrist. Accrocheur pendant 12 minutes, l’équipe de Michal Baran va se prendre deux exclusions temporaires et se retrouver à un de moins pendant quatre minutes consécutives. Une occasion en or pour les bretons qui effectueront à ce moment-là leur premier break (5-8).

Une double exclusion qui s’avérera dommageable, Segré réussissant à ne pas se faire distancer ou du moins pas de manière conséquence, aidé par les arrêts de Courtois. Toujours en difficulté pour trouver son pivot, l’attaque du promu s’en remet à Guilbault et Boulard pour tenter de faire inverser la tendance.

Avec quatre buts de retard à la pause, les joueurs d’Haut Anjou ont encore les cartes en main. Néanmoins, le retour sur le parquet va tourner au vinaigre pour Segré face aux pattes gauches d’Hennebont Lochrist, Chauvin et Harmegnies. +6 puis +10 à quinze minutes de la fin, les bretons sont en roue libre et ils verront même leur gardien Le Goff parvenir à faire 4 arrêts et 3 buts en douze minutes sur le parquet, une aubaine pour Hennebont Lochrist qui est habitué à subir ce même sort lorsqu’ils misent sur leur jeu à 7 contre 6.

Cela finira donc avec 15 buts d’écart, un match à oublier pour Segré et malgré tout un gros coup d’arrêt pour le promu qui réussissait jusqu’à maintenant à accrocher ses adversaires à défaut de les battre. Pour HennebontLochrist, c’est une nouvelle performance pleine d’autorité, qui risque d’être stoppée au moment de voir son match contre Kremlin Bicêtre peut être reporté.

Crédit Photos : JS Cherbourg

JS Cherbourg 27 – 29 Rueil AC

« J’espère qu’ils ont pas récupéré leur pivot » nous confiait l’ailier de poche Brice Chuinard. On imagine qu’après le match, son discours n’avait pas changé sur Mehdi Lacritick, de retour dans l’effectif parisien pour cette rencontre.

Le duo SossouLacritick aura fait terriblement mal à la réserve de Cherbourg. Les coéquipiers de d’Alexandre Ribeiro avait pourtant bien débuté la rencontre. Manque de pot, Andric Brun prend rouge en tirant dans la tête du portier de Rueil sur jet de 7m et c’est ainsi que Lukas Buchta perd l’un de ses bras pour le reste de la rencontre.

Cherbourg s’essouffle et finit à 6 but au moment de rentrer aux vestiaires (10-16). Changement de gardien sur le parquet avec Legriffon et la donne change chez la réserve de Proligue. En un rien de temps, les normands reviennent à -2 à coup de contres attaques. Bertrand et Bocher se transcendent pour palier à l’absence de Brun et bougent les favoris de la Poule.

Les deux équipes se rendent coup pour coup mais Cherbourg ne parvient jamais à revenir à égalité. Chuinard ramène à un but les normands (26-27) et Ledoux a même l’occasion d’avoir enfin ce nul à porté de main. Leroy le sort et Cayez redonne un avantage de deux buts. Jacquin parviendra à marquer sur penalty mais Sossou ne rate pas l’occasion d’assurer le succès de Rueil.

Nouvelle défaite de peu pour Cherbourg qui aura hérité de deux des favoris pour démarrer leur saison, des performances encourageante pour la suite de la saison. Pour Rueil, les anciens ont envoyé du lourd avec le duo LacritickSossou, auteur de 22 des 29 buts de leur équipe.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top