Poule 3

Lille reprend bien, tout se resserre en bas !

Crédit photo : Serris HB – site officiel

Reprise sur les terrains du Nord de la France/parisiens ce weekend, et s’il y a bien une chose qui ne change pas dans cette poule 3, c’est la confiance de Lille-Villeneuve-d’Ascq. Résumé des 6 matchs, qui ont plutôt souri aux équipes qui recevaient.

HBC Municipal St-Polois 17-24 Lille Métropole HBC Villeneuve-d’Ascq

Débuter 2020 comme 2019 avait terminé : sur de bons rails. Tel était le crédo des vert et noir de Lille-Villeneuve-d’Ascq, en déplacement périlleux en Côte-d’Opale pour un derby des Hauts-de-France. En face, St-Pol fait partie des bonnes équipes de cette poule 3 avec une seule défaite à la maison, mais se fait surprendre d’entrée par la puissance lilloise.

Nicolas Huyghe est toujours impressionnant dans les cages (19 arrêts au total, 5 dans le premier quart-d’heure) et permet à Lille d’être devant (3-7, 19e). Zakari Mahamoud régale sur sur la base arrière (8 buts) pour faire recoller les Maritimes (7-9, 24e), mais le dernier run de la première période est Lillois avec deux buts de Corbat et une réalisation signée Meunier (7-12 à la pause).

A la reprise, le collectif lillois emmené par Camille Penin est toujours séduisant et prend le large (10-18, 42e). La fin de match est toute en gestion par les hommes de Tijani Kachroum qui l’emportent 17-24, assurent leur position de leader et envoient un message clair à la poule 3 pour cette nouvelle année.

La réaction de Alioune Sylla (Lille, 4 buts) : « C’est un match que l’on attendait difficile face à une équipe rugueuse et accrocheuse comme St Pol. Surtout après la longue trêve nous ne savions pas vraiment dans quelles dispositions l’équipe allait être et je suis content de voir que tout le monde est resté concentré durant tout le match notamment défensivement. L’erreur aurait été de se projeter sur le match de St-Ouen et prendre ce derby à la légère ce qui n’a pas été le cas . Maintenant nous allons travailler toute la semaine et préparer au mieux le déplacement en région parisienne. »

La réaction de Zakary Mahamoud (St-Pol, 8 buts) : « Forcément déçu, dans un derby à domicile contre le leader de la poule. On avait l’occasion de marquer le coup dès la reprise pour terminer cette phase aller. On a su contenir Villeneuve défensivement, eux qui sont habitués à beaucoup scorer, c’était essentiel pour les faire douter mais malheureusement notre production offensive était catastrophique, beaucoup trop d’immanquables avec des tirs faciles et des impacts mauvais face à un gardien expérimenté et un jeu collectif quasi inexistant. Maintenant on doit vite passer à autre chose et rebondir ce week-end encore une fois à la maison contre Massy. »

Association Sportive St-Ouen-L’Aumone Handball 29-29 Billy-Montigny

Le scénario le plus saisissant de cette journée a eu lieu entre l’ASSOA et les carabiniers de Billy Montigny. Les jaguars de St-Ouen, favoris et devant leur public, prennent les devants (7-3, 13e) par un bon travail de Dominique dans les buts (11 arrêts) et un box-scoring partagé, avant d’accélerer. Casaert (6 buts), Zaire (4) et Carbonnier (6) plantent et Billy-Montigny ne parvient pas à trouver la faille pour se faire largement distancer à la pause (18-8 !).

Le retour des vestiaires repart sur les mêmes bases (24-14, 41e) avec ces dix buts d’écart. Oui mais voilà, les carabiniers règlent la mire en défense et surtout en attaque pour grappiller (27-20, 49e) avant la disqualification immédiate de Grégory Penne côté ASSOA.

Élément perturbateur ? Les locaux n’avancent plus et restent bloqués à 28 buts alors que Billy profite de la forme de Guillemin (7 buts) et Vanderlinden (8) pour égaliser à une minute du terme (28-28). Sursaut pour les jaguars, Gunullu redonne l’avantage, mais Mickaël Grocaut égalise à nouveau pour arracher le nul et valider une très bonne période pour les visiteurs dans un match fou.

La réaction de Adrien Sosnowski (Billy Montigny, 1 but) : « On commence le match par de bonnes défenses mais nous n’avons pas réussi à concrétiser nos contre attaques. Nous avons eu du mal à trouver des solutions en attaque et nous ne replions quasiment plus ce qui fait que saint-ouen finit la première mi-temps avec 10 buts d’avances sur nous. Au retour des vestiaires on repart avec de meilleurs intentions en attaque et on a continué à s’appuyer sur nos bonnes défenses . On a su remonter au score petit à petit, la fin du match fut très tendu mais nous avons réussi à arracher le match nul. On a montré qu’on avait du caractère.« 

Crédit photo : ASA Maisons-Alfort – Facebook officiel

ASA Maisons-Alfort HB 33-26 US Lagny Montevrain Handball

Nouveau succès à la maison pour l’équipe bien nommée ASA Maisons-Alfort ! Un succès plutôt mérité sur le papier contre Lagny au vu de la physionomie du match. La plupart des joueurs de Julien Corniou marquent d’entrée pour mener rapidement (7-3, 10e) et accélèrent même sous l’impulsion d’Anthonin Parain (7 buts, 16-9, 23e). Les visiteurs, toujours orphelins de Rambure, stoppent l’hémorragie en fin de période grâce à Puertolas (9 buts, 18-14 à la pause).

L’écart est stabilisé à la reprise, le portier rentrant latignacien Bouvard tient bon avec 4 arrêts, mais Loïc Copitet (5 buts) décide de mettre la deuxième pour remettre son équipe en avance (28-20, 50e). Les Maisonnais s’imposent 33-26, dépasse son adversaire du jour à la différence de but et se rapproche des wagons de tête.

La réaction de Nicolas Tarrico (Maisons Alfort, 8 buts) : « Après les deux défaites, on avait à cœur de reprendre sur de bonnes bases et se raccrocher à la première partie puis surtout s’éloigner de la zone rouge. On a mis l’état d’esprit et l’engagement nécessaire, ça nous a permis rapidement de creuser un premier écart puis on a un petit passage à vide en fin de première mi-temps. […] J’ai trouvé l’état d’esprit vraiment intéressant, c’est ce qui a fait la différence. On a défendu solidement, les gardiens ont fait des arrêts puis on a monté beaucoup de ballons, ça nous a beaucoup aidé. Toute l’équipe est contente du résultat, ça nous éloigne de la zone de relégation. Il faut pas oublier que pour nous, l’objectif c’est le maintien et par contre, on est conscient qu’il manquait des forces à Lagny et on espère continuer ça le week-end prochain face à un concurrent direct pour le maintien.[…] On a eu des points négatifs quand même, on a perdu beaucoup de ballon en montée de balle. C’est des occasions ratées et des cartouches pour les adversaires, on va se remettre au boulot mais d’un point de vue global, tout le club est satisfait du match. C’était une bonne reprise.« 

Handball Club Serris Val d ’Europe 36-30 Massy Essonne HB²

Coup de tonnerre en Seine-et-Marne ! Auteurs d’une première partie d’exercice plus que satisfaisant, la réserve de Massy, deuxième avant le match se déplaçait chez le distancé Serris. Et l’exploit sur le papier est en marche dès l’entame : les locaux et Boudahir (7 buts dont 4 les 10 premières minutes) démarrent bien (9-5, 15e). Rouffignac (7 buts) prend ensuite le relai pour faire très mal aux jeunes visiteurs (17-9, 28e) qui sont bien derrière à la mi-temps (19-12).

Car si Rota est toujours aussi à l’aise au scoring pour les Massicois (13 buts au final dont 5 jets de 7 mètres), les favoris du soir n’arrivent pas à réellement revenir (29-20, 45e). Kilian Anicet (6) permet à son équipe de garder un peu d’avance et de créer la sensation (36-30). Si Massy reste bien dans le coup avec le nul de l’ASSOA, Serris réalise une très belle opération dans le bas du classement.

La réaction d’Anthony Borelly (Massy, 4 buts) : « Match très compliqué, un début très difficile avec beaucoup de pertes de balle, aucune défense, on avait pas d’agressivité, et pas d’intention de leur faire mal en quelque sorte. Ils ont creusé l’écart et il était difficilement rattrapable. Au début de 2ème mi-temps, on était plus dur mais on avait moins de solution en attaque donc on a jamais réussi à rattraper même si au final, on a réduit l’écart. Je pense que le groupe est parti d’une superbe bonne première partie de saison et on a eu du mal à se relancer et on a été peut-être laxiste en se disant qu’on était 2ème et qu’on jouait les avant-derniers. Il faut qu’on arrive à se relancer malgré un calendrier difficile avec beaucoup de trous entre les matchs« 

Stade Valériquais HB 32-30 Melantois HB

Essentiel dans la course au maintien, le duel entre Saint Valéry et Mélantois a tenu toutes ses promesses. Grégoire Deneuve voulait un Nallet rempli et il n’a pas été déçu. Accrochée durant 60′, la rencontre a vu les joueurs de Franck Arbonville prendre le meilleur départ, créant l’écart avec un Faidi intraitable dans ses cages.

Mélantois, en difficulté en attaque, ne marquera qu’un but en cinq minutes et finalement ce retard, ils vont courir derrière presque tout le match. Au quart d’heure de jeu, Fache, réussira tout de même à ramener le club nordiste à hauteur (7-7) mais Saint Valéry réussit à garder la main et surtout à répondre aux coups de buttoirs de Mélantois et notamment Gilmé, à son aise ce Samedi.

Pignol pensait pouvoir faire un break (14-11) mais Gilmé, encore lui, va permettre de se retrouver à deux buts à la mi-temps. De retour sur les parquets, les joueurs de Benjamin Schmidt parviennent à revenir à égalité (20-20) grâce aux multiples arrêts de Péral. Derrière, le 3-0 infligé par Saint Valéry (23-20) est peut être bien le signe qui montrera que le match ne leur échappera pas. Hermann et Semelyn tentent de revenir (23-22) mais le Stade a du répondant. Dans le money-time, Warein parvient à entretenir l’espoir mais Pignol achèvera tout ça en marquant le but du +2.

Une déception compréhensible pour Mélantois et une euphorie tout aussi logique dans Nallet pour le Stade Valériquais qui avait grandement besoin de ces trois points.

De l'espoir !
Crédit Photos : Sophie Chicot

Réaction de Corentin Benard (Stade Valériquais, 5 buts) : « On avait à cœur de remporter ce match décisif pour le maintient contre Mélantois. Il était impératif de ramener les 3 points et tous les joueurs étaient ultra motiver. Malgré un petit passage à vide en attaque pendant la deuxième mi-temps, on a su rester calme et appliquer. L’état d’esprit était parfait et on a su mettre l’intensité qu’il fallait du début à la fin. C’est une belle victoire collective devant un Nallet qui était en feu.« 

Réaction d’Alexis Gilmé (Mélantois, 11 buts) : « Nous repartons de Normandie avec cette défaite 32-30 qui a pour nous un goût amère, ce match était à notre portée mais nous n’avons pas réussi à installer notre rythme de jeu et à tout simplement prendre plaisir collectivement. Nous avons par l’intermédiaire de Maxence notre capitaine dut nous dire les choses telles qu’elles le sont en rentrant au vestiaire, car si nous ne mettons pas les ingrédients à l’entraînement forcément le week end nous ne pouvons pas être prêt et gagner des matchs. Nous avons cette année un nouveau groupe, mais après 6 mois nous ne pouvons plus nous reposer sur cela, il faut que l’ensemble du groupe soit là pour performer collectivement, et individuellement, afin de développer une certaine mentalité de compétiteur qu’il est indispensable d’avoir à ce niveau ainsi qu’une culture de la gagne. Félicitations au club du Stade Valériquais d’avoir gagné ce match et pour l’ambiance qu’il y avait dans leur salle. Nous nous retournons travailler afin d’être prêt à accueillir Lagny la semaine prochaine avec un seul objectif, gagner!« 

Crédit Photos : Christelle Flouron

Montfermeil Handball 29-27 St-Pryvé Olivet Handball

Montfermeil accueillait un concurrent pour le maintien, qui peut se montrer coriace, à savoir, Saint Pryvé. Privé de Magassa, à la CAN, ce n’est pas sans crainte que le match démarrait pour les joueurs de banlieue parisienne. Vite rassuré, le MHB démarre bien en faisant rapidement un écart (6-3 puis 11-6) derrière Ribesois et le bras de Mbata. Cependant, St Pryvé va profiter des 4 sanctions subites par Montfermeil en seulement douze minutes.

Résultat des courses, les joueurs du Loiret sont de nouveaux dans le match et c’est même eux qui finiront devant à la mi-temps après une énième exclusion temporaire pour Montfermeil. Cet avantage, ils vont le conserver et réussiront même à créer un joli break à l’entame des vingts dernières minutes (18-21) sur un but de Perrin. C’est à ce moment-là que les coéquipiers de Mbata vont se remettre dedans et infliger un 3-0.

S’ensuit une vraie bataille où chaque équipe se rend coup pour coup et encore une fois les exclusions temporaires auront leur rôle à jouer avec deux en moins d’une minute pour St Pryvé (22-23 puis 25-23). Dans le money-time, un mec va sortir du lot et c’est Dostert qui plantera tout simplement les trois derniers buts de son équipe offrant trois points décisifs dans la quête du maintien.

La réaction de Clément Bonneville (St-Pryvé) : « C’était un vrai match de reprise avec beaucoup de pertes de balles. Nous commençons très mal le match, mais nous revenons à la mi-temps. Le mano a mano à tourné à l’avantage de Monfermeil, encore une fois nous n’arrivons pas a tuer le match… C’est rageant car je pense que nous pouvions faire un coup à l’extérieur. Des matchs cruciaux arrivent dès la semaine prochaine, il faudra repartir de l’avant.« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top