Poule 4

Pas de vainqueur entre Molsheim et Plobsheim

Dans l’affiche de cette 4e journée, le MOC et le POC se sont neutralisés pour la deuxième fois en moins d’un mois. Alors que Metz et Sélestat enchainent avec une 4e victoire et dominent ce début de saison. Pendant ce temps là, Cernay continue de surprendre, Rueil se repositionne au classement, et Besançon inquiète.

Crédit Photos : Chittaphong SIMMALA

Dans l’affiche de cette 4e journée, le MOC et le POC se sont neutralisés pour la deuxième fois en moins d’un mois. Alors que Metz et Sélestat enchainent avec une 4e victoire et dominent ce début de saison. Pendant ce temps là, Cernay continue de surprendre, Rueil se repositionne au classement, et Besançon inquiète.

Molsheim – Plobsheim 27-27

Décidément aucune des deux équipes n’arrivent à faire la différence dans l’Olympico ! Molsheim et Plobsheim se quittent de nouveau sur un match nul, comme il y a quelques semaines en Coupe de France. Sauf que cette fois-ci, il n’y avait pas la séance de tirs au but pour les départager. Au grand dam de Jean-Luc KIEFFER et de son équipe.

L’ambiance était au rendez-vous pour ce derby bas-rhinois, mais Molsheim a vite déchanté lorsque l’équipe a perdu Nicolas ZENS (1 but) sur blessure au bout de 5 petites minutes. Néanmoins, Sébastien Le GOFF et les siens ont su rester soudés pour faire mieux que résister face à leurs adversaires : « Un derby c’est toujours chaud et le score final le prouve. Il y a eu de multiples péripéties, ça a été un chassé croisé, on a été mené, on est passé devant jusqu’à 5 buts d’avance, on a aussi péché en attaque en perdant quelques ballons ». Un manque de concentration qui coûte cher aux locaux qui voient Plobsheim revenir, et partager les points au coup de sifflet final.

Malgré une légère frustration, l’entraîneur de Molsheim, Rachid BOUAZZA, se veut positif : « C’était un match à notre portée, mais l’objectif est devenu compliqué avec la blessure de Nicolas cinq minutes après le début du match. On aurait dû tuer le match avec nos 5 buts d’avance. Malgré cela, le groupe a su garder son état d’esprit, c’est positif. C’est dommage sur le score, mais c’est un nul bon à prendre avec un derby bien disputé qui a tenu ses promesses ».

En ce début de saison Molsheim et Plobsheim progressent timidement et tenteront de faire mieux dans deux semaines lors de la prochaine journée. Les premiers cités se rendront alors à Lure-Villers, pendant que les seconds accueilleront Villers-Lès-Nancy

Grand Nancy² – Sélestat² 24-28

Avantage à Sélestat dans ce réservico ! Si les pros de Nancy ont gagné face à leurs homologues alsaciens en septembre dernier, c’est Sélestat qui empoche les 3 points de la victoire dans ce duel d’équipes réserves. La jeunesse sélestadienne continue d’impressionner avec sa 4e victoire en autant de matchs.

Pourtant c’est bien les nancéiens qui démarre le mieux la rencontre, menant déjà de 4 buts au quart d’heure de jeu. Mais les joueurs de Thierry DEMANGEON l’ont déjà prouvé cette saison, ils savent trouver les ressources pour revenir dans la partie. Ce qui leur permet de refaire leur retard et de mener d’un but à la pause.

Continuant sur leur lancée, les violets creusent l’écart en seconde période, grâce notamment à une défense bien disciplinée. Nancy ne craque pas, et parvient à revenir à 2 buts à moins de dix minutes de la fin, relançant le suspens dans cette rencontre. Mais Sélestat gère bien sa fin de match, avec Kylian FERRIER décisif dans ses buts, et décroche une précieuse victoire à l’extérieur. Surtout que les alsaciens comptaient plusieurs absences côté droit suite à la convocation de cinq joueurs pour renforcer les -18.

Nancy n’a donc pas su confirmer sa victoire de la précédente journée et reste dans le bas du classement. Les nancéiens sont à égalité avec Semur, qu’ils affronteront dans deux semaines dans un match déjà important pour la suite. Pour Sélestat, c’est dans le haut du tableau que ça se passe, où les violets tenteront de poursuivre leur invincibilité contre St-Brice, 4e.

Villers – Metz 24-26

Metz assure l’essentiel et continue son invincibilité ! En déplacement à Villers, les joueurs de David MOTYKA ont encore fait belle impression ce weekend.

Si le début de rencontre est à l’avantage des messins grâce à un Nicolas BALMY toujours aussi décisif dans ses cages, Villers résiste et parvient à garder un écart raisonnable au moment de rentrer aux vestiaires (12-14, mi-temps).

En seconde période, Metz continue de mener la barre, mais les locaux trouvent les ressources pour revenir au score à 10 minutes du terme, et même à passer devant pour la première fois de la rencontre (24-23, 56e). Touchés dans leur orgueil de leader, les jaunes et bleus parviennent à trouver les forces et le mental nécessaires pour refaire basculer le match à leur avantage, grâce à des buts de Guillaume et Geoffey BETTENFELD, et aux exploits d’Aurélien VALETTI dans les buts.

Sans remord face à son ancien club, l’entraîneur messin David MOTYKA peut être fier de ses joueurs, qui ont su puiser dans leurs ressources pour faire la différence. Il en va de même pour Xavier BLOND, qui affrontait ses anciens coéquipiers. Quant à l’entraîneur villarois Olivier GUEUSQUIN, il peut être satisfait de l’état d’esprit de ses joueurs malgré la défaite. Selon lui, l’équipe a surtout manqué de régularité et de lucidité dans les moments importants pour faire la différence. Il faut que l’équipe affiche une meilleure combativité pour se remettre sur de bons rails après deux défaites de rang.

Effectivement, Villers connait un début de saison plutôt timide, il s’agira de rebondir à Plobsheim, qui compte le même nombre de points au classement. Quant aux messins, ils se déplacent chez la lanterne rouge Besançon. Vous avez dit match piège ?

Crédit Photos : Cédric SAGE

AS Saint Brice – Lure Villers 34-34

Les bricos sont toujours à la recherche d’une première victoire à domicile ! Après avoir été défaits par Metz, c’est Lure-Villers qui est venu contrecarrer leurs plans sur leur terrain en accrochant le match nul. Car même si St-Brice marque beaucoup, ils encaissent aussi énormément, à l’image du score du jour.

Le début de match est très serré, aucune des deux équipes n’arrive à prendre l’avantage à la pause (17-17). C’est finalement Lure-Villers qui arrive à pousser un coup d’accélérateur en seconde période. Les visiteurs pensent alors tenir le match en menant dans les 5 dernières minutes. Mais c’était sans compter l’abnégation des joueurs de St-Brice qui ne lâchent rien et parviennent à égaliser à la dernière seconde grâce à Fouhdil Haddad (8 buts).

Malgré le match nul arraché in extremis, Saint-Brice peut avoir des regrets comme l’explique l’entraineur brico Stéphane GARCIA : « C’était un match serré du début à la fin, on a manqué de régularité et de sérieux sur le plan offensif même si on met encore beaucoup de buts. On voulait soigner notre défense ce soir mais nous n’y sommes pas parvenus. Malheureusement, on manque d’agressivité, c’est récurrent depuis le début de saison. En 2e mi-temps le mano à mano continue. On prend un avantage de +2 (30-28), Lure est sanctionné 2 minutes à ce moment là, mais avec un joueur de moins, ils égalisent à 30-30. On n’a pas su en profiter. Heureusement on égalise à la dernière seconde ».

Du côté des Lurons, il y a de quoi se satisfaire de ce match nul décroché chez un prétendant au titre, même si Mickaël ROMAIN et les siens se voyaient bien créer l’exploit à quelques minutes de la fin. Il nous raconte : «Oui ce sont 2 bons points pris chez l’une des grosses cylindrées de la poule. Je pense qu’on aurait pu apporter encore plus sur les phases défensives, même si on savait qu’ils marquent beaucoup de buts à chaque match. On a quelques pertes de balles à gommer également mais sinon je dirais que nous avons réalisé un match plein. C’est clair que c’est rageant de prendre ce dernier but au buzzer mais avec du recul ça reste un bon résultat ».

Le capitaine de Lure-Villers veut également capitaliser sur cette belle performance pour bien aborder la suite de la saison : « L’équipe a fait un bon match, on commence à récolter les fruits du travail réalisé depuis la reprise et ça fait du bien. On espère rester sur ces bases pour les prochains matchs de championnat ».

Saint-Brice n’y arrive donc toujours pas à domicile, heureusement pour eux leur prochain match est en déplacement. Mais la tâche ne sera pas facile sur le terrain de Sélestat, toujours invaincu. Les bricos devront tout faire pour ne pas voir leur adversaire creuser l’écart en haut de tableau. Pour Lure-Villers, malgré cette belle performance, la victoire commence à manquer depuis la 1ère journée. Les francs-comtois tenteront d’y renouer lors de la réception de Molsheim.

Cernay Wattwiller – Semur en auxois 38-27

Cernay Wattwiller enchaîne ! Délocalisés le temps d’un match dans leur ancienne salle, les hommes de Milorad DAVIDOVIC confirment leur bon début de saison en venant à bout de Semur avec la manière. Pour les bourguignons, l’entame de championnat est plus compliquée.

Semur réalise pourtant un bon début de match en se montrant bien organisé d’entrée de jeu. Mais au fil des minutes, les joueurs de Fabien MARION n’arrivent plus à suivre le rythme imposé par les cernéens qui produisent un jeu rapide. L’écart se creuse et les locaux mènent de 4 pions à la pause (20-16, mi-temps).

En seconde période, les bourguignons réagissent et parviennent à revenir à 2 longueurs, commençant à semer le doute chez les cernéens. Ces derniers réagissent et parviennent à hausser le ton en défense pour reprendre le contrôle de la rencontre. Si bien que Semur restera muet en attaque durant 10 minutes en milieu de deuxième mi-temps. L’écart s’accentue alors logiquement. Une rigueur défensive retrouvée, voilà ce que souhaitait l’entraineur cernéen en début de saison avec le retour de certains cadres d’expérience. Et cela porte déjà ses fruits.

En fin de match, Semur a beau relever la tête, Cernay est déjà loin, et s’envole vers une troisième victoire. Soit déjà presque autant que durant toute la saison dernière (4 victoires). De quoi réjouir le président cernéen Philippe SOEHNLEN : « Effectivement ça fait du bien de voir le CWH en bonne position ! L’apport des anciens est un plus, conjugué à la progression des jeunes depuis 2 ans maintenant et cela devient un atout ».

Intraitables à domicile en ce début de saison, il sera intéressant de voir si les cernéens auront les épaules assez larges pour aller chercher des points du côté de Rueil dans deux semaines. En ce qui concerne Semur, les joueurs devront redoubler d’efforts face à Nancy, afin de renouer avec la victoire et ne pas laisser le doute s’installer.

Crédit Photos : Eloïse DECKER

Grand Besançon² – Rueil AC 29-44

Rueil frappe en force ! Les promus enchainent avec une deuxième victoire de rang en atomisant la jeune réserve de Besançon sur son terrain. Avec ce succès, l’équipe confirme son acclimatation à la N2. Pour les doubistes, qui ont pourtant montré de belles choses, la victoire se fait toujours attendre.

Besançon a tout fait pour s’accrocher, à l’image d’Andy DUMITRACHE (12 buts), qui se hisse sur le podium du classement des buteurs à l’issue de ce match. Mais Rueil et ses joueurs d’expérience imposent son jeu et prend le large.  Mehdi LACRITICK (12 buts) et Brice FAUCHERAND (10 buts) donnent beaucoup de fil(et) à retordre aux gardiens adverses. Au final, les rueillois décrochent une belle victoire collective à laquelle tout le monde à pu participer.

L’expérience a donc fait la différence. C’est ce que nous explique Christophe GUISELIN suite à ce score fleuve : « Nous sommes arrivés avec le plein de confiance après la victoire contre Villers et un groupe qui travaille dur. Ensuite Besançon a présenté une équipe très jeune qui a vite montré ses limites. » Promus certes, les rueillois affichent une grande confiance qui leur permet d’aller de l’avant et de venir bousculer leurs adversaires sur leur terrain.

Toujours plein d’ambitions, l’entraîneur parisien est revenu sur le début de saison de son équipe. Il sait que le chemin est encore long mais se veut optimiste : « La saison est lancée, mais même lors de nos 2 défaites il y avait des choses positives à retenir. Au vu de la préparation, des blessures et du calendrier on savait que ça serait compliqué. Contre St-Brice lors de la première journée, ça se joue vraiment à rien. Après on doute un peu et on craque à Molsheim dans un match où on rate 14 tirs à six mètres. Je veux croire que ces deux défaites serviront. Les garçons ont compris qu’en N2 tu ne peux pas être irrégulier comme nous avons tendance à l’être. »

Enfin lancés dans leur saison, les rueillois voudront alors continuer leur série et se rapprocher du podium. Un bon test les attend avec la réception de Cernay, actuellement 3e. En revanche, les bisontins ferment toujours la marche à la recherche de leur première victoire, et le déplacement à Metz ne va pas leur rendre la tâche aisée. Mais peut-être arriveront-ils à se remobiliser pour créer l’exploit ? Le sport est plein de surprises…

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top