Poule 1

Plus d’invaincu dans cette Poule 1

Soirée contrastée dans le Sud Ouest avec des matchs à suspense incroyables et quelques raclées mais on s’est à coup sûr régalé.
Il n’y a donc plus d’équipe invaincue après la victoire de Billère sur l’Union. Asson s’est rassuré mentalement tout comme Zibero et Rodez. Libourne continue son joli parcours en disposant de Bruges/Lormont.
Le carton du week-end est à la faveur de Poitiers, très solide, en Corrèze.

Crédit Photos : Hand Photopartage64

Soirée contrastée dans le Sud Ouest avec des matchs à suspense incroyables et quelques raclées mais on s’est à coup sûr régalé.
Il n’y a donc plus d’équipe invaincue après la victoire de Billère sur l’Union. Asson s’est rassuré mentalement tout comme Zibero et Rodez. Libourne continue son joli parcours en disposant de Bruges/Lormont.
Le carton du week-end est à la faveur de Poitiers, très solide, en Corrèze.

ASSON SPORTS 25 – 24 ASPOM BEGLES

Duel important dans la Poule 1 avec deux équipes qui bataillaient l’an dernier pour le maintien. Comme nous le précisait Laffargue, il n’est jamais simple de jouer à Asson « On savait que chez eux, si on avait pas fait un break d’avance dans les dernières minutes, ça allait être compliqué« . C’est peut être ce qui résumera le match de l’ASPOM.

Bien en place en début de rencontre grâce aux arrêts de Lenain, les béglais s’en mettront aussi au talent de leur pivot Broucas et de leur arrière Marc, compliquant la tâche des coéquipiers de Kuhn « Un début de match compliqué avec un manque d’agressivité défensive, beaucoup de pertes de balles et un manque de réalisme en attaque, en 10min on prend 2-8, on se met déjà dans le dur pour la suite du match« . Asson va alors fermer la baraque et étouffer l’ASPOM sur attaque placée mettant à mal le jeu collectif des jaunes et bleus.

Le combat se voudra donc plus équilibré avec des va et vient au score. Les protégés de Franck Vignaud réussiront à faire un semblant de break (+2 à 2′ du terme) mais Bègles les accrochera à 30″ de la fin. Asson ne lâche rien et joue à fond le coup et après une belle fixation, « l’enfant prodige du club » comme nous le citait Kuhn, Capdevielle s’en va nettoyer la toile d’araignée béglaise et donnait la victoire aux siens.

Une déception pour les béglais qui pouvaient faire mieux avec Laffargue, plutôt réaliste dans son analyse « On perd d’un but, c’est rageant surtout que c’était un match ciblé. In finé, je pense que l’on ne méritait pas mieux , donc à nous de nous remettre à bosser sérieusement avec un match de Coupe contre Saintes en N1, sans pression avec l’envie de faire bonne figure devant notre public et de préparer au mieux un match contre Billère déjà décisif« 

ROC AVEYRON 38 – 33 ETEC

ROC se devait de réagir en Championnat et qui plus est à l’Amphi. A l’instar de la première journée, Rodez a su se montrer intraitable du début à la fin face à ETEC, pourtant bien armé sur le papier. Les charentais n’ont pu que subir le physique et aussi les intentions de l’Aveyron. La première période était une démonstration du handball récitée à merveille par les joueurs de Julien Demetz qui a d’ailleurs plu à son capitaine « L’équipe a entamé ce match de là meilleurs des manières , avec un très gros rythme, et surtout elle a respecté les consignes du coach ce qui nous a permis de maîtriser cette première mi-temps avec une avance de 9 buts à la 20ème« 

L’illustration de ce renouveau est sûrement Simon, bien trop souvent seul l’an dernier à devoir tirer sans cesse. Sur cette rencontre, c’était de l’efficacité mais aussi du caviar pour punir les largesses défensives (19-9). ETEC reviendra dans la rencontre mais l’écart était trop lourd à aller chercher. Les joueurs de Baptiste Faucher vont tout de même revenir à 4 unités à 15′ du terme mais subiront de nouveau les assauts aveyronnais. Quelques tensions en fin de match avec 4 exclusions en 2′ permettront au ROC de profiter du cafouillage pour choper les trois points.

Une nouvelle rencontre à oublier pour le TEC et une à bien retenir chez le ROC Aveyron à condition de rééditer ce genre de performance, souhaitée par Simon « Tout le monde a répondu présent pour ce match et c’est comme ça que l’on est plus fort . Le groupe a su réagir après notre contre performance face L’Union. Maintenant, il faut continuer de travailler, et surtout garder cette état d’esprit pour avancer… »

Crédit Photos : Corantin Reverbel

AS L’UNION 28 – 29 ZIBERO TARDETS

Un classique du genre dans la Poule 1 avec L’Union qui voyait débarquer Tardets, souvent revenu bredouille de leur déplacement en terre Toulousaine. Avec un joli live diffusé sur le page Facebook, initiative que nous félicitons, les spectateurs malheureux de ne pas avoir pu être présents, ont tout de même pu se satisfaire d’une très jolie rencontre.

Auteur d’un bon début de rencontre, Zibero va prendre rapidement le large (9-5) en jouant à leur rythme. Cependant, ce rythme-là, L’Union va faire en sorte de le changer et c’est finalement eux qui reprendront le cours du match au terme d’un joli 9-1. Bien heureusement pour les joueurs de Baptiste Etchandy, ses joueurs parviendront à finalement n’être menés que d’une unité à la pause.

Bis repetita, Tardets se chargera de faire le break avec Khayar inspiré et ce à la 50ème minute (24-28). On pensait les jeux faits mais ce n’était pas de l’avis des coéquipiers de Lorgeré. L’expérience fait le boulot et les voilà à égalité à l’entame du money-time. Zibero passera devant et Plagnard ira valider sa performance XXL par un arrêt décisif pour offrir les trois points à son équipe au plus grand bonheur de leur coach « Grâce à une bonne défense et un arrêt de François nous gagnions ce match !! Très bonne performance pour nous face à une équipe qui ne nous réussit pas d’habitude… »

BILLERE² 34 – 33 UNION GIRONDINS BORDEAUX BASTIDE/FLOIRAC CENON HB

L’Union se déplaçait chez Billère, auteur d’un meilleur début de saison que l’an passé à coup sur. C’est donc avec une casquette de leader que les Girondins abordaient cette rencontre. Ce début de match, les joueurs de Xavier Chaumel auront du mal à s’y mettre dedans. Billère, bien prêt et constant dans son engagement va imposer sa loi sur la première période, démontrant qu’ils sont bien redoutables sur cet exercice.

C’est donc au retour des vestiaires que les Girondins vont se remettre dedans aidés par les réalisations de Kongo et Bollou. Dans le dernier quart d’heure, le match montera d’un ton et se jouera sur un niveau de jeu plus élevé pour l’Union tandis que Billère ne lâchera pas prise. Quelques tensions et faits de jeu en fin de rencontre viendront ternir le bilan de la rencontre mais au final, c’est Billère qui l’emporte.

Une sacrée frayeur pour leur coach Manu Aletto « Je crois que ce n’était pas un match pour les cardiaques samedi ! En 4 min, on a lapidé toute l’avance qu’on avait durement acquis pendant 55 minutes. J’avais promis des jours de vacances supplémentaires en cas de victoire. Mais je me suis demandé sur la fin de match s’ils ne préféraient pas s’entraîner dimanche à 7h du matin… »

Pas de panique pour Xavier Chaumel mais quelques regrets tout de même « Je regrette que nous ne soyons pas bien rentrés dans cette rencontre devant une équipe que nous savions redoutable ce qui nous aurait permis au regard de notre fin de rencontre, de nous mettre à l’abri et de ne plus dépendre de quelques faits de jeux préjudiciables dans le money time. Mais quand je vois la densité et l’homogénéité de notre championnat avec les 4 favoris qui ont déjà chuté, je suis pour l’instant satisfait de notre début de championnat. »

Crédit Photos : Hand Photopartage64

OBJAT CORREZE 16 – 35 GRAND POITIERS

Déjà opposés en Coupe ce mois-ci, Objat et Poitiers se retrouvaient donc en Corrèze ce Samedi. Déjà largement vainqueur il y a deux semaines, les Griffons ont mis les bouchées doubles et avec la manière. Le début de rencontre se voulait très compliqué pour les joueurs de champ mais beaucoup moins pour les gardiens, en total régal à ce moment-là.

Finalement, Poitiers réussira à pousser et commencer à filer en tête. Objat réussissait tout de même à revenir à la pause avec seulement 7 unités de retard, loin de penser qu’ils en auraient 12 de plus à la fin. Les corréziens subissaient cette seconde mi-temps et surtout les arrêts répétés de Thibault Bouissier qui écœurait les assauts d’Objat, faisant plaisir à l’intéressé « J’avais besoin de retrouver des repères avec ce début de saison compliqué, et avoir une défense aussi en forme m’a grandement facilité le travail dans ce match. On a maintenant une base de référence pour continuer cette saison et j’espère, atteindre nos objectifs.« . Christian Latulippe profitait de ce scénario pour faire tourner et emmagasiner le plein de confiance pour ses protégés.

Pour Objat, c’est une claque alors que le début de saison se voulait encourageant. Il faudra réagir dans deux semaines chez Libourne, gros poisson à nouveau à qui se frotter. Du côté de Joli, c’est enfin la confirmation des performances entrevues en Coupe « On voulait être appliqué et enfin reproduire nos performances de coupe en championnat. Nous n’avions plus gagné de match à l’extérieur depuis de très nombreux mois en championnat. Nous voulions mettre un terme à cette spirale pour rester dans le haut de tableau. On sait que ce championnat sera très serré et il faudra être le plus constant possible tout à long de la saison. »

BRUGES LORMONT 17 – 28 LIBOURNE

Libourne se déplaçait chez la réserve de Bruges/Lormont et les girondins avaient semble t’il bien retenu la date de la rencontre comme nous le précisait Castaing « Ce match était très important pour tout le monde on tenait à cœur de faire un bon match contre un équipe du blhb mais quelques joueurs de l’équipe qui avaient coché ce match sur le calendrier « .

Sur les parquets, en effet, les « anciens » ont eu leur part du gâteau pour réussir une grosse performance chez l’Entente. Le début de rencontre mettait à mal chacune des attaques avec seulement 7 buts de marqués en 15′ de jeu. Après cela, Lubiato va faire le nécessaire et permettre aux siens de prendre le large au tableau d’affichage derrière un gros bloc défensif central.

En deuxième période, le BLHB va tenter de revenir mais ce sera cette fois-ci Samb qui fermera la boutique. Long et Duverge, en forme ce Samedi, vont faire grimper l’écart jusque-là déjà conséquent. La fin de match ne sera finalement qu’une formalité et Libourne ressort avec 3 points précieux confirmant l’excellent début de saison girondins comme nous le disait Castaing « La défaite contre l’Aspom nous a beaucoup touché et a su nous faire rebondir qui entraîne la victoire à Asson et le nul contre Billère. Je pense que cette belle victoire contre le BLHB nous fait oublier le faux pas de début d’année mais rien n’est joué, il faudra avoir le même état d’esprit sur chaque match« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top