Les Girondins et ETEC confirment, Asson n’y arrive pas !

Crédit Photos : Corantin Reverbel Photographie

Pour cette troisième journée de Championnat, on a pu observer à travers cette Poule 1, la victoire importante de l’ETEC qui permet aux partenaires de Ludovic Bussard de prendre la seconde place du classement. La confirmation de l’Union Girondins de Bordeaux Floirac Cenon en tant que solide leader face à Asson, et deux matchs nuls à signaler pour cette journée.

ETEC 29 – 24 ASPOM BEGLES

Deux semaines après sa belle victoire face à l’AS Union, l’ETEC avait une nouvelle fois l’avantage du terrain en recevant pour la seconde fois consécutive. C’était donc un avantage à ne pas manquer face à un adversaire de l’ASPOM Bègles qui avait montré des difficultés sur son terrain contre les Girondins. Les Charentais ne sont pas passés à côté de ce match et s’imposent avec succès sur le score de 29/24.

Le festival ne s’est d’ailleurs pas fait attendre chez les spectateurs puisque les réalisations de Ros Arribas et Bussard permettent à l’ETEC de mener 7-1 à la 10è. Bègles, de son côté, se réveille doucement dans ce duel mais sûrement, avec un 4-0 infligé à la défense Charentaise et revient à deux buts de son adversaire (12-10, 26è).

On croit alors l’ETEC dans le dur mais les partenaires de Ludovic Bussard remettent un coup de collier avant la pause et mènent sur le lourd score de 17-11 ! A 15 minutes de la fin, comme en première période, l’ASPOM revient petit à petit et se trouve trois buts derrière son adversaire du jour. Sacha Mantz fait le travail derrière et permet aux siens de ne plus jamais être inquiets dans ce match. L’ETEC est bien présent en ce début de saison.

ROC AVEYRON 26 – 34 AS L’UNION

Rodez n’avait pas d’autres choix que de réagir après la défaite en Corrèze 15 jours auparavant et c’est face à l’Union que les hommes de Julien Demetz allaient se frotter. Les Aveyronnais prennent d’ailleurs rapidement le match entre leurs mains et mènent après un but de Aurélien Simon, (5-2 après 7′). Et malgré le retour des joueurs de l’Union, Rodez tient bon dans cette rencontre jusqu’à la 25ème minute, où les coéquipiers de Yann Fraysse voient leurs adversaires revenir à leur hauteur.

A la mi-temps, les deux formations rentrent aux vestiaires dos-à-dos sur le score nul de 15 partout. Tout reste donc à faire dans ce match ! Les visiteurs cette fois prennent possession du match et réalisent un premier écart à la 40ème suite à un but de Caillard, 19-22, 41ème. Cet écart se creuse lourdement et le ROC n’arrivera jamais à revenir.

Au final, les visiteurs de l’Union réalisent une belle performance et s’imposent 26/34. Il faudra très vite se ressaisir côté Ruthénois avant de recevoir le second, l’ETEC dans 15 jours.

Crédit Photos : Corantin Reverbel Photographie

UNION GIRONDINS BORDEAUX BASTIDE FLOIRAC CENON 28 – 21 ASSON

Ce match entre Girondins et Béarnais était synonyme d’opposé puisque les locaux occupaient avant cette rencontre la place de leader et qu’Asson avait perdu ses deux rencontres. Promu cette saison en Nationale 2, l’Union Girondins de Bordeaux Bastide Floirac Cenon qui réalise un très bon début de saison avait l’opportunité de confirmer face à un adversaire en difficulté.

La première période sera d’ailleurs très engagée avec aucun véritable écart de creusé si ce n’est le 10-7 pour l’Union après un but de Florian Kongo (20è). Par l’intermédiaire en partie de Fabio Abadie, Asson revient à la pause et passe même devant grâce à Simon Pomme (14-15, 30è). Après une première période où les Loups ont pu montrer qu’ils tenaient bon, les locaux arrivent à se détacher au score et réalisent un 5-0 en 10 minutes (20-15, 40è).

La fin de match sera ainsi à sens unique. L’Union se montre donc en leader solide tandis qu’Asson Sport n’y arrive toujours pas après 3 journées de Championnat et se retrouve bon dernier.

ZIBERO TARDETS 23 – 20 OBJAT CORREZE

En déplacement dans les Pyrénnées-Atlantiques samedi dernier, Objat s’apprêtait à partir jouer le match le plus éloigné de ses terres cette saison. Et ce n’est jamais évident de partir jouer une rencontre dans la chaude salle du Zibéro Tardets d’autant plus que les locaux avaient à cœur de se rattraper après la défaite concédée au Bruges Lormont Handball pour ainsi tenter de rester dans le haut de tableau.

Ce match commence d’ailleurs sur un score proche puisque aucune des deux formations n’arrive à se détacher en première période et ce malgré les nombreux buts de Julian Khayar qui en marquera 9 au total sur 12 tentatives. A la mi-temps, les deux équipes font jeu égal, 10 à 10.

Au retour des vestiaires, le Zibéro tente une première accélération dans laquelle Objat a du mal à suivre (17-13, 42è). Finalement, Tardets reprend le goût de la victoire et s’impose sur ses terres avec 3 buts d’avance, 23-20.

Crédit Photos : Kristo Sports

HBC LIBOURNE 36 – 36 BILLERE HB

N2 Handball FR avait classé cette rencontre entre Libourne et Billère comme l’affiche de cette troisième journée dans la Poule 1 et ne s’était absolument pas trompé concernant le pronostic de l’affiche, un match nul ! Cette affiche de gala allait voir s’affronter les frères Long. Une première pour la famille puisque Flavien défend les couleurs de Libourne et Cassandre celles de Billère. Les deux demi-centre s’en disaient d’ailleurs très impatients.

Au final, aucun des deux n’est sorti vainqueur puisque les deux équipes ont dû se partager les points après un match nul, 36 partout ! C’était donc un très gros match en attaque avec un impressionnant Julien Cadel côté Girondins avec ses 12 buts, marqué à la culotte côté adversaire par Louis Tournellec (12 buts également). Sur le buzzer, Mathis Beauchef l’ailier arrivé tout droit du centre de formation du HBC Nantes permet aux Béarnais d’arracher le nul.

A la sortie de ce duel entre frères, Flavien se dit « déçu du match nul au vu de la physionomie du match. Personnellement, je suis content d’avoir retrouvé les terrains, je n’arrête pas de travailler pour revenir plus fort. Pour ce qui est du face à face avec Cassandre, je pense avoir pris l’avantage en terme de performance individuelle, affaire à suivre au match retour !! ». Cassandre de son côté est très content « d’arracher le nul au buzzer, c’était un match tendu et indécis du début jusqu’à la fin. Le fait de jouer face à Flavien a rendu ce match encore plus stressant donc pour l’instant on reste sur un match nul mais j’attends le retour avec impatience pour pouvoir nous départager ! ».

GRAND POITIERS 25 – 25 BRUGES/LORMONT

Poitiers sortait d’un match sans, disputé à Billère 15 jours auparavant et voulait tout faire pour se rattraper face à une solide équipe réserve du Bruges Lormont Handball qui s’était imposée de son côté à domicile contre Tardets. Le match s’annonçait donc assez intense mais le Bruges Lormont Handball ne s’est pas fait attendre. D’entrée de jeu, les hommes de Quentin Jourdan réussissent à prendre le dessus sur leurs adversaires et réalisent de très bonnes choses. L’écart au tableau d’affichage sonne d’ailleurs bien creux lorsque Christian Latulippe pose son premier temps-mort à la 14ème minute de jeu et que ses hommes sont loin derrière (4-9).

Poitiers n’arrive pas vraiment lors du premier acte à revenir au score et court toujours derrière à la pause (10-15). Il n’y a d’ailleurs pas de doute concernant le discours du coach des Griffons puisque dès le retour des vestiaires, ses joueurs affichent un autre visage et reviennent dans le coup grâce à 3 buts importants de Thomas Bardon (14-15, 35è). Bien accompagné en attaque par Florent Joli et ce même Thomas Bardon (6 buts chacun), Poitiers arrive à décrocher le point du match nul, 25 partout.

JeanFrançois Hernandez, auteur d’un bon début de saison avec la réserve du BLHB se dit satisfait de la rencontre « Nous avons réalisé une bonne entame de match avec Charles Pauher et Baïna Hassani qui ont su mettre un niveau d’agressivité défensive élevé ce qui tourne à notre avantage à la mi-temps. En prenant 2 cartons rouges, Poitiers a pu revenir dans le match et égaliser dans les derniers instants mais grâce à Averland Amany qui a su fermer les portes des buts, on ramène quand même 2 points précieux pour la suite ».

Top