Poule 3

Poule 3 – Preview 2020/2021

Crédit Photos : Les Carabiniers de Billy Montigny

Serris Val d’Europe

Serris aura marqué son mercato en recrutant du monde chez le voisin Torcy Marne la Vallée. Avec l’ajout de joueurs en manque de temps de jeu en Nationale 1, Sébastien Delettre récupère ainsi des morts de faim et surtout des joueurs ayant connus l’échelon supérieur, une expérience non négligeable pour son groupe rajeuni depuis plusieurs saisons.

Irrégulier l’an dernier, Serris devra d’emblée être prêt et ne pas attendre de se révolter pour sortir de bonnes performances comme cela a pu être le cas auparavant. Une nouvelle fois, c’est sur le physique que les joueurs de Val d’Europe vont s’appuyer pour batailler dans une Poule infernale pour toutes les équipes.

Aura t’on droit à un maintien plus serein ? Avec une préparation tronquée, pas certain que l’entame face à l’ancien de N1, Dunkerque, se fasse sans pression. Sébastien Delettre espère tout de même se maintenir au plus vite pour éviter une déconvenue « Les objectifs pour la saison prochaine sont de façon réaliste un maintient le plus rapidement possible .. Et éviter de se faire peur car le championnat peux s’arrêter à n’importe quel moment. »

Mélantois

Une page se tourne pour Mélantois avec de multiples départs dont le coach Benjamin Schmidt. Il en est de même pour le duo GilméHermann qui se voie récompensé d’une excellente saison en filant chez Lille Villeneuve d’Ascq, tout nouveau promu en Nationale 1.

Le néo retraité et ancien demi, Frédéric Masquelin, débarque sur le banc et devrait aller dans la continuité du travail effectué ces dernières saisons par son prédécesseur. Déjà respecté dans le vestiaire, la donne ne devrait pas changer au bord du terrain. Dans une Poule qui semble à nouveau très dense et avec un niveau plus élevé, Mélantois devra se montrer prêt dès le début et on sait que ce n’est pas le point fort des joueurs de Ronchin.

Entrevu l’an passé, le rajeunissement de l’équipe continue et l’arrivée de joueurs de l’équipe réserve ou de u18 va dans ce sens. Les voir batailler pour le maintien ne serait pas surprenant quand on voit les concurrents se renforcer et l’expérience des saisons précédentes doit leur servir dès l’entame ce Samedi contre à Villemomble pour un déplacement compliqué.

Léo Dutkiewicz se voulait rassuré malgré les changements opérés de joueurs clés : « Nous avons un groupe qui a été assez remanié avec des départs comme Alexis Gilmé, et Maxence Hermann à des postes clefs mais aussi l’arrivée de nouveaux joueurs comme Yohan Debowski, Théo Bonnaillie et Jeremi Milly. Ainsi avec le retour de Leo De Cocker (1 an d’arrêt) et François Derache puis notre nouveau coach et ancien coéquipier Frédéric Masquelein, notre équipe est donc très étoffée.
Les relations sur le terrain et en dehors entre les nouveaux et anciens sont très encourageants pour la suite même s’il reste encore quelques réglages à faire cette semaine pour affronter Villemomble dans les meilleures conditions. Nous avons hâte de commencer cette saison qui s’annonce déjà particulière et dans laquelle chaque match est crucial ! Nous ne pouvons pas nous donner d’objectif précis sur le long terme avec ce renouveau, mais nous pouvons déjà dire que nous répondrons présents à chaque match avec la rigueur, la détermination et une foret de bras plus importante en défense, on l’espère, que les années précédentes.« 

Billy Montigny

Il semblerait que ce soit l’heure des retrouvailles chez les Carabiniers. Ils sont nombreux à revenir au club et permettre à Billy Montigny de viser encore plus haut. Aurélien Lorio dans les buts ramène avec lui son expérience et de belles années belges permettant aussi de conserver l’ADN Billy tout comme Jérôme Musili et Raphaël Arnoux.

Après un passage à l’USDK, Thibaut Thellier fait son retour à droite et permettra de compenser la perte de Valentin Bzdynga, parti au PSG. En fin de mercato (qui aura duré 6 mois), Nyls Breysacher débarqua aussi chez les Carabiniers et tous ces ajouts font que désormais, l’équipe nordiste semble bien prête à franchir un palier.

Du sang neuf avec du local tout de même et surtout un duo de coach avec une année de recul, on ne doute pas sur la capacité de Billy Montigny pour jouer le Top 3 à condition de gagner à l’extérieur, ce qui aura été le pêché mignon des coéquipiers de Mickaël Grocaut. Les tournois entrevus cet été vont en tout cas dans le sens de notre pronostic.

Au tour de Corentin Dupuis de s’exprimer sur la bonne ambiance qui règne dans le groupe de Frédéric Pommelet : « Je trouve que nous avons un bon groupe avec une bonne entente (on rigole bien avec tout ces BG et JR) et que nous avons bien bossé durant la préparation (le travail n’est pas fini et on va continuer à bosser de semaine en semaine). Nous avons hâte que le championnat débute, car ça commençait à faire long sans compétition et nous pourrons aussi nous jauger car la réalité des matchs amicaux n’est pas la réalité des matchs officiels. On espère aussi qu’on ne sera pas embêté avec le COVID car ce qu’on veut avant tout c’est jouer et prendre du plaisir ! Heureusement d’ailleurs que notre gardien est plus précis sur les relances que sur Warzone (rires) »

USDK

Pour la deuxième fois en quelques années, Dunkerque a donc décidé de repasser par la case Nationale 2 avec plusieurs départs dont Thibaut Thellier, cité plus haut ou Léo Lamps, parti chez nos anciens de N2, Cournon d’Auvergne.

C’est donc avec un groupe rajeuni que Richard Démaret va devoir faire et ça lui a plutôt bien réussi jusqu’à maintenant. Un gros point d’interrogation suscite tout de même autour du club de Lidl Starligue tant les infos auront été compliquées à trouver concernant leur pré-saison.

Un maintien à l’aise oui, une nouvelle montée deux ans après leur belle aventure de potes, peut être pas. On a en tout cas hâte de voir les derbys qu’ils nous réserveront cette saison avec les autres clubs du Nord de la Poule et d’en savoir plus sur ce nouveau cycle.

St Pol s/Mer

A l’instar de Dunkerque, St Pol passe sous les radars pour ce qui est d’évoquer leur pré-saison. Un tournoi compliqué au tournoi des anciens de Wattrelos qui les aura vu croiser leur ancien capitaine et chef de défense, Kévin Frécinat. Pas connu pour planter mais plutôt pour empêcher tout passage secteur central, la perte du pivot aura des conséquences à coup sûr au moment de démarrer une troisième saison d’affilée en Nationale 2.

La blessure à la cheville de Maxence Magnin n’aide pas non plus pour le début de saison au niveau de la base arrière. St Pol a cependant toujours réussi à se sortir des situations compliquées avec un club soudé et un groupe capable de sortir des performances quand il faut. Néanmoins, les renforts comme évoqués plus haut pour les autres clubs ne laissent pas beaucoup de répit aux autres.

Maxence Magnin nous évoquait justement ce qu’il espérait de cette nouvelle saison : « On va se fixer l’objectif de se maintenir le plus rapidement possible et pourquoi pas aller titiller le haut de tableau. On va devoir se réadapter en défense avec la perte de notre défenseur principal donc il y aura pas mal de boulot de ce côté là. Puis surtout se concentrer sur nos erreurs, l’an passé on fait pas mal de match où on mène puis des gros trous d’air et à la fin ça nous coute le match. Donc pas mal de boulot dans l’ensemble , mais si on arrive à régler nos erreurs on peut réaliser une belle saison car on a un bel effectif !« 

SM Vernon

Au même titre que Grenoble dans la Poule 5, c’est un ogre que nous retrouvons en Nationale 2. Un ogre blessé avec des départs qu’on ne compte plus. Relégué pour la deuxième fois pour raison financière, Vernon doit donc passer par la case N2 pour retrouver le niveau souhaité.

Un nouveau GM en la personne de Julien Gambier et un coach pas si inconnu à la Gambre, Delaporte, reprend l’équipe Fanion après avoir pris du recul avec la réserve. L’ancien club de N1 a fait venir du lourd avec Jordan Pitre, Cabit et Cantore tout en conservant des cadres dont le capitaine et gardien Fernando Garcia.

Avec le retour de Breton et l’arrivée de Andreau, qui gérait parfaitement avec Caen, c’est donc tout de même un effectif mélangeant jeune et ancien qui ne devra pas connaître de pépins physiques. Cela reste compliqué de prévoir la saison que fera Vernon surtout après une préparation mitigée sur les parquets suite aux nombreux mouvements .

Il s’agit sûrement d’une année de transition pour l’ancien club de N1 et les voir en haut de tableau semble très jouable une fois que la mayonnaise aura pris. Avec un Top 5 très serré d’après nous, on est pas à l’abri d’une surprise pour Vernon.

Entente Pleesseenne

Très intéressant ce recrutement de l’Entente Pleesseenne qui a fait une entrée fracassante en Nationale 2 avec ces nombreuses annonces. Mené par le passionné Stéphane Bonnenfant, le promu devra réussir à faire marcher tout l’effectif bien chamboulé à l’instar de Villemomble.

Willy Marignan et Sissoko apporteront l’expérience attendue à ce niveau et Brice Lopez sera attendu en défense pour dynamiser ce secteur comme il pouvait le faire chez les Eléphants de Montfermeil. Le maintien sera forcément dans toutes les têtes et la bataille sera rude comme c’est toujours le cas.

Pas de saison blanche à notre avis mais un combat de tous les instants pour devoir rester parmi nous l’an prochain.

ASA Maisons Alfort

Dans la continuité de ce qui a été fait par le passé avec Julien Corniou, Maisons Alfort s’est à nouveau renforcé et risque bien de passer un cap. Les blessures de Copitet et Chapelière ne font pas du bien, c’est certain mais le renfort de la patte gauche de Nogent, Johan Agnus, entre autre ,va dans le sens d’un groupe qui vise le haut de tableau.

Mohamed Méïté sera intéressant à voir évoluer en défense et avec un effectif au complet, on pourrait bien voir l’ex promu faire de belles performances dans une Poule qui se veut historiquement très serrée et pleine de surprises. Il faudra réussir à trouver plus de répondant lors d’adversité, ce qui avait pu pêché l’an dernier.

Le jeu académique souhaité par leur nouveau coach sera aussi à surveiller. Une montée dès cette année ? Compliqué à pronostiquer dans une Poule des plus indécises mais on voit bien l’ancien promu viser un Top 3 si la mayonnaise prend.

St Pryvé

S’il y a bien une équipe qui aura été active et vite, c’est St Pryvé. Des arrivées venant renforcer un effectif qui a très bien terminé la demi-saison comme le retour de Yoann Perrin ou celui de Favereau aux cages.

Les regrets doivent tout de même être présents avec le départ soudain de Lansana Sako qui n’a pas pu résister aux sirènes du TEC ou Kevin Préciado censé rejoindre l’ex promu mais qui rejoindra finalement la Proligue de Dijon sur le côté droit.

Pas question pour autant de rester sur ces échecs, le club de l’Olivet s’est rabattu sur Florian Siquot en provenance de Lanester. Ambitieux, Romain Leclercq espère tout de même pouvoir ne pas faire de la figuration et sortir une saison convaincante.

Porté par un club familial et très costaud physiquement, St Pryvé devra réussir à s’adapter face aux équipes portées sur le jeu rapide, ce qui pouvait faire défaut l’an dernier tout comme remporter les matchs couperets.

Saran

A la tête de Saran depuis une saison de la réserve de Proligue, Matthieu Drouhin, remet son short pour épauler les jeunes et pourra compter sur Frédéric Salmon, dont le parcours en tant qu’entraîneur et formateur n’est plus à présenter, pour coacher.

Présent dès le début de la reprise dans les gymnases, Saran n’a donc pas trainé pour se remettre dans le bain après plus de 5 mois sans toucher la balle. Après avoir dominé outrageusement sa Poule de N3, c’est avec une équipe rajeunie que nous découvrirons les joueurs de l’Olivet.

Principalement composé de joueurs du club, Frédéric Salmon y a ajouté quelques ajouts extérieurs. Alex Allory qui plantait en u18 France, tout comme Rafaël Folgoas vont pouvoir continuer leur apprentissage sous sa houlette. On retrouvera également Brice Salignat qui assurait avec Ivry, il y a de ça deux ans en Nationale 2 et débarque de Martigues.

Un recrutement donc très intéressant et correspondant à l’état d’esprit du staff technique qui devrait très bien se débrouiller dans la Poule 3. Le match contre St Pryvé sera l’occasion de découvrir un derby du Loiret.

Villemomble

Revenu en Nationale 2, Villemomble a frappé fort avec beaucoup de changements dans l’effectif. Des noms, du très lourd mais aussi l’incertitude de pouvoir faire marcher toutes ces individualités. C’est le défi qui attend Thierry Duande pour ce retour en Nationale 2.

L’arrivée de Mara Magassa est bien évidemment le transfert phare du club voire de la Poule, ce qui apportera presque automatiquement 8 à 10 buts par match. Aura t’il l’occasion de jouer enfin sur le poste d’arrière gauche à l’inverse de sa dernière saison avec Montfermeil ?

Quand on connait les circonstances de cette saison avec une première phase de Poule très importante en cas de nouveau coup d’arrêt, il va falloir être prêt très vite. Les ailiers Deveze et Fougani (reprise) sont aussi une assurance individuelle sur le terrain et Lucas Watteeuw en sera de même sur le poste de demi peut être.

Pas d’inquiétude alors quant à un maintien mais il faudra batailler pour jouer la première partie de tableau si tel est le souhait du promu. Les matchs amicaux ont montré de bonnes choses, reste à voir ce que ce sera face aux cylindrées de Nationale 2.

Dreux AC

Direction la Poule 3 pour Dreux qui nous aura fait une saison catastrophique si l’on se base sur la phase aller. Un cauchemar pour tout fan du club d’Eure et Loire mais qui aura eu le mérite de confirmer leur dires.

Match après match, les joueurs de Francis Tuzolana déclaraient qu’une fois la première vitesse enclenchée, ça partirait et les victoires contre Bouguenais et Hennebont Lochrist juste avant la crise sanitaire allaient dans ce sens.

Les comptes sont remis à zéro et Dreux a bien l’intention de rentrer sérieusement dans sa saison. Cela passera par une assiduité importante des joueurs et de la régularité dans le roster sur les feuilles de match le week-end. Le renfort de Gauthier Mvumbi au poste de pivot est un vrai plus pour l’équipe et devrait en fatiguer plus d’un en défense.

Le maintien doit être assuré rapidement à condition d’être sérieux du début à la fin pour Dreux.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top