Poule 4

Poule 4 – Preview 2020/2021

Crédits Photo : Frédéric BOCQUENET

Après une saison 2019/2020 interrompue précipitamment en raison de la pandémie de COVID-19, les équipes de handball se préparent à fouler à nouveau les parquets en vue de cette nouvelle saison placée sous le signe de l’incertitude.

En effet, il est pour le moment difficile de savoir comme celle-ci va se dérouler en fonction de l’évolution de la situation sanitaire en France. Qu’à cela ne tienne, nous allons opter pour une attitude optimiste et nous pencher sur cette nouvelle saison qui nous attend, en espérant que la situation permette à tous les amoureux du handball de vibrer jusqu’au bout, cette fois.

C’est donc reparti pour la Poule 4 avec pas mal de changements. Sélestat, Metz et Villers sont partis se frotter aux grands de la N1, la réserve de Besançon a quant à elle été reléguée en N3. Mais Semur et Rueil nous quittent également en raison d’une réorganisation des championnats, et passent respectivement dans les Poules 5 et 2.

Nous accueillons donc cette année six nouvelles équipes : les promus de N3 Marolles, Roissy et Strasbourg, ainsi que trois clubs venant d’autres Poules de N2, à savoir Montfermeil, Lagny Montévrain et Longvic.

Place aux présentations !

HBC LURE-VILLERS

Sauvés de justesse par repêchage à l’issue de la saison 2018/2019, les lurons ont su très bien rebondir l’an dernier en terminant la saison à la 4e place, à un petit point du podium. Les joueurs de Frédéric CARISEY s’étaient notamment montrés solides défensivement (3e meilleure défense de la Poule), et intraitables à domicile avec en point d’orgue une victoire contre les champions sélestadiens.

Cette saison encore, l’équipe sera emmenée par son capitaine Mickael ROMAIN, qui nous a partagé les objectifs du club, plein d’ambitions : « Nous savons que chaque match sera très important dès le début. L’objectif est clairement de jouer le haut de tableau et d’améliorer notre classement de la saison passée. Nous avons échoué de peu au pied du podium grâce à de belles prestations. Il nous faudra réitérer cela dès septembre, même si la coupure de 5 mois rend les choses plus longues à remettre en place qu’une intersaison lambda. » 

Le club franc-comtois veut donc faire mieux et mise sur l’expérience avec deux anciennes gloires de Belfort qui sortent de leur retraite sportive : l’ailier Guillaume STOCKER et le pivot Cristian VADUVAN. Le jeune demi-centre Louis OTTER, en provenance de Val de Gray (N3) complète les arrivées. Lure-Villers pourra toujours compter sur ses artilleurs, Jordan DAGUENET et Johann TSCHIRRET, qui ont tous les deux terminé dans le top 10 des buteurs de la Poule 4 la saison passée, et sur son rempart Jonathan GAULARD qui a brillé dans ses cages au point d’avoir un chant en son honneur de la part des supporters lurons.

Solidité défensive et recrues d’expérience ne seront pas les seuls points forts de Lure-Villers cette saison selon Mickael ROMAIN : « Notre esprit d’équipe sera aussi une force dont nous avons l’habitude de tirer profit pour surmonter des situations difficiles. Et nous pourrons évidemment compter sur nos supporters qui nous portent à domicile comme parfois à l’extérieur et à qui nous aimerions, pourquoi pas, faire un beau cadeau en fin de saison… ».

Le club a repris le chemin de l’entraînement au tout début du moins d’août, afin de permettre aux recrues de s’intégrer au mieux dans le collectif. Les victoires contre Epinal (N1) et la réserve de Besançon (N3) lors de la préparation leur ont déjà permis de s’affirmer. Les verts et noirs ont également concédé le nul chez leurs voisins de Val de Gray (N3), et se sont inclinés face aux alsaciens de Soultz-Bollwiller (N3).

Le plus important reste de bien démarrer le championnat, qui débute ce weekend face à Roissy, promu à ce niveau.

Crédits Photo : Marilyne VARNIER

ALC LONGVIC

Alors que Longvic pointait à la dernière place de la Poule 5 lors de l’arrêt du championnat, le club bourguignon a l’opportunité de se rattraper en ayant été sauvé en N2. Nouvelle saison, nouvelle Poule, les hommes de Jérémy POTTIEZ sont prêts pour ce nouveau challenge : « Nous abordons la saison avec beaucoup d’impatience du fait du contexte particulier qui nous a éloigné des terrains un bon moment. Cette année, l’objectif sera double. Evidemment le maintien le plus rapidement possible mais aussi la construction d’un groupe d’avenir en misant sur l’émergence de nos jeunes joueurs qui seront accompagnés de quelques joueurs d’expérience sur qui nous nous appuierons. »

Pour remplir ces objectifs, le groupe se renforce avec les arrivées de Lucas BERNARD en provenance de Semur, Paul PHILIPPONET du HBC Varois (Excellence Régional), ainsi que Quentin DUBOIS et François AUBERT de Val de Gray (N3). Selon l’entraîneur longvicien, le point fort de du groupe cette saison est justement la construction d’une équipe atypique avec des joueurs aux qualités différentes et complémentaires.

Longvic repart donc de loin après une saison compliquée, mais pourra notamment jouer sur l’effet de surprise dans une nouvelle Poule pour y gagner sa place. « Nous sommes aussi convaincus que le fait de changer de poule et de rencontrer de nouveaux adversaires peut nous être bénéfique. Exit les derbies et confrontations multiples avec les mêmes clubs d’une saison sur l’autre. Sachons voir le positif, même quand la poule nous amènera à nous déplacer grandement chaque weekend » conclut Jérémy POTTIEZ.

Mais c’est bien à la maison que Longvic effectuera sa rentrée, avec la réception du promu Marolles.

MAROLLES HB

Après avoir remporté 12 rencontres sur 14 (1 nul, 1 défaite) la saison dernière, le fauteuil de leader de la Poule 3 de N3 était mérité pour le Marolles HB, et ce, même si la saison s’est vue prématurément stoppée. Une belle récompense pour un club qui avait péniblement terminé dans le ventre mou il y a deux saisons.

Ainsi fraîchement promu en N2 pour la première fois, le club de Marolles-en-Brie va pouvoir représenter l’île-de-France aux côtés de Montfermeil et Roissy, à l’assaut du Grand Est. L’objectif est naturellement de se maintenir à ce niveau, et pour se faire, Marolles a pris le temps de se renforcer durant l’intersaison.

En effet, le club accueille l’arrière droit Yannick ANGAO, international congolais ayant joué deux ans en D1 marocaine au Raja d’Agadir, et le demi-centre Florian THIBOUT qui évoluait à Maisons-Alfort (Poule 3). Mais le transfert phare reste celui de Romain ZERBIB. Formé à Montpellier et passé par Billère et Créteil, l’ailier droit qui a connu les terrains de Proligue et de Lidl Starligue se lance dans de nouveaux projets et apportera au club toute son expérience du très haut niveau.

Damien BEAU et ses hommes sont déjà bien en forme à l’aube du début du championnat. Durant les matchs de préparation, ils ont facilement disposé de l’Entente Plesséenne (33-21) et de Saint-Marcel Vernon (32-24), tous deux pensionnaires de la Poule 3. Ils débuteront les choses sérieuses en championnat par un déplacement à Longvic.

ROISSY HANDBALL

Autre équipe de la Poule 3 de N3 à avoir empoché son ticket pour la N2, Roissy en est à sa deuxième montée consécutive. Et si la reprise n’est pas de tout repos avec des travaux sur la structure du club, les troupes sont quant à elle bien motivées d’après l’entraîneur Christopher LE : « J’ai mon collectif pratiquement au complet, tout le monde a faim, les gars se sont préparés sérieusement ».

Un effectif renforcé cet été avec les arrivées de Valentin LE PAGE et Bastien MACE du club de LivryGargan (N1), de Théo REVERDITO d’Aulnay (Excellence Régionale) et Téo DURIEZ qui connaît bien la N2 puisqu’il a joué 3 saisons à Serris en Poule 3.

Sur le plan sportif, l’entraîneur des loups, comme on les surnomme, aborde la saison sans pression particulière : « Après deux montées consécutives, il était temps de rajeunir le collectif pour travailler sur l’avenir. Nous n’avons aucune ambition particulière si ce n’est, gagner le maximum de matchs possible et acquérir de l’expérience dans un niveau de jeu jamais pratiqué dans cette partie du val d’Oise. On prendra tout ce qu’il y a prendre, du moins on s’en donnera les moyens ». Selon lui, l’humilité et la valeur de l’effort accompli seront les plus grandes armes de l’équipe. « On est une petite structure, néophyte sur la N2, mais avec un groupe au grand cœur et une volonté de fer, et sans vouloir être dithyrambique, je sais qu’ils donneront toujours le meilleur d’eux même. » précise Christopher LE.

Pour leur reprise, les loups se sont frottés aux lions de l’Entente Plésséenne, également promus en N2, mais se sont inclinés lourdement (36-25). Cette reprise musclée va néanmoins permettre aux joueurs d’opérer les ajustements nécessaires pour être fin prêt pour la première rencontre de championnat face à Lure-Villers.

Crédits Photo : Roissy Handball

AS SAINT-BRICE COURCELLES HB

Après une belle 4e place il y a deux ans, Saint-Brice était attendu la saison dernière comme l’un des favoris de cette Poule 4 mais a clairement déçu. Irrégularité, passivité défensive et fragilité à domicile (1 victoire) ont eu raison des espoirs bricocorcéliens qui doivent maintenant se relancer.

C’est dans ce sens qu’un grand ménage a été opéré dans l’effectif. Tout d’abord à la tête de l’équipe, où Stéphane GARCIA laisse sa place à Yacinn BOUAKAZ, ancien international algérien qui entrainaît à Annecy. Ce dernier pourra compter sur pas moins de 5 nouveaux renforts, dont la majorité a connu les étages supérieurs du handball français : Lucas MASCOT (Caluire, N1), Théo BARCHIETTO et Tom FRETIGNE (Tremblay, N1), Bryan DOISEL (Pau-Billère, Proligue), Robin SEDILLO. Dans le sens des départs, le club voit partir Adrien GOFFIN vers Poitiers (N1), Julien KINGUE vers Strasbourg, et Foudhil HADDAD vers Bogny (N3).

Par ailleurs, Saint-Brice peut toujours compter sur ses artilleurs Kevin LEMAIRE et Romain BAUMANN, tous les deux présents dans le top 10 des buteurs l’an dernier, avec une moyenne de 6 à 7 buts chacun par match.

Après avoir repris le 10 aout, le groupe a participé à un stage de cohésion qui s’inscrit dans la volonté du club de repartir de l’avant, toujours avec les mêmes ambitions en tête. Durant la préparation, les marnais l’ont emporté contre Bogny et Courmelles, pensionnaires de N3, et contre Villers (N1), mais ont connu des revers face à Savigny (N1) et Nogent (N1).

Nul doute que les bricos ont à cœur de faire oublier la saison dernière et de viser le haut du tableau en prenant des points importants dès les premiers matchs. Le rendez-vous est donc donné, avec un déplacement du côté de Plobsheim, un autre candidat au rattrapage.

MOLSHEIM OLYMPIQUE CLUB HB

Cette saison, Molsheim sera en quête de confirmation. Septièmes au moment de l’arrêt de la saison dernière, les bas-rhinois avaient montré de belles choses pour leur deuxième saison en N2, avant de connaître une baisse de régime au début de l’année.

Meilleure défense du championnat la saison passée, le MOC compte bien continuer à protéger ses cages, avec le recrutement d’un gardien d’expérience en la personne de Vladimir PERISIC. Le portier serbe passé par la D1 arrive tout droit de Sélestat et prépare à Molsheim sa reconversion professionnelle. Un renfort de très bonne augure pour la défense molsheimoise aux côtés du déjà expérimenté et décisif Sébastien LE GOFF.

Mais le MOC doit également trouver des solutions offensives s’il veut viser plus haut cette saison. C’est dans cette optique que le club enregistre les renforts de Mathias SOLTANE, ancien international algérien en provenance de Nancy (D2), et Valy CISSE du FC Mulhouse (N3), de retour à Molsheim après avoir participé à la montée en N2 il y a 3 saisons.

Les alsaciens auront un très bon coup à jouer cette saison, avec un effectif mêlant jeunesse et expérience, toujours porté par le demi-centre Nicolas ZENS. Au terme d’une préparation ponctuée par deux victoires contre Soultz (N3) et Sélestat 2 (N1), et un nul face à Thionville (N3), Molsheim rentrera dans le vif du sujet avec la réception du voisin et promu strasbourgeois pour le compte de la première journée de championnat.

EUROMETROPOLE STRASBOURG SCHILTIGHEIM HB

Alors que la réserve de Sélestat a impressionné la saison dernière en s’adjugeant la première place de la Poule, nous accueillons cette année la réserve du voisin strasbourgeois dont l’équipe première évolue également en Proligue. Et le défi est de taille pour la jeune équipe de la capitale alsacienne, qui a terminé de justesse à la deuxième place de la Poule 6 de N3.

Néanmoins, le challenge ne fait pas peur à l’entraîneur Gérard BILDSTEIN dont les méthodes ont déjà porté leurs fruits : «Pour cette première saison en N2 pour l’ESSAHB je reste sur la même ligne de travail que j’ai choisie de mettre en place il y a maintenant deux ans lorsque j’ai pris en main le groupe des -18 Championnat de France du club. Je souhaite donner à une chance à tous les jeunes du club pour pouvoir évoluer au plus haut niveau et le travail, la rigueur d’un groupe a fini par payer ». 

Après une trêve de seulement trois semaines entre la reprise post-confinement et la préparation de début de saison, l’équipe a enchainé les matchs amicaux pour aguerrir ses jeunes joueurs. Une reprise qui s’est faite sans Arthur VILLEN, parti vers Folschwiller (N1). A quelques semaines du premier match, l’entraîneur strasbourgeois nous partageais ses ambitions pour cette saison : « Notre objectif pour cette première saison au 4e niveau national est bien sûr de nous maintenir, de faire un travail de formation sur nos jeunes avec 4 séances d’entraînement par semaine. Cette saison sera dure au vu de nos adversaires, nous avons un groupe très jeune de 17 à 22 ans qui découvre pour la plupart le haut niveau. »

En effet, ce baptême s’annonce corsé pour les jeunes alsaciens, mais à l’image de Sélestat la saison passée, leur fraîcheur, leur envie et leur vivacité pourraient bien être leur force cette année pour en surprendre plus d’un. Et ce sera peut-être le cas de Molsheim, dès la première journée à l’occasion d’un alléchant derby.

PLOBSHEIM OLYMPIQUE CLUB HB

Après avoir terminé à la 9e place la saison dernière et à la 8e place les deux saisons précédentes, le POC a pris la mauvaise habitude de stagner en deuxième moitié de classement de N2, jouant trop souvent avec le feu, à l’image des relâchements en fin de match qui leur ont coûté quelques points.

Les oranges devront composer avec les départs de Paul THOMAS vers l’ESSAHB, de Vianney BOY vers Cernay et de leur ailier d’expérience Jordan FRANÇOISMARIE qui met le cap vers Rixheim (N1).

Dans le sens des arrivées, ils accueillent le jeune pivot Kevin MULLER en provenance de l’ESSAHB, qui vient se relancer après deux saisons en Proligue perturbées par des blessures, mais aussi le gardien Thomas PAULUS de Molsheim et Arnaud CLUA de Cernay. « J’ai choisis le POC pour le projet du club et par rapport à son effectif qui est constitué essentiellement de jeunes joueurs. J’aime l’état d’esprit du groupe et le côté familial au sein du club. J’ai pour objectif personnel de continuer à progresser autant offensivement que défensivement, d’emmener l’équipe le plus haut possible cette saison et pourquoi pas donner l’occasion aux habitants de Plobsheim de voir un niveau N1 à la POC ARENA. Nous n’en sommes pas encore là mais l’envie y est ! » confie ce dernier sur le site du club.

Avec un peu plus de rigueur et de réussite, le club qui a vu plusieurs de ses joueurs blessés tout au long de la saison peut espérer mieux cette année. Toujours encadrés par Jean-Luc KIEFFER, entraîneur des gardiens de l’équipe de France, les bas-rhinois débuteront le championnat face à Saint-Brice, une autre équipe qui se doit de rebondir après une saison mitigée.

CERNAY WATTWILLER HB

Apres avoir été repêché a l’issue de la saison 2018/2019, le CWH s’est bien repris en décrochant une honorable 6e place lors du dernier exercice. Les alsaciens ont enchainé le bon et le moins bon, d’où leur positon en milieu de tableau, mais ont prouvé que le pari de la jeunesse pouvait payer. En effet, bien que la saison passée s’est vue écourtée, elle a permis aux jeunes cernéens d’engranger de l’expérience et de remettre le club sur de bons rails après plusieurs saisons compliquées.

Les cernéens pourront une nouvelle fois compter sur leur demi-centre Anthony PININGRE pour organiser le jeu. Ce dernier nous a fait part de sa motivation en vue de la reprise du championnat : « On aborde cette saison avec beaucoup d’enthousiasme et d’envie, on a une équipe très jeune avec des recrues pour la plupart qu’on connaissait déjà avant car ce sont nos amis. Notre objectif est de prendre les matchs les uns après les autres comme des matchs de coupe, en essayant d’être dans les 5 premiers à la fin de saison. On regardera à la fin de la première phase où on est placé pour savoir si on peut viser plus haut ».

Au niveau du recrutement, le club haut-rhinois mise toujours en priorité sur la jeunesse et la proximité, avec les arrivées de Lewis RACON en provenance de l’ESSHAB, Vianney BOY de Plobsheim, Allan CHIARABINI de Rixheim (N1) et Maxime ALPHONSE de Belfort (N1). Pour l’expérience, le CWH fait confiance au solide pivot Maxime COURDIER qui fait son retour au club après quelques années passées du côté de Masevaux (Prénational). Au niveau des départs, le jeune Arnaud CLUA s’en va vers Plobsheim, et aura donc l’occasion de recroiser la route de ses anciens coéquipiers durant la saison.

Les bleus et blancs ont repris début août et ont enchainé trois matchs amicaux contre des adversaires de haut niveau : Rixheim (N1), Belfort (N1) et Birsfelden (D2 Suisse). S’ils ont perdu ces rencontres, Anthony PININGRE préfère retenir le positif de ce qui a été montré : « On a perdu ces matchs avec peu d’écart et le jeu qu’on a produit n’était pas si mal pour une équipe qui n’avait pas encore fait de jeu à l’entraînement. » Ils se sont d’ailleurs bien rattrapés en l’emportant contre Luxeuil (N3), Thionville (N3), et en torpillant la réserve de Besançon (N3) sur le score de 39 à 24.

Enfin, le demi-centre cernéen s’est confié sur les forces de son équipe : « Cette année nos qualités vont être la fougue de la jeunesse et le fait d’avoir un vrai groupe de potes tournés vers les mêmes objectifs avec un staff comme Datcha (Milorad DAVIDOVIC, NDLR) et Serge (BEYER) qui sont derrières nous et qui nous poussent à voir plus loin. »

Pour ouvrir le bal, le CWH se déplacera sur le terrain de Lagny, avec la ferme intention de rééditer les bonnes choses montrées la saison passée.

Crédits Photo : Frédéric BOCQUENET

MONTFERMEIL HB

Tout droit venu de la Poule 3 dans laquelle ils ont terminé à la 4e place, les Reds de Montfermeil changent d’air et viennent découvrir de nouvelles têtes dans notre très chère Poule 4 accompagnés de l’US Lagny Montevrain.

Un défi de taille pour une équipe qui a connu le bon et le moins bon la saison passée, avec autant de victoires que de défaites dans un championnat ultra serré (3 points entre la 4e et 11e place) au moment de l’arrêt de la saison. Et pour repartir sur de bonnes bases, Montfermeil pourra compter sur son nouvel entraîneur, André MAGNE, qui doit composer avec les nombreux départs et arrivées au sein de son effectif.

En effet, certains cadres sont partis à l’image de Mara MAGASSA, Brice LOPEZ  et Kelian HUTIN qui rejoignent respectivement Villemomble (N3), l’Entente Plesséenne (Poule 3) et Livry-Gargan (N1). Mais cela n’empêche pas l’entraîneur montfermeillois de se montrer optimiste : « On aborde la saison avec beaucoup d’humilité. On a perdu des cadres cet été mais on espère créer un groupe qui se sent bien et qui évolue ensemble, afin que cela se reflète sur le jeu qu’on produira. Concernant nos objectifs, on aimerait jouer la première moitié de tableau ». 

Pour atteindre cet objectif, le collectif sera primordial selon André MAGNE, qui mise sur la rapidité et la vivacité sur grand espace de son équipe pour faire les différences. Tout en s’appuyant sur une grosse défense.

Concernant la préparation, elle a débuté à la mi-août dans une bonne ambiance de travail. « Le groupe est jeune et manque un peu de repères mais on progresse petit à petit. Les nouveaux s’intègrent bien dans le collectif et les anciens sont là pour les encadrer » ajoute le technicien des Reds. Ces derniers ont cependant vu leur préparation perturbée par sa situation sanitaire, avec deux matchs amicaux annulés. Ils ont tout de même pu se tester face Saint-Ouen (N1), Soissons (Prénational) et la réserve de Livry-Gargan (Excellence Régionale).

Montfermeil entrera dans le vif du sujet contre Nancy, à l’occasion de la première journée de championnat.

US LAGNY MONTEVRAIN HB

Autre équipe qui nous est venue en provenance de la Poule 3, l’US Lagny Montévrain va tenter de percer les mystères de l’Est en compagnie des autres clubs de la région Île-de-France. Après avoir été repêché en 2019 et avoir vécu une saison mitigée l’an dernier, le club de Seine-et-Marne doit se relancer.

Au niveau du recrutement, le club mise sur la jeunesse avec Kevin OBERCOUZ qui rejoint l’équipe fanion en provenance des -18, mais aussi avec l’arrivée de deux pivots, Quentin RUDENT (19 ans) qui évoluait en Proligue à Pontault-Combault et Louis DELANEF (26 ans), du Plessis-Trévise (N3). A noter également le retour d’Adrien Rouille dans les cages après une pige à Nogent (N1).

Avec une préparation tronquée par des entrainements et matchs annulés, l’entraîneur Franck ANDRETTI nous a fait part de ses inquiétudes concernant la suite de la saison : « Le problème important, c’est de se préparer à un avenir incertain sur le plan sportif. Personne ne peut prévoir ce que va devenir le championnat dans un avenir plus ou moins proche… Nos ambitions, si le championnat existe, sont mitigées. Je connais mal cette poule 4, nos objectifs évolueront au fur et à mesure des matchs ». L’entraîneur latignacien peut tout de même être rassuré, son équipe sort victorieuse de ses deux matchs face à Saint-Malo (N2) et Loudeac (N3).

Avec un effectif jeune et deux blessés sur la base arrière, il ne sera pas aisé de se faire une place dans cette Poule, mais Sélestat a montré que la jeunesse pouvait faire de grande chose la saison passée. A Lagny de s’en inspirer, et ce dès le premier match face à Cernay Wattwiller, un autre club qui mise beaucoup sur ses « petits ».

GRAND NANCY METROPOLE HB

Promue la saison dernière, la réserve du Grand Nancy avait connu un début d’exercice galère avant de monter en puissance au fil des mois, s’adjugeant quelques matchs références au passage contre des équipes de haut de tableau. Stoppés net dans leur élan suite à l’arrêt brutal de la saison, les joueurs de Youcef BELKHAROUBI rempilent pour une deuxième aventure en N2 avec la ferme intention de se servir de cette première expérience pour faire mieux cette année.

Néanmoins, les nancéiens ont vu certains de leurs cadres quitter le navire, à l’image de Simon VAUCHELET, meilleur buteur de l’équipe, qui s’en va du côté de Thionville (N3). Des départs qui sont compensés par des jeunes issus du club, mais aussi en partie par le recrutement de joueurs ayant évolué en N1, avec Maxime ERMOLENKO de Montpellier et Clément HUEL d’Epinal.

L’entraîneur lorrain est revenu sur ce mercato, et nous a fait part de la façon avec laquelle il aborde la cette saison particulière : « Après le départ de plusieurs joueurs, je devais marquer un nouveau cycle, il fallait reconstruire le collectif avec l’arrivée de trois joueurs qui ont pu côtoyer un niveau supérieur, intégrer des jeunes du club et amener une nouvelle base de travail. Cette saison sera contraignante dans la visibilité sur le long terme, suite au contexte sanitaire actuel. Il faudra systématiquement s’adapter et être obligé de jouer des matchs couperets pour les gagner. Impossible de faire des calculs et de se projeter ».

Justement, c’est pour s’adapter à ce contexte si particulier et éviter une reprise trop brusque après plusieurs mois de pause que les joueurs sont dans un premier temps passés par une phase de réathlétisation lors de la préparation estivale. Celle-ci s’est malheureusement conclue sur un revers face au Pays Haut HB (N3) sur le score de 26 à 28.

Concernant les objectifs de la saison, Youcef BELKHAROUBI s’est montré plutôt prudent : « Notre objectif de la saison est de faire en sorte de gagner un maximum de matchs pour éviter toute surprise à la fin, et de continuer à travailler afin de stabiliser plusieurs secteurs ». Ses jeunes joueurs sont prévenus et accueilleront Montfermeil pour leur premier rendez-vous de la saison.

Crédits Photo : Julien CONTAT

Cette nouvelle saison s’annonce donc aussi palpitante qu’incertaine, que cela soit au niveau sportif ou sanitaire. Continuons d’être optimistes et prudents, et souhaitons à nos 12 équipes une bonne rentrée sur les parquets de N2. A vous messieurs !

Retrouvez en un clin d’œil l’essentiel des transferts de la Poule 4.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top