Poule 4

Saint-Brice et Lagny à la relance

Crédits photo : Eric BRUGNON

Trois matchs à suspens, deux équipes qui remportent leur première victoire, un derby spectaculaire, c’est parti pour le résumé de cette troisième journée dont seule la moitié des rencontres a été jouée.

Plobsheim – Strasbourg² : 30-30

Strasbourg accroche Plobsheim au buzzer ! Au terme d’un match très disputé, les jeunes promus strasbourgeois ont une nouvelle fois montré qu’ils pouvaient venir jouer les trublions dans la Poule 4. En revanche, les oranges, qui ne voulaient pas lâcher de points à domicile, manquent à quelques secondes près l’occasion de remporter une troisième victoire en trois matchs.

Cette capacité à faire déchanter n’importe quel adversaire, l’entraîneur strasbourgeois Gérard BILDSTEIN nous l’avait annoncé en amont de la rencontre, avec humilité et sans mettre de pression inutile sur le dos de ses joueurs : «  Nous avons encore beaucoup à apprendre du haut niveau et allons aborder cette rencontre dans le même état d’esprit que les précédentes, prendre chaque match l’un après l’autre, pour faire nos armes dans cette compétition et pourquoi pas être le trouble-fête dans la poule ». Mission accomplie, donc.

Le début de match est l’avantage de Plobsheim, sans que toutefois les strasbourgeois ne se laissent distancer. Mieux, au fil des minutes ils se montrent plus efficaces en attaque à l’image de Léo CAVALIERE (7 buts) et prennent l’avantage au score (8-9, 15e). Au quart d’heure de jeu, Strasbourg va profiter d’une période en supériorité numérique pour infliger un 3-0 en moins de 2 minutes et accroitre son avance (8-12, 17e). Plobsheim ne sombre pas dans la panique, et peut compter sur les nombreuses parades de Théo GREULICH pour refaire son retard avant la pause (18-18, mi-temps).

En seconde période, Plobsheim redémarre mieux et prend une légère avance par deux fois (22-20, 35e, 23-21, 41e) mais commence à buter sur le gardien strasbourgeois Anderson ROGOL. Incapables de trouver la solution pendant près de 10 minutes, les oranges voient leurs adversaires recoller au score (23-23, 50e).

A partir de là, l’atmosphère devient irrespirable pour les spectateurs de la POC Arena, et ce n’est pas à cause du port obligatoire du masque. Plobsheim reprend d’abord l’avantage mais se fait contrer par Strasbourg qui marque 3 buts à la suite pour s’offrir à son tour une petite avance (25-27, 55e, puis 26-28, 56e). Les locaux ne se laissent pas abattre et résistent grâce à Theophile KEMPF (7 buts) et Elliot MEY (5 buts). Ce dernier permet d’ailleurs aux siens de prendre un avantage décisif à moins d’une minute de la fin, le suspens est alors à son comble.

Les strasbourgeois sont à l’attaque et Victor HATTERMANN (4 buts) est à la conclusion de l’action de la dernière chance, mais bute sur Theo GREULICH. Le gardien de Plobsheim pense alors avoir réalisé l’arrêt synonyme de victoire, mais la balle revient aux strasbourgeois qui profitent des 15 dernières secondes pour arracher l’égalisation grâce à Grégoire DENE (5 buts). Un match spectaculaire qui accouche d’un résultat qui ne satisfait finalement personne, tant les deux équipes ont eu les cartes en main en fin de match pour faire la différence.

A l’issue de la rencontre, le capitaine de Plobsheim, Thibaut DHENIN (2 buts) a préféré retenir le positif malgré une légère mais humaine frustration : « Si on a des regrets ? Oui et non …. l’ESSAHB méritait autant la victoire que nous. On peut avoir des regrets sur la deuxième mi-temps avec quelques tirs ratés à 6 mètres, un but non-validé par les arbitres à cause d’un trou dans le filet, puis Théo (GREULICH) qui sort un penalty à 20 secondes du terme mais derrière on encaisse en infériorité numérique. C’est dommage, même frustrant, mais je retiens surtout le super état d’esprit de l’équipe, on était à -2 a la 55e ». En effet, contrairement à certains matchs la saison passée, les oranges ont eu le mérite cette fois de ne pas craquer.

L’entraîneur strasbourgeois Gérard BILDSTEIN s’est également montré fier de sa jeune troupe, dont il observe les progrès de semaine en semaine : « Nous n’étions pas loin de faire le coup du week-end. Nous étions au coude à coude pratiquement tout le match, un peu à l’image de celui contre Molsheim, mais à la différence que nous avons beaucoup mieux géré les temps forts et temps faibles, qui à mon avis nous avait fait perdre la rencontre contre Molsheim. Nous sommes satisfaits du résultat contre Plobsheim, car une nouvelle fois nous avons montré que nos deux précédentes prestations n’étaient pas un accident. Nous travaillons dur avec cette jeune équipe depuis la reprise. Il nous manque encore des réglages collectifs vu que cette équipe ne joue ensemble que depuis quelques semaines, et il nous faut trouver des repères avec les joueurs qui s’entraînent avec la Proligue ou au Pôle en semaine. Nous avons le chance d’avoir un groupe très uni qui ne s’économise pas sur l’investissement malgré leurs obligations scolaires ».

Malgré ce match nul, Plobsheim peut se satisfaire d’être toujours invaincu. Les joueurs de Jean-Luc KIEFFER tenteront de préserver cette invincibilité sur le terrain de Lagny. Les strasbourgeois quant à eux prépareront la venue de Saint-Brice.

Crédits photo : POC Handball

Cernay Wattwiller – Saint Brice : 25-28

Saint-Brice renverse Cernay et lance sa saison! Ce weekend les bricos ont enfin trouvé le chemin de la victoire en venant s’imposer dans le Haut-Rhin grâce à une deuxième mi-temps de haute volée. De leur côté, les cernéens subissent un deuxième revers consécutifs alors qu’ils avaient bien démarré la saison.

Ce qui est certain, c’est que les alsaciens peuvent avoir des regrets car c’est bien eux qui réalisent une entame de match éclatante, en collant un 7-0 à des bricos à côté de leurs pompes. Lilian GAY (4 buts) et Vianey BOY LUMASWA (3 buts) s’en donnent à cœur joie, et Mathieu MARTIN stoppe les quelques tentatives bricocorcéliennes (7-0, 10e). Les hommes de Yacinn BOUAKAZ se doivent alors de réagir s’ils ne veulent pas une fois de plus rentrer en Champagne la tête baissée.

Saint-Brice finit par ouvrir son compteur grâce à Bryan DOISEL (3 buts), qui montre l’exemple à ses coéquipiers, mais Cernay continue de dérouler (11-3, 18e). Néanmoins les locaux vont commencer à caler, butant trop souvent sur Romain DRUMEL, et n’inscrivant aucun but durant 8 minutes durant lesquelles Saint-Brice rattrape son retard, notamment grâce à 5 buts de Morgan STAIGRE (8 buts) (11-8, 26e). Les alsaciens stoppent l’hémorragie et filent aux vestiaires avec certes de l’avance, mais aussi un manque de confiance par rapport aux bricos qui reviennent de nul part (14-10, mi-temps.)

En début de seconde période, malgré les assauts répétés de Louis ARNIAUD (3 buts) et Nicolas ROLLINGER (8 buts), Cernay parvient à maintenir son avance grâce à Simon PASCOLO (4 buts) et Maxime ALPHONSE (3 buts) (19-15, 38e). Mais les parades répétées de Romain DRUMEL et le triplé express de Tom FRETIGNE en 90 secondes ont raison des locaux qui craquent et voient leur adversaire revenir pour la première fois (20-20, 44e). Cernay plie, mais ne rompt pas, et les spectateurs de la salle Thierry OMEYER retiennent leur souffle (23-23, 53e).

Saint-Brice, alors plus fort mentalement étant donné la physionomie du match, parvient à faire la différence en prenant une avance de deux buts. Les bricos gèrent ensuite parfaitement leur fin de match, continuant de marquer sans encaisser de but alors qu’ils évoluent en infériorité numérique. C’est finalement Romain DRUMEL, encore lui, qui empêche le but du -1 à 1 minute du terme, avant que Nicolas ROLLINGER (8 buts) n’enfonce le clou de ce retournement de situation.

Le capitaine cernéen Anthony PININGRE (5 buts), forcément déçu, est revenu sur ce qui a coincé alors que son équipe était en position de force : « On n’a plus joué comme au début de match, on ne défendait plus bien, donc c’était plus compliqué pour nos gardiens. On n’a plus monté les ballons, ce qui est notre force… Je pense que c’est davantage nous qui avons décroché sans bien sûr manquer de respect à Saint-Brice qui a une très grosse équipe. Je pense que le moral a pris un coup, mais ça montre peut-être que notre place est dans les équipes qui cherchent le maintien et pas vers le haut. On se voyait peut être trop beau après notre première victoire à Lagny ». Réaliste, pessimiste, ou tout simplement encore sonné par ce revers ? Le demi-centre cernéen sait que ce genre de match servira pour la suite de la saison, afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs dans une Poule où chaque équipe peut réaliser le meilleur comme le pire d’un weekend l’autre.

Saint-Brice peut se féliciter de sa première victoire cette saison, et avec la manière, qui leur permet de se replacer provisoirement en milieu de tableau dans l’attente des matchs reportés. Les bricos tenteront de confirmer ce bon résultat face à Strasbourg lors de la prochaine journée. En revanche, si Cernay veut renouer avec la victoire, ça passera par une grosse performance à Molsheim samedi prochain.

Crédits photo : Eloïse DECKER

Molhseim – Lagny : 32-33

Lagny coiffe Molsheim au poteau ! Petite surprise dans la Poule 4, où l’on voyait les bas-rhinois poursuivre leur bonne lancée après deux belles victoires. C’est finalement Lagny, qui après deux défaites se rattrape de bien belle manière en arrachant la victoire dans les derniers instants.

A l’image du match, la première période est très serrée avec aucune des deux équipes qui n’arrive à prendre un écart conséquent sur l’autre. Un ou deux buts d’avance pour l’une, puis pour l’autre, au rythme des exclusions pour deux minutes (6 en 20 minutes), des pions d’Allan PUERTOLAS (7 buts) et des arrêts à répétition de Vladimir PERISIC. C’est finalement Lagny, grâce à un 3-0 au bon moment, qui termine fort et mène à la pause (14-16, mi-temps).

Molsheim, secoué, peine à réagir et a du mal à revenir dans le match en début de deuxième mi-temps. Lagny en profite pour creuser son avance (14-18, 33e). Les sanctions continuent de tomber, surtout du côté des visiteurs, si bien que l’on joue rarement à 6 contre 6 sur le champ. Ces derniers gèrent d’ailleurs comme ils peuvent leur avance, eux qui étaient plutôt habitués à courir après le score lors de leurs deux précédentes rencontres. Mais Molsheim ne lâche rien et guette le moindre faux-pas des ‎latignaciens, pouvant compter sur la super forme de Louis BLANC (12 buts) qui porte son équipe en attaque. Et cela finit par payer, les bas-rhinois recollent au score à un quart d’heure de la fin (22-22, 45e).

Mais alors que Molsheim pensait avoir fait le plus dur, voilà que Lagny accélère à nouveau, avec notamment des buts de Quentin SZLENDAK (7 buts) et Damien PLUQUET (4 buts) qui redonnent une avance confortable aux visiteurs (25-29, 52e). Les joueurs de Rachid BOUAZZA n’ont plus le choix et doivent puiser dans leurs réserves pour espérer recoller rapidement au score. Ils profitent alors parfaitement des deux exclusions temporaires consécutives de leurs adversaires (54e, 56e) pour refaire une partie de leur retard, avant que le capitaine Nicolas ZENS (7 buts) remettent les deux équipes à égalité grâce à un doublé (32-32, 59e).

Statut quo à quelques secondes du coup de sifflet final, les deux entraîneurs posent leur temps mort tour à tour pour tenter de faire basculer le match en leur faveur. Et alors que Dylan SPISSER (1 but) échoue face à Adrien ROUILLE pour donner l’avantage à Molsheim en toute fin de match, c’est Clément FRANÇOIS (5 buts) qui climatise le gymnase Atalante au buzzer.

Cette victoire au bout du suspens donne un peu d’air aux hommes de Franck ANDRETTI après deux défaites consécutives. L’entraîneur latignacien s’est exprimé après ce premier succès : « Nous avons retrouvé l’agressivité et la solidarité défensive qui nous faisaient défaut jusque-là. On a toujours mené au score et l’équipe s’est battue jusqu’au bout pour préserver cette victoire arrachée à 3 secondes du terme. Même dans les moments difficiles, l’équipe est restée disciplinée et combattante. Cette victoire nous permet de rentrer vraiment dans ce championnat tronqué par les reports. Nous sommes prêts pour les futures échéances ».

Le reste de la Poule est prévenu, Lagny s’est bien remis de la claque reçue face à Strasbourg lors de la deuxième journée. Les Seine-et-Marnais tenteront d’enchaîner face à Plobsheim. Pour Molsheim, dont les regrets sont certains, il faudra vite tenter de passer à autre chose, par exemple en se rattrapant dès le weekend prochain face à Cernay Wattwiller.

Crédits Photo : Olivier MATHIEU

Les rencontres restantes de cette troisième journée ont été reportées à une date ultérieure pour des raisons sanitaires :

Longvic – Lure Villers
Roissy – Nancy²
Montfermeil – Marolles

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top