Poule 2

Saint Cyr renait de ses cendres !

Crédit Photos : Alexis Calmel

L’histoire de Saint Cyr Touraine mériterait un documentaire XXL tant elle a été mouvementée. Un début dramatique avec une bande de potes qui se retrouvent finalement pour retrouver les sommets sur les parquets, ça sonne bien ? Alors lisez la suite, on vous fait un résumé.

Nous allons faire un retour en arrière, si cela était tombé aux oubliettes pour certains de nos abonnés. Saint Cyr TAH est en quelques sorte le successeur du RS SaintCyr, ancien club de haut niveau dans les années 2000. En effet, après avoir été Champion de N1 en 2006, le club tourangeau réussissait 4 années plus tard à se hisser en Division 1. A l’époque, la cohésion du groupe concocté par François Berthier était le point fort de cette équipe qui possédait des joueurs comme Yassine Idrissi, Christophe Spincer ou même Jonathan Julvecourt et Dusan Tomic que nous avons vu l’an passé sur nos parquets de Nationale 2.

Crédit Photos : François Dasriaux

Une année en D1 qui sera clôturée par une magnifique 8ème place qui en aura surpris plus d’un durant cette saison-là. La fête tournera finalement vite au vinaigre avec un point essentiel à ce niveau, la réalité financière. Avec près de 70% de fonds privés, le club tourangeau ne pouvait plus assurer ses arrières et une descente à l’échelon inférieur n’aurait pas changé grand chose. Saint Cyr TRC fut donc obligé de fermer la porte et de voir disparaître le club.

Finalement, une vingtaine de bénévoles va se décider à continuer à faire exister le handball à Saint Cyr et ainsi créer le SCTAH avec une politique différente quant au développement du handball local. Comme nous l’évoquions plus haut, l’équipe professionnelle jouissait d’une passion farouche des joueurs pour le club et ses environs. C’est ainsi qu’en 2017, Saint Cyr voit débarquer Christophe Spincer, ancien cadre et alors champion de N3 avec Serris Val d’Europe, pour s’occuper de l’équipe Fanion, alors en Prénationale. Quand on compare les deux clubs de Marne, le coach rappelle que les choses restent relativement différentes : « Les deux projets sont différents, nous étions en LNH et le club avait atteint le plus haut niveau. Aujourd’hui, nous sommes en phase de reconstruction, de restructuration en essayant de pas commettre les erreurs du passé.« 

Crédit Photos : Alexis Calmel

Le nouveau coach du SCTAH se voit à la mène d’anciens coéquipiers tels que Laszlo Fulop, Petr Klimlek, Ibrahim Baradji ou encore Rémi Oliver, revenus pour l’amour du club. « L’amour pour le club est très fort. Il va plus loin que le 40×20. A l’époque, Christophe Bouhour était très proche des joueurs, François Berthier, notre entraîneur, avait su emmener tout le monde dans la même direction. On passait beaucoup de temps ensemble les uns chez les autres, c’était le milieu pro avec l’esprit famille. Et puis on vit bien en Touraine, nous avons une qualité de vie qui fait que nous sommes presque tous revenus. »

Alors qu’entraîner ses anciens coéquipiers peut poser quelques questions, le faire entre anciens professionnels a facilité la tâche de chacun : « Effectivement, cela revient souvent comme question, mais comme vous le dites ils ont étaient pros et ils ont encore ce fonctionnement. Je suis exigeant avec eux comme avec les autres joueurs. L’entraînement ou le match fini, l’amitié reprend ses droits. Il faut savoir faire la part de choses.« 

Crédit Photos : Alexis Calmel

Il y avait donc de quoi survoler la saison en Prénationale et la sentence ne s’est pas faite pas attendre. Saint Cyr monte alors en Nationale 3 après une saison sans défaite. Derrière ses cadres expérimentés, Christophe Spincer n’a pas oublié de miser sur la formation effectuée depuis plusieurs années dans le club tourangeau. Par ailleurs, les joueurs arrivés comme Simon Laout vont prendre au fil de l’eau leurs responsabilités.

Crédit Photos : Alexis Calmel

Finalement, l’apothéose se situera l’an passé au terme d’une saison quasi parfaite (19 victoires pour un match nul), ponctuée par ce titre de Champion de France de Nationale 3. Saint Cyr semble avoir renaît de ses cendres avec une identité qui a pu faire revenir autant d’ancien professionnels. Christophe Spincer se donnait trois ans pour monter en Nationale 2 et le voilà en avance sur ses ambitions. « C’est très plaisant de gagner des titres. Une réussite, je ne sais pas. En tout cas, je travaille et le groupe travaille pour que l’on soit toujours le plus performant possible et de jouer notre meilleur handball. Chaque année pour moi est un nouveau challenge. »

Qu’en est-il désormais pour le club tourangeau qui va se trouver dans une poule très homogène ? « On va déjà se concentrer sur cette nouvelle saison en Nationale 2, les équipes se sont bien renforcés. Nous sommes en avance sur notre projet, mais nous avons la capacité de voir un peu plus haut en ne brûlant pas trop vite les étapes.« 

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top