Saint-Flour en grande pompe

Crédit photo : Saint-Flour Handball, Facebook

C’est fini ! La saison 2018/2019 s’est terminée ce week-end avec des matchs sans enjeu mais les joueurs ont su se motiver pour soigner leur sortie. On notera l’énorme carton de Saint-Flour qui n’a fait qu’une bouchée des jeunes Bisontins en réalisant un record national ! Les derniers résumés de l’année, c’est par ici :

CSBJ Handball 35 – 33 Dijon Métropole HB²
Le CSBJ aura réalisé une année exceptionnelle en tant que promu. Avec un début de saison exceptionnel, les Berjalliens en ont surpris plus d’un. Il était donc logique que les hommes de Greg Bodson aient l’envie de finir en beauté. Mais les Bourguignons ne comptaient pas se laisser faire et c’est logiquement que le public du Palais des Sports assiste à une vraie bataille sur le 40×20. Chaque équipe a le à son moment de leader dans la partie et l’expulsion de Tholomier, côté Dijonnais, ne les freînait pas malgré un retard d’un but à la pause. Seulement, au retour des vestiaires, les joueurs du CSBJ sont innarêtables à l’image de Sermet-Bellet, Frier et Munier qui marquent 4 buts de suite. Les Côtes d’Oriens n’abdiquent pas et reviennent une nouvelle fois dans la course. C’est seulement dans les 5 dernières minutes du match que la victoire semble avoir choisi son camp. Frier offre deux buts d’avance à quatre minute de la fin et c’est encore Sermet-Bellet (14 buts) qui fait le break au buzzer.

Soirée émotion pour le capitaine du soir, Sabou N’Diaye, qui tire sa révérence (crédit photo : Laurent Mayet)

Saint-Flour HB 62 – 32 Grand Besançon DH²
Saint-Flour a réalisé une deuxième partie de saison exceptionnelle après des premières semaines en demi-teinte. Ce final est à l’image du sérieux montré ces cinq derniers mois. Au-delà du dernier match de la saison, c’était la dernière échéance sous les couleurs Sanfloraines pour 6 joueurs et l’entraîneur. Il était donc important pour tout le monde de marquer les esprits. Avec 94 buts inscrits dans le match, cela constitue un premier record mais surtout 62 buts marqués par une seule équipe n’était jamais arrivé auparavant en Nationale 2 ! Quentin Erard, qui est sur le départ, a soigné sa sortie avec un très joli 16/18. Pour Besançon, qui s’était déplacé à 8, l’important est de se rappeler que cette année leur a servi de leçon pour leurs premiers matchs en sénior. Le travail effectué cette saison devrait les aider à remonter de N3 très rapidement !

HBC Cournon d’Auvergne 38 – 32 Villefranche HB Beaujolais
C’est un joli cadeau offert à Karim El Maouhab cette dernière victoire. Ses joueurs ont su trouver la motivation nécessaire pour conclure une première saison en N2 avec cette 9ème place. Pourtant, Villefranche n’est pas venu pour faire du tourisme. Après une première appliquée, ils rejoignent le vestiaire menés de seulement un but (19-18). Cournon, indiscipliné, ne parvenait pas à réellement se détacher avant que Maxime « Harden » Bouquet (11 buts sur la rencontre, meilleur buteur de Nationale 2) ne fasse chauffer son poignet aidé de l’autre côté par ses gardiens Karoubi et Malgat. Ilan Alliel, côté Caladois, a fait un match plein encore une fois avec 12 buts inscrits. Place aux vacances désormais, et attention le futur HBC Cournon d’Auvergne aura un tout autre visage à l rentrée !

CS Vesoul Haute-Saône 33 – 31 Vénissieux HB
Les Vénissians auraient pu stopper la bonne série de Vesoul qui n’a plus perdu depuis le 30 Mars mais le courage et la confiance des joueurs de Douta Seck ont fait la différence. Pourtant Vénissieux démarre fort (2-5 puis 4-10). Giacomin et ses coéquipiers parviennent à contenir le jeu musclé des Francs-Comtois mais au retour des vestiaires la vitesse de Monnot et le gros bras d’André ont permis aux locaux de refaire leur retard. Les dernières minutes sont insoutenables, Vesoul égalise enfin à 5 minutes de la fin du match. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Félix et Bourhani ont trois occasions d’égaliser mais échouent. Jean André inscrit le dernier but, salvateur. Une fin de saison bien mieux gérée que la première partie de saison. La mayonnaise a mis du temps à prendre, on les attendait plus haut certes mais il fallait construire le collectif. La saison prochaine s’annonce plus rayonnante.

Beaune HB 26 – 32 CL Marsannay HB
Dernier derby de la saison. Pour Beaune, c’était l’occasion de mettre la pression sur Saint-Flour sur la troisième place du podium mais les joueurs de Momo Kiour avaient à coeur de terminer la saison en battant le voisin. Les locaux démarrent bien avec un 2-0 puis 4-2 mais Geoffrey Breuil commençait à se régaler dans ses cages et permettait à ses coéquipiers de recoller au score. La fin de la première période est très disputée mais ce sont bien les Pataras qui rejoignent le vestiaire, en tête au tableau d’affichage. La pause n’a pas refroidi le portier visiteur qui enchaîne les parades (Breuil termine la rencontre avec 19 arrêts) mais le score reste serré. La différence s’est faite lors des dix dernières minutes. Plus frais et plus appliqué, le CLM prend le large et Beaune ne s’en remettra pas.

Lyon Caluire HB 36 – 29 ASHBC Chalon sur Saône
Pour leur dernier match en N2M, Caluire se devait de finir l’année en beauté. Pas surpris par la tactique chalonnaise de commencer à 7 sans gardien, Benkahla et ses coéquipiers prennent rapidement de l’avance (2-0 puis 12-7). Les jeunes Chalonnais poussent mais ne peuvent réduire l’écart de 5 buts à la pause. En seconde période, Javier Grande (auteur de 9 arrêts en 30 minutes) remplace Tissier mais les échecs offensifs de ses coéquipiers ne permettent pas à Chalon de revenir dans la partie. Les Blancs et Bleus terminent la saison à la 10ème place, loin de leur objectif initial. Pour les Caluirards, l’heure est à la fête avant une grosse préparation pour affronter le niveau supérieur et s’y installer durablement

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr
Top