Poule 1

Un derby en guise de consolation

Crédit Photos : Joël Montoya

Encore une journée compliquée au niveau des matchs reportés, qui nuit de plus en plus à la bonne tenue du championnat. Cependant au programme de ce week-end un derby était prévu, une rencontre opposant les deux clubs du pays basque. Une belle affiche permise suite au retour en N2 d’Irrisartarrak.

Tardets 18 – 24 Irrisartarrak

Une rencontre qui était bien particulière, car opposant deux rivaux de la région basque. Elle signait aussi le retour de Tardets après son isolement obligatoire suite à la première journée de championnat. Une rencontre aux allures de piège tendu par le promu, qui, lui, a faim de victoire, et peut profiter de la particularité d’un derby pour enfin lancer leur saison.

La partie est bien évidement très tendue, et au bout de 10 minutes les équipes ne se quittent pas, et les défenses prennent le pas sur les attaques (3-3). Les gardiens se font déjà remarquer, avec plusieurs arrêts qui aident les assises défensives de leurs coéquipiers.

François Plagnard (17 arrêts) est d’ailleurs important pour les locaux avec pas moins de 6 arrêts dans le premier quart d’heure, mais cela ne suffit pas aux siens pour faire une véritable différence. Fabien Etchebarne et Xavier Etchebehere tentent beaucoup pour les visiteurs, sans forcément avoir la réussite pour l’instant. Yann Le Bigot marque deux buts en fin de période pour Tardets, et l’ultime réalisation de Etchebarne scelle le score de 8-8 à la mi-temps.

Sur la seconde mi-temps, le solide duel continue, Daniel Khayar et Iban Sissokho se répondant de chaque côté pour continuer ce mano-a-mano. A la 40eme, Tardets s’offre un mini-break (15-13) qui semble être un tournant dans ce match au couteau. Mais ce ne sera pas le cas, car après le temps-mort qui suit, les visiteurs vont réussir à recoller (15-15 à la 44éme).

Dans ce dernier quart de la rencontre, c’est le gardien Aaron Gillet qui se montre déterminant pour les siens. Irrisartarrak inscrit un 3-0 important dans la suite de la rencontre (16-19 à la 52eme), qui permet à cette équipe de prendre un avantage décisif dans la rencontre. L’équipe la plus offensive lors de cette seconde période possède désormais un écart confortable, et récupère sa première victoire depuis le début du championnat. (18-24)

Cette gestion de fin de match a réussi au promu, battu en fin de match lors des deux rencontres précédentes. Pour l’entraineur Tamas Marchis « C’est une victoire qui nous fait du bien sur le plan mental et qui nous donne un peu de sérénité pour la suite ».

Pour Tardets, cette reprise particulière a chamboulé la préparation de ce derby. L’inefficacité en attaque est le point noir de l’équipe, comme nous le partage le gardien François Plagnard « On a manqué d’engagement en attaque pour gagner nos duels offensifs, de justesse technique dans nos choix et à la finition également ».

Asson 27 – 40 ROC Aveyron

La deuxième rencontre maintenue oppose deux équipes ayant réussi leurs entrées en matière, promettant du spectacle. L’équipe d’Asson reçoit les aveyronnais, et l’une des deux équipes a un bon coup à faire dans ce début de championnat indécis.

Aurélien Simon met son équipe sur de bons rails avec deux jets de 7 mètres, mais son expulsion temporaire suivie de celle de Biai ne permet pas au ROC de décoller à la marque. En face, Laban, Laffitte et Falguières se relayent pour inscrire les précieux buts de leur équipe. La prestation offensive des locaux est très convaincante en ce début de match, et met en difficultés les ruthénois qui tiennent bon malgré tout. (10-10 à la 18eme).

Les visiteurs vont s’en remettre à leur recrue, Yssane Biai. L’arrière droit venu de Créteil va faire forte impression durant ce match, et inscrire 4 buts lors de ce passage. Les ruthénois sont devant à la mi-temps, malgré une bonne prestation d’ensemble des locaux sur le plan offensif. (16-17).

Malheureusement, les Assonais peuvent nourrir des regrets sur leur première période, car ils ont sûrement laissé passer leur chance de faire un écart sur la première partie de la rencontre. La reprise est plus compliquée pour les locaux, les réalisations de Biai (12/16) et les arrêts de Becdro creusent vite un écart. L’écart va vite augmenter, la faute à une faiblesse défensive criante sur cette période.

A la 42eme, Le coach d’Asson pose un temps mort, mais l’écart de son équipe parait déjà irrémédiable (19-27). Les largesses défensives ne font que renforcer l’écart entre les deux collectifs, les locaux vont encaisser 23 buts sur cette période. C’était définitivement trop pour prendre à revers l’armada aveyronnaise. La démonstration s’arrête sur le score de 27-40 pour le ROC, un résultat inattendu qui risque de donner le ton sur la saison des ruthénois.

Pour Asson, ce résultat a de quoi donner de forts maux de tête pour l’entraineur. L’attaque a répondu présent lors de la première mi-temps, mais le bât blesse en défense, comme nous le dit le coach Franck Vignaud « On est toujours friable en défense. On prend un écart, et dans la précipitation, on amplifie celui-ci en sombrant totalement. On n’a pas reconnu nos valeurs sur cette seconde période ».

Les visiteurs ont frappé un grand coup de leurs côtés, et cette équipe est difficilement à prendre à la légère après deux résultats obtenus à l’extérieur. La réception de Tardets lors de la prochaine journée à l’amphithéâtre de Rodez se doit d’être réussit maintenant, pour que cette jeune garde confirme l’essai à la maison.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

Les meilleures actions ? C'est tous les Mardis avec le Top 10 N2 Handball FR x Rematch

To Top