Antibes garde le rythme, Monaco inquiète

Un joli trio de tête que nous offre cette poule 6 avec aussi une bataille acharnée en bas de classement. Les prochaines journées devraient permettre d’en savoir plus sur les tendances de la deuxième partie de championnat que nous réserveront les sudéistes. En attendant, on regarde ce qui s’est passé ce week-end.

Match très intéressant à suivre, celui qui opposait le BTP de Nice au GFCA Ajaccio aux Eucas. Les niçois commençaient parfaitement leur rencontre avec un avantage de 5 buts après 15 minutes (7-2). Les corses réussissent finalement à se remettre dans le match grappillant minute après minute leur retard. C’est, finalement, après la mi-temps qu’ils enchaîneront un joli 13-4 leur permettant de prendre définitivement les reines de la rencontre. Rabenandrasana et Sidibé, 6 buts chacun, tenteront de revenir mais la profondeur de l’effectif corse était bien trop supérieure pour être inquiétée. Du côté du BTP, il y a la satisfaction d’avoir été le premier club à accrocher de cette manière l’ogre de la poule comme le souligne Lucas Meyffret sur Nice Matin : « On a vu que l’on peut embêter, inquiéter les plus fortes équipes et on a pu voir aussi qu’ils ont même douté à des moments »

Une victoire qui fait du bien pour la Crau

On se dirige au pays des déceptions avec Monaco qui n’en finit plus de perdre et La Crau  qui aimerait retrouver un peu de piquant dans ce championnat. C’est chose faite avec une victoire sans bavure, toujours derrière un excellent Guilloteau (7 buts) et bien accompagné par Aroca (7 buts). Allouche s’est chargé de faire l’ écart en première mi-temps (12-17) puis la Crau a gentiment déroulé sans trop être inquiété. Pour les monégasques, il va falloir penser à ne pas perdre autant de point à domicile. Avec une 11ème place, on est bien loin des espoirs initiaux pour l’équipe du Rocher.

Saint Raphaël accueillait Châteauneuf, désireux de faire passer son ratio de victoire dans le positif. C’est bien le centre de formation qui démarrait le mieux avec le duo d’internationaux Vojinovic (10 buts) et Paschal (11 buts) réussissant un break après 10 minutes de jeu (9-4). Avec dans ses rangs des habitués de N1/N2, Châteauneuf ramène le score et passe même devant sur un but de Buggeai (7 buts), efficace ce week-end. Une fois n’est pas coutume, Laux (11 buts) se chargera de faire grimper la sentence et de profiter des arrêts de Maoudjoudi (10 arrêts). Une satisfaction pour le coach des phocéens Sylvain Remorini : « Il faudra valoriser cette victoire à Saint Raphaël par je l’espère une belle prestation à domicile face à Monaco lors de la prochaine journée. Le groupe est de qualité mais le niveau de la poule est tel que nous devrons redoubler d’efforts pour espérer des résultats positifs chaque week-end.« 

Credit Photos : Laura Arcoleo

Ils vont nous faire passer pour de vrais looseurs ces verts que nous avions annoncé DERNIERS dans notre preview. Après tant de chamboulements cette intersaison, on est admiratif de voir Saint Etienne survoler son championnat pour l’instant. Les victimes du jour ? Le PAUC qui retrouvait pourtant dans ses rangs Porte (13 buts), plantant tout de même la moitié des pions de son équipe. L’effectif des verts possède une particularité, à savoir jouer avec exactement le même groupe sur la feuille de match depuis le début de saison. Il n’y a pas eu un seul changement effectué et ça se ressent sur le terrain. Au coude à coude pendant seulement 7 minutes, Saint-Etienne mettra finalement les bouchées doubles pour infliger 7-0 qui plantera vite le décor. Le PAUC pourra trouver comme gage de satisfaction la perf de leurs gardiens qui finiront avec 16 arrêts qui enchaîne un 3ème match sans victoire.

On revient dans le Sud à Marseille où les hommes de Fred Périn recevaient Villeneuve Loubet. Bien mal en point dans ce match, les marseillais peuvent s’estimer heureux d’enquiller deux points au buzzer grâce à Benzaim. Devant tout le match, les Loups n’arrivent décidément pas à tuer les matchs. Faure (8 buts) et Daragon (5 buts) avaient pourtant fait le plus dur pour garder la mainmise sur la rencontre bien suivis par Chalindar (6 buts) qui permettait de reprendre l’avantage à 15 secondes de la fin. Pour Marseille, il est compliqué de savoir quoi penser de ce nouveau match nul comme l’expliquait leur coach sur la page Facebook du club : « Un bon et un mauvais match nul, vision un peu binaire, mais la réalité comptable et le classement nous positionne à la dernière place avec un petit point de retard sur le 9ème, pas si loin donc. On garde nos adversaire à portée de main, mais on est toujours à la traîne …« 

Antibes s’est fait peur !

Dernier match avec Antibes, équipe en forme, qui se déplaçait chez la réserve d’Istres, jamais simple à jouer. Les Titans rentraient parfaitement dans le match en menant de 7 buts après 20 minutes de jeu sur un but de Touboul (5-12). Le retour sur le parquet à la mi-temps ne sera pas la même avec Caviglia (6 buts), entre autre, qui sonnait la charge des istréens pour revenir dans la partie (18-18). C’est sans compter sur Maziane (11 arrêts) dans sa cage qui se chargera d’écœurer les gamins de Cismondo et permettre de prendre les devants (21-25). La double exclusion de l’entraîneur antibois et du capitaine Touboul à 1 minute du terme et ce, à seulement +3 au score, aurait pu porter préjudice mais Antibes réussira à garder la balle et empêcher Istres de réaliser un sacré braquage.

Credit Photos : Teamphoto – Michel FISQUET

ASBTP Nice 20 – 27 GFCA Handball
AS Monaco 25 – 31 US La Crau
Saint Etienne 31 – 27PAUC (2)
Saint Raphaël (2) 25 – 30 Châteauneuf Handball
Marseille Handball 32 – 32 Villeneuve Loubet
Istres Handball (2) 26 – 27 Antibes Handball

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top