Poule 1

Billère et Poitiers profitent du nul girondin !

Crédit Photos : Kristo Sports

Avec de très belles affiches pour cette reprise du championnat et de beaux derbys, la poule 1 nous a reservé comme à son habitude de belles surpises et de belles victoires. 

ETEC 29 – 24 Objat Corrèze

Bons derniers de cette Poule 1 au classement avec seulement 2 victoires en 11 matchs, les joueurs d’Objat se déplaçaient à l’ETEC pour un match qui ne pouvait que s’annoncer difficile. En effet, reprendre la saison après une longue trêve en étant dernier et en allant jouer chez une des grosses équipes du Championnat n’est pas quelque chose de très évident. Sur la première partie de saison, l’ETEC avait de son côté terminé bien au chaud en s’imposant à Libourne avec la manière, 34-40. Antoine Nocaudie et Objat ne partaient donc clairement pas comme les favoris de ce duel mais allaient tout faire avec une formation rajeunie pour détourner les pronostics.
Portés par les Bancelin, Dussoubs et Nocaudie, Objat fait bien plus que déjouer ces fameux pronostics et tient parfaitement la baraque en prenant le match entre leurs mains (1-3, 6ème). Mais grâce à Ludovic Bussard et Aubin Bernier, l’ETEC répond au tac au tac et les deux formations se neutralisent (7-7, 20ème). Les locaux arrivent même à se détacher et se créer une avance de deux buts grâce à Tharaud et Heroux ce qui permet aux joueurs de Cyrille Gauthier d’être devant au score à la pause (12-10). Au retour des vestiaires, cet écart de deux buts se maintient et se développe notamment lorsque Bussard et Heroux trompent le portier adverse à plusieurs reprises (19-15, 42ème).

Le jeune et talentueux Sacha Mantz augmente nettement cette avance à quelques minutes de la fin et permet à ses partenaires de mettre une belle option sur la victoire (23-17, 52ème). Les Charentais s’imposent logiquement face à une belle équipe d’Objat. Antoine Nocaudie, le pivot d’Objat revient sur la rencontre « C’était un match assez serré, on était au coude à coude tout le long de la rencontre mais il nous aura manqué 10 minutes durant lesquelles, tant offensivement que défensivement, nous n’avons pas été efficace. Les jeunes présents avec nous on plutôt fait du bon travail il leur manque juste du physique pour lutter contre les gabarits de la N2. A côté du résultat qui nous décroche un peu du reste de la poule, on retrouve un jeu assez propre et encore perfectible qui pourra peut-être nous permettre de nous maintenir ! ».

N2 HANDBALL FR tient également une pensée pour Rodolphe Collet (Objat) blessé lors de la rencontre à l’ETEC.

Union Girondins Bordeaux Bastide/Floirac Cenon 29 – 29 Libourne

Union / Libourne était le gros match de cette reprise puisque cet alléchant derby de Gironde rassemblait les deux promus qui jouent cette saison les premiers rôles en N2. Depuis toujours, cette affiche suscite un véritable engouement pour que la fête soit belle. Avec une foule annoncée aux alentours de 1 500 spectateurs, ce match de gala entre deux très belles formations de cette Poule 1 débute en faveur des visiteurs.

En effet, Libourne se montre comme étant l’équipe la plus joueuse dans ce début de match et parvient à prendre rapidement un bel avantage de 5-9 au bout de 10 minutes de jeu grâce à de très bons Cadel, Long et Jonnier. Mais rapidement, les Girondins parviennent à se réveiller et reviennent à hauteur de leurs homologues (11-11, 15ème) suite à une réalisation de Lauroua. A la pause, l’Union mène d’un tout petit but après un but de ce même Lauroua dans le money-time (17-16, 30ème). En seconde période, toujours très serrée, cette affiche ne semble pas montrer de vainqueur se projeter et la tension augmente. C’est à 20 secondes de la fin que le ballon du match se tient entre les mains des Libournais. Un décalage parfait vers le jeune ailier, Matheo Castaing qui se déjoue du gardien Girondin et permet aux siens d’égaliser. Dans les secondes qui suivent, une défense parfaite permet aux visiteurs de partager les points et de décrocher un beau match nul (29-29).
Thomas Castaing, joueur d’expérience des Girondins revient sur cette rencontre « Match nul mais victoire des bénévoles car rassembler 1000 personnes pour de la n2 et tout ça gratuitement, c’est bien de le préciser. Après c’était un match tendu, un beau derby, je sais ce que cela représente en temps que Bordelais et pour avoir joué dans les 2 clubs, match nul donc mais juste au niveau des résultats ! Libourne a mis la pression d’entrée, nous on a commencé a jouer à la 15ème mais cela leur a permis d’être bien dans le match, c’était une première mi-temps équilibrée avec un léger avantage au score pour nous. En 2ème, Libourne a accéléré et on a subit un peu. Ils auraient pu tuer le match mais le manque d’expérience les a fait déjouer et nous on a su exploiter nos temps forts, en gagnant même la balle de match, mais ils défendent bien, résultat satisfaisant quand même des 2 côtés ».

De son côté, Julien Cadel est plutôt mitigé « C’était un match avec beaucoup d’enjeux, tout d’abord par rapport au classement mais aussi parce que c’était un derby. Il y avait plus de 1000 personnes dans les tribunes, c’était vraiment spécial. La rencontre était très engagée et serrée du début à la fin. On a quand même un peu de regret après ce match vu qu’on menait de 2 buts à 2 minutes de la fin, il y avait vraiment la place de repartir avec une victoire. Mais le match nul reste tout de même une bonne performance à l’extérieur. »

Bruges/Lormont² 35 – 32 AS L’Union

L’équipe réserve du Bruges Lormont Handball recevait AS L’Union de Tom Alran et Clément Perez pour une affiche qui ne pouvait qu’être très accrochée. Avec très peu d’écart avant cette rencontre au classement, les banlieusards Toulousains voulaient clairement tenter de créer la surprise chez les Bordelais. De leurs cotés, les joueurs de Quentin Jourdan espéraient remporter cette rencontre afin de mettre un concurrent direct au maintien derrière-eux.

Avec beaucoup de joueurs de la Nationale 1 descendus en N2, Bruges Lormont tient malgré ça, une entame de match difficile (2-5, 6ème). Harribey, Poulet puis Cordier permettent aux joueurs du BLHB de revenir et de passer devant au score (8-7, 13ème). En fin de première période, grâce à de beaux arrêts de Lucas Pégurier, Bruges Lormont arrive à bien se détacher au score et est devant à la pause (19-15). Au retour des vestiaires, l’écart se maintien mais l’Union de Tom Alran pousse fort pour tenter de revenir au score. Il ne manque pas grand chose aux visiteurs pour espérer mieux de ce déplacement.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes qui pratiquent un sport
Crédit Photos : Kristo Sports

Le BLHB s’impose 35-32 et commence 2020 par une belle victoire. Excellent lors de la rencontre du haut de ses 9 buts, Matthias Poulet revient avec humilité sur la rencontre « Il était important de commencer l’année par une victoire et de rester sur la dynamique de fin d’année avec les deux victoires à l’extérieur. On a eu du mal à rentrer dans ce match où nous avons été derrière au score jusqu’à la 15 minutes de jeu . On a su se remobiliser défensivement pour pouvoir récupérer des ballons et exploiter notre grand espace ce qui nous a permis de repartir aux vestiaires avec quatre buts d’avance . On savait que L’Union n’allait pas lâcher le match comme ça , et ils ont rapidement réagit au retour des vestiaires en attaquant à 7 contre 6 . Nous nous sommes pas affolé , avec les arrêts de Lucas Pegurier et les quelques pertes de balles de L’Union. Nous avons réussi à rester devant toute la seconde mi-temps et de pouvoir gagner la rencontre. Il ne nous reste plus qu’à confirmer ces trois victoires le week-end prochain avec la réception de Rodez en espérant vous voir nombreux au Iris pour nous supporter ».

ASPOM Bègles 27 – 28 Grand Poitiers

Leader à la trêve hivernale grâce à une très belle première partie de saison avec peu d’erreurs (8 victoires, 1 nul et 2 défaites), le Grand Poitiers avait à cœur de confirmer dès le retour des vacances en déplacement à Bègles, formation Girondine qui a terminé cette année 2019 en force avec deux succès arrachés avec les tripes face à Rodez (30-27) et à Tardets (24-28). 

Sans son meilleur élément, Florent Joli à l’aile, Poitiers ne pouvait qu’appréhender différemment cette rencontre. C’est d’ailleurs Bègles qui crée presque la surprise en se montrant avec beaucoup d’envie dès le début de match. L’ASPOM prend rapidement les devants (4-1, 7ème) après un but de Marie Sainte. Mais Poitiers se réveille et revient à hauteur de son adversaire (4-4, 10ème). Après un but de Thomas Bardon, Poitiers prend de la marge au tableau d’affichage, et entrevoit mieux cette fin de première période (9-12, 26ème). A la mi-temps, Poitiers mène 12-14 mais peut avoir quelques regrets avec quelques échecs de trop sur le portier de l’ASPOM.

La seconde période est assez mitigée pour les deux formations puisque le Grand Poitiers parvient à de nombreuses reprises à prendre de l’avance mais Bègles revient à chaque fois au score. C’est finalement Leeroy Philipp qui permet à Poitiers de ramener la victoire sur ses terres. Succès des visiteurs avec les tripes 27-28. Thomas Bardon revient sur la rencontre « On savait que ce match avait tout d’un match piège, jouer un Dimanche, après une longue trêve. Bègles restait sur des bons résultats en fin d’année donc on s’est déplacé avec beaucoup de détermination pour aller chercher un résultat chez eux. Le début de match est plutôt équilibré, même si Begles entame mieux le match que nous et passe devant au score. En milieu de première mi-temps on recolle au score avec l’aide de notre gardien (Thibaut) qui commence à bien rentrer dans son match. Lors du temps mort en 1ère mi-temps notre coach avait bien analysé que Bègles se montrait très agressif sur le porteur de balle, il fallait donc qu’on fasse circuler le ballon avant d’être pris balle en main. Ce qui a plutôt bien marché car cela nous a permis de mieux finir la première période, et même d’être devant de 2 buts 14-12. En deuxième mi temps, Bègles pose un temps-mort et change complètement de système défensif en sortant un joueur en individuel. Et l’on encaisse alors un 5-0 et Begles revient à égalité. […] Puis dans les dernières minutes, Thibaut arrête un penalty qui aurait permis aux locaux de passer devant. Leeroy réalise un tir énorme qui nous permet de passer devant et ensuite Thibaut de nouveau réalise une parade sur leur ailier droit. […] L’important pour nous est la victoire. Même si nous n’étions pas satisfait du tout de la manière … C’est un avertissement pour les prochains matchs, on aura pas le droit d’avoir autant de temps faibles sur un match, surtout dans cette poule très équilibrée où toutes les équipes peuvent battre tout le monde ». 

Billère² 36 – 34 ROC Aveyron

Avec un bilan satisfaisant à la trêve (5 victoires et 5 défaites), le ROC Aveyron se rendait pour un déplacement compliqué chez les réservistes du Billère Handball, co-leaders avec le Grand Poitiers de ce championnat. Avec quelques difficultés à l’extérieur, Rodez ne pouvait que s’attendre à un match difficile chez une équipe invaincue à domicile.

Pourtant, les joueurs du ROC tiennent plus que bon dans ce début de rencontre. Alignant une formation qui tient tête aux Béarnais, Rodez ne pouvait pas rêver meilleur comme entame de match (9-9, 14ème). Au fil des minutes, Billère va ceci-dit prendre un avantage important, en partie grâce aux réalisations de Beauchef (14-11, 19ème). Mais les visiteurs ne se laissent pas abattre en cette fin de première période et restent parfaitement dans le match. Besset permet au ROC d’être à une longueur de Billère à la pause (18-17).

Le second acte de jeu reste très serré jusqu’à ce que Billère ne se détache une nouvelle fois entre la 45ème (25-25) et la 55ème (35-30). Les Billérois peuvent alors se dire que le match est plié mais Rodez va tout tenter dans les derniers instants de la rencontre, passant de 35-31, à 35-34 en l’espace de deux petites minutes. Cela ne sera pas suffisant pour les hommes de Marc Becdro qui s’inclinent 36-34. Auteur du match parfait avec 8 buts, Beauchef revient sur la rencontre « Pour un match de reprise, le but était de retrouver de l’intensité et le rythme. Nous sommes content du résultat et surtout du fait qu’on ait rien lâché malgré le fait que Rodez soit revenu en fin de match ».

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes qui pratiquent un sport et terrain de basketball
Crédit Photos : Hand photopartage 64

Asson Sports 29 – 23 Zibero Tardets

Une affiche entre Asson et Tardets est toujours très attendue dans les Pyrénées Atlantiques. En effet, ce derby entre les Béarnais d’Asson et les Basques de Tardets est considéré comme l’un des matchs de la saison. Il y a le fameux Barça – Réal en football, et le Asson Tardets dans le monde du handball. Avec 3 petits matchs gagnés avant la trêve, Asson avait à cœur de prendre d’autant plus, des points pour sortir de ce bas de classement et laisser ses principaux adversaires le plus loin derrière. La tâche n’était donc pas facile pour les Basques de Baptiste Etchandy.

Cette belle fête du handball voyait également le retour sur les parquets de Pierrick Verdier, ancien joueur du Billère Handball, actuellement entraîneur de Bordes (N1F). 3 ans après, Verdier s’est montré toujours en forme, inscrivant même avec classe, 3 buts.
La première mi-temps de cette rencontre est vraiment très disputée tel qu’on pouvait se l’imaginer. Les deux formations se tiennent tête, de quoi être à faire jeu égal toute la première période. A la pause, ce sont les verts et noirs d’Asson qui mènent, 13-12. Au retour des vestiaires, Tardets ne se réveille pas comme il faut et Asson en profite grâce à Falguière, Verdier et Kuhn pour creuser l’écart (19-15, 43ème).

Suite à cet écart, Tardets ne parviendra jamais à basculer la tendance et c’est Asson qui s’impose avec la manière, 29-23. Le gardien du Zibéro Tardets, François Palgnard revient sur la rencontre « Asson mérite sa victoire, ils avaient bien préparé leur match et avaient surtout beaucoup plus envie de gagner que nous. On n’a pas mis l’intensité et l’engagement nécessaire pour gagner un derby, on a que ce qu’on mérite. On a été indigne du maillot que l’on porte, il va maintenant falloir se serrer les coudes et avoir une vraie réaction collective »

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top