Bruges ne lâche pas son trône

Après cinq journées, la poule 1 est coupée en deux. Le peloton de tête ne s’arrête plus et le bas de tableau est toujours aussi disputé avec 5 équipes à 7 points et donc dernières. 

On commence avec la rencontre opposant l’ETeC à Asson. Les Charentais enchaînent sur une troisième victoire consécutive face à des Assonnais qui n’ont pas digéré ce long déplacement. Il n’aura suffit qu’une dizaine de minutes aux locaux pour prendre la main sur le match (10-6). Mais qu’est-ce que le rythme fut élevé ! 40 buts marqués en une mi-temps (23-17). L’engagement était le même durant le second acte mais l’ETeC gérait admirablement son avance. Signoret auteur d’une superbe prestation (14 arrêts) a permis à son équipe d’augmenter l’écart jusqu’à 9 buts d’avance ! La forteresse Charentaise reste bien gardée avec 0 défaite à domicile pour le moment. Les Bleus et Verts pourront profiter d’un week-end de repos la semaine prochaine avant un gros déplacement à Tardets. 

Le Khayar Show !

Là aussi, ce fut un sacré voyage pour Poitiers qui jouait à Tardets. Alors que les locaux restaient sur un match nul face à la réserve du Fenix, Poitiers avaient à coeur de retrouver leur efficacité de ce début de saison. Ce match marquait aussi la première d’Ibrahima Fall ! Tout commence très fort, alors qu’aucun but n’est marqué, en deux minutes les arbitres auront distribué 2 cartons jaunes (Godineau et Etchebehere) ainsi qu’un 2min pour Le Bigot. C’est donc logiquement que Poitiers trouvera le chemin des filets en premier par Joli et Mege. Mais c’était sans compter sur les Khayar Brothers. Tout d’abord, Julian permet à son équipe de recoller au score (3-3). Les visiteurs, bien dans le coup, reprennent 2 buts d’avance jusqu’à la 20ème minute. Julian Khayar, encore lui, frappe par deux fois pour permettre à son équipe de prendre le lead. Zibero terminera la mi-temps en menant 15-12. Au retour des vestiaires, Poitiers revient sur le terrain mais les têtes étaient ailleurs et encaissent un 4-0. Les Griffons ont continué de se battre et alors qu’on est dans le money-time, Sall (11 buts) permet à son équipe de recoller au score (29-29). Tout est possible pour les deux équipes, il reste 12 secondes quand Baptiste Etchandy pose son temps-mort mais c’est bien Etchebehere qui offre la victoire au ZST ! A noté, Julian et Daniel Khayar ont marqué 11 buts chacun, soit plus des deux tiers des buts de leur équipe, quelle belle prestation ! 

Tandis que l’équipe 1 de Billère continue de survoler sa poule en N1, c’est tout l’opposé pour sa réserve qui a perdu pour la troisième fois de suite. En face, Bègles commence très fort en infligeant un 3-0 à leurs adversaires. Mais les visiteurs profitent d’un trou d’air pour recoller au score au quart d’heure de jeu et même passer devant (7-8). Malgré deux parades décisives de Bouissier, les Girondins terminent la première mi-temps avec le plus petit écart possible (12-11). On pensait, à l’entame du second acte, que Billère allait relevé la tête avec ce 2-0 mais les huit minutes qui ont suivi furent très longues… Huit minutes sans marquer un seul but et qui permet à Bègles de porter l’écart à 3 buts. Même si les jeunes Billérois sont revenus à 1 but à cinq minutes du terme, leurs hôtes ne se sont pas affolés et ont réussi à remettre un dernier coup de collier pour reprendre une avance de 4 longueurs avant un dernier but de Gyorffy, sans incidence sur le résultat final : victoire de l’ASPOM !

Soulaimana et le ROC devront relever la tête (Crédit photo : Aurélie FABRE-FONTANA)

Les gardiens de la jeune garde Toulousaine ont dégoûté les tireur de Rodez. La paire LabroLaurent de Valors a réalisé 23 arrêts et ce n’est pas la belle prestation de Simon (12 buts) qui va embellir la situtation critique du ROC. Les premières trente minutes ont été disputées mais les Ruthénois faisaient la course en tête grâce à Besset (14-13). Un match dure 60 minutes et face au Fenix, le moindre faux pas est interdi pourtant… 10 minutes se sont passées sans que le ROC ne trouve le chemin des filets. Une aubaine pour les joueurs de Ioan Prisacaru qui en ont profité pour mettre la pression sur leurs adversaires et prendre un avantage de 4 buts. Lors du money-time Rodez est redevenu muet et ne marqua aucun but lors des 5 dernières minutes. Après son match nul face à Tardets la semaine passée, le Fenix reprend sa marche en avant ! 

La soirée Hot-Dog organisée par L’Union a bien motivé ses joueurs ! L’équipe de la région toulousaine ponctue cette 5ème journée avec une victoire et toujours pas de défaite qui permet de lorgner la 3ème place ! En face, Lormont voulait se rattraper de son derby perdu une semaine plus tôt mais leur adversaire du jour ne leur a laissé aucune miette et ce, dès l’entame du match qui leur permet de conclure la première mi-temps avec un bon matelas (17-10). Alors que les visiteurs tentent de revenir, Xavier Lorgere (12 buts) continue son festival et maintient son équipe à flot pour glaner les 3 points ! 

Objat aura tenté d’exister durant tout le match face au leader Bruges mais les locaux ne semblent pas vouloir laisser leur trône. Les requins du HBCOC peuvent nourrir des regrets dans cette rencontre. Tout s’est joué sur des détails. Mais les Toros ont eu plus de réussite au shoot (68%). Le 8/8 du capitaine Queva auront permis à son équipe de prendre les 3 points et permet à Bruges d’être la meilleure attaque de la poule ! 


ETeC 41-34 Asson Sports
Zibero Sports 30-29 Grand Poitiers HB 86
ASPOM 25-22 Billère HB 2
ROC Aveyron 24-28 Fenix Toulouse HB 2
AS L’Union 33-27 Lormont Handball 
Bruges 33 HB 37-31 HBC Objat Corrèze

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top