Bruges trace sa route et Asson lance sa saison !

Les mecs blaguaient pas quand ils nous disaient que la Poule 1 serait serrée. L’intensité produite durant ces premières journées est un régal et les défenses sont vraiment mises en avant depuis le début de l’année. Pour cette 4ème journée, Bruges continue donc de survoler sa poule, bien suivi par les minots du Fenix. Dans le duel de bas de classement, Asson et l’ASPOM Bègles ont bien bataillé, on vous laisse voir tout ça.

On démarre avec Grand Poitiers qui a très bien démarré sa saison et voyait arriver l’ETEC désireux de faire passer son ratio victoire/défaite en positif. C’est chose faite avec une première période parfaitement maîtrisée et une deuxième gérée de main de maître. Encore une fois, le collectif des charentais a été mis en avant avec 4 joueurs à plus de 5 buts et c’est clairement ce qui fait leur force. En face, Joli (7 buts) a tenté mais Signoret (16 arrêts) dans ses buts aura dégoûté continuellement les promus. Victoire importante donc pour les hommes de Baptiste Faucher.

Le duel de bas de classement pour l’Asson !

Après n’avoir pas été épargné par le calendrier, Asson recevait l’ASPOM Bègles, dans la même situation qu’eux d’un point de vue comptable. Dans un match pourtant maîtrisé en première période, c’est bien Asson qui s’est fait peur réussissant toute fois à choper sa première victoire avec ses deux recrues en première ligne. En effet, Bergemayou (6 buts) aura été l’un des seuls joueurs à trouver la solution face au rempart Girardin (15 arrêts) tandis que Stojanovic (16 arrêts) faisaient aussi quelques misères de son côté aux béglais ( 😉 ). Galot (9 buts) aura tenté tant bien que mal à travers ses penaltys de rester dans le match mais les locaux ont réussi à remettre une couche à chaque temps faible. Belle victoire pour Asson qui fait clairement du bien.

Match très intéressant à suivre entre le Fenix et le Zibero Tardets. Les deux équipes présentaient des collectifs au complet et nous ont offert un joli spectacle qui n’aura pas réussi à trouver de vainqueur. Chaque équipe aura eu l’occasion d’avoir son temps fort jusqu’à la 46ème (24-24). S’en suit un mano à mano costaud. Le héros de la soirée ? C’est bien Julian Khayar, auteur d’un très bon match avec 8 pions mais surtout du but égalisateur à 20 secondes du terme. Plagnard (15 arrêts) pourra également se vanter d’avoir fait souffrir les minots du Fenix.

L’AS Union continue sur sa lancée !

On se dirige vers Billère, qui connait des difficultés avec son équipe fanion se trouvant à l’étage au dessus. Ils voyaient donc arriver l’AS Union, encore invaincue. A priori, ce n’était pas ce week-end que ça allait s’arrêter. Pourtant sans Poitou, les coéquipiers de Baret (8 buts) ont pu compter sur un énorme Leitao dans ses buts (18 arrêts). L’ancien joueur du ROC confirme sa très bonne entame de saison. Billère, avec de nombreux changements dans l’effectif, a essayé tant bien que mal de s’en sortir. Encore au coude à coude à la mi-temps, les jeunes de Fabien Vedel se sont au fil de l’eau détachés et se voient donc rattraper par l’Asson.

Credit Photos : Hand photopartage 64

En début de saison, cette rencontre aurait pu paraître complètement déséquilibrée. Il n’en est rien avec une entame de saison pas glorieuse pour les deux équipes. Objat reste en plus sur 3 défaites consécutives tandis que le ROC Aveyron a besoin de se racheter avec des résultats décevants. On a eu le droit à un sacré show des gardiens sur ce match avec la palme à Dupré (21 arrêts) sans oublier Becdro, auteur de 15 arrêts en 30 minutes. En manque de solution, en témoignent les 21 tirs tentés par Simon (8 buts), l’attaque des hommes de Julien Demetz a déchanté face aux corréziens. Devant tout le match, Bancelin (4 buts) et sa troupe auront eu quelques frayeurs à l’entrée du dernier quart d’heure mais elle est bien là leur première victoire en Nationale 2. Pour le ROC, c’est le Fenix qui arrive à toute vitesse.

On termine ce résumé par Lormont qui recevait l’ancien pensionnaire et leader Bruges 33. Devant tout le match, les coéquipiers d’un excellent Herrero, à nouveau à plus de 10 buts, auront géré parfaitement la rencontre. Merceron (12 arrêts) a fait le boulot derrière et Bruges devient donc la seule équipe à comptabiliser 4 victoires en 4 matchs. Pour Lormont, rien d’alarmant tant les anciens de Nationale 1 montent en puissance au fil des semaines.

Crédit Photo : Asson Sports

Grand Poitiers 68 23 – 29 ETEC Handball
Asson Sports 27 – 25 ASPOM Bègles
Fenix Toulouse (2) 27 – 27Zibéro Tardets
Billère Handball (2) 26 – 32 AS L’Union
Objat Handball 28 – 24 ROC Aveyron
Lormont Handball 28 – 33 Bruges 33

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top