Poule 1

Bruges sort les cornes et reste en embuscade

La bataille est rude au fond de la classe. Cinq équipes en trois points mais la suite du championnat ne s’annonce pas tranquille. On l’a déjà vu cette saison mais toutes les équipes sont capable de créer des surprises et la course au maintien nous promet de sacrés matchs engagés. Au premier rang, Bruges attend patiemment un faux pas des jeunes Toulousains pour grimper sur la première marche du podium.

Crédit photo : Kristo Sports – Christophe Biccheri

La bataille est rude au fond de la classe. Cinq équipes en trois points mais la suite du championnat ne s’annonce pas tranquille. On l’a déjà vu cette saison mais toutes les équipes sont capable de créer des surprises et la course au maintien nous promet de sacrés matchs engagés. Au premier rang, Bruges attend patiemment un faux pas des jeunes Toulousains pour grimper sur la première marche du podium.

Bruges 33 HB 31 – 19 Lormont HHG
Bruges n’a pas manqué son rendez-vous face à son voisin Lormontais. Tout était là pour une belle fête : le public, de nombreux partenaires et… un nouveau logo (auquel on adhère direct) ! L’entame de match des Toros est excellente (3-0 puis 5-1) mais les Green Lions ne se laissaient pas marcher desssus et revenaient au score (9-9). Bruges profite des échecs de son adversaire pour passer une nouvelle série 6-1 et ainsi rejoindre les vestiaires sur le score de 15 à 10. En seconde période, les locaux montent d’un ton. Leur défense intraitable ne laisse aucun répit à des visiteurs qui voient le score gonfler. Un dernier but de Biccheri pour le plus grand bonheur du public et Bruges conforte sa place de dauphin, toujours à 2 points du FENIX.

ETeC 27 – 24 Grand Poitiers HB 86
Après la claque reçu à Toulouse, les Griffons se devaient de rebondir lors de ce derby. Malheureusement pour eux, le TEC démarre très bien son match. Louis Tharaud ouvre le score sur la première offensive. Les Poitevins égalisent mais Ros Arribas, par deux fois, permettait à son équipe de prendre un premier avantage (3-1). Les locaux n’arriveront pas à distancer leur adversaire et se feront rejoindre en toute fin de période, Sall offrant le quatorzième but de son équipe à quelques secondes du buzzer. Poitiers est devant pour la première fois du match (13-14). Alors que l’on joue depuis deux minutes en deuxième mi-temps, Florent Joli écope d’un carton rouge. Menés de deux buts, les hommes de Baptiste Faucher arrivent à recoller au score mais c’est au tour de Raballard d’aller regarder la fin du match dans les tribunes. Le money time est tendu et les Charentais vont réaliser un dernier run de folie. Revenus à 23-23 à cinq minutes du terme, ils vont passer un 4-1 fatal. La victoire est là avec en bonus une place sur le podium ! Pour Poitiers, la situation se corse avec un nouvelle défaite, 3 en 2019 soit autant que sur toute la phase aller.

ASPOM Bègles HB 29 – 20 Asson Sports
Asson est tombé sur un os. En effet, l’équipe de Bègles n’a jamais été inquiétée. Après un départ canon, les Bordelais ont toujours réussi à garder un écart oscillant entre 3 et 4 buts. Les responsables ? Une défense et un Nicolas Girardin solides qui ont complètement fait déjouer les artilleurs Assonnais. En seconde période, Asson a bien tenté de résister mais l’ASPOM n’a laissé aucune miette. Dix minutes sans marquer et le score était de 27-17. Un dernier but de Pierre Gamet permet à son équipe de passer sous la barre des 10 buts mais le mal est fait. Les Basques continuent leur chute au classement (10ème, 24 points) à deux points seulement du premier relégable.

ROC Aveyron 32 – 17 HBC Objat Corrèze
Objat, fortement diminué, n’a rien pu faire face à des ROCistes en feu. Partis sur les chapeaux de roues, les Ruthénois n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires. En prenant le large rapidement (2-0 puis 6-2), les hommes de Julien Demetz ont récité leur handball. Les Corréziens n’ont rien pu faire, les tirs ne rentraient pas, la défense se faisait percer et voilà déjà la mi-temps avec un score fleuve : 17 à 8. La seconde période est un copié-collé de la première avec un 3-0 inscrit dès les premières minutes de jeu malgré plusieurs arrêts de Vasiliu. Avec une avance de dix buts à vingt minutes du terme, Becdro s’en allait à son tour avec 9 parades. A peine 30% de réussite au shoot pour l »équipe de Kabengele, il était difficile d’espérer mieux. Une large victoire, donc, qui permet à Rodez de sortir (enfin) de la zone de relégation !

Brian Bitonti a été précieux sur son aile avec ses 4 buts (crédit photo : Aurélie Fontana)

AS L’Union HB 23 – 26 Billère HBPP²
Billère raène une victoire ô combien importante. Les deux équipes s’observent durant les dix premières minutes puis les visiteurs prennent le large (4-7). Innocent freine les Billérois et Ducros réduit l’écart juste avant la pause (13-14). La seconde période est tout aussi disputée. On se rend coup pour coup de chaque côté du terrain, le score reste très serré ne dépassant jamais plus de deux buts d’écart. La fin de match est folle, Lahore et Gyorffy sont expulsés deux minutes. Billère est à 4 joueurs sur le terrain mais les locaux ne marquent qu’un but durant cette période (22-20). Les joueurs d’Emmanuel Aletto font le dos rond et reviennent rapidement à 23-23 jusqu’à l’expulsion de Gaël Robert, qui finira le match sur le banc. L’Union, réduit, ne parvient pas à stopper le jeu billérois et encaisse un 3-0 pour terminer la rencontre. Pour la réserve du BHBPP, c’est une victoire qui leur permet de revenir à égalité de points avec le 11ème et toujours garder un espoir de maintien.

Zibéro Sports Tardets 30 – 34 FENIX Toulouse Handball²
Julian Khayar, meilleur buteur de Tardets, ouvre le bal mais la réserve du Fenix répond par un cinglant 4-0. Alors que le score est de 11 à 6 en faveur des Toulousains, Baptiste Etchandy pose son temps-mort pour tenter de casser le rythme des visiteurs et recadrer son groupe. Les Verts repartent en marquant deux buts de suite mais Gehin est intraitable dans ses cages (21 arrêts au total) et se targue même de marquer en toute fin de première période (11-18). Toulouse continue de pousser en deuxième mi-temps et comptera jusqu’à 6 buts d’avance. Même si le Zibero trouve des solutions, la moindre erreur se paye cash. Un dernier sursaut d’orgeuil pour tenter de revenir mais la marche était trop haute. Le Fenix s’impose pour la quinzième fois de la saison et conserve sa place de leader.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top