Poule 2

Ça se bouscule derrière Nantes, encore invaincu !

Ils y ont cru Hennebont Lochrist à l’exploit mais la réserve du « H » finisse encore par l’emporter. Saint Malo a loupé le coche dans la course au maintien en chutant face à Dreux, prenable pourtant. Bouguenais a raté son test face à Cesson-Rennes et Chartres continue de grimper sans faire de bruit. Une journée qui n’aura pas tout chamboulé mais qui aura donné quelques indications sur la suite.

Credit Photos : Philippe Padioleau

Ils y ont cru Hennebont Lochrist à l’exploit mais la réserve du « H » finisse encore par l’emporter. Saint Malo a loupé le coche dans la course au maintien en chutant face à Dreux, prenable pourtant. Bouguenais a raté son test face à Cesson-Rennes et Chartres continue de grimper sans faire de bruit. Une journée qui n’aura pas tout chamboulé mais qui aura donné quelques indications sur la suite.

HBC Nantes (2) – Hennebont Lochrist 42 – 36

On a bien failli trouver l’élu qui battrait la réserve du HBC Nantes ce week-end. En effet, HennebontLochrist aura tenu tête pendant 55 minutes avant que les protégés de Grégory Cojean ne poussent une dernière fois pour l’emporter. Dans ce match d’ailleurs, le constat est frappant entre les deux équipes : le HLHB finit le match avec une feuille de match complètement noircie pour chaque joueur tandis que Nantes aura 41 de ses 42 buts répartis entre 5 joueurs seulement dont la jolie trouvaille Gaillard qui en aura planté 10. Les exclusions auront posé bien des soucis à Hennebont qui subira à chaque fois un écart de la part de Nantes. Des regrets pour les joueurs d’Amélie Sigwart qui avaient réussi à prendre les devants dans ce match.
Ce qui est sûr, c’est qu’on est bien loin du HLHB du début de saison qui se faisait manger par les poids lourds, de bonne augure pour s’installer dans le top 6 du classement.

CJF Saint Malo HB – Dreux AC 28 – 29

Très dure cette défaite pour Saint Malo qui a dû croire à un deuxième succès face à Dreux, encore une fois diminué. Cette fois-ci sans Kabasele, ni Balimba mais avec le retour de Kiangebeni et Tuzolana, les joueurs d’Eure-et-Loir ont failli tomber dans le piège de Saint Malo, déterminé à ne pas retourner en Nationale 3. Rapidement détachés (3-7), les coéquipiers de Weber n’ont pas lâché jusqu’à mener sur un jet de 7m d’Allain (12-11). La deuxième période sera tout aussi alléchante avec Dreux qui reprend les devants (13-16) avant que la troupe de Pierrick Veyrat inverse la tendance (24-21). Les changements de leader vont s’enchaîner jusqu’à finalement avoir Rouyer qui sorte des tentatives de Weber et permette à Dreux de choper un match emporté à l’arraché, mettant à mal les idées de maintien pour le CJF comme nous disait Pierrick Veyrat : « Cela fait 1 mois que je leur martèle que mes joueurs peuvent gagner et qu’il faudrait un déclic, et que c’est juste un problème mental. Oissel où l’on doit plier le match à 15 min de la fin, Chartres où l’on revient à -4 à 10 min avec l’ascendant psychologique et ce w.e avec l’absence de Balimba et Lumu, je pensais vraiment l’emporter. Mais non, psychologiquement on a craqué à +1 au score et sur le terrain 3 pertes de balle et 2-0 encaissé et terminer. Il va falloir trouver d’autres objectifs d’ici la fin de saison, même si il y a encore un léger espoir. Caen, Oissel restent pas loin si nous remportons les confrontations direct et +2 victoires à domicile contre Granville et Hennebont ou Cesson, pourquoi pas rêver.« 

Saint Nazaire Handball – Oissel Rouen Métropole 29 – 28

Dire que Oissel Rouen faisait partie des trois équipes à avoir fait chuter Saint Nazaire. C’était la première journée et nous misions sur un haut de tableau pour les hommes de Stéphane Moualek à l’époque. Depuis, c’est bien une place de relégable qui leur est réservée et ils peuvent avoir les boules de ne pas avoir pu repartir avec autre chose ce week-end. Dominateur pendant 35 minutes (4-9 puis 8-14) avec leurs tauliers habituels Tomic, Andreau, Pignol et Moualek, ORM a vu le rouleau compresseur de Saint Nazaire passer (25-21) avec Leconte, excellent dans ses buts et de l’autre côté du terrain Sarr et Leleu en réussite au tir. Stéphane Moualek se verra expulser à 10 minutes de la fin et Oissel Rouen va tout de même revenir. Un dernier coup franc au buzzer arrêté par Leconte et c’est Saint Nazaire qui repart avec trois points. Oissel Rouen fait la mauvaise opération en voyant Dreux l’emporter et Saint Nazaire ne sait trop quoi penser de cette performance comme le souligne Olivier de la Brétèche : « Début de match complètement hors sujet de notre part avec un premier quart d’heure très moche sans rythme ni défense. Sans s’affoler, on a retrouvé notre jeu surtout avec une deuxième mi-temps de très bonne qualité. Après le carton rouge du coach adverse, on perd notre dynamique et le match redevient haché. On retient les trois points et surtout une maîtrise des nerfs qui montrent de gros progrès cette saison.« 

Credit Photos : Yann Guston
Les joueurs de la CJB perdus en première période

PL Granville Handball – C’CMHB (2) 33 – 42

Granville a bien du mal face aux centres de formation cette saison. Chartres faisait le premier écart au score sur un but de Monneron (5-8) qui sera de courte durée grâce à Le Pelley, très actif en cette première période (11-11). Les deux équipes vont être au coude à coude avec un joli duel RoullandMonneron. Encore à égalité à la 48ème minute, Granville va s’écrouler et subir la loi des gamins de Yann Lemaire. 10 minutes après, c’est Chartres qui sera largement devant au score (32-40) sûrement plus frais physiquement. La gestion compliquée de leur supériorité après l’exclusion de Verin est à signaler car les normands prendront 2 buts sur cette séquence.
Une fin de match à oublier avant la trêve qui débouchera sur un déplacement à Dreux. Chartres confirme sa bonne forme et semble très bien placé pour se maintenir aisément cette saison.

Caen Handball (2) – JS Cherbourg (2) 29 – 30

L’équipe fanion semble bien destinée à descendre en Nationale 1, ce n’est pas encore le cas de la réserve qui bataille dur. Caen était au prise avec un autre centre de formation, celui de Cherbourg. On a eu droit à un match dont le score ne reflétait pas vraiment la tournure. Fouga marqua son empreinte avec 13 buts et permis d’avoir une rencontre à sens unique pendant 59 minutes jusqu’à une double exclusion de Weber et du coach Leonard. Caen ne voyait que son salut par Creteau, très en forme et Bouclet également. Seuls 5 joueurs de champ ont disputé plus de 9 matchs cette saison pour les Vikings, un vrai casse tête et sûrement l’une des causes de ces difficultés connus par Caen pour sortir la tête de l’eau.
Cherbourg, quant à eux, continuent de se rapprocher du maintien et prennent 5 points d’avance sur leur adversaire direct et premier relégable.

Cesson Rennes (2) – CJ Bouguenais 34 – 28

Soirée compliquée pour la CJ Bouguenais qui n’aura pas vu le jour contre CessonRennes. La première mi-temps à sens unique démarrée sur un 7-1, avec une base arrière en difficulté face au bloc central, n’a pas ressemblé à toute la cohésion qu’avait pu montrer jusqu’à maintenant Bouguenais. En face, la réserve continuera à maintenir l’avance confortable obtenu en début de match et permettant aux gamins de Mathieu Lanfranchi de rester le dauphin de Nantes.
Un premier test raté pour la CJB qui leur aura permis de se jauger comme nous le disait Pierre Lhommedé « Pour gagner ce genre d’équipe il faut être plus concentré, être au complet et éviter au maximum les erreurs individuelles. Cela nous permet de nous rendre compte que nous devons encore travailler pour nous donner la possibilité de battre des équipes comme celle-ci. Nous avons couru après le score pendant 60min ! Quand on démarre comme ça (7-1) c’est compliqué de revenir au score !Ça nous oblige à prendre des risques et à cumuler les erreurs collectives ! Rien d’alarmant, on va se re mobiliser pour gagner le prochain match à la maison

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top