Poule 2

Les Vikings relèvent la tête !

11 victoires en 11 matchs, les nantais sont fidèles à leurs ancêtres d’un tout autre ballon rond. Nantes continue donc sa route en tête et derrière, ça se bat dans tous les sens. Ils sont désormais 4 dan un mouchoir de poche tandis qu’en bas, la course est relancée après la victoire de Caen contre Oissel Rouen.

Credit Photos : Shoot’lo

11 victoires en 11 matchs, les nantais sont fidèles à leurs ancêtres d’un tout autre ballon rond. Nantes continue donc sa route en tête et derrière, ça se bat dans tous les sens. Ils sont désormais 4 dan un mouchoir de poche tandis qu’en bas, la course est relancée après la victoire de Caen contre Oissel Rouen.

Cesson Rennes (2) – HBC Nantes (2) 24 – 33

Ce week-end, pour le HBC Nantes, c’était un peu le dernier test pour savoir s’ils monteraient en Nationale 1 avec 15 ou 10 points d’avance. Trêve de plaisanterie, CessonRennes faisait partie des rares équipes susceptibles de bien emmerder les nantais qui se baladent royalement depuis le début de saison. Comme toujours, les minots de Grégory Cojean ont commencé comme un diesel ne menant que d’une unité à la mi-temps (12-13). Il faut dire que Boulogne, dans ses buts, faisait le nécessaire pour retarder l’échéance.
Damatrin et Auffret vont se charger en attaque de faire grimper le score (21-30) pendant que Ferrier faisait le boulot face aux tireurs de Cesson-Rennes, toujours handicapés par l’absence de Salou. Résultat : 11ème victoire en 11 matchs pour les nantais, une sacrée performance pour le centre de formation qui n’avait pas pour ambition première de remonter en Nationale 1 dès cette saison comme nous le disait Grégory Cojean « Avec 70% de l’effectif renouvelé, nous visions le haut du tableau mais si nous finissons premier, nous prendrons la montée bien sûr. Contre Cesson-Rennes, nous avons pu être supérieur grâce à notre jeu rapide bien exécute par les joueurs. Nous savions que ce n’était pas sur le physique que nous serions supérieur contrairement à d’autres équipes.

CJ Bouguenais – Dreux AC 37 – 25

5ème match sans défaite pour Bouguenais qui a disposé facilement de Dreux AC. Encore diminués par des absences comme Tuzolana ou Kangebeni, les joueurs d’Eure et Loir n’auront pas tenu très longtemps dans cette rencontre. Viman, chaud patate dans ses cages, aura permis à Bouguenais de prendre le large. Un succès auquel l’effectif complet aura participé avec 5 joueurs à plus de 4 buts. Yann Lefeuvre aura pu compter sur chacun dans cette victoire. En face, Belotti confirme sa précédentes performance pendant que Balimba réalisait sa meilleure marque avec 9 buts. La CJB se retrouve deuxième à égalité avec Cesson-Rennes. Dreux, neuvième, devra l’emporter à Saint Malo pour grappiller quelques points.

Saint Nazaire Handball – Hennebont Lochrist 33 – 33

On va pas se le cacher mais après avoir vu le score à la mi-temps entre Saint Nazaire et Hennebont Lochrist, on se disait que les hommes d’Olivier de la Brétèche allait gérer sur la deuxième période. Avec Reuille, en feu dans sa zone, et Cassin, propre dans ses shoots à 100% de réussite, Saint Nazaire allait compter jusqu’à 6 buts d’avance (15-9) profitant du manque de cohésion en défense d’Hennebont Lochrist. Avec trois exclusions temporaires en 10 minutes, le retour des vestiaires ne faisait pas rêver les Bleus subissant la loi nazarienne (25-18) malgré l’excellent match de Bouvard (10 buts). A 20 minutes du terme, les bleus comptaient toujours 6 unités de retard et venaient de subir deux exclusions coup sur coup. C’est le moment choisi par Leroy pour annihiler tous les shoots de Saint Nazaire et permettre à ses coéquipiers de grappiller l’écart jusqu’à mener d’un pion sur un but de Turpin. Finalement, Arnaud permettra à son équipe de récupérer un point qui aura un goût amer tout de même. Pour Amélie Sigwart, c’est un test concluant face à un outsider de la Poule : « Ce match nous prouve que si l’on veut figurer dans la première moitié de tableau, il nous faudra réussir à être plus régulier dans le contenu proposé. Je tenais à féliciter mes joueurs pour le combat mené et le mental dont ils ont fait preuve pour revenir dans la partie, mais également pour la gestion de la fin de match qui nous a souvent fait défaut avant la trêve. Ce point supplémentaire est important puisqu’il nous permet de conserver notre 6ème place au classement.« 

Credit Photos : Thiphaine B

CJF Saint Malo – C’Chartres Métropole HB (2) 25 – 31

En galère totale l’an passé, C’Chartres vit une saison bien plus sereine avec en prime une place sur le podium. Le retour depuis plusieurs matchs de Lemarie fait le plus grand bien à la formation de Yann Lemaire. Rapidement derrière au score (9-16), Saint Malo n’a jamais réussi à se rapprocher et ainsi faire douter les minots du CCMHB malgré quelques errance des joueurs du Centre de Formation. Dans un match où les gardiens auront été mis en valeur, les coéquipiers de Veyrat pourront se satisfaire de ne pas avoir pris l’eau comme en début de saison. Le match contre Dreux le week-end prochain est primordial pour envisager autre chose qu’un nouvel ascenseur en Nationale 3.

Caen Handball (2) – Oissel Rouen 31 – 27

Il devait y avoir de la pression et de la sueur sur ce parquet lors de la rencontre opposant la réserve de Caen à Oissel Rouen. Les Vikings n’avaient pas le choix : gagner pour espérer encore se maintenir. Avec 25 joueurs utilisés depuis le début de la saison et 5 licences B sur le parquet à Caen, Fred Angeon doit gamberger à chaque reprise pour faire son équipe. Mais c’est bien les tauliers Bouclet et Marescot qui vont permettre à Caen de prendre les devants (5-1). ORM ne réussira pas à rattraper ce retard subis en tout début de rencontre malgré les 8 buts chacun d’Andreau et Tomic. En face, Creteau poursuit le boulot effectué avec 9 unités et c’est bien Caen qui s’impose et revient à seulement une victoire de l’ancien pensionnaire de N1, Rouen. Sur les 4 prochains matchs, Oissel Rouen se prend 4 des six premiers de la Poule dont l’imbattable ogre nantais.

PL Granville – JS Cherbourg (2) 29 – 28

On termine sur un derby qui n’aura pas déçu entre Granville et Cherbourg. Un derby que les arbitres auraient un peu trop contrôlé si on en croit les acteurs de ce match avec 13 exclusions temporaires tout de même. Le match s’est joué sur des détails et ce n’est pas la dernière action qui nous fera mentir. Cherbourg aura fait la course en tête en première mi-temps avant que Granville ne revienne à égalité à 20 secondes du buzzer. La seconde mi-temps sera sensiblement la même avec Cherbourg qui infligera un 3-0 pouvant clore les débats mais les hommes de Jean Baptiste Martin ne se laissent pas faire et égalisent à 5 minutes du terme (25-25) Vient alors l’action douteuse de Bocher quelques peu déséquilibrés sur l’action avec un bel arrêt de Gibert. A siffler ou non, Granville l’a emporté à l’expérience pendant que Cherbourg n’aura pas su tenir les rennes jusqu’à la fin des 60 minutes, rageant pour les minots.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top