Caluire (enfin) battu, Dijon écrasé par Vesoul

Crédit photo : Saint-Flour Handball, Facebook

Dans une poule sans enjeu, les équipes jouent pour les places d’honneur et tentent de se positionner le plus haut possible dans le classement. Saint-Flour poursuit sur sa très bonne dynamique en faisant chuter le leader, Vesoul confirme son regain de forme en écrasant les jeunes Dijonnais.

Vénissieux HB 33 – 29 Villefranche HB Beaujolais
Olivier Odisio prépare déjà sa prochaine saison. Après avoir intégré Nelson Richard, ce match contre Villefranche a permis à Louidrick Raymond de rejoindre également le groupe. Pourtant au début du match ce sont les gardiens qui s’illustrent jusqu’à ce que le jeune Guéric Vincent ne trouve la faille après six minutes de jeu (0-1). Face à la fougue caladoise, le VHB décide de contrôler et attendra la fin de la première mi-temps pour creuser l’écart. Durant une bonne partie de la deuxième mi-temps, les visiteurs s’accrochent et pointent même en tête (22-23, 40′). Alors qu’on se dirige vers une fin de match équilibrée, l’expérience vénissianne prend le dessus sur le jeune groupe de Gérald Vincent qui ne peut espérer mieux malgré encore un match très combatif.

CS Vesoul Haute-Saône 49 – 25 Dijon Métropole HB²
La réserve dijonnaise, privée d’Audiffred et Pasquet a vécu un nauffrage en terre franc-comtoise. Pourtant accrocheuse durant les premières minutes, l’équipe de Vincent Liot n’a jamais réussi à stopper les ardeurs offensives adverses. Sans solution en attaque, les coéquipiers de Cory Laurent n’aident pas beaucoup leur gardien qui a passé plus de temps à aller chercher le ballon dans ses filets que face au jeu avec seulement 3 arrêts en 30min. 21-10 à la pause, l’écart est conséquent mais Vesoul ne veut pas s’arrêter là. Pris à la gorge les dijonnais se heurtent à une défense très rugueuse, pénalisée par les arbitres mais les supériorités numériques n’offrent guère plus de solution. Nathan Monnot se régale à son aile (9 buts) et achève des Bourguignons bien loin du visage habituel.

Beaune HB 30 – 21 Grand Besançon HB²
Beaune n’a pas mis longtemps pour se défaire des jeunes Bisontins. Après neuf minutes, les Côtes-d’Oriens menaient déjà 6-2. Eric Joseph décide de replacer ses joueurs mais le temps-morts n’aura pas ralenti les locaux qui accroissaient leur avance pour rallier la pause avec 5 buts d’avance, 16-11. Emmené par un Théo Naudin en grande réussite (12 buts, record personnel de la saison), le BHB contrôle son avance. L’impact physique défensif proposé par les hommes de Max Leserre étouffe Besançon qui s’incline une nouvelle fois. Avec Bourgoin et St-Flour comme derniers adversaires, difficile d’imaginer ces petits jeunes glaner une victoire cette saison.

Saint-Flour HB 35 – 19 Lyon Caluire HB
Face à des Sanflorains survoltés, Lyon avait peut-être déjà la tête ailleurs. Pourtant le début du match est à l’avantage des Lyonnais mais Saint-Flour accélère et, porté par un public chaud bouillant, inflige un cinglant 7-0 qui assome les Rhôdaniens. Les locaux ne s’arrêtent plus, et tandis que Caluire est dans les cordes, au bord du KO, Jordan Chibani assène un dernier coup pour donner 9 buts d’avance à son équipe juste avant le buzzer. Au retour des vesitaires, Jean-Paul Coasse tente de changer les choses en proposant une double stricte sur Erard et le futur Cournonnais Lazic mais la vivacité locale n’empathie pas et continue de mettre le feu dans tous les compartiments de jeu. Saint-Flour stoppe donc la série de 19 matchs sans défaite des Caluirards et avec la manière. Chalon, prochain adversaire des Cantaliens, n’a qu’à bien se préparer sinon la vague Sanfloraine risque de s’abattre sur la cité de Niepce.

CS Bourgoin Jallieu 33 – 29 ASHBC Chalon sur Saône
Les Chalonnais, toujours diminués par les blessures, se déplaçaient en Isère sans pression mais avec la ferme volonté de confirmer l’état d’esprit montré la semaine passée face au voisin Beaune. Il faut dire que face à des Berjalliens, bien loin de l’implication habituelle, les hommes de Nicolas Keita et Christophe Cannarozzo menaient tranquillement leur barque en s’appuyant sur leur gardien Tissier, bien inspiré. Aurey Col puis le jeune Panic permettent à Chalon de mener de 4 buts. Le CSBJ se révolte et NGuyen réduit l’écart juste avant la pause, 14-15. Les ajustements de Grégory Bodson faits à la mi-temps ont le mérite de payer dès la reprise notamment grâce à Debiossat qui se joue de la défense des visiteurs pour inscrire 4 buts de suite. Cela a littéralement assomé les Bleus et Blancs qui baisseront d’intensité sur la suite de la rencontre. Il suffit une seule victoire aux Nord-Isérois pour confirmer leur place de dauphin au terme d’une très belle saison en tant que promu !

A l’image de Debiossat, Bourgoin a du batailler pour venir à bout de l’ASHBCC (crédit photo : Jérôme Drevet)

HBC Cournon d’Auvergne 30 – 34 CL Marsannay HB
Les Pattaras ne se sont pas laissés surprendre malgré ce long déplacement à Cournon. Même si les locaux allument les premières mèches, le jeu posé et appliqué des Bourguignons fait la différence et pointent en tête après 10 minutes de jeu. Les locaux réagissent mais leur jeu est trop précipité, trop brouillon et les empêchent de revenir au score. Menés de 4 buts à la pause, les Cournonnais s’en remettront à leur tireur fou, Maxime Bouquet, qui en cette saison estivale continue d’arroser avec 28 tirs (!) mais ses 16 buts ne suffiront pas à cacher les insuffiances de son équipe. La hiérarchie est respectée, Marsannay s’impose en Auvergne.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr
Top