Changement de leader dans la Poule 4 !

Credit Photos : Luca Jordhery

Changement de leader au classement de cette Poule 4 très disputée. Ils se tiennent tous dans un mouchoir de poche et à ce jeu-là, c’est Mulhouse/Rixheim qui tire son épingle du jeu. Avec le nouveau revers d’Ivry dans un match très tendu contre St Brice Courcelles, les alsaciens en profitent pour chiper le fauteuil de leader
En bas de classement, ils sont désormais 4 à se disputer les deux places de relégable, on fait le point sur les matchs de cette 10ème journée.

Molsheim – HBC Semur en Auxois 30 – 27

Molsheim avait l’occasion de conforter sa place dans la première moitié de tableau voire même d’approcher le podium. C’est chose faite face à de vaillants semurois. En effet, très vite distancé après avoir mis 4 minutes à marquer leur premier but, SemurenAuxois aura couru une bonne partie du match derrière le score (7-2; 18-13), la faute à Parlouer omniprésent avec 6 buts en 20 minutes. C’est en seconde période que Blagonadezhdin, notamment, va remettre les anciens de N1 dans la partie se rapprochant à 1 but de Molsheim (22-21).
L’effectif des lorrains s’avérera plus complet en témoigne la feuille de match noircie par tous les joueurs y compris des gardiens buteurs chacun. L’absence de Guitaa n’est pas à négliger non plus sur ce match mais c’est donc le MOC qui conforte sa place dans le haut du classement pendant que Semur regarde avec attention les résultats des deux relégables Lure Villers et Cernay/Wattwiller.

US Ivry (2) – AS St Brice Courcelles 33 – 34

Dans le genre match de folie dans tous les sens du terme, celui entre Ivry et St Brice Courcelles est une pépite. Ivry se présentait cette fois-ci au complet et c’est d’ailleurs eux qui prendront les devants dans ce match (10-7). Les cadres de St Brice réussissent à changer la donne et à prendre trois buts d’avance avant que Cochery ne marque juste avant la mi-temps (15-17). Haddad enchaîne les buts avec 12 unités et c’est les Bricos qui s’échappent (18-24). Cependant, les gamins d’Emmanuel Dott sont talentueux et vont revenir dans la partie offrant une fin de partie bien tendue.
Trois exclusions pour St Brice suivies de l’expulsion directe de Stéphane Pellan et l’exclusion d’Emmanuel Dott vont faire partir le match en vrille. Résultat, Mohamed a l’occasion d’égaliser sur jet de 7m au buzzer mais c’est Mayeur, auteur de 15 arrêts, qui le sort et offre aux Bricos une magnifique victoire qui concrétise le boulot fourni depuis plusieurs semaines.
Les absences commencent à se faire ressentir comme l’évoque l’entraineur ivryien « Le rythme et l’engagement offensif ont été retrouvé mais nous avons trop péché à la finition pour pouvoir espérer. L’absence de nos 2 pivots se fait pour le moment ressentir tant dans le jeu en attaque que dans notre efficacité en défense. Nous devons continuer à travailler pour stabiliser nos fondamentaux et remettre de la cohésion défensive. Nous connaissions la complexité de cette poule qui, se confirme journée après journée. »

ASPTT Mulhouse/Rixheim – HBC Lure Villers 29 – 26

Comme prévu, ce match avait tout d’un piège pour Mulhouse/Rixheim. Nous avons retrouvé le Lure Villers combatif, c’est certain. Le retour de Daguenet (10 buts) n’est pas innocent dans ce regain de forme. La première période est disputée avant que les tauliers Ighirri et Cherrier ne prennent les choses en main. Les 4 buts d’avance à la pause pouvaient laisser augurer une deuxième mi-temps en roue libre. Lure Villers va pourtant revenir dans le match (17-16) mais déchantera quelques instants plus tard subissant les buts de Thuet. Mulhouse/Rixheim va ensuite gérer son avance et Ighirri se chargera de mettre fin au débat dans le money-time.
En tout cas, qu’elle était importante cette victoire pour les hommes de Salvatore Di Certo avec à la clé cette première place tant désirée depuis le début de saison. Lure Villers peut avoir des regrets mais face à l’armada mulhousienne, il était bien compliqué de tenir tête pendant 60 minutes.

HBC Livry Gargan – Cernay/Wattwiller 34 – 18

Sans grande surprise, Livry Gargan s’est baladé face à Cernay/Wattwiller, qui n’est que l’ombre de l’équipe passée en Nationale 1. Au coude à coude pendant 10 minutes, les hommes de Milorad Davidovic ont craqué pour finalement rentrer aux vestiaires avec 8 unités de retard (17-9). En face, la paire EspositoHerrmann est monstrueuse avec 20 arrêts et fera vite déchanter les joueurs alsaciens. Le score grimpera atteignant l’écart maximum à une minute du terme avant que le pivot Ecanvil ne réduise quelques peu la marque.
Le club du 93 retrouve son rang avec un seul point de retard sur le premier Mulhouse/Rixheim tandis que Cernay/Wattwiller cravache pour survivre dans cette poule. Milorad Davidovic l’a d’ailleurs constaté pour L’Alsace : « On a résisté pendant 10 minutes et après avec des joueurs qui n’ont pas forcément l’habitude de la N2, l’équipe a peu à peu craqué […] On avait pas les armes pour espérer quoi que ce soit. »
Pour information, le prochain match les opposera contre Metz, premier non relégable.

Credit Photos : @tophdevillers
Les Bricos en grande forme !

Metz Handball – Sélestat Handball (2) 22 – 30

Les jours se suivent et se ressemblent pour Metz. Tenant tête au centre de formation alsacien pendant 45 minutes, les lorrains ont finalement craqué face aux arrêts de Kriszt et surtout de la largeur d’effectif de leurs adversaires. Devant en première mi-temps (11-9), Metz se verra infliger un 4-0 juste avant la pause et les difficultés offensives ne vont pas les aider. Le problème quand les équipes jouent Sélestat, c’est que le danger vient de partout. Les cinq joueurs à plus de 4 buts marqués en sont bien la preuve. Sur une ultime réalisation de Jund, les alsaciens repartent de Metz avec les trois points et une quatrième place pourtant destinée à minima aux lorrains à l’entame de cette saison.
Comme évoqué au dessus, le match contre Cernay/Wattwiller pourrait servir de libération, car avec 3 victoires d’avance, cela permettrait à David Motyka de voir plus sereinement l’avenir.

Plobsheim – Villers Handball 26 – 24

Joli match que nous ont offert Plobsheim et Villers ce week-end. Le POC voulait se racheter de sa lourde défaite à St Brice tandis que Villers devait gagner pour ne pas lâcher le peloton de tête. La rencontre fut marquée par un beau duel de gardiens entre Claer et Potteau. Une fois à égalité (8-8), les deux équipes vont se rendre coup pour coup ne réussissant pas à se détacher au score jusqu’à la 52ème minute. C’est le moment choisi par Plobsheim pour infliger un 3-0 que Villers ne réussira pas à rattraper. Malgré une infériorité à 1’30 du terme, le POC garde son avance et obtient une victoire référence.
Coup d’arrêt pour les joueurs d’Olivier Gueusquin qui restent sur 3 matchs sans victoires.


François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top