Toujours aussi tendu en haut du classement !

Credit Photos : Marilyne Vernier

4 équipes qui se tiennent dans un mouchoir de poche, c’est le constat de la Poule 4. Livry Gargan a perdu un point en route chez Lure Villers qu’on ne reconnait plus. Metz s’est quant à lui bien repris à Cernay/Wattwiller pendant que Semur-en-Auxois perdait face à Plobsheim. Difficile sera le dénouement de cette Poule de très haut niveau encore une fois !

Semur en Auxois – Plobsheim 33 – 35

C’est comme un air de déjà vu mais Semur en Auxois se devait de gagner face à Plobsheim pour se rassurer après le retour en forme de Lure Villers. Plobsheim, venu sans FrançoisMarie, débutait très mal la rencontre (10-3) à l’inverse de Diarra, efficace au tir avec 12 unités au final. Les arrêts de Claer permettront ensuite au POC de revenir aux vestiaires avec deux buts de retard (13-11). Au fur et à mesure, l’écart va se réduire et c’est bien Plobsheim qui prendra les rennes avec Griesmar et ses 4 buts en 4 minutes (27-30).
L’exclusion de Blagonadezhdin à trois minutes du terme sonnera le glas pour Semur-en-Auxois qui pourra nourrir des regrets dans une partie qu’ils maîtrisaient bien.

Sélestat Handball (2) – Molsheim 26 – 24

La réserve de Sélestat s’est faite peur ce week-end ! Dans un derby défensif, Molsheim a été bien trop sanctionné pour vaincre les Lionceaux. Avec 11 exclusions temporaires contre 5 chez les coéquipiers de Daghaud, la tâche était loin d’être simple. Castro menait la charge en première mi-temps où Molsheim accusait un retard de 5 buts (14-9) mais l’expérience des cadres n’est pas à négliger chez le promu. Le 5-1 infligé à 20 minutes du terme les remettait totalement dans le match mais les sanctions venaient à chaque fois pénaliser les retours comme les exclusions successives de Zens et Julvecourt dont Sélestat aura eu du mal à profiter. Les joueurs offriront une fin de match des plus tendus au score à laquelle Kriszt mettra fin sur un bel arrêt permettant au centre de formation de récupérer la balle pour terminer le travail.
Sélestat reste au contact du trio de tête tandis que la victime du jour, Molsheim, reste cinquième.

Credit Photos : tophdevillers
Antoine Mohamed, toujours efficace sur son aile

Villers Handball – US Ivry (2) 30 – 34

Retour sur terre pour Villers qui avait connu une magnifique première partie de championnat avant la trêve. Depuis, les rencontres face à des poids lourds se multiplient mais les points ne sont plus autant engrangés. C’était donc le Centre de Formation d’Ivry qui se déplaçait à Villers-Lès-Nancy avec un effectif au complet. Le trio JosephCocherySalignat pesait lourd face à la défense lorraine dont Potteau essaie tant bien que mal de garder en vie (8-13). Cet écart, Villers ne réussira pas à le rattraper malgré une bonne deuxième période de Blond à laquelle Mohamed répondra parfaitement sur son aile.
Une victoire qui fait du bien à la confiance comme nous le souligne le capitaine d’Ivry, Mohamed : « Ça faisait 2 matchs où nous étions pas dedans on ne mettait pas l’intensité qu’il fallait. Nous étions vraiment pas dans le coup malgré que l’envie soit là contre Saint-Brice […] A Villers, on était obligé de réagir, on avait pas le choix, on est parti là bas en sachant que ça allait être dur mais qu’on avait pas le choix et qu’on devait se relancer en gagnant là-bas. C’est ce qu’on a fait et on est très content car on a réussi à refaire ce qu’on faisait : ne rien lâcher malgré qu’on ait pris pas mal de buts. On a joué tout le match et c’est ce qui a fait la différence sur les 2 derniers matchs »

Cernay Wattwiller – Metz Handball 26 – 34

Match crucial pour les deux équipes qui ont besoin de points. La bataille faisait rage en première période durant laquelle Cernay/Wattwiller et Metz se rendaient coup pour coup avec un Dentz, très en jambes. Le retour sur le parquet va s’avérer cauchemardesque pour les hommes de Milorad Davidovic. Passant de 18-18 à 18-25 en seulement 9 minutes, les alsaciens ont subi la loi de Balmy dans sa cage et de Rechal, qui réalise son meilleur match. Metz réussira même à marquer en double infériorité sur une réalisation de D’Hondt. La fin de match ne sera qu’anecdotique, les lorrains la maîtriseront parfaitement et pourra laisser bien des regrets à Cernay/Wattwiller. La première mi-temps pratiquée par la bande de Kolonics laissait augurer une toute autre fin mais les voilà donc bon dernier de cette Poule 4.

Credit Photos : Eric Brugnon
Gros duel qu’ont offert St Brice Courcelles et l’ASPTT Mulhouse/Rixheim

Saint Brice Courcelles – ASPTT Mulhouse/Rixheim 34 – 35

On avait coché ce match et le duel entre les deux équipes en forme de la Poule 4 aura tenu ses promesses. Mulhouse/Rixheim se présentait sans son gardien Lehmann, blessé mais cela n’empêchait pas les alsaciens de mener au score (8-10) dans le premier quart d’heure. Cependant, Saint Brice ne se laissait pas faire et reprenait même l’avantage (15-14). S’en suit un nombre conséquent de changement de leadership dont Mulhouse restera le seul à obtenir deux unités d’écart.
La table de marque, très bien répartie, de Mulhouse avec 6 joueurs à plus de 4 buts confirme leur capacité à être dangereux de partout. Mention à Schneider qui s’est mis en valeur sur ce gros match sur son aile. En face, Baumann et Lemaire essaient de tenter un ultime comeback mais c’est bien Mulhouse qui repart avec les 3 pts et confirme son statut de leader de la Poule.

HBC Lure Villers – HBC Livry Gargan 28 – 28

Lure Villers se frottait encore avec un ogre puisque Livry Gargan, troisième, faisait le déplacement à Villersexel pour garder sa place de dauphin. Il y a quelques mois, ce match n’aurait pas éveillé la moindre curiosité mais depuis 2019, les joueurs de Frédéric Carisey ont retrouvé leurs valeurs et leur niveau de jeu. Devant en début de match (10-5) par l’intermédiaire de Daguenet, encore très en forme, Lure Villers va faire face des joueurs de Livry Gargan tenaces qui vont changer la donne en un moins de temps. Ils vont passé un 10-1 aux locaux et prendre largement les devants (14-19). Les nombreux tirs ratés des joueurs de William Holder vont empêcher le dauphin de la Poule de s’échapper au score.
Résultat, Romain sur la ligne des 7m, transforme tous les jets et ramène son équipe à hauteur de Livry Gargan. C’est une facheuse habitude mais au petit jeu du money-time, les coéquipiers de Salomé finissent toujours pas chuter et l’arrêt sur penalty de Gaulard dans les dernière secondes le démontre encore une fois. Pour Lure Villers, c’est comme une victoire avec des points engrangés que ses concurrents directs ne prendront sûrement pas. Ils ont désormais dans le viseur la venue de Metz qui n’avait pas hésité à mettre une raclée aux joueurs du Doubs.


François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top