Cherbourg continue sa progression pendant que Dreux AC se met à douter !

(Crédit photo : Thomas Bacheley)

Qu’il devient compliqué de suivre le rythme de Nantes et Cesson-Rennes. Saint-Nazaire s’accroche tandis que Hennebont-Lochrist respire en sortant de la zone rouge. Oissel-Rouen, également, reprend goût à la victoire après la déculottée, il y a deux semaines, à Cherbourg. C’est parti pour le résumé de la Poule 2.

Cesson-Rennes se déplaçait à Cherbourg et on peut dire que les bretons auront eu chaud aux fesses. Dans un match d’un niveau très intéressant et au suspens intenable, les normands pensaient avoir fait le plus dur (31-29) après un énième but de Fouga (13 buts) mais Salou (11 buts) d’une superbe costale et Poirot sur contre attaque permettait aux Irréductibles de revenir au score et de choper un match nul inespéré. Résumer le match sur le duel entre le demi de Cherbourg et le gaucher international u19 aurait été un peu réducteur. Le Boulaire (6 buts), venu dépanner sur son aile, n’aura pas été de trop pour accompagner les minots et éviter une défaite. Côté Cherbourg, on peut avoir des regrets après avoir eu plusieurs fois l’occasion de l’emporter dans le money-time. 

Granville se présentait à Caen sans son coach, JeanBaptiste Martin. Victime d’un infractus la veille au soir, l’ancien entraineur des Vikings ne pouvait bien évidemment pas être présent sur ce match qu’il avait du cocher en début de saison. Nous en profitons pour lui souhaiter encore un bon rétablissement. 
Dans ce contexte un peu particulier, Granville réussissait un bon début de match (5-7) avec Le Pelley Fonteny, efficace d’entrée. Cependant, ils ne réussiront pas à creuser l’écart, la faute à Créteau (10 buts) qui faisait son retour et comblait parfaitement l’absence de Marescot (15-15). Roulland (12 buts), sur la ligne des 7m se chargeait de donner un peu d’air à ses coéquipiers (19-23). Les Vikings reprendront l’avantage à 5 minutes de la fin par Boscher (26-25) et Crassous se chargera d’anéantir tout espoir pour Granville à 30 secondes du terme, de quoi décevoir Pascal Poulet, coach adjoint du PLG pour La Manche Libre : « On fait une bonne entame de match. Mais on aurait dû tuer le match en première mi-temps. A la pause, on est à égalité parfaite. De retour des vestiaires, on reprend l’avantage mais dans les dix dernières minutes de la rencontre, on perd dans le money time. ». Cette victoire va faire du bien à Caen qui en avait grandement besoin et pourrait servir d’exemple à leurs aînés, en difficulté en Proligue.

Oissel Rouen retrouve des couleurs !

Qu’elle fait mal cette défaite pour Chartres. En déplacement à Oissel Rouen, les minots de Yann Lemaire n’ont pas vu le jour et sont retournés dans leur travers, la défense. A l’inverse, les anciens pensionnaires de Nationale 1 se sont rassurés avec un Ster (12 arrêts) des grands soirs qui s’est permis de marquer pour agrémenter sa très bonne performance dans les cages. Pignol (9 buts) et Moualek (7 buts) se chargeaient de prendre le relais de Tomic en attaque et surtout de punir les excès de jeunesse chartrains. Devant de 6 buts, les normands n’auront pas été inquiétés augmentant l’écart au fil du match. Compliqué pour Chartres qui voit arriver Cherbourg et le rouleau compresseur cessonnais. On le sentait en tout cas dans le discours du coach sur le site internet du club : « Un mois de novembre durant lequel nous évoluerons deux fois de suite à domicile […] face, respectivement à deux belles formations de Cherbourg et Cession. Mais si nous voulons, ne serait-ce qu’exister sur ces deux rencontres, il faudra assurément montrer autre chose, et ce, dans bien des domaines »

Cette 6ème journée nous offrait un autre magnifique derby entre le HBC Nantes et Bouguenais. Les Tigres pourront avoir des regrets après une première période parfaite dans l’engagement. Menant de trois buts à la 28ème après une réalisation de Souhir (11-14), les hommes de Yann Lefeuvre ont eu un léger relâchement laissant les nantais revenir à égalité (14-14) grâce à Gaillard (7 buts). S’en suit un retour sur le terrain des plus compliqués avec 8 buts de retard pour le Bouguenais (25-17). Bouvard (7 buts) sort alors son bras pendant que Bachèle (20 arrêts) dégoûte les attaquants adverses. Lhommède (8 buts) aura bien essayé de limiter la casse sur penalty mais le mal est fait au plus grand regret de leur entraîneur comme indiqué sur Ouest-France « On a perdu 2-3 ballons qu’ils ont réussi à mettre au fond, et derrière ils insistent, ils poussent, ce que nous, on ne sait pas faire. Après, on revient un peu mais le match est plié » Un match qu’il faudra garder dans le coin de la tête pour les Tigres qui auront réussi à tenir malgré tout la dragée haute à l’ogre nantais.

Credit Photos : Fabrice Pavanello

Saint-Malo retombe dans ses travers après avoir remporté sa première victoire il y a deux semaines. En effet, SaintNazaire, décidé à garder un pied dans le Top 3, n’a pas fait de détails face aux bretons. En menant de 10 buts à la mi-temps avec un Martin (12 arrêts) en feu, le plus dur était fait. Quand on connait la profondeur du banc d’Olivier De la Brétèche comme en témoigne la feuille de match noircie par tous les joueurs, on pouvait compter sur eux pour éviter une baisse de régime. En deuxième, la puissance de Leleu (6 buts) faisait mouche pendant que Guignier (8 buts) rentrait ses jets de 7m. On pouvait retrouver un coach de Saint Nazaire satisfait dans ses propos sur Atlantique Sport : « Enfin une victoire tranquille où l’on a pu avancer dans le match. On reste cohérent si l’on excepte les 7 ou 8 minutes après la reprise. Satisfait d’avoir une victoire propre. » Saint-Malo était bien trop limité pour exister à Fogel. Le calendrier n’est d’ailleurs pas tendre avec eux puisque se profile un match fort compliqué contre le HBC Nantes dans deux semaines.   

Hennebont-Lochrist accueillait Dreux AC dans un match primordial pour sortir des relégables. Vite en jambes, ils prendront le match à leur compte et créeront un premier écart après 15 minutes (11-7). Avec une excellente répartition des buts, le HLHB s’en remettra aussi à sa paire de gardiens, auteurs de 20 arrêts à eux deux. A la peine en défense, Dreux ne voyait son salut qu’à travers Kabasele (7 buts) comme souvent cette saison mais cela ne suffisait pas pour contrer la profondeur de l’effectif d’Amélie Sigwart. Leroy se chargeait d’anéantir tous les espoirs de retour de Dreux et c’est bien la première victoire dans le chaudron de Kerlano pour Hennebont au plus grand bonheur de leur coach dans Ouest-France : « Cette victoire est rassurante car on commençait à se poser des questions. […] Cela va nous redonner confiance pour la suite. »

JS Cherbourgeoise HB (2)
31 – 31
Cesson-Rennes HB (2)
Caen Handball (2)
28 – 26
PL Granville Handball
Oissel Rouen Métropole
39 – 24
C’Chartres Métropole HB (2)
Saint Nazaire Handball
39 – 23
CJF Saint Malo HB
Hennebont-Lochrist HB
38 – 31
Dreux AC Handball
HBC Nantes (2)
33 – 26
CJ Bouguenais Handball
François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top