Compiègne n’a pas tremblé

Crédit photo : Le Mag du Compiégnois – Richard Dugovic

La bataille pour le maintien est rude et cette 13ème journée nous a montré que lorsqu’on joue notre peau on est capable de tout renverser à l’image de Compiègne et Saint-Pol. Et en cette période de carnaval, Dunkerque a décidé de faire la fête aussi sur le terrain.

USDK 33 – 29 US Lagny Montevrain
Le classement ne traduisait pas l’état de forme de chaque équipe. Car la lanterne rouge, Lagny, était le groupe le plus en forme en ce début d’année avec trois victoires de suite. En face, Dunkerque a du mal à digérer la bûche de Noël. Malgré un départ canon des Dunkerquois (3-0), les visiteurs parviennent à revenir rapidement dans la partie (4-4). Le score est serré, l’UDSK est en tête mais ne parvient pas à faire le trou. Le match est à la portée des Latignaciens mais un manque cruel de réussite les empêche d’avoir un meilleur résultat au tableau d’affichage. La deuxième période est identique à la première. Une triple exclusion temporaire pour Lagny annihile complètement les espoirs des Jaunes et Noirs qui peuvent nourrir des regrets. Nous, on regrettera une fin de match un peu confuse avec ce temps-mort posé à quelques secondes de la fin par Richard Demaret alors que le match était plié. Dunkerque renoue avec la victoire pour la manière on repassera.

HBCM St-Pol 28 – 27 Stade Valeriquais
Saint-Pol a réussi à s’imposer après une rencontre au couteau. Aux coudes à coudes une bonne partie de la première mi-temps, le Stade Valeriquais parvient à prendre le large juste avant la pause (14-16). Christophe Deshayes donne trois buts d’avance à son équipe au retour des vestiaires (14-17) mais les locaux n’abdiquent pas et reviennent au score (19-19) avant de prendre la tête (21-19). Zakari Mahamoud, auteur d’un superbe 10/11 au shoot, fait plier la défense adverse. A 26 partout, le HBCM écope de 2 exclusions temporaires alors qu’il reste tout juste deux minutes à jouer. Période parfaitement maîtrisée, c’est un ultime but d’Alan Mohamed après un temps-mort de son coach qui délivre la salle Romain Rolland. Victoire importante car derrière Billy Montigny et Compiègne ont gagné. La bataille du maintien n’est pas terminée !

HBC Serris Val d’Europe 26 – 29 ASSOA
L’ASSOA a réalisé un exploit en faisant chuter Serris sur son propre 40×20. Aux coudes à coudes durant les 25 premières minutes, Saint-Ouen prend le large (12-16) et rentrera au vestiaire avec un bon matelas d’avance (13-19). Malgré les 11 buts de Boudahir, Serris peine à revenir au score. Ce n’est qu’à 5 cinq minutes du terme que Peigue trouve la solution pour égaliser. Gunullu met un dernier coup de rein pour obtenir les 3 points.

Savigny HB 35 – 30 Mélantois HB
Le leader de la poule ne devait pas tomber dans le piège face à une équipe de Ronchin toujours menacé par le bas du tableau. Ce fut disputé durant 20 minutes, puis la défense locale a pris le dessus permettant aux hommes de Thomas Chabrerie de prendre un premier avantage (13-11 puis 18-12). Malgré son retard, le Mélantois ne baisse pas les bras et revient à égalité à un quart d’heure du terme (25-25). L’issue du match ne semble pas claire, bien malin celui qui était sûr du résultat final. Mais encore une fois, la défense de Savigny et son gardien Ragon ont muselé leurs adversaires en encaissant que 2 buts lors des 10 dernières minutes.

Savigny ne laisse aucune miette à ses concurrents (Crédit photo : Nicolas Penicaud)

Billy Montigny 31 – 28 Lille Métropole
Dans ce énième derby de la poule 3, Billy Montigny a réussi un grand coup avec cette victoire face à Lille. Pourtant menés et malmenés, les hommes d’Ali Nakaa ont réussi à rentrer au vestiaire sur le score de 15 à 16 alors qu’ils accusaient un retard de 4 buts. Le courage des Carabiniers n’est plus à démontrer et encore une fois, ils ont su trouver les ressources nécessaires pour recoller au score (18-18) et même prendre la tête (20-19) pour ne plus la perdre. Ali Nakaa tient à préciser : « C’est une victoire qui fait du bien dans l’objectif du maintien« .

Tremblay en France 28 – 33 Compiègne HBC
On aime le nouveau visage du Compiègne HBC ! Depuis l’arrivée des frères Letort, les joueurs semblent libérés et ça se ressent sur le terrain. En voyage chez le deuxième de la poule, les Lions ont joué crânement leur chance et ils ont eu raison ! Les hommes de Letort prennent le match par le bon bout (0-3) et garderont cette avance jusqu’à la pause. Rejoints à la 35è, les Compiégnois n’ont jamais tremblé et ont fait preuve d’une grande maturité pour maîtriser son sujet. Affaiblis sur la base arrière, solides en défense, Balny et ses coéquipiers passent 33 buts à la meilleure défense de la poule et engrangent une troisième victoire en 2019 !

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top