Lagny inarrêtable, Dunkerque coule

Crédit photo : US Lagny Montevrain

Dans la poule des derbys, cette douzième journée a surtout été marquée par le nouveau visage montré par les équipes de Lagny et Compiègne qui confirment toutes deux leur dynamique affichée depuis le début de l’année.

ASSOA Handball 26 – 30 Tremblay en France 
Saint-Ouen aura donner du fil à retordre aux Tremblaysiens. Dans une partie très engagée, la Young Army creuse un premier écart à la 25ème seulement (11-14). Fin de période compliquée pour les Jaguars qui ne parviennent pas à trouver la solution face à un grand François-Xavier Chapon (14 arrêts). La seconde mi-temps démarre sur les chapeaux de roue pour Tremblay et augmente son avantage (17-25). Malgré un sursaut d’orgueil, les visiteurs remportent ce match et profitent de la défaite de Serris pour reprendre la 2ème place.

US Lagny Montevrain 39 – 23 HBC Serris Val d’Europe
Les Latignaciens semblent avoir pris goût à la victoire. Dans une ambiance électrique, Serris n’aura mené que… 37 secondes, le temps aux locaux d’ouvrir leur compteur. Très rapidement ils parviennent à se détacher (8-5). Surpris, les Serrissiens sont dans les cordes mais Rambure continue son festival offensif. Le buzzer retentit, Lagny mène de 6 buts à la mi-temps face au dauphin de la poule ! L’exploit est en marche, toujours aussi concentrés, les hommes de Fabien Boisson infligent un 3-0. Même si l’attaque est très efficace, il ne faut pas sous-estimer le travail défensif et un Adrien Rouille en réussite (20 arrêts). Serris ne parvient pas à stopper l’hémorragie (30-17). Alors que certains supporters du Val d’Europe quittent la salle avant la fin de la rencontre, Lagny enfonce le clou et écrase son adversaire. Les Jaunes et Noirs semblent renaître. En espérant que ce ne soit pas trop tard, à 5 points du premier relégable, si les coéquipiers de Benoit Szlendak réitèrent ce genre de performance, on pourrait compter sur eux la saison prochaine dans notre championnat.

Lille Métropole 32 – 33 Savigny HB 91 
Lille s’est accroché mais Savigny a été plus fort. Dans un début de match marqué par deux grosses parades à 6 mètres de chaque côté du terrain, les spectateurs étaient prévenus : ce match allait être un vrai combat. Malgré l’ouverture du score par les visiteurs, ce sont bien les Lillois qui parviennent à prendre l’avantage (6-3, 8ème minute). Alioune Sylla, exlcu pour deux minutes, assiste à l’égalisation de Savigny. C’est un vrai duel qui s’opère jusqu’à la fin de la mi-temps où aucune des deux équipes n’est parvenue à se détacher (14-14). Le deuxième acte débute sur le même rythme. Alors que les visiteurs réussissent à stopper les offensives lilloises, ils infligent un 4-1 qui débouche sur l’exclusion de Lansiaux. Auteur d’un geste maladroit en touchant le visage de son adversaire, les arbitres décident de le renvoyer en tribune. Assomés mais pas morts, les hommes de Christophe Neguede commencent à revenir au score et profitent de l’exclusion temporaire de Leroux pour égaliser à une minute de la fin. Alors qu’il reste 32 secondes à jouer, Thomas Chabrerie pose son temps-mort. L’idée, faire durée au maximum l’attaque et la concrétiser. Le bras est levé et c’est Kirian Viot qui prend ses responsabilités en crucifiant Gardenat. Les dix dernières secondes s’écoulent et c’est Edouard Meunier sur son aile qui tente le tir de l’égalisation mais Ragon veillait au grain et repousse le ballon derrière ses cages.

Mélantois HB 29 – 27 HBCM St Pol
Après son revers en Normandie, Ronchin se devait de redresser la tête face à son public. Après dix minutes serrées, le match a du être interrompu suite à la blessure de Loïc Faveau. A la reprise, les deux gardiens brillèrent dans leur cage empêchant les deux équipes de prendre le large. Théo Michel, auteur d’une belle rentrée permet à son équipe de prendre 3 buts d’avance. Alors que le score est de 15 à 13 à la mi-temps, le second acte est tout aussi disputé. St-Pol refait son retard et égalise grâce à Maxence Magnin. Les Oranges et Noirs ne paniquent pas et remettent un coup de collier pour se redonner de l’air. Le Mélantois se fait peur, Maxence Magnin encore, réduit l’écart à un but alors qu’il reste seulement une minute à jouer. Martin Seymelin délivre son équipe en inscrivant le but du +2. Stien repousse un dernier 7m et Couderc explose. Trois points qui sont les bienvenus dans la course au maintien et qui placent Ronchin à 3 points du premier non relégable.

Jean Fache aura été l’artisan de la victoire des siens avec ses septs buts (Crédit photo : Mathias D.)

Compiègne HBC 26 – 23 Billy Montigny 
Le CHBC revit ! Malgré sa défaite face à Savigny, on soulignait le nouveau potentiel de cette équipe à pouvoir redresser la barre. Après sa victoire face aux Carabiniers, Compiègne n’est plus relégable pour le grand plaisir du président. Malgré un départ brouillon, dû à la pression selon le gardien Somai, les Lions reviennent petit à petit dans la partie. « Il fallait être patient et ne pas paniquer » disait Laurent Letort. Il a eu le nez fin, puisque son équipe est parvenue à prendre le contrôle du match en inscrivant un 9-0 ! Compiègne a géré sa fin de match, et pour la deuxième fois consécutives marquent plus de 25 buts. La remobilisation est en marche et la phase retour des Compiègnois risque de poser des problèmes à leurs adversaires.

Stade Valeriquais 26 – 25 USDK
Le début de la phase retour a également marqué le retour du public à Nallet. Dans une rencontre où aucune des deux équipes ne parvenaient à se détacher, le rythme mis par les protagonistes sur le terrain avait de quoi enjouer le spectateurs. Renvoyés aux vestaires sur un score de parité (14-14), les joueurs revenaient pour le second acte, prêts à en découdre. Dunkerque, en quête de sa première victoire en 2019, prend la tête alors qu’il reste 7 minutes à jouer. Le 3-0 inscrit par les joueurs de Franck Arbonville leur offre finalement la victoire et reviennent à un point de leur adversaire du soir.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top