Compiègne sur le point de craquer

Crédit photo : Richard DUGOVIC

Cette 9ème journée a ouvert les yeux de certains, d’autres continuent d’y croire. En tout cas, rien n’est jouer ! Découvrez les résumés de la 9ème journée.

Stade Valeriquais 21 – 20 Lille Métropole
Le SV se devait de commencer 2019 de la meilleure des manières. N’ayant plus connu le connu le goût de la victoire en championnat depuis le 06 Octobre (contre Lagny : 33-27), le public venu nombreux à Nallet, allait pousser son équipe face à une armée très offensive. Franck Arbonville et ses hommes ont su, dès le début, déjouer l’attaque de Lille en la rendant muette pendant 10 minutes ! Cela permet aux locaux de creuser le premier écart du match 6-2. Le réveil des Nordistes ne se fit pas attendre et infligèrent, à leur tour, un 5-0 qui leur permet de repasser devant d’un tout petit but. Les deux équipes se séparent sur le score de 10 à 10 à la mi-temps. Le second acte est tout aussi disputé, les gardiens continuent leur show dans les cages (Gercar 14 arrêts ; Gardenat 15 arrêts). Le score ne s’emballe pas et alors qu’à l’entrée du money-time, le SV parvient à prendre 2 buts d’avance, Lille recolle au score une nouvelle fois par l’intermédiaire de Kachroum. Hugo Lemarchand permet aux locaux de reprendre l’avantage à deux minutes du termes. Se livre alors un duel de gardien, plus aucun tir ne rentre. Première réussi pour le nouvel entraîneur de St-Valery dont la défense sera le maître mot !

HBC Serris Val d’Europe 31 – 29 Tremblay en France (2)
Dans un derby, on ne regarde pas le classement. Serris n’a pas été impressionné en recevant le leader de sa poule. Malgré le petit but de retard à la pause (15-16), le jeu serrissien est léché et appliqué. Repartis sur les mêmes bases, les locaux finissent par creuser un écart de 3 buts à la 45è (23-20) et ont tout de même mené de 5 buts à trois minutes du terme. La « young » YABA aura tout tenté pour revenir mais en vain et laisse sa place de leader à une autre équipe parisienne, Savigny.

Compiègne HBC 25 – 34 Mélantois HB
Les temps sont durs à Compiègne… et face au Mélantois, les hommes de David Ruch n’auront pas exister longtemps. La première mi-temps a été une catastrophe pour le CHBC. Incapable de produire du jeu face à une équipe rapide et efficace, les compiégnois ne marquent que 8 buts. Le travail collectif est absent et les Nordistes en profitent pour se constituer un matelas très confortable. Lors du second acte, la troupe de Schmidt a géré son avance. Ce qui a frappé sur ce match, c’est le manque de conviction des locaux. Les Lions seraient devenus des lionceaux ? Le président est inquiet et ne mâche pas ses mots : « C’est le pire match que j’ai vu, je suis affligé. Il faut que l’on prenne des décisions dès à présent. Cela ne sert à rien d’attendre« . La crise est là… Est-ce qu’on ne se verrait déjà pas en N3 ?

Tout le club Compiégnois est en train de baisser les bras malgré un maintien encore possible. (photo : Richard Dugovic)

USDK 2 23 – 29 Billy Montigny
Les Carabiniers ont frappé un grand coup en allant s’imposer sur le parquet de l’USDK ! Pourtant le début de match n’allait pas en ce sens. Les absences défensives permettent aux jeunes dunkerquois de creuser rapidement l’écart (11-6, 14è). Mais les hommes d’Ali Nakaa ont déjà montré qu’ils en avaient dans le pantalon et refont leur retard pour rentrer au vestiaire à une petite longueur (15-14). La deuxième partie du match repart en trombe, le CBM inflige un 3-0, ô combien important pour la suite du match. Dans les cages, c’est le jeune Gildas Aledji (-18M) qui est lancé dans le bain par le coach de Billy Montigny qui n’a pas eu peur d’affronter la pouponnière du grand USDK. Il sort 12 arrêts en 30 minutes et permet à son équipe de conserver l’écart jusqu’à la fin. Victoire importante face à un Dunkerque affaibli, certes, pour le maintien avant la réception de la lanterne rouge, Lagny.

ASSOA 27 – 23 HBC St Pol
Après leur victoire étriquée face à Lille le 1er Décembre (match reporté), les Jaguars ont repris de la meilleure des manières en ne tombant pas dans le piège face à un mal classé. Alors que le début de première période est serré, il faut attendre la 26è minute avant de voir l’ASSOA prendre l’avantage sur son adversaire (11-07) muet depuis quelques minutes. St Pol n’arrive pas à peser sur la partie et ne parvient pas à remonter ces 4 buts d’écarts malgré les nombreux arrêts de Jérémie Littière. Côté locaux, tout le monde apporte sa pierre à l’édifice puisque tous les joueurs marqueront au moins un but. Maxime Marteel, rentré en fin de rencontre, aura tenté de contenir les attaques adverses mais ses copains ne parviennent pas à trouver le chemin des filets de l’autre côté. St-Ouen se positionne 6ème à un point du podium. Pour les Nordistes, il faudra se reprendre rapidement et ça commencera le week-end prochain avec la réception de Compiègne, match décisif pour les deux équipes dans la course au maintien.

US Lagny 26 – 34 Savigny HB
Il ne fallait pas rater ce match pour Savigny, s’il voulait rester dans le peloton de tête. Les gars de Thomas Chabrerie l’ont bien compris et entament la rencontre très concentrés. Alors que Lagny pensait avoir fait le plus dur en égalisant à la 20ème minute, Blanchaud, Di Bello puis Leroux redonnent 3 buts d’avance aux visiteurs. Les Jaunes et Noirs n’y arrivent pas en cette fin de première période et perdent Milos Simic pour un carton rouge. Comme dans tout derby, il y a de la tention et le corps arbitrale a eu du boulot en deuxième mi-temps. Alors que Savigny parvient à tenir l’écart, les 2 minutes pleuvent, Alexandre Luvera est expulsé à son tour. Thomas Salzat ira, lui aussi, s’assoir dans les tribunes pour regarder les dix minutes restantes. Il y a eu du grabuge mais le SHB91 profite de la défaite de Tremblay pour reprendre le fauteuil de leader.

Bruno Henry
Joueur de Nationale 2 à Chalon sur Saône et associé de Nationale 2 Handball FR
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top