Entretien avec Cornelia Salistean, entraineur du HBC Objat Correze

Chez N2 Handball Fr, on souhaitait mettre en avant un club promu cette saison. La Poule 1 n’ayant pas encore été abordée, on a jeté notre dévolu sur le club d’Objat, qui plus est, entraînée par une ancienne internationale roumaine de Handball, Cornelia Salistean.

Avant tout autre chose, nous tenons à adresser nos condoléances à la famille ainsi qu’aux proches de « Payou » qui s’est éteint Vendredi dernier. Il était le trésorier, accueillait les spectateurs lors des matchs à domicile et accompagnait l’équipe première dans tous les déplacements. Cornelia Salistean le décrit d’ailleurs comme avant tout un un amoureux du club et un grand bénévole. La tête est forcément ailleurs que sur le handball actuellement mais si nous pouvons apporter un peu de lumière sur le club corrézien, c’est avec grand plaisir.

 

Nationale 2 Fr : On va éviter de rentrer dans les clichés qui ne sont pas de bon goût mais souvent, on s’aperçoit dans le monde professionnel que les hommes travaillent mieux lorsqu’ils sont gérés par une femme. Le ressens-tu de cette manière dans ton quotidien avec ton équipe ? Il y a sûrement plus d’échanges notamment.

Cornelia Salistean : Je pense que les joueurs ou les joueuses d’une équipe n’accordent pas vraiment d’importance au fait d’être coachés par un homme ou par une femme, ce qui compte vraiment est la compétence de l’entraineur. Dans ma carrière, j’ai été coachée à la fois par des hommes et par des femmes et il n’y avait aucune différence dans mon esprit.

Il est vrai que c’est beaucoup plus rare de voir des coachs féminins dans le handball masculin. Dans ce contexte, la seule différence notable est peut-être qu’en cas de tensions avec un joueur, cela ne dépasse jamais le cadre de la parole.

Nationale 2 Fr :Tu as connu une carrière riche en joueuse avec un investissement considérable. Devoir t’adapter à une équipe amateur en régionale quand tu les as pris sous ton aile n’a pas été trop compliquée ?

Cornelia Salistean : Cela fait maintenant 10 ans que je suis salariée du club d’Objat. Avant de m’occuper de l’équipe première, j’ai coaché diverses équipes de jeunes au sein du club tout en poursuivant ma formation d’entraîneur, ce qui m’a permis de m’acclimater aux différences qui peuvent exister entre le monde professionnel et le monde amateur ainsi que de faire une transition en douceur entre ma carrière de joueuse et celle d’entraîneur.

Ensuite avant de prendre en mains l’équipe première il y a maintenant trois saisons, j’ai été adjointe durant deux ans et je faisais déjà les séances d’entrainement donc cela n’a pas été compliqué à gérer.

Nationale 2 Fr : Dès ton arrivée, tu as réussi à faire venir 3 anciens professionnels qui ont compté de manière significative dans la montée. C’est prévu de renforcer avec des joueurs du même type pour cette nouvelle saison ?

Cornelia Salistean : L’arrivée d’anciens joueurs professionnels répondait au fait que le club voulait se stabiliser au niveau national, chose qu’il avait toujours eu du mal à réaliser par le passé.

Nous sommes situés dans une zone géographique où le bassin de joueurs de ce niveau est assez limité et nous devions passer par cette étape pour rester ambitieux le temps que le travail de formation initié depuis plusieurs années au sein du club porte ses fruits.

C’est ce qui est en train de se passer et c’est pourquoi la saison prochaine, en plus de faire confiance à la quasi totalité du groupe qui a acquis la montée en Nationale 2, j’ai souhaité intégrer à mon groupe 8 jeunes joueurs formés au club à fort potentiel dont 5 feront partie des Pôles Espoirs régionaux de Saint-Yrieix et de Talence.

Par rapport au groupe de la saison passée, seuls Christophe Kabengele (retraite sportive) et Pierre-Alexis Cluzaud (retour au club du CAPO Limoges) ne seront plus avec nous. Christophe Kabengele nous a énormément apporté durant les dernières 4 saisons, il a aidé l’équipe à franchir un palier et son expérience du très haut niveau sera forcément difficile à remplacer.

Au rayon des renforts, nous avons recruté 4 joueurs qui ont déjà tous une expérience de la N2 ou de la N1. Trois joueurs arrivent du club du Limoges Hand 87 avec lequel ils s’entrainaient régulièrement au sein du groupe professionnel : Antoine Nocaudie, 22 ans (Pivot) ; Corentin Dussoubs, 21 ans (Arrière Gauche ou Demi-Centre) et Steven Bancelin, 24 ans (Ailier Gauche).

Nous avons également recruté au poste de Gardien de but Camille Dupré, âgé de 27 ans et qui évoluait à Loudéac (N2) en Bretagne la saison passée.

Nationale 2 Fr : Objectif maintien pour l’instant ou en fonction de votre recrutement, vous visez autre chose ? Tu comptes produire un jeu aussi offensif que l’an dernier ?

Cornelia Salistean : Le club n’ayant jamais évolué en Nationale 2, nous ne pouvons pas viser autre chose que le maintien. Nous allons tous faire pour réaliser cet objectif pour permettre à l’ensemble du club de continuer à se structurer et à évoluer.

Les dirigeants du club portent notamment depuis de nombreuses années un projet de nouvelle Salle des sports, qui pourrait se concrétiser prochainement et qui donnerait au club une nouvelle dimension.

Sur le plan sportif, nous devons donc essayer de pérenniser l’équipe quelques années en Nationale 2 afin pourquoi pas de pouvoir viser plus haut dans le futur.

Quant au style de jeu offensif, ce n’est pas forcément ma culture ni ma vision du handball car je pense que l’on doit tout d’abord s’appuyer sur une base défensive solide pour avoir une équipe performante, mais j’essaye de m’adapter et de définir un projet de jeu cohérent en rapport avec les qualités des joueurs que j’ai à ma disposition.

Nationale 2 Fr :Objat semble être très porté sur l’accompagnement professionnel pour les joueurs. Nous sommes clairement à un niveau très compliqué avec des contraintes importantes sportives tout en devant gérer le quotidien professionnel et familial. Vous travaillez beaucoup avec vos partenaires pour aider et faire venir des joueurs ?

Cornelia Salistean : Comme je l’ai expliqué précédemment, nous avons un bassin de joueurs disponibles assez limité du fait de notre emplacement géographique et aussi qu’Objat est un village de 3500 habitants. Nous devons donc, pour avoir une équipe compétitive, faire venir des joueurs de l’extérieur en leur proposant un double projet sportif et professionnel. C’est en ce sens que nous sollicitons nos partenaires afin de proposer à nos joueurs, et notamment à d’anciens pros, des projets de reconversion professionnelle.

Par exemple, notre gardien Alexandru Vasiliu, diplômé en Ingénierie Civile, travaille au sein d’un bureau d’études partenaire du club. Un autre joueur est chauffeur routier, deux sont livreurs, etc…

Tous les joueurs que nous avons fait venir ces dernières années ont un emploi stable, ce qui est très important car ils peuvent ainsi s’inscrire sur la durée avec nous à l’image de notre pivot Paul Sas qui entamera sa cinquième année au club la saison prochaine.

La mairie d’Objat est également très présente sur ce point là et notamment Monsieur le maire, Philippe Videau, qui nous soutient énormément et qui est notre premier supporter.

Nationale 2 Fr : Pour finir, que penses-tu de votre poule cette saison ? Des équipes craintes en particulier ? Il faudra mieux gérer le début de saison comparé à l’an dernier.

Cornelia Salistean : Nous connaissons quelques équipes de la Poule, comme Asson ou l’ASPOM Bègles qui étaient avec nous en Nationale 3 il y a deux saisons. La saison passée, nous avons joué en Coupe de France contre Poitiers, promu comme nous cette saison, et Rodez qui a terminé à la seconde place la saison dernière et qui sera sans doute l’équipe favorite pour la montée.

Il y a aussi 2 réserves d’équipes professionnelles Billère et le FENIX Toulouse, qui sont toujours difficiles à manœuvrer car composées de jeunes joueurs talentueux et ambitieux. Bruges descend de Nationale 1 et sera sûrement une grosse écurie de la poule. Les autres équipes, Lormont, L’Union, Tardets et l’ETeC sont toutes des habituées de la Nationale 2 depuis de nombreuses saisons et auront des ambitions légitimes.

Quant à nous, on se présente dans cette poule et à ce niveau de compétition avec beaucoup d’humilité et même si on sait que le début de saison sera forcément compliqué au vue de notre calendrier, on va tout mettre en œuvre pour être le plus performant possible à chaque match et valider notre objectif de maintien.

Crédit photos : Site officiel HBC Objat Correze

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top