Poule 2

Granville, seul au monde

Granville est le seul invaincu désormais. Rouen a finalement chuté chez Saint Cyr, costaud à la Maison.
Pouzauges s’est sorti du piège de Dreux, en pleine crise tandis qu’Hennebont Lochrist continue de grimper au classement.
Oissel Rouen confirme ses bonnes sorties en allant gagner à Cherbourg. Saint Nazaire assure quand à lui face à Saint Malo, dernier de la Poule.

Crédit Photos : Olivier Ostyn

PL Granville 32 – 23 CJ Bouguenais

On démarre sur la rencontre opposant Granville à Bouguenais. Les deux équipes se connaissent considérablement bien et ça se ressentait en première période. Ce sont les Tigres de la CJB qui se montraient solides menant au score et emmenés par Lhommedé encore très en forme sur la base arrière « Nous savions que c’est une équipe qui n’est pas facile à jouer. Nous avons fait une bonne première mi-temps avec de belles choses en attaque et en défense.« 

Tanguy Fontaine (9 buts) va se montrer très efficace sur son aile et sur jeu rapide pour finalement permettre aux siens de repasser devant à la mi-temps (14-12). Au retour sur le parquet, comme le soulignait Romain Roulland « On commence à être plus percutant, plus juste dans notre jeu« . Même son de cloche pour Lhommedé qui regrettait les balles perdues « On commence à donner trop de ballons à l’adversaire et enchaîner des tirs trop rapides qu’on paye cash derrière« .

En effet, jusqu’à la 45ème, Bouguenais conservera un écart moindre qui lui permettait d’espérer revenir. Pour ce faire, il faut marquer et les Tigres ne vont pas le faire pendant 8′, la faute aussi à Somai et ses 20 arrêts. L’occasion était donc ratée et Granville va en profiter derrière Mizouni (9 buts), une nouvelle fois très en vue sur la base arrière, offrant un très beau duel avec son homologue bouguenaisien.

Queinnec, jusque-là excellent verra le collectif normand prendre feu profitant aussi de l’absence en défense de Makenzet chez les Tigres. L’écart est désormais fait et l’expérience mais aussi la confiance feront la différence offrant donc une 6ème victoire en 6 matchs de Championnat à Granville. Une belle satisfaction pour le demi granvillais « C’est un match satisfaisant, il va falloir qu’on soit meilleur sur l’ensemble du match à l’avenir pour se mettre à l’abri et maintenir notre cadence de victoire.« 

Quelques regrets tout de même pour Lhommedé, notamment sur les erreurs de jeunesse subites « Nous avons un groupe jeune avec des qualités qui travaille bien à l’entrainement avec l’envie de bien ire mais nous manquons clairement de maturité pour gagner ce genre de match face à une équipe bien en place. Un score sévère qui ne reflète pas forcément notre match sur la globalité« 

Pour Granville comme nous le soulignait Roulland, de grosses échéances arrivent avec la réception de la Proligue de Cherbourg mais aussi très bientôt celle de Pouzauges et un déplacement à Rouen; de vrais Ah tests pour les hommes de Jean Baptiste Martin.

Hennebont-Lochrist 35 – 22 Caen Handball

Dire que c’est un duel des extrêmes serait exagéré mais nous avions tout de même sur le papier deux équipes aux trajectoires et ambitions différentes. Comme nous le disait Matéo Jeanne, l’entame subite pour la Vikings Academy a eu certaines conséquences sur la suite de la rencontre « Grosse équipe chez Hennebont dans un très beau gymnase avec grosse ambiance et un bon accueil mais on a pris une exclusion dès la première action qui nous a vraiment mis dans le mal derrière.« 

En effet, la conséquence comptable n’est pas impressionnante car Hennebont Lochrist mettra un 2-0 sur ce laps de temps mais la confiance déjà bien du côté des bretons ne va pas chuter. Avec des écarts déjà considérables (4-0 puis 8-3), Alexandre Hebert est obligé de prendre son premier temps mort après 8′. HennebontLochrist va gérer grâce à ses cadres Roperch, Guégan ou Harmegnies qui soulignait la maîtrise de son groupe « On a su être solide en défense pour trouver des solutions sur montées de balles. Puis nous avons augmenté l’écart notamment grâce à un très bon Julien Turpin, en rentrant au vestiaire avec 6 buts d’avance.« 

Encore une fois, Hugo Leroy a su se montrer essentiel dans le succès des Bleus et ce sont évidemment par ses arrêts que l’écart se voudra de plus en plus important. Alexandrine et Maillard réussiront à trouver la mire parmi leurs coéquipiers mais ce ne sera pas suffisant face à l’homogénéité du groupe de Pierre Prioux. Avec cinq joueurs à plus de 5 buts, le coach breton a du être très satisfait de la prestation des siens.

Malgré l’écart, Jeanne ne se voulait pas résigné et confirme l’excellent état d’esprit de l’effectif caennais « On a eu du mal à défendre sur leurs montées de balle mais on s’est quand même bien défendu avec notre équipe de jeunot. On va travailler pour notre prochain match contre Granville, une grosse équipe avec un très bon gardien et un grand Hamdi ! On va tout faire pour accrocher ce match.« 

Crédit Photos : Kumys Photos

Saint Nazaire 30 – 18 Saint Malo

Saint Nazaire voyait débarquer Saint Malo, à la recherche de ses premiers points de la saison. On ne va pas faire durer le suspense, il y a eu match durant une quinzaine de minutes avant que les coéquipiers de Diego Navarro ne soient sanctionnés de leurs ratés face à Leconte. Le jeu rapide prisé par Saint Nazaire faisait des dégâts et Freche puis Daniel se gavaient sur les ailes comme nous précisait le dernier cité « On a su déjouer certaines de leurs offensives notamment grâce a notre gardien et marquer nos premiers buts afin de commencer à faire l écart. Tout en continuant de mettre une certaine intensité en défense, notre efficacité en attaque payait, Nathan (Frèche) et moi- même avons eu pas mal de ballons sur les ailes et Quentin (Leleu) a pu tirer de loin.« 

A seulement 9-6, Saint Malo va subir en fin de période et rentrer aux vestiaires avec 8 buts de retard avec une prestation qui aurait pu être plus pleine avec plus de rigueur comme le notait Navarro « On loupe trop d’immanquables à 6m et on paie cash les erreurs par contres attaques adverses. On a pas assez été rigoureux sur nos montées de balles rapides qu’on a pas assez joué.« 

Le reste de la partie sera sans équivaut permettant à Olivier De la Brétèche de faire tourner et offrir du temps de jeu à ses rotations plus jeunes comme Daniel « Les joueurs cadres en étant au rendez vous, nous ont permis a nous, les jeunes de l’équipe, de prendre un maximum de temps de jeu et de pouvoir être de la partie. Je me suis senti en réussite ce soir, tout en restant dans ce que je savais faire. J’ai pu tenter ma chance au tir, de toute façon avec une équipe et un état d esprit comme on avait cette soirée là, la seule chose qu’on pouvait se reprocher c’est de ne pas tenter. »

On notera les 19 arrêts cumulés de la paire LeconteReuille qui aura fait très mal à leurs adversaires du soir. Alors que Saint Malo était à 15 unités des nazariens, les joueur de Julien Gau ont tout de même limité la casse notamment derrière Navarro, auteur de 4 buts en 10′. Ce dernier se voulait tout de même positif après la rencontre d’une saison qui se voulait de toute manière compliquée « Le projet défensif prend forme et les consignes du coach sont respectées. On doit apprendre à être plus tueur et ne pas louper les immanquables. On arrive à trouver les solutions mais l’alchimie commence à opérer !« 

Dreux AC 28 – 31 Pouzauges

Duel très intéressant entre Dreux, possédant de très belles individualités et Pouzauges, désireux de s’offrir un succès significatif hors de l’Etoile. Comme l’analysait Lumu Kabasele, Dreux n’y arrive pas du tout en ce début de saison « On est en manque de repère et de confiance. On a l’équipe pour joueur le haut de tableau mais sur le terrain, ça ne se ressent pas. Il y a pas photo ! »

Et cela s’est confirmé sur le terrain ce week-end. Physiquement présents, les coéquipiers de Kiangbeni, très en forme sur la rencontre, ont montré du caractère pendant plus de 50 minutes. Alors que Pouzauges faisait le trou en première période (10-14), Dreux ne réussissait pas à rattraper ce retard. De retour sur le parquet, Pouzauges confirmait ce laps d’avance satisfaisant Quentin Braud, meilleur buteur de la rencontre « On savait que ce serait pas gagné. On a été solide défensivement qui nous a permis de faire l’écart mais sans le garder.« 

En effet, Dreux va faire un come-back explosif derrière les arrêts de Van Vooren. Les deux coachs vont offrir un joli match stratégique en cherchant à contrer les plans de l’autre et finalement, c’est Dreux qui repassera devant de deux unités à l’entame du money time « On est encore à +2 et on prend deux exclusions. On se retrouve à 4 sur le terrain et derrière on perd de 3 buts. » Kabesele nous résume très bien la fin de rencontre, finalement cauchemardesque pour eux.

L’apport de Plaza Lara et Damiens est encore à noter tandis que Quentin Braud se veut très heureux de la prestation défensive de l’équipe « C’était physique et c’est en défense que ça s’est joué. On continue sur la dynamique du début de saison. C’est très bien d’avoir su être bon sur ce secteur à l’extérieur. On a joué contre une bonne équipe de Dreux mais on a su rester solidaire« 

Pour terminer, Kabesele se veut réaliste mais aussi convaincu que quand la mayonnaise reprendra, Dreux retrouvera son rang « C’est le moment de jouer contre nous, on y arrive pas. On travaille pour sortir de cette merde et on y arrivera car il y a une prise de conscience dans l’équipe. Après, Pouzauges n’a pas volé sa victoire, ils ont une belle équipe, bravo à eux.« 

Crédit Photos : Olivier Ostyn

Saint Cyr 30 – 27 Rouen

Match choc de la journée en Poule 2, Saint Cyr recevait Rouen, toujours invaincu. Sans surprise, c’est une rencontre serrée à laquelle nous avons eu le droit. Les deux équipes démarrent très bien la rencontre, notamment Saint Cyr grâce aux arrêts de Fulop (8-6). Rouen ne se laisse pas abattre et, avec sérieux, reprendra le cours de la rencontre et passera devant, aidé cette fois-ci par son gardien Mory Diawara (9-10). Ce dernier se voulait plutôt satisfait de cette première mi-temps « On arrivait à les faire sortir et ça nous procurait des espaces. Défensivement, on était très attentifs et percutants. Après, ils se sont resserrés avec les gabaries qu’ils ont puis Sam Caw nous a fait mal« .

En effet, le retour des vestiaires ne sera pas la même. Un 4-0 d’entrée et la connexion DiawBourdon fera très mal à Rouen. L’entrée de Sam Caw aura son effet avec des arrêts déterminants à des moments-clé comme lors des possibilités d’égalisation rouennaise. Les frères Deshayes permettaient à Rouen de rester dans le match mais Saint Cyr, avec l’expérience qu’il possède, ne va pas laisser passer l’occasion de battre le leader invaincu.

Vital réussira tout de même à revenir à une unité à 50″ du terme mais Morin délivrera le complexe Guy Drut et sortira meilleur buteur de son équipe. Saint Cyr s’offre un match référence qui s’est joué à peu de chose pour le portier rouennais « Ça se joue à des détails. On a pas pu s’adapter à la connexion avec le pivot et un peu de réussite au tir. En mettant plus de buts à l’entame de la seconde, on aurait posé plus de doutes et cela aurait été plus simple. Il y avait quelque chose à faire la-bas, on aurait pu faire un bon coup mais c’est comme ça.« 

Pour Mathias Morin, le groupe a montré que le match de Pouzauges était une exception « Je suis très content du match, car tout le monde a œuvré pour la victoire et tout le monde est parti au combat. Même lorsque nous étions en difficulté au shoot, nous nous sommes resserrés défensivement pour combler ce manque. Nous avons montré un mauvais visage lors de notre défaite à Pouzauges. Jouer Rouen, leader, était une vraie opportunité de relever la tête.« 

JS Cherbourg 30 – 31 Oissel Rouen

Match très intéressant à suivre pour finir entre deux équipes bataillant pour le maintien l’an dernier et démontrant cette saison que leur place est belle et bien en Nationale 2. A noter que Cherbourg enregistrait le retour de Weber sur son aile.

Cherbourg plantait le décor d’entrée avec 4 buts pour le duo LemariéBrun et s’offrait une confortable avance au tableau d’affichage (4-1). Brahiti va sonner la charge et ramener les siens à hauteur de la réserve de Proligue. Pavlovskyi permettait à Oissel Rouen de passer devant mais Lambert fermera la boutique juste après. Résultat, c’est à nouveau Cherbourg qui fait l’écart (14-10) sur une réalisation de Lemonnier.

Encore une fois, Oissel Rouen va confirmer qu’il a des ressources et va rentrer aux vestiaires à égalité (15-15), un caractère que Brahiti se félicite « Nous sommes jeunes, mais compétitifs, et ça, ça surprend ! Sur les terrains, nous sommes de réels chiens ! » De retour sur le terrain, c’est Pavlovskyi qui va canarder avec 4 tirs en 3 minutes dont la moitié permettra à Oissel Rouen de faire le break. Un break confirmé car les joueurs de Pascal Décaux seront à +4 à 20′ du terme (16-20).

Décidément, les deux équipes ne souhaitant pas lacher l’affaire, c’est cette fois-ci Cherbourg qui revient à hauteur et parvient même à passer devant à l’entame du money time (27-26). Abadzic, encore excellent, va faire le spectacle et empêcher les tentatives des minots de Julien Léonard et voilà une nouvelle victoire pour les rouennais grâce à un dernier but de Benkhalifar dans la dernière minute, de quoi faire plaisir à Brahiti « Un match complet dans son ensemble, où l’on a réussi à poser de gros soucis grâce à notre système défensif. Un gros point positif, c’est que nous n’avons pas fait les mêmes erreurs qu’à Bougenais, nous avons mieux géré le money-time. Je suis heureux d’occuper une place différente de la saison passée, où je peux apporter différemment ma pierre à l’édifice !« 

Avec les défaites des trois concurrents direct, Oissel Rouen possède trois victoires d’avance sur les relégables suivi de près par son adversaire du jour, Cherbourg.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top