Poule 2

V’la la première pour Caen !

Granville et Rouen poursuivent leur route en tête du classement suivis de près par Pouzauges, vainqueur de Saint Cyr. Bouguenais s’est rassuré en sortant du piège d’Oissel Rouen, très accrocheur. Cherbourg assure à Saint Malo tandis que Caen envoie un message aux candidats au maintien en écartant Dreux à la maison.

Crédit Photos : Thomas Bacheley

CJ Bouguenais 30 – 29 Oissel Rouen

Bouguenais voyait débarquer Oissel Rouen, qui n’a plus rien à voir à l’équipe connue l’an dernier. Ce sont les Tigres qui démarreront le mieux avec Lhommedé et Poirier dont les épaules semblaient chaudes dans ces premiers instants. Ce tempo imposé par Bouguenais durera une vingtaine de minutes avant que les joueurs de Pascal Décaux ne reviennent dans le match avec un coup franc direct réussi par Pavlovskyi leur offrant l’égalité au moment de retourner aux vestiaires.

En deuxième, ce ne sera pas la même pour Bouguenais, très gêné par la défense présentée par Oissel Rouen comme nous le précisait Simon Landais « La défense étagée nous a pas mal perturbé, avec la prise en strict de Pierrot (Lhommedé) » En effet, l’arrière se voyait encore une fois pris à part mettant à défaut l’attaque de Yann Lefeuvre.

Les rouennais prennent alors les devants et posséderont même une avance de 4 buts. Derrière, les Tigres vont jouer les duels et trouver des solutions dessous ou via les décalages. Abadzic, jusque-là excellent, ne fera plus autant d’arrêts et Bouguenais récupéra le leadership dans les trois dernières minutes, se faisant peur par la même occasion, nous le soulignait le demi centre de la CJB « J’aurais préféré gagner plus facilement même si Oissel est vraiment dur à jouer. L’essentiel, c’est de repartir avec les trois points pour espérer quelque chose ensuite à Granville. On continue à bosser dur et surtout face à tout type de défense« 

La déception est présente dans les rangs d’Oissel Rouen et de Loan Capon « C’est rageant car nous avons réussi a creuser un écart en seconde période qu’on n’a pas réussi a maintenir. Les résultats sont assez corrects, il faut quand même qu’on arrive à gratter quelques victoires pour que ça continue« 

Crédit Photos : Emmanuel Jarniou

PL Granville 33 – 30 Hennebont Lochrist

On connait une chanson célèbre dans le Football et on risque de bien s’y mettre en N2 car « à la fin, c’est le PL Granville qui gagne ». Oui, HennebontLochrist a perturbé Granville mais oui, les normands ont encore gagné.

Les joueurs de Jean Baptiste Martin seront les plus incisifs sur le début de rencontre faisant un premier break (8-4) derrière une défense béton et Mizouni très à son avantage en attaque. Voilà que Chemin prend son exclusion et Guégan enchaîne les buts comme des perles pour rattraper le retard (14-14). C’est à ce moment-là, qu’on se dit qu’il y a match entre les deux équipes.

Le retour sur les parquets, c’est à l’avantage d’Hennebont Lochrist qu’il sera. Lorsque Harmegnies offre un +2 à son équipe, on se laisse imaginer Granville perdre son premier match. Cette optique, elle n’était pas du goût de Fontaine, en feu sur cette période. « On prend beaucoup trop de buts en première mi-temps sur jeu rapide du à un repli approximatif et on a trop de perte de balle « bête » dans un match où le score à tout le temps été serré et où le moindre ballon perdu nous coûte cher. » Cette analyse du pivot Stéven Cutté résume bien la fin de rencontre.

En 15′, Granville va infliger un 8-2 au HLHB passant de 22-24 à 30-26. Néanmoins, les hommes de Pierre Prioux ne se laisseront pas faire et reviendront dans la course. Comme pour les matchs précédents, les manchots ne vont pas craquer et choper les trois points, décisifs quand on sait qu’en face Saint Cyr s’inclinait à Pouzauges.

La joie de Cherbourg après son succès à Saint Malo

Saint Malo 30 – 37 JS Cherbourg

Duel pour le maintien à Saint Malo, toujours à la recherche de leurs premiers points. Le début de rencontre se veut d’ailleurs à leur avantage, des tirs qui rentrent à l’image de Weber et Carrier, présent dans ses buts, Julien Léonard se voit obligé de poser rapidement un temps mort pour stopper le modjo malouin.

Comme souvent, la base arrière LemariéBrun fait le boulot avec plus de 20 buts à leur actif et permet de prendre la tête à la mi-temps. Cependant, la mi-temps se voulait peu positive pour la patte gauche Chuinard « On s’est rendu la première mi -temps compliquée avec des erreurs en défense alors qu’on savait qu’ils jouaient beaucoup avec leur pivot et un bon gardien » Le début de seconde période ne sera pas du même acabit que la précédente. Cherbourg déroule et inflige un 5-1, prenant le large au score.

Saint Malo se reprendra mais s’essoufflera, craquant dans les 10 dernières minutes avec un écart grimpant jusqu’à 10 unités sous les contres attaques de Baghdad, à son avantage ce Samedi, ou Martineau. Julien Gau fera quelques ajustements et permettra de limiter la casse. Saint Malo doit encore s’incliner mais peut se satisfaire d’un match plus complet et voit le travail fourni être récompensé le week-end.

Caen 26 – 18 Dreux AC

Alerte match important par ici ! La Vikings Academy recevait Dreux avec chacun un zéro pointé en quatre rencontres.

C’est Dreux qui prend les devants grâce aux échecs au tir caennais et leur défense 1-5 perméable. Résultat aussi d’une bonne préparation chez les coéquipiers de Kévin Kiangbeni « Nous avons bien pris le soin de préparer ce match. Mais dans le sport, la préparation technico-tactique ne suffit pas ! Il faut aussi que tout le monde soit prêt mentalement pour gagner un match et ce n’est tout simplement pas notre cas ! » Caen se retrouve donc mené 4-8 au quart d’heure de jeu. Alexandre Herbert décide de changer de système défensif et peut alors compter sur un secteur central plus solide. Conséquence directe, les arrêts de gardien se multiplient, permettant au jeu rapide de se développer avec plus de réussite.

A la pause, Caen a redressé la barre et mène de 2 buts (13-11). La seconde période débute sur la même dynamique, empêchant Dreux de recoller au tableau d’affichage. Le portier caennais William GazagneBali, très efficace, maintient les adversaires du jour à distance car en effet, la Vikings Academy va mettre un 6-0 déterminant pour le reste de la rencontre.

Crassous continuera son beau récital pour valider la première victoire de la saison « On a fait une bonne partie dans l’ensemble avec cependant un petit temps de flottement avant de réellement trouver une bonne dynamique. Cette victoire est très importante pour nous car elle récompense tout le travail effectué depuis le début de saison et permet également de prendre de l’avance sur les concurrents directs.« 

Kiangbeni ne veut pas s’attarder sur cette défaite et avancer car les prochaines échéances se veulent tout aussi importantes « On a subi un trou d’air comme ça nous arrive régulièrement depuis le début de championnat… Que dire d’autre à part que nous n’avons pas le temps pour les regrets et qu’il faut vite passer à autre chose pour donner une image beaucoup plus combative pour la réception d’un bien classé de notre poule (Pouzauges) !« 

Rouen 40 – 32 Saint Nazaire

Déplacement périlleux pour Saint Nazaire du côté de Rouen. Cela s’est d’ailleurs fait sentir dès les premiers instants de la rencontre alors que les nazariens auraient aimé revenir avec un résultat positif. Les rouennais commencent donc très bien en prenant rapidement l’écart et en réalisant quelques stops.

Finalement, c’est par le biais des jets de 7m que Saint Nazaire va trouver la solution. Tout tournait plutôt bien avant que les coéquipiers de Matthieu Grisel ne connaissent deux exclusions en quelques minutes. Les nazariens finissent donc par recoller au score ou presque, moment que le capitaine rouennais ne pouvait pas vraiment expliquer « On démarre bien me match en mettant beaucoup d’intensité et de courses car on sait qu’ils viennent de faire un long déplacement ce qui nous place devant assez rapidement. Ensuite on a un trou d’air et ils recollent… mais on ne panique pas et on termine bien la mi temps.« 

En effet, la fin de période sera à l’avantage de Rouen qui terminera à +4 ces trente premières minutes. Le retour sur les parquets va être à sens unique où l’expérience des protégés de Julien Gambier va faire l’expérience comme nous le confirme Grisel « Ce qui est très positif, c’est que tout le monde participe à la victoire et on met beaucoup de buts car nous avons des valeurs sûres comme Christophe Deshayes, Hugo Lemarchand ou Raphaël Vital.« 

Quentin Leleu tentera, à l’instar de Mathieu De la Brétèche, de relancer la machine mais ils ne feront que limiter la casse avec tout de même un +11 à signaler à la 52ème minute. Rouen, reçu donc 5 sur 5 avant un gros test chez Saint Cyr. Pour Saint Nazaire, ce sera Saint Malo pour peut être se rassurer face à un adversaire en grande difficulté en Championnat.

Crédit Photos : Alexis Le Guen

Pouzauges 30 – 23 Saint Cyr

Duel de promus pour terminer cette cinquième journée. La furia de Pouzauges accueillait Saint Cyr et comme Skander Slim nous le racontait, le match n’était pas pris à la légère « Au début du match, la pression est montée vu que l’équipe adverse a mis la barre haute mais nous avons bien réussi à rivaliser… « 

La rencontre aura été marquée par les excellentes sorties des deux recrues angevines Damiens et Plaza Lara pour le PVHB. En effet, avec plus de la moitié des buts marqués, on peut dire que leur apport n’était pas négligeable ce Samedi soir. La première période se voulait très serrée avec un léger avantage pour Pouzauges grâce notamment aux arrêts de Skander Slim, auteur de 16 arrêts.

La paire Fulop Sam Caw lui rendait la pareille malgré tout et les deux équipes rentraient au calme avec deux buts d’écart. Grenet, côté St Cyr, s’imposait et faisait monter la pression dans l’Etoile (15-14). Cependant, Pouzauges a du répondant comme son gardien « Nous avons réussi à maintenir notre défense ce qui nous a permis de mener le score tout au long du match. Et surtout, nous sommes restés soudés avec le même esprit d’équipe contrairement à l’équipe adverse qui s’est laissée déstabiliser« .

Plaza Lara et Damiens continuaient leur récital tandis que Slim fermait la baraque. St Cyr ne marquera pas pendant plusieurs minutes et les vendéens en profiteront pour faire un écart trop compliqué à rattraper. Victoire référence pour Pouzauges, qui confirme encore que sa place est bien en Nationale 2 et non plus bas. Pour Saint Cyr, Joris Vanvesrsen se voulait réaliste dans son analyse : « Je dirais que la victoire du PVHB est méritée, ils ont été beaucoup plus constants que nous. Notre défense habituellement difficile à contourner s’est faite enfoncer, notamment par l’expérience de Damiens et PlazaLara. Ajouter à cela une attaque en manque d’inspiration et de ressources, ça donne un écart conséquent au coup de sifflet final. » Pour les tourangeaux, un nouveau challenge les attend avec la réception du leader invaincu Rouen, un calendrier pas simple à devoir gérer.

Most Popular

Suivez toute l'actualité de la N2 Masculine de Handball.

Tous les résumés du Lundi au Mercredi.

Les gros matchs du week-end ? C'est le Vendredi que ça se passe !

Pour suivre les nouvelles des clubs de Nationale 2, c'est sur notre Facebook et Twitter que tu les trouveras !

Envie de voir comment ça joue sur les parquets ? Instagram est là pour te faire partager les clichés pris par les photographes !

To Top