Hennebont la tient sa victoire !

Ils ne sont plus que deux à n’avoir pas gagné mais aussi à n’avoir pas perdu. Auteur encore une fois d’un sacré carton, la réserve nantaise confirme sa volonté à monter d’un échelon cette saison.

On démarre avec Cesson-Rennes qui recevait Saint Malo à l’opposé des locaux au classement. L’écart sur le papier se sera donc confirmé sur le terrain. Pourtant à 2 buts à la mi-temps, grâce notamment à un très bon Gau, les promus n’ont rien pu faire ensuite face au centre de formation. Salou (8 buts) aura encore une fois été le fer de lance de bretons encore invaincus cette saison. On espère pour Saint Malo que leur saison ne sera pas la même qu’il y a deux ans au risque de trouver l’année très longue.

L’Oissel Rouen dans une spirale négative !

On avait quitté Hennebont, frustré par un calendrier pas des plus simples. La venue de l’Oissel Rouen n’allait pas le contredire et pourtant les hommes d’Amélie Sigwart rentrent à la maison avec les trois points et avec la performance de moins de 30 buts encaissés. Et ce, malgré un début de match très poussif laissant les normands devant de 5 buts en première mi-temps (13-8). Vient alors le show Le Goff (10 buts) auteur de 6 buts consécutifs permettant à Hennebont de prendre le large (24-28). Pour Rouen, on rit jaune avec déjà deux défaites en trois matchs. Le prochain match face à Cesson-Rennes n’arrivent pas vraiment à pic.

Credit Photos : Thom@s

Le CJ Bouguenais peut avoir de gros regrets ce week-end. Que s’est donc passé en début de match ? Un 7-0 balancé par Granville aurait du plier le match. C’est sans compter la volonté des Tigres de ne pas se faire écraser à la maison. Giraud réussira même à les ramener à égalité peu avant la mi-temps mais l’énergie utilisée pour ce retour poussera le Bouguenais à courir après le score en seconde période. Du côté de Granville, Besson (17 arrêts) fait le boulot derrière et c’est finalement eux qui repartent avec les trois points sur le plus petit des écarts malgré un rush de Makenzet-Moussa en fin de match.  

On passe à un duel de centre de formation, l’un vise le titre tandis que le second cherche à se maintenir. Le point commun de ces deux équipes sur ce match ? Le jeu rapide. Les 55 tirs tentés par chaque équipe démontrent une certaine volonté à se projeter vers l’avant. A ce jeu-là, le HBC Nantes s’en est sorti brillamment en plantant 47 buts à Cherbourg, pourtant très tenace en ce début de saison. Le duel Fouga (11 buts) – Damatrian (13 buts) a du faire son effet dans les gradins. La paire de gardien nantaises avec 19 arrêts aura permis de l’emporter facilement. Cherbourg, quant à eux, cherche toujours à obtenir sa première victoire de la saison.

Le mur Dramé pour rassurer Dreux AC !

Après une défaite surprise en Coupe de France, Dreux AC avait à coeur de se reprendre devant son public. C’est chose faite avec les minots de Caen qui en font donc les frais. Bien aidé par un Dramé (18 arrêts) en feu dans ses cages avec 4 jets de 7m arrêtés, Dreux s’est rassuré malgré quelques sursauts des caennais en deuxième mi-temps. Revenus à 2 buts, les Vikings se sont vus enfoncés par un Kabasele (10 buts), à son aise en attaque. 

On termine par un duel très intéressant entre la réserve de Chartres, très en forme en ce début de saison et Saint Nazaire encore en rodage mais avec un mental en acier pour terminer les matchs. Le duel aura vite tourné à l’avantage des Du Moulin de la Brétèche avec +7 au tableau d’affichage en fin de première période. Reuillard et Pontlevoy essayaient tant bien que mal de ramener les troupes à hauteur de Saint Nazaire mais l’expérience fera le reste et c’est bien eux qui reviendront à la maison avec la victoire en poche. Une défaite qui n’arrive pas au bon moment pour les jeunes de Yann Lemaire qui vont devoir affronter l’ogre nantais le week-end prochain.

Credit Photos : Didl Poll

Cesson-Rennes (2) 33 – 20 CJF Saint Malo
Oissel Rouen 29 – 33 Hennebont-Lochrist
CJ Bouguenais 25 – 26 PL Granville
JS Cherbourg (2) 36 – 47 HBC Nantes (2)
Dreux AC 30 – 23 Caen Handball (2)
C’Chartres (2) 29 – 33 Saint Nazaire

François Eberlin
Fondateur de Nationale 2 Hand FR et ancien joueur du Vénissieux HB et du Villeurbanne HA
http://www.n2-handball.fr

Laisser un commentaire

Top